AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Bite me ~ [Bastian, Elena & Léo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Bite me ~ [Bastian, Elena & Léo] Sam 18 Avr - 16:55


Léo D. Williams  ◈  Feat Bastian M. Lecter & Elena Gilbert

- Bite me -
' What the hell is that ? '


 



J'
allais bien finir par trouver quelque chose. Ca faisait des mois que je n'avais pas avancer dans mes recherches. Il était vrai qu'une bonne partie de mon temps libre partait dans mes soirées et week end avec Elena et le peu qu'il me restait était utilisé pour mes révisions ou dans mes débats avec mon père qui travaillait trop à mon goût, moi je passais trop de temps avec Elena à son goût, d'ailleurs c'était devenue une grande polémique à la maison, Elena. Pendant plusieurs années j'avais été complètement raide dingue de cette fille, devenant son meilleur ami et c'était maintenant que je m'étais jeté à l'eau qu'il allait faire sa crise de père protecteur ?

Je savais que c'était surtout dans son intérêt, il avait peur que le schéma se répète, encore une fois, Alyssa ayant été une vraie plaie de son point de vue. Il n'avait pas entièrement tort sur ce point d'ailleurs, elle m'en avait bien fait bavé. Mais Elena était différente, elle ne me mentait pas et ne me cachait absolument rien et même si c'était le cas, c'est surement pour une bonne raison, et que je n'avais pas à savoir, ça ne me dérangeait pas vraiment du moment que ce n'était pas un secret d'état et que ça ne changerait rien entre nous. De toute façon elle avait toute ma confiance, je secouais donc la tête pour me chasser ces idées de la tête , penser qu'Elena puisse me mentir me donnait un étrange sentiment allant jusqu'à me donner de drôles de sensations dans la poitrine, comme si on me l'écrasait, je comprenais mieux l'expression recevoir un coup de poignard lorsque l'on parlait de traîtrise. Ce n'était pas parce que je crèverais d'envie de savoir, même si ce serait surement le cas, mais surtout parce que je serais certainement déçu qu'elle ne m'ait pas fait suffisamment confiance pour me le dire, surtout si c'était quelque chose d'important à son sujet, après tout ne lui avais je pas donné tout mes secrets ?

Je soupirais et retournais à la recherche de l'endroit que j'avais repéré sur les rapports du dernier décès en date suite à une pseudo attaque d'animal, ça faisait déjà longtemps que j'avais écarté cette possibilité. J'avais lu sur internet que ces cinq dernières années le nombre de décès à Mystic Fall's n'avait cessé d'augmenter. En farfouillant un peu au poste pendant que mon paternel avait le dos tourné j'avais pus constater que le nombre de cas était effectivement en croissance et atteignait un total par année assez déroutant, et c'était sans parler de tous ces dossiers concernant des disparitions non élucidées. Je m'enfonçais un peu plus dans la forêt pour finalement m'arrêter, ça faisait bien trois quart d'heure que j'avançais avec cette impression de tourner en rond sans rien trouvé mais j'y étais enfin arrivé. C'était une clairière qui laissait découvrir une gigantesque cascade, j'avançais pou me diriger vers celle ci, ravi d'avoir enfin trouvé l'endroit, déposant ma batte de baseball que j'avais embarqué avec moi, un criminel pouvait retourner sur les lieux du crime, c'était bien connu, je voulais avoir au moins quelque chose pour me défendre contre ce psychopathe. C'est à ce moment que j'entendis du mouvement derrière moi, désarmé, j'hésitais à penser que ce n'était que mon imagination, j'allais rattrapé mon arme improvisé, mais la curiosité me poussa à me retourner avant tout en osant un :


« Y a quelqu'un ? »




Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bite me ~ [Bastian, Elena & Léo] Dim 19 Avr - 2:54


You both are my favorite toys, I'm gonna play so hard & wild with you...
Léo, Bastian & Elena

Bite me - You don't have to ask...

Combien de temps depuis mon arrivée à Mystic Falls ? Un certain, après tout, j’avais déjà eu le temps de me trouver quelques jouets, de prendre mes marques et de me faire remarquer, à ma manière. Cela avait importuné Kaïn, il ne s’était pas gêné pour me le dire, mais qu’est-ce que je pouvais en avoir à foutre ? Je ne suis pas sa création, je me fous royalement de ses ordres, il ralentit à nous offrir Slaine et je m’impatiente. Comme toujours. Alors, au lieu de me jeter à la gorge de ce fichu hybride qui a mis fin aux jours de ma très chère sœur, je passe mes nerfs sur d’autres. Il pouvait s’estimer heureux, pour l’instant, j’étais d’humeur à ne pas foutre en l’air ses plans… Mais l’ennui me gagnerait bien un jour. Après tout, Mystic Falls, n’a rien de bien palpitant.

