AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

On s'est déjà vus quelque part non ? (PV Léo Williams)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: On s'est déjà vus quelque part non ? (PV Léo Williams) Lun 13 Avr - 0:37



❝Tiffany x Léo

   ♡ On s'est déjà vus quelque part non ?

Ça faisait déjà plusieurs semaines que je bossais comme barmaid dans la nouvelle boîte de nuit qui venait d'ouvrir à Mystic Fall's et qui était tenue par Caleb. J'avais de la chance qu'il ait accepté de m'engager alors que je n'avais aucune expérience dans ce domaine ni même dans un autre puisque c'était mon premier job après l'obtention de mon baccalauréat. D'ailleurs mes parents avaient été très heureux que je trouve un travail même s'ils auraient préféré que je fasse autre chose de ma vie que de servir des mecs lourds et bourrés en boîte de nuit mais au moins j'avais un travail et ils ne m'embêtaient plus afin que je me bouge pour en trouver un. De toute façon ils pouvaient penser ce qu'ils voulaient, moi ça ne me gênait pas du tout de travailler en boîte de nuit. Pourquoi ? Tout simplement parce que j'ai toujours adoré aller m'amuser en boîte avec mes copines dès que j'en avais l'occasion. De plus aimant danser et adorant écouter de la musique, ce genre de job ne pouvait que me convenir. J'étais dans mon élément là-bas. Même si parfois je devais bien avouer que les mecs complètement bourrés qui me draguaient me soûlaient au plus haut point. Mais heureusement pour moi, si ça allait trop loin, les vigiles débarquaient et les mettaient dehors.

M'étant couchée après la fermeture de la boîte, je m'étais levée aux environs de midi. Dès que je m'étais levée, j'en avais profité pour prendre une bonne douche bien chaude, histoire de me réveiller plus vite. Une fois sortie de la douche j'avais enfilé une tenue que j'avais déjà préparée la veille au soir et m'étais ensuite séchés les cheveux, je les avais également coiffés et par la suite je m'étais brossées les dents avant de me parfumer et de descendre enfiler une paire de ballerines assorties à mon chemisier. Mes parents m'avaient demandé où j'allais et je leur avais répondu que je sortais prendre mon déjeuner en ville histoire de sortir un peu prendre l'air. Avec de la chance je rencontrerais peut-être même des amis à moi s'ils étaient de sortie.

A peine arrivée dehors je fouillais dans mon sac à mains afin de prendre mon paquet de clopes et mon briquet. J'en sortis une du paquet et l'allumais aussitôt avant de prendre une première bouffée. Je m'étais remise à fumer depuis peu. Mes parents n'étaient pas au courant surtout vu la manière dont ma mère m'avait frappée lorsqu'elle l'avait su alors que je n'avais que 12 ou 13 ans. Du coup je faisais tout pour qu'elle ne retombe pas une nouvelle fois sur mes cigarettes car sinon elle me referait probablement la même scène et ça je ne le voulais absolument pas. Tout en marchant jusqu'au centre ville je fumais tranquillement ma cigarette en la savourant bien, la première de la journée. Lorsqu'elle fut terminée, je la jetais sur le sol en prenant soin d'écraser le mégot.

Je continuais de marcher jusqu'à arriver à un vendeur de cafés qui se trouvait en bord de route. J'attendis mon tour puis commandais un café au lait au vendeur qui ne mit pas très longtemps avant de me servir. Je le remerciais tout en payant ce que je lui devais. Alors que je faisais demi-tour je bousculais quelqu'un sans le vouloir. Par chance le café n'était pas arrivé sur mon chemisier blanc ni sur l'autre personne. J'avais eu beaucoup de chance pour le coup. Je relevais la tête vers la dite personne et lui dit "Je suis désolée..." Alors que je le regardais, sa tête me rappelait quelque chose. Je lui demandais donc "On s'est déjà vus quelque part non ?" En attendant sa réponse, j'essayais de me rappeler où j'avais déjà vu ce visage et après quelques instants tout me revint rapidement en tête. "Ah mais ça y est je sais ! Tu es le type qui s'est fait virer de la boîte de nuit il y a quelques temps pour en avoir tabassé un autre..."  J'étais à peu près sûre que c'était lui. Je m'en souvenais bien puisque ce soir-là j'avais assisté à toute la scène depuis le bar et j'avais même pris sa défense alors que les vigiles le jetait dehors lui et une fille brune qui était sa petite-amie d'après ce que j'avais pu remarquer durant la soirée.


