AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Tiffany Bell - L'amitié c'est comme l'amour, ça ne marche pas à sens unique !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Tiffany Bell - L'amitié c'est comme l'amour, ça ne marche pas à sens unique ! Jeu 26 Mar - 11:48





Tiffany Bell




Ce qui ne tue pas rend plus fort !


âge : 18 ans et demi ∞ lieu de naissance : Mystic Fall's ∞ métier : en recherche d'emploi ∞ situation amoureuse : Célibataire mais prochainement en couple avec Ethan Walsh    ∞ nature : Humaine ∞ feat : Emma Watson ∞ crédit : Gif 1 : gilmoresgirls, Gif 2 : abbylaiworld, Gif 3 : stuffthatistrending, Gif 4 : ladiesloveteddywestside, Gifs 5 & 6 : emwtsns.


Tempérament de feu ou doux comme un agneau ?


∞ En quelques lignes ou en plusieurs points, décrivez nous le caractère de votre personnage :

Par le passé j'étais énormément timide et renfermée. J'avais beaucoup de mal à me faire des amis. Mais ça c'est le passé. A présent même si je suis toujours un peu timide, je vais plus vers les gens... Surtout lorsque j'ai bu un peu d'alcool, ça m'aide pas mal à aller vers eux. Non je ne suis pas une alcoolique mais j'adore faire la fête et m'amuser. Je ne veux que profiter de la vie à pleines dents tant qu'il en est encore temps. J'ai perdu tellement de personnes chères à mon coeur lorsque je n'étais encore qu'une enfant que je veux profiter avant de mourir un jour moi aussi... Je suis une jeune fille très sympathique qui aime rire à propos de tout et de rien, du coup on dit de moi que j'ai un côté fofolle qui peut en exaspérer certains comme en amuser d'autres. Même si parfois je peux passer pour une débile, je m'en fiche totalement tant que moi ça me fait rire et que je suis heureuse. J'ai trop souffert par le passé et je ne veux pas que ça recommence... Pas question que je retombe dans la déprime ! C'est fini tout ça ! Bon je l'avoue je suis très émotive et je peux pleurer si je prends mal une réflexion, devant un film triste ou pour tout un tas d'autres raisons. Mais j'ai toujours été comme ça et il est vrai que ça ne s'est pas arrangé avec tout ce que j'ai traversé depuis ma petite enfance. Malgré tout j'essaie de contrôler ce côté de moi que je ne supporte pas du tout. En amitié comme en amour je suis une fille très loyale et fidèle. Jamais je ne laisserai tomber quelqu'un que j'aime. Il ou elle pourra toujours compter sur moi, que ça soit de jour comme de nuit, que ça soit dans les bons comme dans les mauvais moments. Pour moi les amis sont la famille que l'on se choisi et ils passeront toujours avant tout ! A côté de ça je suis tout de même très proche de ma famille, les relations avec mon frère se sont arrangées pour mon plus grand bonheur. Quant à ma soeur je n'ai jamais vraiment eu de problèmes avec elle, au contraire elle a toujours été là pour me soutenir (enfin lorsque je lui confie mes soucis). Je suis très protectrice envers les gens que j'aime donc ne vous avisez pas de leur faire du mal que ça soit psychologiquement ou physiquement car je suis très rancunière et je ne pardonne pas facilement. Du moins tout dépend de ce que vous m'avez fait et si je juge que vous avez le droit à une autre chance ou pas... Côté loisirs depuis toute petite j'écoute beaucoup de musiques, de toute sorte. Après il faut savoir que j'aime lire, surtout la littérature bit-lit, ma préféré de loin ! Bon même si je lis des bouquins qui parlent de vampires, loups-garous etc et que je regarde des séries TV qui traient de ce sujet... Je ne crois pas en leur existence. Pour ma part je ne crois qu'en ce que je vois et comme je n'en ai jamais croisés dans les rues, pour moi ils n'existent pas. La seule chose en laquelle je crois c'est la vie après la mort... Pour preuve puisque je vois les fantômes depuis plusieurs mois à présent.