J’avais déjà eu l’occasion de tuer, à plusieurs reprises, dissimulant à merveille les corps, prenant par moment même pas la peine de le faire, m’amusant par la suite de voir ces misérables humains tenter de résoudre un cas, une attaque, un meurtre sans avoir de pistes claires sur le sujet. Mais ce n’était que de petit meurtre, je n’avais plus loisir à me laisser aller à mon art, à laisser s’exprimer ma rage, ma haine dans des massacres parfaits, tuant des salles entières peuplées d’humains misérables, d’insectes inutiles dont le crâne craquait dans une mélodie exquise sous mes pas. Je m’amusais tellement à mêler à ces massacres ma tendre adorée et détestée, Aaliyah, nos arts se mêlant à merveille. Jouissant pleinement de l’inutilité de ces misérables bestioles, m’amusant toujours à la rabaisser en lui rappelant qu’un jour, elle aussi elle avait été misérable… Mais il était difficile de faire de même ici, la cité est bien trop petite, le nombre d’humains bien trop faible pour subir les aléas de mon humeur. A mon grand regret…

« Je m’ennuie… » Dis-je, étalé sur un canapé de cuir, ma tête reposant sur les cuisses dénudées d’Edenia, celle-ci cessant de lire son roman, pour me tapoter la joue, sa chevelure flamboyante caressant mon visage : « Pauvre Bastian, et si tu allais te dégourdir un peu ? » Aaliyah soupira trônant dans son majestueux fauteuil, elle leva les yeux au ciel : « Nous nous ennuyions tous très cher. » Je ne l’écoutais pas et jouais avec une de ses mèches avant de finalement me redresser, embrassant son front, rare geste attentionné que j’accordais. Mais Edenia est ma protégée, elle les mérite ces rares baisers. « Je vais aller me faire une vierge ça me distraira peut-être » Dis-je en haussant les épaules avant de quitter leur demeure tandis qu’elle me faisait un signe de la main : « Amuse-toi bien ! »

« ça-… ça me fait mal… » Je l’avais plaquée contre un tronc d’arbre sans grand ménagement. L’hypnotisant uniquement pour qu’elle s’abstienne de crier, j’étais suffisamment ennuyé pour qu’elle me fatigue de ses cris de vierge effarouchée. Elle avait espéré autre chose quand je lui avais ouvertement fait des avances à la sortie de son école pour ensuite la mener dans la forêt. J’avais senti son désir teinter de plus en plus l’odeur de son sang, me donnant l’eau à la bouche. Elle avait tenté de m’attendrir, de me faire couler sous ses regards et sourires, mais ils me laissaient de glace, m’amusant à la berner, à lui faire croire l’inverse. Elle avait eu un soupir de désir quand je l’avais plaquée contre l’arbre, ses sourcils s’étaient froncés un court instant alors que je l’hypnotisais, mais son désir de plus était toujours là… Mais je ne l’avais pas possédé, m’amusant à la faire espérer jusqu’au bout puis à voir son expression changer du tout au tout alors que mes yeux s’assombrissaient, que la folie et la soif les possédaient et que mes crocs s’échappaient de mes lèvres, étirant ces dernières dans un sourire faisant découvrir ma fossette. Puis je m’étais fait grand plaisir à planter mes crocs dans sa gorge blanche et douce, tâchant sa peau parfaite de sang, tirant sur ses cheveux pour qu’elle m’offre sa gorge.

Je me délectais d’elle depuis un moment déjà, la sentant flancher à chaque gorgée que j’avalais avec envie. Mais un bruit vint me déconcentrer, m’écartant de la gorge de ma victime un regard haineux fixant la direction des pas que j’avais entendus. Je ne supportais pas qu’on m’importune pendant mes repas. Mais j’eus un petit sourire en humant l’air et reconnaissant une odeur bien particulière. « Tiens, tiens, tiens… Que fait le petit Léo dehors… » M’amusais-je à soupirer. L’humaine tentait de s’agiter, ses yeux pleurant de chaudes larmes, sa peur l’enlaidissant terriblement, je posais un doigt sur mes lèvres, l’hypnotisant de nouveau : « Chut, chut ma toute belle, on ne voudrait pas qu’il te trouve n’est-ce pas ? » Je l’obligeais à rester ici, silencieuse, à m’attendre la laissant tomber mollement au sol, trop affaiblie pour tenir sur ses jambes. Tous mes sens étaient en éveil après tel repas.

Je ne pris pas la peine de m’essuyer la bouche, mes lèvres teintée du sang de mon repas, quelques gouttes coulant lentement le long de ma gorge sans que j’y prête attention. « Y a quelqu'un ? » Alors qu’il finissait sa question j’étais déjà juste derrière lui, dans la clairière, rigolant à sa question, le faisant faire volte-face dans un sursaut : « Bouh… » Laissais-je échapper avec un sourire froid avant de capter son regard : « Voyons Léo, nous sommes amis, on ne crie pas quand on retrouve ses amis n’est-ce pas ? » Ajoutais-je en penchant la tête continuant de l’hypnotiser. Léo, Léo, Léo… Un petit humain distrayant auprès duquel je m’étais grandement amusé à me faire passer pour un humain tout ce qu’il y a de plus normal. Il éprouvait même de l’amitié pour moi, il faut dire que je m’évertuais à faire semblant d’écouter ses histoires d’amour à deux sous, mais ce que j’aimais le plus c’était l’entendre parler des affaires de son père, celles dans lesquelles il ne pouvait s’empêcher de mettre le nez. Ça, c’était réellement distrayant. « Que vais-je bien pouvoir faire de toi, mon petit Léo… » Dis-je en l’attrapant par la gorge, serrant lentement.