❝ citation. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: On s'est déjà vus quelque part non ? (PV Léo Williams) Lun 13 Avr - 20:31

I've never seen you before ∞ Feat Tiffany Bell


J'étais plutôt de mauvaise humeur ce matin là, mon père me foutais la pression pour un oui ou pour un non sans arrêt, au point de me dégoûter d'aller en cours. Mais j'y allais tout de même, une certaine culpabilité me poussait à faire en sorte que les choses s'arrangent entre lui et moi. C'était cependant beaucoup plus dur que ça ne paraissait, surtout que celui ci était épuisé par ses heures supplémentaires et que j'étais sous l'influence de mon manque de nicotine depuis mon réveil, m'étant aperçus que mon paquet de cigarettes, à peine entamé, était passé à la machine à laver. C'était ensuivi un long débat au sujet du gaspillage de mon argent, de ses problèmes économique, et de ma pseudo-irresponsabilité, j'avais donc claqué la porte sans prendre de petit déjeuner, les nerfs à vif avec suffisamment en poche pour pouvoir me payer un nouveau paquet de cigarettes et de quoi me remplir mon estomac mécontent. Je ne pouvais pas rejoindre Elena ensuite, celle ci était encore partie je ne savais où, me laissant seul, et sans aucune idée sur ce que j'allais bien pouvoir faire de ma journée. En fait j'avais pas vraiment envie de faire quoi que ce soit, seulement celle de rien faire.

Je me faufilais déjà à travers le petit monde qui se précipitais devant un vendeur de café installé au bord de la route, mais avant d'avoir ne serait ce le temps d'atteindre le stand que je me fis percuter de plein fouet par une, il fallait le dire, belle inconnue. Elle manqua de me verser son café dessus, mais pour une fois, j'avais de la chance, elle s'empressa de s'excuser tandis que je me reculais, heurtant quelqu'un d'autre au passage, mai que j'ignorais. Celle ci me dévisageait alors qu'elle avait fini par lever la tête vers moi, elle décida finalement par m'expliquer la raison de son expression en me demandant si on s'était déjà vu. Je la dévisageais avec des yeux sans reconnaître le moindre de ses traits, non c'était certain, je l'avais jamais vue de ma vie. Mais elle trouva pour moi, rappelant mon récent accident en boite avec Elena, j'avais littéralement fracassé un abruti qui l'avait accosté et dragué ouvertement. Ce qui nous avait valu de nous faire jeté dehors, en plus d'une arcade ouverte et des mains en sang pour ma part, sans compter les quelques hématomes. Je me rappelais parfaitement de cette soirée, pas seulement parce qu'elle ne datait que de quelques jours tout au plus, Elena était plutôt... Contrariée par ce que j'avais fait, mais on avait réussi à trouvé un terrain d'entente cette nuit là, son lit.  

Fantastique réputation, génial.

Je soupirais avant de commander mon café, la file d'attente s'étant considérablement diminuée, avant de me retourner à nouveau vers elle, en fouillant mes poches, impossible de mettre la main sur la liasse de billets qui était dans ma poche de jean cinq minutes auparavant. Oh merde. Je voyais déjà la fille dont j'ignorais encore le nom, qui me dévisageai se demandant certainement l'origine de mon air paniqué tandis que je tâtais toujours mes poches à la recherche de mon argent. Je me tournais vers le vendeur qui avait déjà mon café dans la main, attendant que je lui règle celui ci.  

Finalement.. Oubliez le café.

Je m'apprêtais à détaler en vitesse, le café je pouvais m'en passer mais alors la cigarette, il fallait que je m'en fume, dans l'immédiat, seulement je n'avais plus un rond en poche, ça faisait des années qu'un truc pareil m'était arrivé, je serrais du poing, faisant craquer quelques une de mes phalanges au passage. J'étais pourtant certain avoir mis ma foutu monnaie dans ma poche avant de partir.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: On s'est déjà vus quelque part non ? (PV Léo Williams) Ven 17 Avr - 1:26



❝Tiffany x Léo

   ♡ On s'est déjà vus quelque part non ?