Anecdotes à raconter ?



∞ Ici, vous pouvez mettre des anecdotes sur votre personnage. Dîtes nous en plus :

- Je n'ai jamais connu mon grand-père maternel, seulement le second mari de sa femme. J'ai perdu l'un de mes oncles alors que je n'avais que 9 ans, l'année d'après j'ai perdu également mon arrière grand-mère paternelle. Et il y a un peu plus d'un an j'ai perdu aussi mon grand-père paternel.
- Je n'ai eu qu'un seul petit-copain et ça a duré le temps d'un été. Nous nous sommes malgré tout quittés en bon terme. Il n'y a jamais rien eu de plus entre nous que des baisers. J'étais trop jeune pour vouloir penser à autre chose à l'époque.
- Ma première clope je l'ai fumée à l'âge de 12 ans pour faire comme mes copines. On était malines, pour ne pas qu'on se fasse griller, on cachait du savon et du déodorant dans l'un des endroits où nous allions fumer, comme ça on se parfumait et se lavait les mains avant de rentrer chez nous. Après c'est pareil on avait toujours tout un tas de chewing-gums à la menthe dans les poches. Seulement un jour ma mère a fouillé mes poches et quand elle a trouvé mon paquet de cigarettes elle m'a foutu une baffe magistrale qui a fait siffler mon oreille pendant près d'un quart d'heure. Elle avait fouillé dans mes poches parce que mon frère à l'époque se droguait et qu'elle avait découvert de l'herbe sur lui...
- Ma première bière je l'ai bue à l'âge de 14 ans toujours en compagnie de l'une de ces copines avec qui j'avais goûté aux joies du tabac. Ce même jour on avait croisé un pote à nous qui était en plein coma éthylique après s'être pris une bonne cuite chez un copain à lui. Nous qui voulions lui offrir une bière, croyez-moi qu'on s'est vite ravisées, il tenait totalement des propos incohérents et ne tenait plus debout, ses copains devaient être avec lui pour éviter qu'il ne tombe ou fasse des conneries au milieu de la route.
- Ma première cuite je l'ai prise il n'y a pas si longtemps que ça, à l'anniversaire de la chérie d'un des copains de mon frère. Un de mes voisins m'avait mise au défi de boire le plus vite possible des bières. Et comme j'avais déjà fait plusieurs mélanges dans la soirée. Je ne me suis pas du tout démontée, j'avais voulu montrer que j'étais plus forte que lui. Sauf que l'alcool quand ça me monte trop à la tête ça me fait pleurer comme un bébé. Du coup j'ai fini ma soirée dans les bras d'un des copains de mon frère, je ne sais même pas ce que je lui ai raconté au juste... Le pire c'est que le lendemain j'avais un mal de chien, je n'arrêtais pas de vomir, j'avais mal au ventre et le comble c'est que c'était ce jour-là que ma soeur avait choisi pour me faire ma teinture prune. Je la soupçonne d'avoir fait exprès pour me faire payer le fait que je m'étais prise une cuite monumentale.
- Quasiment tous les jours de l'été je les ai passé en compagnie des copains de mon frère. Eux fumaient pétards sur pétards mais pas moi, je ne voulais pas toucher à ça... En revanche je les accompagnais assez bien sur l'alcool. L'un des mecs voulaient me faire fumer, je ne me suis pas laissée faire et d'ailleurs le "chef" de la bande qui me considérait comme sa soeur l'a engueulé et lui a dit si tu continues je préviens son frère et il va te casser les dents. Ouais allez savoir pourquoi mais ils craignaient tous un peu mon frère... J'ai su pourquoi un jour. Parce que mon frère est plutôt pacifique mais qu'une fois il leur a confié que s'il commençait à frapper, il avait peur de ne plus pouvoir s'arrêter... C'est vrai que dit comme ça, ça peut faire peur...
- D'ailleurs mon frère militaire, au début qui ne savait pas que je buvais de l'alcool, n'a finalement rien dit lorsqu'il l'a appris. Il buvait même avec ses copains et moi. Une nuit nous devions repartir jusqu'à chez nous en vélo. Mon Dieu c'était horrible, il ne conduisait plus droit et ne cessait de me foncer dedans. Mais le pire c'est lorsque nous sommes arrivés à la maison. Il m'a fait faire des pompes et autres exercices dans les cailloux devant chez moi. Le sadique !