Un nouveau sourire, d’autant plus amusé, lorsqu’un nouveau son me parvint « Tout le monde est de sortie ce soir on dirait… Amusant non ? » Chuchotais-je en arquant un sourcil, continuant d’hypnotiser Léo pour qu’il sourit alors que je me retournais, le tenant toujours pas la gorge pour accueillir sa dulcinée : « Ah et voilà la belle Elena. Je me demande toujours comment un vampire fait pour s’enticher d’un humain. » Souriais-je avant de jeter un nouveau coup d’œil à Léo, continuant de serrer un peu plus la gorge de l’humain. « Ils sont si faibles… Et comment réagirait-il s’il savait ce que tu es… » Ajoutais-je en reportant mon attention sur la jeune vampire, me léchant une goutte de sang qui me chatouillait la commissure de mes lèvres. « Nous n'avons pas eu l'honneur d'être présentés, Léo t'as peut-être parlé de moi non ? » Demandais-je à Léo et attendant pour qu'il le fasse si cela n'avait pas été fait.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bite me ~ [Bastian, Elena & Léo] Dim 19 Avr - 4:43




   


Bastian & Eléo
Bite me
Les cours de la semaine étaient finis pour moi et une fois partie de l'université j'étais directement rentrée chez moi afin de me délecter de plusieurs poches de sang tellement j'étais affamée. En effet ces derniers temps j'espaçais de plus en plus mes prises de sang et du coup là j'avais vraiment trop faim. Une fois que j'avais estimé en avoir bu assez j'avais jeté les poches vides à la poubelle et avais fait ma petite vaisselle puisque comme à mon habitude j'avais versé le contenu des poches dans un mug que j'avais ensuite fait chauffer au micro-ondes préférant nettement le sang chaud au sang froid ou à température ambiante. Encore une fois j'étais toute seule à la maison et ça m'énervais. Je soupirais avant d'aller m'asseoir devant la télévision. J'allumais celle-ci et zappais sur toutes les chaînes mais rien ne trouvait grâce à mes yeux. Une nouvelle fois je lâchais un soupir. Je fis une petite moue boudeuse ne sachant pas quoi faire. Je n'avais pas envie de monter dans ma chambre réviser. Du coup j'excluais aussitôt cette idée. Je ne voulais pas envoyer de textos Léo pour ne pas qu'il pense que je le harcèle alors que nous nous étions quittés quoi ? Quelques heures plus tôt à peine. J'excluais donc également cette idée de mon esprit. Que me restait-il à faire ? Je n'en avais franchement aucune idée mais en tout cas je ne voulais pas rester seule dans ma maison à tourner comme une poule en cage. Ça c'était hors de question !

De ce fait je me levais du canapé et partis vers l'entrée afin de prendre ma veste que j'enfilais avant de sortir de la maison. Oui il fallait que je fasse ça, que je sorte prendre l'air, ça me ferait le plus grand bien après tout. Je réfléchissais à l'endroit où je pourrais aller et décidais de ne pas me rendre en ville, je n'avais pas particulièrement envie de croiser du monde, juste me balader en nature serait déjà pas mal. Ca serait toujours mieux que de rester devant la télévision à zapper inlassablement sans rien trouver de bien à regarder. D'ailleurs en y repensant j'avais oublié d'éteindre le téléviseur avant de partir. *Tant pis.* Pensais-je alors que je marchais déjà en direction de la forêt. Je marchais tranquillement jusqu'à arriver à la forêt puis m'enfonçais de plus en plus loin et à un moment donné l'odeur de sang humain parvint à mes narines. Sans réfléchir je fonçais tête baissée jusqu'à tomber sur une jeune femme qui était en piteux état. Je m'accroupissais pour être à sa hauteur et la fixais directement dans les yeux afin d'utiliser mon don d'hypnose. "Ne crie pas et laisse-toi faire, tout ira bien." L'humaine hocha positivement de la tête tandis que je mordais déjà mon poignet que je mis ensuite à sa bouche en lui ordonnant de boire. Une fois que je fus satisfaite de ce qu'elle avait bu j'enlevais mon poignet de sa bouche et léchais la blessure sur mon poignet puis l'hypnotisais de nouveau en lui disant "Tu vas courir pour rentrer chez toi et surtout oublier tout ce qu'il s'est passé dans cette forêt, tu oublieras même y être venue aujourd'hui. Cours maintenant !" C'est lorsque je la vis partir à toute allure que je fus satisfaite de ce que je venais de faire.

