AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Raise your hand if you are a werewolf | Kaya . Alexia |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Raise your hand if you are a werewolf | Kaya . Alexia | Sam 23 Mai - 1:07


Raise your hand if you are a werewolf
❝ Si j'avais su qu'on se recroiserait ici... ❞

Kaya E. Snow La jeune enseignante est une véritable tournade blonde. Ne pas se fier à son jeune âge, elle saura remettre à sa place quiconque. Ne pas non plus la chauffer trop, au risque d’y laisser une dent ou deux. Car la jeune femme n’est pas une simple enseignante, bien au contraire, elle renferme en elle une louve et pas la plus qui soit…

Contexte • Lendemain d’un week-end de pleine lune, nouvelle journée de cours à Whittmore. La sonnerie indique la fin du cours de sciences occultes. Le cours n’a pas été aussi fluide que d’ordinaire, après tout, enfermer deux louves dans la même salle peut engendrer quelques tensions. Rassurez-vous, la tension n’est pas la raison de ce changement d’ambiance, mais plutôt une certaine surprise…






Alexia T. Gardson Une jeune fille qui n’est pas des plus à l’aise à l’université. Non pas vis-à-vis des gens, s’intégrer n’est pas ce qui la préoccupe le plus, mais plutôt vis-à-vis des cours. Après deux ans à errer dans un état second dans les forêts du Montana, il n’est pas des plus simples de retrouver le niveau demandé… Alors pourquoi s’accrocher ?

❝ Entre deux cours ❞

Le cri strident du réveil matin fit broncher la jeune fille, sa main partit malgré elle. Comme pas habitude, venant rencontrer avec violence l’engin qui alla se ficher dans un mur voisin. Eclatant au sol dans un éventail de bruits clinquants, la faisant grimacer de plus belle alors qu’elle enfouissait son visage sous son oreiller. Mais elle savait que la machine n’était pas son seul ennemi de grasse-matinée. Elle savait qu’une menace bien plus terrible n’allait pas tarder à faire son entrée. Elle décomptait même, mentalement, les pas qu’il lui restait à faire avant que la porte de sa chambre ne s’ouvre à la volée.

« Putain, Alex, t’es pas sérieuse franchement ! C’est le cinquième en deux semaines ! Lève-toi flemmarde ! »
Elle grognait en réponse avant qu’un bouquin ne vienne la frapper en plein dos, lancé par son frère : « Dégage Zack ! » Elle jurait de plus belle en lui relançant le bouquin.

Malheureusement, il esquiva, déjà sorti de la chambre, il avait prévu la réaction de sa petite soeur. Elle grommela de plus belle. Trop tard, voilà, elle était entièrement réveillée maintenant… Elle se leva donc et se traîna pour un petit déjeuner rapide composé d’un litre de café serré. Elle en aurait besoin pour affronter la journée. Pourquoi ? Parce que la semaine débute, la matinée du lundi se fraie lentement un chemin à travers les nuages et les cours commenceront dans quelques heures à peine. Elle prit son petit déjeuner non sans asséner des coups d’œil glacés à son frère qui tentait de faire la conversation.
Alexia n’a jamais vraiment aimé les cours. Pourtant la voilà déjà à l’université, elle s’est accrochée. Même si elle a passé deux ans à errer dans les bois, faisant fi de l’humaine qu’elle est pour laisser une liberté infinie à la louve qu’elle renferme. Elle ne le regrette pas, cela lui a permis de s’échapper, de rejeter sa douleur et ses faits, de toutes manières, quoiqu’elle rumine à ce jour, rien n’altérera le passé. C’est bien connu.

Il lui fallut environ une heure pour se préparer. Alexia n’a jamais fait dans les artifices, privilégiant le confortable au sexy. Du moins, les jours de cours. Elle quitta rapidement l’appartement qu’elle partage avec son frère pour se rendre à l’université. Les cours n’allaient pas tarder à commencer, ce n’est pas pour autant qu’elle se pressait et s’y dirigeait de gaieté de cœur, bien au contraire. Il lui semblait qu’une entité invisible pesait de tout son poids sur ses épaules pour la ralentir et lui permettre, par la même occasion, de redouter d’autant plus cette journée studieuse qui l’attendait.

Alex savait qu’elle finirait par sécher. La  matinée avait été d’un ennui mortel, elle avait été interrogée lors d’un cours de civilisation britannique et elle s’était marrée lorsque l’enseignant prit sa mine sérieuse en appelant la demoiselle. Il ne faut pas trop en attendre d’elle, après tout, c’est une jeune fille encore sauvage. On ne change pas du tout au tout, loin de là.
Elle n’est pas non plus turbulente. Ce n’est pas son caractère, elle ne trouverait pas sa juste vis-à-vis de ses camarades qui eux ont envie d’apprendre. Non, la jeune louve est plutôt du genre à se faire discrète, à cacher son visage entre ses bras pour mieux somnoler, ou à fixer un point à proximité de son enseignant pour feindre l’attention.
La pause déjeunée se finit bien trop rapidement au goût de la jeune fille qui aurait apprécié passer encore quelques temps dans la cour extérieure… Elle aurait pu filer en douce et aller se dorer au soleil, au sommet d’un arbre dans la forêt pour profiter pleinement de la tranquillité. Mais en ce début d’après-midi se déroulait son tout premier cours de sciences occultes… Elle hésita un bref instant, jusqu’à ce que quelque chose lui fasse froncer le nez.
Une odeur, elle volait entre les étudiants presque imperceptibles, sûrement encore trop loin de la jeune fille, pourtant cette-dernière ne doutait pas. Cette odeur, elle la connaissait. Une odeur qui lui est familière. Si familière. Pourquoi ? D’abord parce qu’il s’agit d’une odeur de loup-garou, nature que connaît que trop bien Alex… Mais elle sentait aussi autre chose, comme si elle connaissait cette personne. La sonnerie retentit, l’extirpant violemment de sa réflexion… La forçant à penser à autre chose avant de filer pour s’engouffrer dans sa salle de cours avant la fin du temps imparti à cela.
Alex sortait avec grande lassitude ses cahiers, déjà épuisée et en rien intéressée à travailler en ce jour. Pourtant, quelque chose la remit de suite sur pieds… Ce fut d’abord l’odeur qui l’avait surprise plus tôt. Elle lui revint d’un coup, lui faisant froncer les sourcils, devinant que la personne se trouvait dans la salle. Puis la prof indiqua le début du cours, mais ce n’était pas ce qui la marqua le plus. Alex redressa la tête d’un bond pour fixer son enseignante. Ce visage elle le connaissait. C’était la jeune femme qu’elle avait rencontré au lendemain de la pleine lune du week-end. Elles avaient eu le temps de discuter un peu, et même de sympathiser. Mais Alex ne s’était pas enquis de son nom, ou n’avait tout simplement pas fait le rapprochement… Qui peut bien se douter que l’un de ses enseignantes est loup-garou…