- Ne voyant plus les amis de mon frère à cause d'une de leurs copines, j'ai commencé à traîner sur le net pour passer le temps, à aller sur les t'chats et c'est là que j'ai fait la rencontre d'un type de la région. Je lui avais confié ne pas avoir le moral. Il m'avait donc fixé rendez-vous afin de me rencontrer pour que l'on discute. Seulement voilà je ne me suis pas méfiée, il avait ramené de l'alcool et on en a but. Mais voilà il avait mis quelque chose dedans sans que je le sache et en a profité pour me violer. Lorsque je suis revenue à moi, j'étais dans le cimetière et lui était là, il m'a forcé à lui faire une fellation. C'est depuis cette journée que le pire est arrivé... Je suis rentrée comme j'ai pu chez moi, j'ai commencé à me renfermer sur moi. Je ne voulais parler de ce viol dont j'avais quelques flashs à personne... Finalement j'en ai parlé en premier à une cousine en qui j'avais confiance. Puis un jour j'ai fini par craquer et lâcher le morceau à ma mère qui m'a traitée de plusieurs noms d'oiseaux. Ça m'a beaucoup blessée qu'elle pense que j'avais chauffé ce mec alors que pas du tout... La descente aux enfers n'en a été que plus grande... Je passais mon temps à pleurer et à écouter de la musique. Je me sentais mal et je ne savais pas comment m'en sortir, je revoyais sans cesse ce jour où ce type m'avait enlevée ma virginité... A tel point que j'avais tout le temps mal à la tête, des maux de tête horribles... J'avais même l'impression de sentir bouger en moi. J'en ai parlé à ma mère qui m'a fait faire un test de grossesse. Par chance je n'étais pas enceinte. S'en est suivi tout un tas d'autres examens pour savoir s'il ne m'avait pas filé une maladie sexuelle mais par chance, là non plus rien... Petit à petit j'ai réussi à remonter la pente mais ça n'a pas été facile. Loin de là !
- Le jour de ce fameux viol, je me suis vue du dessus, j'assistais à une partie de la scène sans pouvoir rien faire. C'était comme si je flottais au-dessus mon corps. Après avoir fait des recherches et vus des reportages, j'avais compris que j'avais fait une dissociation car je n'avais pas trouvé d'autre moyen de m'en sortir. En clair j'étais passée très près de la mort et ce jour-là c'était comme si une porte s'était ouverte...
- J'ai commencé à voir des fantômes peu de temps après ce fameux jour. Au début ça allait puisque la première fois, j'étais allongée dans mon lit et j'ai senti une présence qui m'entourait de ses bras alors que j'étais seule dans mon lit... Ce jour-là je n'ai pas paniqué plus que ça mais par la suite les apparitions ont été plus violentes. La seconde fois j'étais toujours dans mon lit, et là j'ai senti comme un coup de poignard dans mon dos. Là j'ai vraiment commencé à flipper mais ce n'était pas le pire... La troisième fois j'étais une fois de plus dans ma chambre, un après-midi où j'étais partie me reposer car je me sentais mal. Et là j'ai entendu des bruits de pas dans l'escalier menant à ma chambre. J'ai cru que c'était ma mère alors je l'ai appelée plusieurs fois mais pas de réponse... Et là d'un seul coup j'ai vu une silhouette se jeter sur moi et qui cherchait à m'étrangler. Là je peux vous dire que j'ai cru que j'allais mourir... J'ai vraiment eu peur, à tel point que je ne voulais plus mettre les pieds dans ma chambre. Mais les phénomènes ont continué. Quand je regardais un film dans mon salon par exemple, j'entendais des bruits dans la cuisine alors qu'il n'y avait personne. Après ça une fois mon chat faisait sa toilette et tout d'un coup elle s'était figée avec le regard méchant et fixait dans la cuisine. Je n'ai pas bougé sachant pertinemment ce qu'elle voyait... J'ai longtemps hésité avant d'en parler. Ma mère, elle ça lui faisait du mal et mon père lui se fichait de moi. Quant à ma soeur qui avait toujours adoré les histoires de fantômes, elle était contente mais pas moi... J'aurais préféré que ça tombe sur elle plutôt que moi. Finalement au fil du temps j'ai réussi à m'y habituer et à vivre avec même si je ne suis pas toujours à l'aise avec les fantômes. Surtout ceux qui veulent me faire du mal sans que je ne sache vraiment pourquoi... Depuis quelques temps maintenant je me sens moins seule dans ce problème puisque tout le monde voit les fantômes comme s'ils étaient de simples humains grâce à l'encre qui a cillé.