Je ne pus m'empêcher de rire légèrement lorsque le garçon devant moi me lança cette phrase où il disait qu'il avait une fantastique réputation. J'espérais qu'il ne l'avait pas mal pris car ce n'était pas du tout le but mais ne le connaissant pas, je ne savais pas comment il se prénommait alors je n'avais trouvé que ça à dire pour lui montrer que je me souvenais où je l'avais vu. Visiblement si il l'avait mal pris puisque je l'avais entendu soupirer. Du coup je me retournais pour le suivre et tentais de m'expliquer comme je le pouvais. "Désolée... Je ne voulais pas te vexer." Je me demandais d'ailleurs pourquoi je m'excusais puisque je n'avais rien fait de mal... Bon après certes, j'aurais peut-être pu lui dire que je l'avais déjà vu dans la boîte où je suis barmaid. Oui j'aurais probablement dû dire ça... Mais sur le coup je n'y avais pas pensé et c'était sorti tout seul. Après qu'il ait commandé son café, il se tourna de nouveau vers moi et je le vis fouiller ses poches. J'en déduisis donc qu'il cherchait son porte-feuilles.

Au bout de quelques instants je le vis retourner vers le vendeur et lui dire qu'il devait oublier pour le café. Je m'empressais d'avancer vers le comptoir et de dire "Non donnez lui son café s'il vous plait." Je posais mon café sur le comptoir et fouillais dans mon sac à mains à la recherche de mon porte-feuilles et sortis l'argent que je déposais sur le comptoir tandis que le vendeur me remerciait en me tendant le café du jeune. Je lui donnais aussitôt en disant "Pour me faire pardonner..." Je gardais le silence quelques instants le temps de ranger mon porte-feuilles à sa place initiale avant d'ajouter "Moi c'est Tiffany et toi ?" J'estimais que puisque je venais de lui payer son café j'avais le droit d'au moins savoir son prénom...

J'attrapais mon café et partis m'installer à l'une des tables vides en faisant signe à Léo de me rejoindre et m'asseyais tout en posant mon café sur la table et en posant mon sac à mains sur mes genoux. Je fouillais à l'intérieur de mon sac et en sortis mon paquet de cigarettes ainsi que mon briquet. Alors que j'ouvrais mon paquet de clopes, je demandais à Léo "Ça te dérange si je m'en grille une ?" Je préférais lui demander avant au cas où il ne serait pas fumeur et que par conséquent la fumée le dérangerait. Je préférais prendre mes précautions sachant pertinemment comment les non fumeurs peuvent réagir avec violence si vous vous amusez à fumer sous leur nez. Ma mère en avait fait les frais un bon nombre de fois... D'ailleurs même à l'heure actuelle elle cachait toujours à sa belle-mère qu'elle fumait car sinon ma grand-mère l'aurait insultée de traînée. Je ne voyais pas bien le rapport entre les prostituées et le fait de fumer mais que voulez-vous, c'était tout ma grand-mère ça... Une vieille bougonne qui passe son temps à se plaindre, pleurnicher, parler de la mort... D'ailleurs elle avait filé le virus de la râlerie à mon père. Mon Dieu ce que je pouvais détester ce côté-là de mon père. Il passait ses journées à râler pour tout et pour rien... En attendant la réponse de mon "invité" je posais mon paquet de cigarettes ainsi que mon briquet sur la table et attrapais mon café afin d'en boire une première gorgée. Je pouvais sentir le liquide chaud couler dans ma gorge et même le sentir descendre, cela m'arrivait parfois sans que je ne sache pourquoi. J'en déduisais que c'était dû au fait que je n'avais encore rien avalé depuis que je m'étais levée.


❝ citation. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: On s'est déjà vus quelque part non ? (PV Léo Williams) Ven 17 Avr - 18:07

I've never seen you before ∞ Feat Tiffany Bell


Ma réflexion avait du la dérangée puisque celle ci m'avait suivit tandis que je demandais au vendeur un café allongé et sucré. Elle avait même bafouiller quelques excuses, prétendant ne pas avoir voulu me vexer, ce qui fit apparaître un léger sourire en coin sur mon visage. Il fallait plus que ça pour me vexer, même si le fait de passer pour un type qui fracassait les autres en boite n'étant pas franchement le genre d'image que j'aimais laissé, surtout que si ça retombait dans les oreilles de mon père j'allais encore en entendre parler pendant des mois. Valait mieux éviter qu'il ne l'apprenne vu la façon dont notre relation partait entre mon paternel et moi. J'allais lui répondre que je n'étais absolument pas vexer, et qu'elle n'avait pas a être désolée, surtout que de mon coté je n'avais pas de quoi parler puisque j'étais bien plus gaffeur, mais la disparition de mon argent que j'avais dans mes poches un peu plus tôt 'avait coupé dans mon élan. J'avais donc fouillé mes poches à plusieurs reprises en vain, avant de finalement baisser les bras et d'abandonner mon café entre les mains du vendeur. Mais la blondinette se hâta vers le comptoir pour lui demander de me le passer tout en attrapant son porte feuille. Mes yeux s'arrondirent de surprise et ma bouche s'était légèrement entrouverte tandis qu'elle alignait la monnaie sur le comptoir et récupérait mon café que le vendeur lui tendait en la remerciant. Elle me tendit mon café sous mon regard ébahit en prétextant qu'elle voulait se faire pardonner. Je me saisis du café, tout en balbutiant un remerciement pendant qu'elle rangeait son porte feuille. Elle finit par se présenter sous le jolie prénom de Tiffany.