Seulement autre chose attira mon attention non loin de là. J'entendais parfaitement une voix masculine qui avait l'air de s'adresser à mon petit-ami Léo. Sans réfléchir, je fonçais directement sur place et tombais effectivement sur Léo qui était comme maintenu en otage par un homme qui était derrière lui et le tenait fermement par la gorge. J'avais envie de foncer tête baissée et l'étriper pour avoir osé s'en prendre à Léo. Seulement je ne savais pas quoi faire puisque je ne lui avais toujours pas révélée ma véritable nature... Je savais pourtant bien que j'aurais dû le faire avant... J'avais tellement la haine que je n'écoutais pas vraiment ce que pouvait raconter ce type, me contenant de regarder Léo pour voir s'il allait bien ou non. Pour le moment en tout cas il avait l'air d'aller bien. Toutefois lorsqu'il continua à resserrer le coup de Léo, mon sang ne fit qu'un tour et j'essayais vraiment de me contrôler mais ça devenait vraiment de plus en plus difficile. "Lâche-le !" Criais-je. Ne prenant même pas le temps de répondre aux phrases qu'il lançait juste pour me narguer et me mettre encore plus en rage. Je le regardais alors qu'il léchait le sang de la jeune fille que je venais de sauver. J'en avais vraiment marre du petit jeu de ce type qui s'amusait avec mes nerfs. Il me demandait si Léo m'avait déjà parlé de lui. Non absolument pas, mais je m'en fichais du moment qu'il le lâchait et le laissait tranquille. Du coup je répétais encore plus fort cette fois et avec plus de hargne "Je t'ai dit de le lâcher !" Prête à attaquer s'il ne le lâchait pas ou tentait quoi que ce soit qui ne serait pas à mon goût.
  


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gif 1 : vanou1307. Gif 2 : littlestumpy.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bite me ~ [Bastian, Elena & Léo] Lun 20 Avr - 15:17


Léo D. Williams  ◈  Feat Bastian M. Lecter & Elena Gilbert

- Bite me -
' What the hell is that ? '


 



J'
avais à peine finis de prononcer ma question que j'entendis un rire derrière moi, et mon sang ne fit q'un tour lorsque je fis volte face, sursautant, pour me retrouver face à Bastian. Je n'avais pu m’empêcher de laisser échapper un cri de surprise en le voyant, tandis qui lâchait un : « Bouh… » comme pour se moquer de ma réaction, plongeant son regard dans le mien, me rappelant que nous étions amis lui et moi, et qu'on ne criait pas quand on retrouvait ses amis. J'aurais voulu répondre, après tout il m'avait foutu une de ces frousse, mais quelque chose bloquait dans le fond de ma gorge, m’empêchant de le faire, ça m'arrivait souvent en sa compagnie... J'avais rencontré Bastian il y a peu, et me suis pris de sympathie pour lui, sous ses airs froids et même parfois glacials, il avait l'air d'être quelqu'un de sympa, et puis j'aimais lui parler des enquêtes de mon père, celle que je trouvais intéressantes du moins, soit de nombreuses affaires de meurtres toutes aussi étranges les unes que les autres. Et puis lui en parler à voix haute me permettait de mieux réfléchir parfois, du moins quand j'avais pas ce nuage qui m'embrumait la tête quelques fois en sa présence. Il m'avait pris un jour de lui parler d'Elena, mais je ne lui avais jamais parler de lui à elle, sans vraiment savoir pourquoi d'ailleurs, mais ça n'avait pas vraiment d'importance, je ne connaissais pas non plus tous ses amis de son coté. Je frissonnais en l'entendant se demander ce qu'il allait faire de moi. De quoi il parlait ? Je n'eus pas vraiment le temps d'y réfléchir puisqu'il m'avait déjà saisi à la gorge, serrant son emprise autour de mon cou, ce qui me fis lâcher un gémissement de douleur mêlé à de la surprise, j'aurais pu essayer de lutter mais mes membres se refusaient à écouter le moindre ordre de mon cerveau.

Mon visage devint livide en l'entendant dire que quelqu'un d'autre approchait, lui accordant un sourire forcé, pourquoi je souriais moi ?! Je comprenait la moitié de ce qu'il se passait. Il se retourna et lorsque je suivit son regard, je fis la grimace en apercevant Elena. Oh merde. Je dévisageais Bastian lorsque celui ci mentionna le mot vampire, faisant turbiné mon cerveau à toute vitesse, me demandant au passage si je n'étais pas en train de faire un foutu cauchemar encore tout droit sorti de mon cerveau tordu. Sa main se resserra encore un peu plus autour de ma gorge et laissait échapper un nouveau gémissement tandis qu'il parlait de... Moi ? Je jetais un regard à Elena quand il demanda à celle ci comment je pourrais bien réagir en sachant que... Que quoi ?! Ma curiosité était en éveil et je me rappelais avec amertume ma réflexion que j'avais eu quelques heures plus tôt concernant ma possible réaction si Elena venait à me cacher quelque chose. Apparemment on y étais... Je l'a dévisageais tandis qu'elle lui hurlait de me lâcher, qu'est ce qu'elle me cachait ? Je continuais à y réfléchir, mais mon cerveau commençait à manquer d’oxygène. J'essayais d'avaler le maximum d'air, tout en posant une main sur le bras de Bastian dans un ultime moment de lutte, mais c'est la seule chose que mon corps me permit de faire, comme si j'avais été une simple marionnette.