Et vous dans tout ça ?



Pseudo/Nom: vanou1307 ∞ Ton âge : Toujours 28 ans ^^ ∞ Comment est-tu arrivé là ? : Je joue déjà la merveilleuse Elena Gilbert ^^ ∞ Que penses-tu du forum ? : Super, si ce n'était pas le cas, je ne ferais pas de double compteVoulez-vous être parrainer ? : Non toujours pas. XD ∞ Et le code dans tout ça ? : Validé par Tata Silv' ∞ Un dernier truc à dire ? : Je vous aime     

 


 


Dernière édition par Tiffany Bell le Ven 27 Mar - 19:27, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Tiffany Bell - L'amitié c'est comme l'amour, ça ne marche pas à sens unique ! Jeu 26 Mar - 11:48





Et si je vous racontez ma vie ?




Tomber est permis, se relever est ordonné !





∞ Ici, c'est l'histoire de votre personnage. En une vingtaine de ligne minimum, racontez nous l'enfance de celui-ci, sa vie. En bref nous voulons tout savoir !


Je n'aime pas trop parler de moi mais si vous insistez je vais tâcher de vous résumer ma vie. Tout d'abord il faut savoir que je suis la troisième et dernière enfant de la famille. Avant moi il y a ma grande soeur qui est une dizaine d'années plus vieille que moi ainsi que mon frère qui en a six de plus que moi. La grossesse de ma mère a été très difficile car je voulais déjà pointé le bout de mon nez après seulement 5 mois de grossesse. Les médecins jugeant que je ne serais probablement pas viable ont préféré installer un cerclage à ma mère afin que je reste bien à l'intérieur de son ventre chaud et rebondi. Lorsque ma maman était enceinte, tout le monde croyait qu'elle allait avoir un second garçon, sauf mon père et elle puisqu'ils savaient déjà que j'étais une petite nénette. Durant la grossesse il a été décidé que je me prénommerais Tiffany comme le souhaitait ma mère. Si j'avais été un garçon, en revanche je me serais appelé Jeremy, mais comme je n'en suis pas un, ce ne fut pas le cas. A 7 mois et demi de grossesse, le 12 juillet, les médecins ont enlevé le cerclage à ma mère car pour eux il n'y avait plus de risque si je venais au monde maintenant. Seulement ma mère plus têtue que la normale a continué à faire du jardin et d'autres choses ce qui fit que le lendemain je pointais le bout de mon nez à midi pile. Ce qui eut pour effet de faire sauter le repas à ma mère. D'ailleurs elle le réclamait malgré le fait que les infirmières lui disaient qu'elle avait déjà une infusion de glucose. Ça ne la nourrissait pas leur avait-elle dit. C'est donc comme ça que je suis venue au monde le 13 juillet 1996.