Euh.. Léo ?

Mon ton interrogateur suivait ma surprise, ça lui arrivait souvent de payer des cafés à des inconnus celle là ? J'haussais les épaules en la suivant jusqu'à sa table, puisqu'elle m'avait fait signe de la rejoindre, après tout j'allais pas m'en plaindre. J’espérais juste qu'Elena ne soit pas dans le coin au risque qu'elle interprète mal les choses. J'étalais mes jambes sous la table en m'asseyant, avalant une gorgée de mon café que je reposais ensuite devant moi sur la table. J'ai pensé me pendre pendant un court instant en la voyant sortir un paquet de cigarettes, l'appel de la nicotine revenant en force. Je tiquais quand elle me demanda si le fait qu'elle s'en grille une me dérangeait, ce n'étais absolument pas le cas, enfin si j'avais de quoi m'en griller avec elle, puisque là en l’occurrence, le fait de la voir fumer devant moi avec cette incontestable envie de fumer qui me démangeait depuis plusieurs heures me dérangeait assez. Mais je ne pouvait me permettre de lui en taxer alors qu'elle venait de me payer le café. J'avais vraiment la sensation de retourner quelques années en arrière où mon ex petite amie me payait tout lors de nos sorties puisque je n'avais plus un sous en poche à cause des nombreux impayés de mon père. J'avais détesté cette sensation de vivre au crochet des autres, au pont où l'argent était devenu un point important, me rendant très économe mais sans jamais me privé, je m'étais toujours promis de ne jamais manquer maintenant que l'on s'en sortait un peu mieux, j'arrivais à m'en sortir suffisamment bien avec la bourse d'étude que j'avais décroché.

Nan vas y, la fumée me dérange pas, ce serait presque le contraire.

J'avais juste à me contenir et subir, me promettant que je rentrerais chez moi pour récupérer ma foutue monnaie que j'avais oublié à la maison pour aller me chercher un paquet de cigarettes juste après mon café. Je ferais peut être même mieux d'en acheter deux vu comment je les alignerais une fois achetées.


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: On s'est déjà vus quelque part non ? (PV Léo Williams) Sam 18 Avr - 20:53



❝Tiffany x Léo

   ♡ On s'est déjà vus quelque part non ?

C'était bien mon genre ça tiens de payer des choses aux personnes que je croisais et qui n'avaient pas d'argent sur eux. Combien de fois je m'étais fait réprimander par mes parents à cause de ça, mais je m'en fichais totalement, je n'allais pas m'en empêcher pour leur faire plaisir. Et oui je n'ai jamais été radine et ne le serais probablement jamais. Ça m'avait joué parfois des tours avec d'anciens amis qui ne m'avaient jamais rendu des choses qu'ils m'avaient empruntées... Mais peu importe... Le passé c'est le passé. Je m'étais présentée à mon "invité" et à son tour il finit par m'annoncer son prénom. Je lui répondis donc "Enchantée Léo, ravie de faire ta connaissance."

Après ça nous étions partis nous installer à une table libre et je m'apprêtais à fumer une cigarette mais préférais d'abord demander à mon interlocuteur si la fumée ne le gênait pas. En attendant sa réponse j'avais commencé à boire mon café au lait et j'avais reposé mon paquet de clopes devant moi ainsi que mon briquet tout en gardant mon sac sur mes genoux. En l'entendant me dire que la fumée ne le gênait pas du tout et que c'était même le contraire j'arquais un sourcil tout en lui disant "Tu fumes alors ? Tu veux une clope ?" En attendant sa réponse j'avalais une seconde gorgée de mon café que je reposais sur la table ensuite puis me saisissais déjà de mon paquet de cigarettes pour en prendre une à l'intérieur, je la portais directement à ma bouche puis l'allumais à l'aide de mon briquet que je reposais aussitôt sur la table en l'envoyant dans la direction de Léo au cas où il voulait se fumer une clope. Par la même occasion je fis glisser mon paquet dans sa direction pour qu'il se serve en cas de besoin. En attendant moi je tirais la première taffe de cette nouvelle cigarette tout en me calant bien le long du siège et en regardant les gens autour de nous. Mon Dieu ce que je préférais être dehors comme ça, plutôt qu'enfermée à la maison... Je continuais à fumer tranquillement ma clope sans rien dire, savourant pleinement cette cigarette.