« Bast.. »

J'avais tout juste réussi à prononcé son prénom que je commençais déjà à suffoquer. J'avais beau donné n'importe quel ordre à mon corps, tout faire pour que celui ci daigne bouger mais sans succès. Je n'étais que spectateur de la scène et je détestais cette situation.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bite me ~ [Bastian, Elena & Léo] Mar 21 Avr - 11:36


You both are my favorite toys, I'm gonna play so hard & wild with you...
Léo, Bastian & Elena

Bite me - You don't have to ask...

Le petit Léo semblait bien surpris de me voir, il faut avouer que j’avais fait en sorte de ne pas le ménager, le surprenant, dégoulinant du sang de ma victime bien fraîche, m’amusant à me distraire sur lui désormais. Comme il m’amuse de me faire passer pour un simple humain auprès de la nourriture, de leur sourire comme s’ils comptaient réellement à mes yeux, de rire à leurs paroles comme si elles m’amusaient et m’intéressaient réellement. Je m’en amusais toujours autant, ne m’en lassant jamais. C’est ainsi que j’étais avec Léo, me faisant passer pour son ami pour mieux me jouer de lui. Je lui imposais de ne pas crier, même si je savais qu’il était suffisamment robuste pour ne pas le faire, ce petit humain à cette part de fierté, de force en lui qui fait qu’il ne se laisse pas marcher sur les pieds facilement, je me dois bien de lui accorder cela. « Il pourrait peut-être faire un vampire intéressant, Marth » me dit-Il, résonnant dans mon crâne, spectateur amusé de la scène. *Si, bien sûr, il était un peu moins niais sur la réalité du monde* lui répondis-je sans prendre la peine d'élever la voix, contemplant Léo avant qu'un sourire Nous prenne « Mais ça, ça peut toujours s’arranger… » Ajouta-t-Il avant d'émettre un léger rire et que mon regard tombe sur Elena. Il suffisait de lui forcer un peu la main voilà tout...

Alors que je pensais à cela, la jeune vampire partageant son corps avec le petit humain qui trônait dans ma paume fit son entrée. Nous étions tous deux tournés vers Elena, lui adressant de superbes sourires qu’elle ne sembla pas partager, ni même apprécier. Quelle rabat-joie cette demoiselle. Elle ne m’écoutait pas, elle allait finir par me vexer, mais pour le moment elle m’amusait plus qu’autre chose et je sentais une pointe d’intrigue figer le regard de Léo, il ne comprenait rien le pauvre et encore moins la réaction de sa compagne : « Tu ne te doutais pas qu’elle te cachait quelque chose ? L’amour rend-il à ce point aveugle ? » Questionnais-je Léo sans réellement attendre de réponse de sa part, après tout, il avait déjà du mal à respirer, alors lui demander de parler était beaucoup. Cela se remarqua notamment lorsqu’il tenta de me présenter. « Bast. » J’eus un sourire : « Voyons, ça c’est pour les intimes, mais tu peux m’appeler Bastian, je crois être le seul enchanté par cette rencontre. » Ajoutais-je avec une rapide révérence, gardant l’humain qui suffoquait, me perdant à écouter son cœur accélérer, agréable berceuse qui devait aussi parvenir à l’oreille de sa compagne qui ne fit qu’hurler de plus belle, me faisant échapper un sourire en tapotant la main de Léo sur mon bras : « Ton amie n’est pas très loquace… » Soupirais-je alors que Son rire s'accentuait dans mon esprit me faisant moi-même esquisser un pâle sourire.

Alors je fixais de nouveau Léo, gardant encore quelques instants sa gorge en main ne prêtant attention aux ordres inutiles de la jeune Elena. « Tu es mon ami n’est-ce pas ? » Dis-je en poursuivant l’hypnose d’un sourire : « Alors tu n’écouteras que moi et subira ce que je subirais. » Finis-je avant de le relâcher, lui tapotant le dos alors qu’il reprenait son souffle : « Là, là. » Puis, je relevais mon regard vers Elena, haussant les épaules : « C’est fou, tu as un petit ami humain et ne prends même pas la peine de le protéger de l’hypnose ? Compte-t-il vraiment pour toi ? » Demandais-je en fronçant les sourcils, réellement intrigué par son manque de tact à ce sujet. « A moins que tu ne t’amuse à l’hypnotiser toi-même ? Dans ce cas-là je te comprendrais sûrement. » Ajoutais-je en haussant les épaules.

Mon regard s’attardait enfin sur Léo, légèrement dans les vapes après ce manque d’oxygène. J’attrapais une branche et me la plantais dans la main avant de lui tendre pour qu’il en fasse de même, comme je le lui avais demandé : « ça te réveillera un peu. » Puis qui sait ça attisera peut-être la faim de notre jeune amie ! Je m’étais éloigné de Léo, la laissant le rejoindre comme elle semblait en mourir d’envie, restant sur mes gardes elle semblait avoir les nerfs à vifs et pourrait faire l’erreur d’essayer de me surprendre. « Elle ne t'aime pas Marth!! Oh non! Elle ne t'aime pas » S'amusait-Il en trépignant d'avance, intenable.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bite me ~ [Bastian, Elena & Léo] Jeu 23 Avr - 1:42




   