Quelques jours après ma naissance, nous sommes rentrés à la maison avec mes parents et déjà ma grande soeur prenait son rôle très à coeur. Elle agissait avec moi un peu comme une seconde petite maman. Quant à mon frère, entre lui et moi ça a toujours été assez compliqué et conflictuel. Pour ma soeur ça allait tant qu'elle ne ramenait pas un mec à la maison et qu'il ne jouait pas avec moi. Croyez le ou non, elle était jalouse et me menait la vie dure. A cause d'elle et des visites de son mec de l'époque, étant enfant j'ai vu un nombre incalculables de fois le film Ghost avec Patrick Swayze. Elle faisait une fixette là-dessus. En effet elle a toujours adoré les histoires de fantômes, allez savoir pourquoi. Elle a toujours même rêvé de passer une nuit dans un château hanté en Ecosse. Oui ma soeur est assez flippante et spéciale je dois l'avouer. Mais sinon en dehors de ça, elle est plutôt normale.

Dès ma tendre enfance j'ai toujours eu du mal à aller vers les autres et me faire des amis. Bon je n'étais pas sans non plus, à l'école j'avais une bonne copine avec qui je restais et mes camarades venaient me parler un peu. Bon c'était sans compter quelques cas qui aimaient me racketter mon goûter en échange de leur soi-disant amitié... Après j'ai toujours traîné avec des gens plus âgés que moi et de préférence les copains de mon frère même si ça l'énervait au plus haut point. Mais eux m'aimaient bien, alors ça lui foutait les boules quand ses amis me demandaient de rester. Moi j'étais extrêmement fière d'être acceptée par eux. Si bien que quand je devais aller voir une copine et qu'ils me croisaient, ils me dissuadaient de me rendre chez elle afin de rester avec eux. Oui j'étais faible et je préférais traîner avec eux, quitte à décevoir cette fille. Mais en y regardant de plus près, à présent je ne regrette pas d'avoir fait ça, car cette fille a changé du tout au tout du jour au lendemain... Elle qui était comme moi, assez timide prit un virage de je ne sais combien de degrés en un été. Elle avait pris le melon, sortait avec tout un tas de mecs, se prenait pour la plus populaire du collège et si j'avais le malheur de parler avec d'autres filles qu'elle, ça ne lui plaisait pas et elle me le faisait savoir. Seulement voilà moi je n'en avais que faire, je savais pertinemment qu'elle se servait de moi pour se rapprocher de mon frère (elle avait le béguin pour lui) mais aussi de sa bande de copains qui ne l'aimait pas du tout. Oui elle passait pour une garce alors que moi non...

D'ailleurs j'avais beaucoup de mal à aller vers les garçons. Du moins sentimentalement parlant je veux dire. Mon premier flirt, je l'ai connu à l'âge de 12 ans avec mon meilleur ami de l'époque qui n'était autre que mon voisin d'en face. C'est lui qui est venu me trouver quelques jours après mon anniversaire pour me dire qu'il voulait qu'on sorte ensemble. Je ne vous dit pas comment il a attendu avant que je ne lui offre mon premier baiser, mon premier french kiss. J'avais une trouille incroyable de me lancer mais une fois que ce fut fait, nous n'arrêtions plus de nous embrasser. Nous avons gardé notre relation plus ou moins secrète pour ne pas nous faire chambrer par ses frères et le mien. Seulement c'était sans compter sur leur curiosité, ils nous ont grillé alors que nous nous étions cachés dans mon grenier. On a continué de démentir, enfin surtout mon copain, en y repensant je me dis qu'il avait honte de moi... Et puis la fin de l'été est arrivée, il est retourné en cours et à peine quelques jours plus tard il est venu me dire qu'il sortait avec une de ses camarades. Il ne m'avait même pas larguée qu'il en avait déjà une autre... Malgré cela nous avons continué à être amis pendant encore quelques années avant que la distance ne s'installe entre nous pour diverses raisons...