Finalement je décidais de rompre le silence en tournant mon regard vers Léo "Au fait ce n'était pas méchant tout à l'heure... D'ailleurs il faut que tu saches que j'ai tout fait pour prendre votre défense à ta copine et toi ce soir-là mais les vigiles et le patron n'ont rien voulu savoir..." Oui il fallait bien avouer que c'était de sacrées têtes de mules ceux-là et que quand ils avaient une idée dans la tête, ils ne l'avaient pas ailleurs. Toutefois je m'entendais assez bien avec eux pour les côtoyer tous les jours ou presque au boulot. Ils n'étaient pas méchants, bien au contraire... Et puis combien de fois ils m'avaient sauvée la mise quand des mecs ne voulaient pas me lâcher parce qu'ils étaient trop bourrés et obsédés sur les bords. Je terminais tranquillement ma cigarette avant de la jeter par terre et de l'écraser afin qu'elle s'éteigne. J'attrapais de nouveau mon café et en bus une nouvelle gorgée.

Mon portable se mit à sonner dans mon sac et je l'attrapais aussitôt. C'était un texto de ma mère. Je l'ouvris aussi afin de le lire. Elle me demandait si ça allait et où j'étais. En effet depuis que j'avais été victime d'un viol elle s'inquiétait toujours pour moi et elle avait raison car elle savait que même si j'allais mieux, je n'étais pas forcément très à l'aise seule dans la rue. Du coup je m'empressais de lui répondre que j'allais bien et que je buvais un café en compagnie d'un ami. Bon ok j'avais un peu menti puisque je le connaissais à peine mais je ne voulais pas inquiéter d'avantage ma mère et c'était pour cette raison que j'avais préféré lui dire ça. Une fois le texto envoyé, je rangeais mon portable dans mon sac tout en disant "Excuse-moi c'était ma mère, elle est un peu disons protectrice." Je ne savais même pas pourquoi je venais de lui dire ça, je lui parlais comme si je le connaissais depuis longtemps alors que ce n'était pas le cas.  


❝ citation. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: On s'est déjà vus quelque part non ? (PV Léo Williams) Jeu 23 Avr - 1:06

I've never seen you before ∞ Feat Tiffany Bell


Mon dieu, j'avais l'impression d'être touché par la grâce, cette fille était juste parfaite, je ne l'aurais pas rencontré depuis dix minutes et ne serais pas avec Elena, je l'aurais embrassé. J'hésitais à me servir, quelques souvenirs me revenant en mémoire, pas de très bon souvenir, oh pire je m'arrangerais pour lui rendre la pareil un jour. Cette pensée me fit gagner un minimum d'assurance et j'hochais donc de la tête pour accepter sa proposition tandis qu'elle buvait une gorgée de son café, elle glissa une cigarette entre ses lèvres avant de l'allumer à l'aide de son briquet qu'elle fit ensuite glisser sur la table dans ma direction. Je l'attrapais et tandis qu'elle tirait une première bouffée de nicotine, elle fit de même pour son paquet que je saisis également, pour en sortir une cigarette que je portais déjà à ma bouche pour l'allumer. Je m'adossais contre le dossier de ma chaise, comme si le simple fait que la fumée envahisse mes poumons m'avait déjà soulagé d'un grand poids. Un léger silence s'était installé tandis que je ne savais plus m’arrêter de tirer sur ma cigarette, mais Tiffany le brisa, reprenant ses excuses. Je levais discrètement les yeux au ciel, amusés qu'elle ne cesse de se justifier, mais j'apprécier le geste, puisque celle ci avait apparemment prit notre défense à cette fameuse soirée où l'on s'était fait jeté dehors comme des malpropres Elena et moi. Je tirais une nouvelle fois sur ma cigarette avant de lui répondre dans un sourire.

Pas la peine de t'excuser comme ça, c'est rien tu sais. Et puis je l'avais bien chercher aussi.