Bastian & Eléo
Bite me
J'étais là toujours sur la défensive à regarder ce vampire qui en avait après mon Léo. Que lui voulait-il ? Pourquoi jouait-il comme ça avec mes nerfs ? A quoi ça l'avançait ? Je ne comprenais absolument rien, j'étais perdue, mal à l'aise et je ne savais plus quoi faire. J'étais en train de perdre littéralement pieds. Surtout qu'il commençait à dévoiler mon secret à Léo... Alors que je n'avais toujours pas pris la peine de lui en parler tellement j'avais peur de sa réaction, peur de le perdre à cause de ma condition de vampire dont je me serais bien passée... J'avais tout un tas d'émotions qui me traversaient... J'avais envie de pleurer de voir Léo dans cet état et aussi de peur de le perdre à cause de ce vampire qui était en train de lui dévoiler mon secret, mais j'avais également envie de foncer dans le tas et de me battre avec ce type. Je ravalais difficilement ma salive lorsqu'il dit à Léo que l'amour rendait aveugle. Cette fois c'était fichu, j'allais tout perdre à cause de cet inconnu qui s'immisçait dans notre couple. Mon Dieu ce que j'avais été bête de ne rien lui dire plus tôt. Mes doigts se crispèrent lorsque je remarquais que Léo allait de plus en plus mal, au point de ne plus vraiment arriver à parler et que ça amusait l'autre énergumène en face de moi. Ma main droite était donc refermée comme si j'avais envie de mettre un coup de poing au vampire en face de moi. Et en plus il continuait son numéro, il se croyait sur scène en train de faire un one-man show ou quoi ? Personnellement plus les secondes passaient et plus il m'agaçait. Je n'arrivais plus à me contenir, il fallait que j'attaque, que je fasse quelque chose mais je n'y arrivais pas. C'en était à tel point que je n'écoutais plus vraiment ce qu'il me disait, trop occupée à regarder d'un oeil inquiet Léo.

Le pire était arrivé, il venait de l'hypnotiser sous mes yeux. Les larmes de rage et de tristesse en même temps commencèrent à pointer le bout de leur nez alors que ce type se fichait de moi en me demandant si je tenais vraiment à Léo. Je ne pris même pas la peine de répondre... Toutefois lorsqu'il continua en me disant que je devais l'hypnotiser là je ne pus m'empêcher de crier "Non je ne lui ferai jamais ça !" Tout était en train de partir en vrille dans ma tête. Je me sentais tellement mal et perdue que si j'avais été une humaine, j'aurais probablement flanché mais là non ce n'était pas le cas puisque je ne suis plus humaine depuis plusieurs années. J'assistais à toute la scène, comme si j'étais spectatrice derrière ma télévision, tellement j'avais du mal à y croire. Je vis le vampire qui s'amusait à se planter une branche dans la main. Les larmes commencèrent à couler lorsqu'il tendit la même branche à Léo pour qu'il fasse de même. Je n'étais vraiment qu'une idiote... Pourquoi avait-il fallu que je tombe amoureuse d'un humain et qu'en plus je ne sois pas fichue de veiller sur lui comme il faut... Finalement le vampire s'éloigna et même si je me sentais mal, je ne pouvais que rejoindre Léo. J'arrivais devant lui avec les larmes aux yeux en lui disant "Je suis désolée..." Je n'arrivais même pas à le regarder dans les yeux en lui disant ça tellement je me sentais mal et honteuse. Puis je me tournais vers le vampire auquel je lançais un regard noir. Je me sentais tellement nulle comme vampire... Je ne me sentais pas du tout à l'aise avec ma condition et par le passé quand il y avait des problèmes de ce genre, je n'étais jamais seule... J'avais toujours les Salvatore, Caroline et même Bonnie pour m'aider, mais là non personne... Je ne pouvais compter que sur moi et je ne m'en sentais pas la force. Là tout ce que je voulais c'était m'écrouler et pleurer à cause de tout ce qu'il se passait par ma faute et mon idiotie.
  


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gif 1 : vanou1307. Gif 2 : littlestumpy.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bite me ~ [Bastian, Elena & Léo] Ven 24 Avr - 16:53


Léo D. Williams  ◈  Feat Bastian M. Lecter & Elena Gilbert

- Bite me -
' What the hell is that ? '


 



I
l jubilait, littéralement, tout en gardant la même poigne autour de ma gorge, me laissant suffoquer sans vraiment s'en soucier, tandis que je tentais malgré moi de prononcé son prénom afin de le présenter comme il me l'avait demandé. J'étais complètement dépassé par les événements, mon corps agissant sans mon consentement. J'en étais sûr, ça ne pouvait être qu'un rêve, on ne verrait jamais de telles choses arriver dans le monde réel ! J'avais certainement trop fabulé sur mes théories délirantes à la Dracula pour résoudre les enquêtes de mon père. Mais je gardais tout de même le bénéfice du doute... Ce n'était que ma raison qui parlait et mon subconscient me poussait à croire que j'étais bien dans le monde réel.