Côté scolaire mes relations avec les autres n'étaient pas terribles... La première année que j'ai eu au collège était une catastrophe. En cours d'arts plastiques je m'étais retrouvée avec une bande d'un village voisin qui s'amusait à m'en faire baver le plus possible. Et moi je ne répliquais pas trop... Par chance pour moi lorsqu'un nouveau est arrivé en cours d'année et qu'ils ont vu qu'il me parlait bien, ils se sont calmés. Comme quoi il suffit qu'une personne soit sympathique avec vous pour que les autres soient moins horribles avec vous. Néanmoins il n'en restait pas moins que pour les garçons j'étais la bonne copine mais rien de plus. Et encore quand ce n'était que ça, ça allait. Si en revanche ils décidaient de se payer ma tête, ils me disaient qu'ils voulaient sortir avec moi alors qu'en fait non ils faisaient juste ça pour se marrer entre copains. Qu'est-ce-que ça pouvait m'énerver quand ils s'amusaient à ça. Mais que voulez-vous ? On dit bien que les garçons sont moins vite mûrs que les filles, ben il faut croire que c'est vrai. C'était d'ailleurs pour cette raison que je préférais grandement la compagnie des copains de mon frère. En secret je craquais sur deux d'entre eux mais jamais ils ne l'ont su. Pourtant je suis sûre que ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. Mais eux me voyaient comme leur petite soeur d'après ce qu'ils disaient... En tout cas je savais que je pouvais compter sur eux pour me protéger.

Au lycée j'avais une sacrée bande de copines. Ou tout du moins c'est ce que je croyais... Car en fait ce n'était que de belles hypocrites qui se payaient ma tête et qui bavaient derrière mon dos. J'en ai beaucoup souffert surtout lorsqu'elles ont raconté des grosses vacheries sur ma mère. Alors là ça avait été la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase. J'avais même pensé à changer de lycée parce que ma meilleure amie commençait à douter de moi et à croire les rumeurs qu'elles lançaient à mon sujet. Ma mère voyant mon état m'a demandé mon téléphone et lui a expressément envoyé un message où elle lui faisait comprendre qu'elle était déçue parce qu'elle pensait qu'elle était ma meilleure amie. Cette même amie m'a alors répondu qu'on se fichait de leurs racontars et que je devais revenir pour terminer mon année (celle du baccalauréat). Je l'ai écoutée et j'y suis retournée. Je me tenais à l'écart de cette bande de filles sans coeur. Seulement voilà elles sont revenues vers moi et jouaient les hypocrites avec moi, alors j'en ai fait autant. Mais je restais principalement avec ma meilleure amie et deux autres filles qui étaient sympas comme tout. Heureusement qu'elles avaient été là pour que je tienne le coup durant la dernière moitié de l'année scolaire. J'ai finalement obtenu mon baccalauréat et j'en étais fière. Heureuse de pouvoir dire adieu à ces filles de malheur.

Côté loisirs j'ai commencé à sortir en boîte avec deux copines d'enfance qui étaient soeurs. J'avais 17 ans quand elles m'ont traînée dans cet endroit pour la première fois. J'adorais aller danser avec elles, rire et m'amuser en oubliant tous mes problèmes personnels. Tous les vendredis et samedis soirs nous étions donc en boîte où elles n'arrêtaient pas de se faire draguer. Pour ma part il y en avait un qui avait commencé à le faire mais il était bourré et n'arrêtait pas de me parler de cul, je l'avais donc bien envoyé bouillir comme il faut. Le pire c'est que j'avais la crainte qu'il ne vienne me trouver devant mon lycée mais par chance il n'est jamais venu. Seulement voilà mes copines ont déménagé et je ne les ai plus jamais revues... Cela m'a fait l'effet d'un grand vide dans mon coeur, mais par chance j'avais toujours ma meilleure amie, celle qui m'avait aidé à supporter le lycée... J'ai voulu commencer des études de commerce mais comme je ne m'y sentais pas à l'aise, notamment à cause d'une fille qui m'avait fait du mal qui s'était retrouvée dans ma classe, j'ai abandonné au bout de même pas deux semaines... A présent je suis un peu en galère et je cherche un boulot car mes parents sont sur mon dos et ne me lâcheront pas tant que je n'aurai pas trouvé quelque chose.