Il était sur que sur le coup j'étais très loin de penser ça, mais avec la quantité d'alcool dans le sang, en plus de mon énervement et ma jalousie, ma réflexion avait été quelque peu altérée, et maintenant que j'étais sobre et que j'avais un peu plus de recul je pardonnais presque les videurs. Seulement les videurs, l'autre avait eu ce qu'il méritait, et, alcoolisé ou à jeun, je lui serais rentré dans le gras quoi qu'il arrive. Je me rappelais que mon interlocutrice travaillait dans cette fameuse boîte, ça devait pas être facile tout les jours de bosser dans ce joyeux bordel, surtout avec sa condition de fille, surtout qu'elle était pas mal, et qu'elle avait l'air vraiment trop gentille, beaucoup trop, c'est tout juste si je la voyait rembarré le pire des boulets. Je m'accoudais sur la table, posant ma tête dans l'une de mes paumes, tirant sur ma cigarette à nouveau.

Faudrait peut être que tu m'passe des filons pour faire face aux bouffons qui traîne là où tu bosse. Histoire que je tabasses personne la prochaine fois !

Elle ne me répondis pas tout de suite puisque, à peine eut elle le temps que jeter son mégot un peu plus loin, ou de tremper ses lèvres dans son café, que son téléphone sonna, elle resta un moment sur son téléphone, j'en profitais donc pour jeter un coup d’œil au mien, trop de messages ou d'appels manqués pour que je ne prenne la peine de consulter le tout, sachant pertinemment que la moitié des messages et la totalité des appels venaient de mon père. Pas la peine de s'inquiéter il était comme ça la plupart du temps quand je claquais la porte un peu trop fort, ou il me gueulerait un bon coup dessus ou il culpabilisait, c'était tout l'un ou tout l'autre. Tiffany s'excusa, en m'expliquant que c'était sa mère qui était quelque peu protectrice. Je ne savais pas vraiment pourquoi elle m'avait donné autant de détail, mais j'haussais des épaules comme pour l'excuser. Je me servis une seconde cigarette presque instinctivement, avant de m'apercevoir qu'il ne s'agissait pas de mon paquet.

Oh désolé ! J'peux ?

Je lui lançais un sourire avant de finir mon café qui commençait déjà à refroidir. Je sentis mon téléphone vibrer à nouveau dans ma poche, à chaque fois c'était comme ça, j'avais rien remarqué et maintenant que je savais qu'il me harcèlerait tant que je n'aurais pas décroché, je sentais mon portable vibrer, je décidé de l'ignorer, encore trop énervé de notre dernier accrochage entre lui et moi. J’espérais juste qu'il s'agissait bien de mon père et que c'était pas important, j'étais toujours aussi curieux, celle ci me faisait souvent défaut, tant que je ne savais pas le fin mot de l'histoire je ne pouvais m’empêcher de m'imaginer un nombre incalculable de scénarios dans ma tête, ça en devenait presque agaçant.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: On s'est déjà vus quelque part non ? (PV Léo Williams) Dim 3 Mai - 0:30



❝Tiffany x Léo

   ♡ On s'est déjà vus quelque part non ?

Visiblement Léo était fumeur lui aussi et ne se fit pas prier pour attraper mon briquet et mon paquet de clopes que j'avais fait glisser dans sa direction afin qu'il se serve lui-même tandis que moi je commençais déjà à fumer tranquillement ma cigarette tout en regardant autour de nous et en buvant de temps à autre une gorgée de mon café au lait. Je n'avais pas pu m'empêcher de dire à Léo que le soir de la rixe en boîte de nuit, j'avais pris leur défense à sa copine et lui même si ça n'avait servi à rien malheureusement. Il me répondit que je n'avais pas à m'excuser comme ça. Peut-être mais comme j'avais l'impression qu'il avait mal pris le fait que je lui parle de ça, il avait fallu que je me justifie. Il continua à parler en disant qu'il l'avait bien cherché. Je fis une petite moue avant de lui dire "Euh non c'est l'autre poivrot qui aurait du être viré et non pas ta copine et toi..." Et oui j'avais vu toute la scène de mon poste de travail, c'était donc pour ça que je me permettais de dire ça. En repensant à ce type c'est vrai qu'il était quand même en piteux état et que les secours avaient du venir pour l'emmener à l'hôpital. Mais ça je m'abstenais de le révéler à Léo bien sûr. Alors que je repensais à ça, je fus sortie de mes pensées par Léo qui me demandait des conseils pour repousser les types de ce genre en boîte de nuit sans avoir à les frapper.