Le cours s’écoulait, mais Alex avait du mal à se concentrer sur ce que disait Kaya… ou plutôt Mlle Snow… Dur de savoir comment l’appeler maintenant. Elle pouvait pas faire comme si de rien n’était, elle n’est pas comme ça, puis elle aussi devait savoir, avoir reconnu la jeune fille. Ça promettait d’être gênant… Alexia poussa un soupir de soulagement lorsque la sonnerie alerta de la fin de l’heure. Elle rangea ses affaires avec une lenteur incroyable, une grande première pour elle… Une fois que le dernier élève soit sorti, Alexia daigna enfin se lever de son siège pour se diriger vers le bureau de l’enseignante.

Elle inspira longuement avant de dire enfin : « Bon, c’est gênant, je suis paumée pour la première fois depuis longtemps ! » Elle se gratta nerveusement la tête avant de reprendre en fronçant une nouvelle fois ses sourcils : « Je dois te tutoyer ? Vous vouvoyer ? Si j’avais su que tu étais ma prof ! »

Elle eut un petit sourire, amusée par la situation. Après tout, elle lui avait parlé sans gêne lors de leur rencontre dans les bois après leur nuit de transformation. L’une comme l’autre s’était éloignée de la ville pour éviter de faire du mal aux humains. Au moins, là-dessus, elles sont sur la même longueur d’onde.


© Halloween

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Raise your hand if you are a werewolf | Kaya . Alexia | Lun 25 Mai - 14:56




Raise your hand if you are a werewolf
Alexia & Kaya
 


J’avais déjeuné en compagnie de Stannis et maintenant je me rendais à ma salle de classe pour faire mon premier cours de la journée. Et oui l’emploi du temps d’un prof d’université n’est pas si terrible que ça. En marchant tranquillement dans les couloirs de l’université, je sentis une odeur familière. Si je ne me trompais pas il s’agissait de l’odeur de la jeune louve que j’avais rencontrée quelques jours plus tôt dans les bois après notre transformation. On avait passé un long moment après à discuter ensemble mais je ne pensais pas qu’elle serait étudiante ici, elle ne m’avait d’ailleurs rien dit sur ce qu’elle faisait dans la vie. Je fus encore plus surprise quand en entrant dans la salle de classe l’odeur se fit encore plus présente. C’était une des élèves présente dans mon cours aujourd’hui. Machinalement je la cherchais du regard et la trouvais enfin assise au fond me fixant. Elle semblait être aussi intriguée que moi de la trouver là.

Enfin passons. Pour le moment je devais faire mon cours et ne pas me laisser perturber par cette jeune femme qui à partir du moment où on rentre dans cette salle est une étudiante comme une autre. Je préparais enfin mes papiers et mon diapo pour lancé mon cours qui d’une drôle de coïncidence parlait du folklore sur les loups-garous. Pendant que je parlais je jetais régulièrement des coups d’œil vers Alexia. Elle semblait tantôt être attentive, tantôt regarder le moindre insecte voler dehors. Pour ma part je fis mon cours comme d’habitude essayant de capter au maximum l’attention de mes élèves et en essayant également de ne pas trop focaliser mon attention sur la jeune louve au fond de la salle.

Finalement le cours ce terminait enfin. Et alors que je m’attendais à ce qu’elle parte le plus vite possible de la salle, mais au contraire elle resta en retrais attendant que les autres étudiants sortent. Un fois seule dans l’amphi, elle s’approcha de mon bureau alors que je m’occupais de rassembler mes cours. Elle m’avoua être gênée et ne pas trop savoir comment me parler. C’est vrais que moi non plus je ne savais pas vraiment comment agir dans cette situation.

« Et bien je te rassure tu n’es pas la seule à être légèrement paumé en ce moment. Disons qu’à l’intérieure de cette classe et en présence d’autres personne je suis Mlle Snow mais en dehors rien ne t’empêche de m’appeler Kaya. Surtout après la longue discussion qu’on à eu l’autre matin. D’ailleurs en y parlant comment tu vas depuis ta dernière transformation ? »

Je m’inquiétais vraiment pour la jeune louve surtout depuis qu’elle m’avait raconté ses deux années en marge de la société, j’espérais pouvoir l’aider à reprendre une vie des plus normale  


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Raise your hand if you are a werewolf | Kaya . Alexia |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h
» (M) DYLAN O'BRIEN ▬ Take my hand and come with me
» Ultimate Werewolf
» Dead Man's Hand ?
» Don't let go of my hand. {PV : Fajitas, Dharc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Falls Forever :: RP-