Dernière édition par Tiffany Bell le Ven 27 Mar - 18:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Tiffany Bell - L'amitié c'est comme l'amour, ça ne marche pas à sens unique ! Jeu 26 Mar - 12:02

Re welcome ma belle !!!!

Tu sais que tu peux me harceler si besoin mais tu connais déjà les règles de la maison ^^

Des bisous! Pressée de lire ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Tiffany Bell - L'amitié c'est comme l'amour, ça ne marche pas à sens unique ! Jeu 26 Mar - 12:13

TIFFTIFF !!!

Re-bienvenue et bon courage pour ta fichette !!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Tiffany Bell - L'amitié c'est comme l'amour, ça ne marche pas à sens unique ! Jeu 26 Mar - 12:21

Merci Silv' oui je sais où te trouver ma pauvre "tata". XD

Merci mon Ethan !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Tiffany Bell - L'amitié c'est comme l'amour, ça ne marche pas à sens unique ! Ven 27 Mar - 19:35






Welcome to Mystic Falls




Fiche officiellement validée




∞ Bienvenue à toi sur notre forum!

J'ai l'honneur de t'annoncer que ta fiche est officiellement VALIDÉE !!!

Le forum s'ouvre désormais à toi!
Tu peux donc le découvrir tranquillement mais avant tout n'oublies pas ces quelques points:
- Il te faut recenser ton avatar pour qu'il ne te soit pas piqué: WWW
- Tu peux dés à présent aller créer ta fiche de lien et de RP pour que les autres membres du forum viennent vers toi pour toutes sortes de demandes: Ici, il te faudra les recenser ICI. Tu dispose d'un délais d'UNE semaine pour les faire !
- Comme on a tous besoin d'un toit sur notre tête, viens vite nous en faire la demande:
- Tu peux aussi aller créer ton coin portable, mail et journal intime pour communiquer avec les autres ou toi-même: Juste ici !
- Si tu as besoin d'un parrain, nous t'invitons à jeter un coup d'œil pour avoir une petite explication sur son rôle avant d'en faire la demande au staff: Juste là !
- Tu as déjà un compte parmi nous et tu as eu l'accord du staff pour en avoir un autre, alors viens vite recenser tes multi-comptes: Ici même !
- N'hésite pas d'ajouter les admins sur Skype pour avoir en contact en cas de problèmes: ICI!

N'hésites surtout pas à aller jeter un coup d'oeil aux fiches des autres membres pour avoir rapidement des liens et peut-être même des RP's!
Si tu rencontres le moindre soucis les admins sont et seront toujours à ta disposition!

A très bientôt sur le forum! Profites bien!

∞ Un petit mot de l'admin:
Ta-dam! J'espère que tu te plairas avec ce nouveau personnage! Pressée de voir son évolution !




Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Tiffany Bell - L'amitié c'est comme l'amour, ça ne marche pas à sens unique ! Ven 27 Mar - 19:36

Merci ma tata d'amour.

Je ne vois pas pourquoi je ne me plairais plus ici ;)

Je vais aller faire tout ça au plus vite dans ce cas. :)
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tiffany Bell - L'amitié c'est comme l'amour, ça ne marche pas à sens unique !

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany Bell - L'amitié c'est comme l'amour, ça ne marche pas à sens unique !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tiffany Bell - L'amitié c'est comme l'amour, ça ne marche pas à sens unique !
» Le café doit être noir comme l'enfer, fort comme la mort et doux comme l'amour. [Tous]
» L'amitié c'est comme un oiseau, avec le temps c'est de plus en plus beau. [PV: Nuit d'Azur]
» " Une fleur, c'est comme l'amour, ça grandit, ça s'épanouit et puis ça fane."
» Comment faire un rp ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Falls Forever :: Fiche de présentation-