Bastian finit par sourire en se présentant à Elena puisque, apparemment je ne l'avais pas correctement fait. Il se dit enchanté par cette rencontre, bien qu'il n'avait pas besoin de préciser qu'il était certainement le seul dans ce cas, l'expression du visage d'Elena suffisait à le constater, il le fit quand même. Je commençais à manquer cruellement d'air et pouvait sentir chacun de mes organes qui réclamaient de l'oxygène, en vain. Il lâcha un nouveau sourire, déclarant qu'Elena n'était pas vraiment loquace, tout en tapotant ma main sur son bras, ça avait été le seul geste que j'avais réussi à faire mais il n'était que bien trop inespéré puisque c'était tout juste si mes doigts arrivaient à se serrer autour de son avant-bras. Son geste me fit bouillir de l'intérieur, détestant un peu plus la situation dans laquelle je me trouvais, incapable de lutter contre cette main qui se resserrait autour de ma gorge. Il me fixa en ignorant les cris d'Elena, me demandant si on était amis, chose à laquelle je répondis par l'affirmative dans un hochement de tête, sans vraiment savoir pourquoi j'avais approuvé, je ne contrôlais définitivement plus rien. Depuis quand les amis s'étranglaient entre eux ? Mais mon cerveau s'embrumait déjà à cette réflexion. Il finit par me lâcher et je manquais de m'écrouler au sol mais me forçais à rester sur mes jambes, m'obligeant à garder contenance malgré mes toussotements. Il m'avait au préalable ordonné de n'écouter que lui et de subir tout ce qu'il subirait, sans que je comprenne le pourquoi de cet ordre, je tentais de calmer ma respiration tant bien que mal, penché vers l'avant tandis que mon coeur tambourinait dans ma poitrine, de rage et de peur, quand il me tapota le dos, feignant de m'aider.

Il retourna son attention vers Elena, je l'écoutais d'une oreille, peinant à reprendre mon souffle, sans vraiment comprendre le baratin qu'il était en train de déballé. Ça ne changeait pas vraiment puisque j'avais tout juste compris la moitié du monologue qu'il avait fourni à Elena depuis son arrivée. Pourquoi devrait-elle me protéger de l'hypnose ? Je mis ça de nouveau sur le compte du rêve, ayant regardé une émission sur un pratiquant de l'hypnose la veille, un certain Mesmer, qui faisait des miracles. Mais le rêve me semblait de plus en plus réel. Il poursuivit avant que je ne puisse réfléchir à la question plus longtemps et prétendit alors qu'Elena s'amusait certainement à m'hypnotiser également, ce qu'elle contredit dans un cri. Ce qui me trouble et me fit blanchir lentement était surtout le fait qu'elle ne démentit pas le fait qu'elle en avait le pouvoir. J'étais à la fois complètement dérouté par ce qu'ils se disaient et en même temps légèrement engourdi par la privation d'oxygène que j'avais subi plus tôt.

Je regardais avec surprise Bastian qui saisit une branche pour se la planter dans la main avant de me la tendre, je savais ce que j'avais à faire, même si j'étais loin d'en avoir envie. J'attrapais la branche, qui dégoulinait de son sang, d'une main tremblante, sans parvenir à lutter, tandis qu'il affirmait que ça me "réveillerait". Je plissais des yeux, me préparant à la douleur qui arriverait avant de m’exécuter. J'aurais eu toute ma tête, j'aurais certainement lancé une de ces réflexions sarcastiques sur le fait de mélanger son sang au mien mais je m'en tenais à l'imiter, enfonçant le morceau de bois dans ma propre main suffisamment profondément pour m'arracher une grimace de douleur. Je relevais la tête vers Elena, arrivée près de moi deux minutes plus tôt en s'excusant, ignorant ma main sanguinolente. Je lâchais le bâton qui tomba au sol et me forçais à sourire pour lui assurer que j'allais bien, du moins comme quelqu'un qui avait manqué de mourir étouffé avant de se faire un trou béant dans la main. Mais il ne servait à rien de lutter contre les paroles de Bastian, je l'avais bien compris, et préférais garder mes forces pour tenir le plus longtemps possible, suffisamment pour permettre à Elena de prendre la fuite. Cette idée me terrifiait mais Elena avait encore la possibilité de s'échapper et la pure logique disait qu'il valait mieux une mort plutôt que deux.


«Vas t'en Elena... »





Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bite me ~ [Bastian, Elena & Léo] Mar 12 Mai - 10:38


You both are my favorite toys, I'm gonna play so hard & wild with you...
Léo, Bastian & Elena

Bite me - You don't have to ask...