Je n'avais pas eu le temps de répondre quoi que ce soit à sa question, je venais à peine de jeter mon mégot par terre et de boire une petite gorgée de café que mon téléphone avait sonné. C'était un SMS de ma mère auquel j'avais répondu dans la foulée afin qu'elle ne s'inquiète pas d'avantage. Rangeant ensuite mon téléphone dans mon sac que je gardais toujours sur mes genoux tout en expliquant vaguement à Léo qui m'avait écrit et pour quelle raison. Je ne savais même pas pourquoi je venais de faire ça. Peut-être parce que je me sentais assez à l'aise avec lui. Pourtant c'est une chose assez rare depuis ce que j'avais subi... Pour toute réponse Léo se contenta d'hausser les épaules avant de me demander s'il pouvait prendre une autre cigarette. Son air gêné sur le visage qu'il chassa d'un sourire et le fait qu'il avait déjà le paquet dans ses mains me fit rire légèrement avant que je lui réponde "Oui vas-y, pas de souci. Tant que tu ne les prends pas toutes." Je réfléchissais à haute voix "On parlait de quoi déjà avant que mon portable sonne ?" Quelques instants plus tard après avoir fait marche arrière des événements dans ma tête, tout me revint. "Ah oui ? Euh je n'ai pas tellement de conseils à te donner. Tu sais je suis assez à l'abri derrière le bar et quand ça ne va pas, j'appelle mes copains les gros nounours. Tu sais ceux qui t'ont mis dehors." Dis-je en riant doucement pour détendre l'atmosphère. J'attrapais ensuite mon gobelet de café au lait que je terminais d'une traite avant de le reposer sur la table devant moi.

Une nouvelle fois mon portable se mit à sonner et je soupirais avant d'ouvrir de nouveau mon sac et d'attraper mon téléphone. Je pouvais voir sur l'écran que c'était encore ma mère.

SMS Maman a écrit:
Quel(le) ami(e) ?
Je lui répondis aussitôt.
SMS Tiff a écrit:
David
J'avais à peine envoyé mon texto que mon portable sonna de nouveau.
SMS Maman a écrit:
Quoi vous vous revoyez ?
Je continuais donc à lui répondre.
SMS Tiff a écrit:
Je suis tombé sur lui dans la rue, on boit un café rien de mal. Quoi t'as peur qu'il m'entraîne dans la drogue ? Maman arrête il me connait depuis ma naissance et jamais ô grand jamais il ne m'a proposé de fumer un joint avec lui. Pourtant j'aurais pu à de nombreuses reprises et je ne l'ai jamais fait...
En ayant marre de cette conversation, j'éteignis aussitôt mon téléphone puis le rangeais à sa place avant de fermer mon sac que je posais sur le sol près de moi. Etant agacée à cause de ça, je me penchais sur la table et attrapais mon paquet de clopes ainsi que mon briquet. J'en attrapais une que je portais à mes lèvres et l'allumais aussitôt, histoire de calmer mes nerfs.

Oui je savais que mes parents avaient toujours eu peur qu'en traînant avec David et les autres je me fasse arrêter par les flics mais ça n'était jamais arrivé. Pourquoi avait-il fallu que je donne son prénom aussi ? J'avais fait cette erreur de parler de lui, j'aurais du lui donner le nom d'une copine plutôt que le sien... Mais allez savoir pourquoi, c'était le sien qui était passé en premier dans mon esprit. Et puis valait mieux qu'elle croit que j'étais avec lui plutôt que de lui dire que j'étais avec un parfait inconnu.

Je n'arrivais pas à calmer mes nerfs alors je tirais un maximum sur ma clope sans m'arrêter. Elle avait encore réussit à m'énerver rien qu'en parlant de David. Bon, en même temps c'était facile, j'avais toujours mis ce type sur un piédestal depuis mon enfance... Du coup dès qu'on faisait une mauvaise allusion à son sujet, je partais au quart de tour... Ce qui m'avait même valu par le passé de ne plus mettre un seul pied chez mes grands-parents à cause de ma grand-mère qui le critiquait à chaque fois que je la voyais.   