Il riait dans mon crâne : « Pathétique. » Les vampires avec humanité le sont, en effet. Mous, lents et avec beaucoup trop de sentiments à notre goût. Ecœurants. J’avais bien fait de croiser ce petit humain et de le faire tomber dans un semblant d’amitié. Il avait trouvé cela inutile, pourtant Il est bien celui qui apprécie le plus lorsque je joue avec la nourriture. Mais savoir que le jeune garçon sortait avec une vampire se prenant pour une humaine m’avait amusé. Comment ne pas mettre son grain de sel là-dedans ?! C’était bien trop tentant. Après tout, ils jouent le parfait petit couple alors qu’elle lui ment terriblement. Comment ne pas être tenté de voir la réaction du jeune homme quand il découvrira qui il a réellement dans son lit ? Puis, Nous n’avons rien d’autre pour vraiment Nous occuper dans cette petite ville. Alors il faut bien que l’On s’occupe. Au moins, je ne tues pas, c’est un mal pour un bien. Ça veut surtout dire que je n’ai pas prévu de les tuer… Pour l’instant. Gentil n’est-ce pas ? Quand on a pas d’humanité, qu’on est d’autant plus schizo qu’autrefois, un rien nous amuse, tant qu’on fait preuve de sadisme, ça occupe et distrait. Malheureusement pour eux, leur bonheur avait croisé Notre route. Bien décidé à l’entacher. Et ça semblait bien parti…

Léo suffoquait, tentant de lutter jusqu’à ce que je l’hypnotise un peu plus. Me délectant de son regard perdu. Ça fait toujours bizarre de ne plus être maître de ses faits et gestes… Mais en plus de ses pensées. Pauvre petit. La vampire pleurnichait, pas très contente que je mette mes crocs dans ses affaires. Désolé princesse, mais je m’en fous, ça m’amuse. Puis Léo est un humain très distrayant à s’attaquer. Elle ne peut s’en vouloir qu’à elle-même de ne pas l’avoir suffisamment protégé. Je suis juste là pour le lui relever. Entre autre… Lire ses expressions était exquis. Elle était perdue, larmoyante, hors d’elle, triste et apeurée. Si mignonne. Tout pour me faire sourire.  

J'eus un petit rire lorsqu’elle dit qu’elle ne l’hypnotiserait jamais. « Et pourquoi ça ? C’est tellement plus simple ainsi… » Ajoutais-je en contemplant le petit humain que je venais d’hypnotiser. Ma blessure à la main ne me fit pas tiquer. Avantage d’être vieux et sans humanité, on s’en fout royalement d’avoir mal, on ne le ressent plus. Alors autant en jouer n’est-ce pas ? Je m’écartais, sachant qu’elle allait rejoindre son Roméo. Elle était désolée. Elle avait de quoi. Voilà dans quelle situation sa bêtise plongeait l’humain sans défense. Je soutenais le regard noir qu’elle me jetait avec amusement.
Léo se fit la même blessure que moi, sauf qu’il ne guérissait pas lui. Je fermais les yeux, appréciant la mélodie de son cœur qui s’emportait, inspirant longuement pour évaluer la valeur de son sang. Je les rouvris avant de regarder le petit couple de nouveau : « Il a pourtant l’air exquis ! Comment fais-tu pour résister ? » L’amour rend donc aveugle et coupe tout odorat ? Un petit rire Nous prit quand Léo pria Elena de partir : « Comme c’est mignon, l’humain cherche à protéger la vampire… » Je m’adossais à un arbre, jouant avec une branche, regardant avec insistance Léo, cet humain qui cherche une explication aux derniers meurtres étranges de Mystic Falls. « Car ta dulcinée est une vampire… Comme moi. » Ajoutais-je en montrant ma paume désormais guérie. L'Autre grognait, il n'aimait pas du tout que je Nous compare à une jeune vampire végétarienne puant l'humanité, mais je chassais sa colère de mon esprit. Bien sûr que nous n'avions clairement rien à voir. Comme pour appuyer ma révélation, je disparus de leur champ de vision pour me retrouver dans le dos d’Elena, alors que la branche avec laquelle je jouais dépassait du ventre de la jeune femme, déchirant sa peau. « Bouh » s’amusait Marth qui trépignait dans mon crâne. Je maintenais la jeune fille debout, avant de presser mes doigts contre son omoplate. La seconde qui suivit, ma main l’avait transpercé, faisant un coucou à Léo à travers la plaie.

J'extirpais ma main et léchais mes doigts. Le sang vampire n’est vraiment pas intéressant… Il fait périmer. Je retourne à ma place gentiment pour les contempler de nouveau, avant de rassurer : « Oh ne t’en fais pas petit, elle va vite cicatriser ! » En effet, le sang qui s’écoulait des plaies de sa douce et tendre ralentit et déjà la chair commençait à se reconstituer lentement. « Tu vois ? C’est marrant non ? » Dis-je avec un large sourire à l’adresse de l’humain, pour qu’il se marre avec moi. Puis défiant du regard la jeune fille : « Là je te tends clairement la perche pour que tu sois enfin sincère avec lui, alors profite ! A moins que tu n’aies un petit creux avant… » Mon sourire s’étira, sachant que trop bien que les blessures et l’énervement ne font qu’attiser la soif. Même si elle était trop amoureuse pour se jeter sur la gorge de son chéri d’amour, il n’empêche qu’elle ne pourra pas empêcher son visage de se déformer…  
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Bite me ~ [Bastian, Elena & Léo]

Revenir en haut Aller en bas

Bite me ~ [Bastian, Elena & Léo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bite me ~ [Bastian, Elena & Léo]
» Bite fight...
» Agréable compagnie [ Elena ]
» L'Atelier d'Elena
» Ce que je veux ? [PV Elena] TERMINER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Falls Forever :: RP-