❝ citation. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: On s'est déjà vus quelque part non ? (PV Léo Williams) Mer 13 Mai - 11:57

I've never seen you before ∞ Feat Tiffany Bell


Elle me laissa me servir sans vraiment paraître gênée par ce que je venais de faire, elle en avait même rit, j'étais surpris, mais la nicotine avant tout, la politesse ce sera pour la prochaine fois, j'haussais donc à nouveau des épaules avant de porter la nouvelle cigarette à ma bouche, attrapant son briquet pour l'allumer. En avalant une bouffée, celle ci cherchait désespérément, la dernière question que je lui avait posée, je m'apprêtais d'ailleurs à me répéter, mais tout lui revint en bloc sans que je n'eus besoin de le faire, mais sa réponse ne m'aida pas beaucoup. Celle ci m'expliquant qu'elle n'avait pas vraiment de combine puisqu'elle était en quelque sorte protégée par le bar qui la séparait des clients, et qu'en cas de pépin elle appelé ses "gros nounours", je fis la moue quand elle me rappela que c'était ceux qui m'avait jeté dehors il y pas si longtemps que ça, mais ça la fit plus rire qu'autre chose, elle finit son café d'une traite avant d'être de nouveau interrompue par son téléphone qu'elle récupéra dans son sac. J'en profitais de mon coté pour consulter le mien qui n'en finissait plus de sonner depuis tout à l'heure.

En effet lorsque l'écran s'alluma un nombre impressionnant de notifications vinrent s'affichées sur celui ci. La plupart des appels en absences provenaient de mon père, bien évidemment, je lisais rapidement l’aperçu de quelques uns de mes messages, sans que ça ne soit vraiment intéressant. Hormis le fait que mon père me signalait que j'avais bel et bien laissé mon argent à la maison et qu'il n'avait d'ailleurs pas hésité à se servir, je soupirais, il fallait s'en douter. Il connaissait très bien le terme de prêt quand il s'agissait de mon compte en banque, par contre pour ce qui s'agissait de remboursement, je pouvais toujours lui en parler autant que je voulais, ça tombait vraiment dans l'oreille d'un sourd. Je tirais une fois de plus sur ma cigarette, jouant distraitement avec la fumée en rangeant mon téléphone dans ma poche de jean après avoir signalé avec la plus grande politesse et gentillesse qui soit qu'il pouvait aller royalement voir ailleurs si j'y étais. Je vis mon interlocutrice faire de même, éteignant son téléphone pour le ranger dans son téléphone, j'aurais peut être dût suivre son exemple tiens, mais je ne pouvais m’empêcher de guetter un message d'Elena. Non pas que j'étais accro à ma moitié, non, mais je ne voulais pas non plus un message d'elle, surtout avec tous ces dossiers de mon père que j'analysais dernièrement, qui n'avaient absolument rien de rassurant. D'ailleurs ma petite enquête n'avait pas franchement évoluer et stagnait même complètement depuis ces derniers temps, au point de me rendre dingue. Surtout si on y ajoute les sautes humeurs de mon paternel, le manque de sommeil, les cours que j'essayais de suivre et de réviser, Elena... Enfin, cette dernière m'apaisait plus qu'elle n'était une contrainte.

Je dévisageai Tiffany qui avait allumer une nouvelle cigarette également, tirant dessus suffisamment pour que mes yeux s'arrondissent de surprise, elle n'avait pas l'air d'être très contente de son échange, elle paraissait même plutôt énervée.

Euh tu vas bien ? Si tu veux bouger ou que t'as quelque chose à faire ça me dérange pas hein.

Je ne savais même pas en quoi c'était censé la calmer le fait que ça ne me dérange pas. Ça ne l’intéressait surement pas, on se connaissait depuis deux clopes et un café, soit vraiment depuis pas longtemps, qu'est ce que ça pouvait lui faire que ça m'ennuie qu'elle parte ou non ? Elle faisait ce qu'elle voulait après tout.

En tout cas merci pour la clope, enfin les clope, et puis le café. J't'en dois une, enfin deux clope et un café mais tu m'as compris. File ton numéro que je te payes un verre un de ces soirs.

Aucun sous entendu bien sûr, mais j'avais vraiment envie de lui rendre la pareil.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: On s'est déjà vus quelque part non ? (PV Léo Williams)

Revenir en haut Aller en bas

On s'est déjà vus quelque part non ? (PV Léo Williams)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Si jamais vous avez une centaine de secondes qui traine quelque part . ^^'
» Le secret de la volonté est quelque part entre la fureur et le calme total.
» « Je ne vous aurais pas déjà vu quelque part ? » [Taylor]
» en retard, en retard. j'ai rendez-vous quelque part ! (jin kyung)
» Etre né quelque part c'est toujours un hasard...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Falls Forever :: RP-