AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Dim 15 Mar - 21:14


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Je rentrais dans la maison où j'avais passé une grande partie de mon enfance quand ma mère était encore là. J'avais tellement de souvenirs dans cette maison... Bons comme mauvais, les mauvais s'étant passer pendant la rémission puis le décès de ma mère. Damian m'avait rattrapé et me passa devant pour ouvrir la chambre où je trouvais mon père allongé sur un lit avec le teint maladif. Je m'approchais du lit, passant une main sur son front. Ses yeux étaient entrouverts, il était complètement amorphe et trempé de sueur, je ne pus m’empêcher d'afficher mon inquiétude.

« Papa ? Qu'est ce qu'il s'est passé ? »

Il ne me répondis pas, je ne savais même pas si il savait que j'étais là. Je retirais la couverture, l'examinant de plus près. Je n'avais jamais vu mon père comme ça. Je m'assis près de lui, il n'était pas bourré, il était en état de choc. Je soupirais et jetais un coup d’œil autour de moi, personne, je me demandais pourquoi Elena n'était pas là. Je sentis qu'on m’agrippait le bras, je me retournais vers mon père, celui ci marmonnait de façon incompréhensible. Et c'est là que je la vis, une plaie ouverte le long de son cou, surement passée inaperçue puisque masquée par son col de chemise, il n'aurait pas bougé je ne l'aurais pas vu non plus. Une plaie qui ressemblait étrangement à celle qu'on avait retrouvé sur ces corps retrouvés à Mystic Fall's. Mon père avait il retrouvé celui qui causait ces meurtres en série ? Je lui reposais la question, lui demandant ce qu'il s'était passé, mais il semblait se souvenir de rien. J'étais énervé à présent, je l'avais aidé un nombre incalculable de fois à bosser sur ces meurtres encore non élucidés, il aurait pu me prévenir qu'il était sur une piste. Je me rappelais alors des messages que mon père m'avait envoyé et que je n'avais pas lu, privilégiant la lecture de celui de Damian. Je sortis à nouveau mon téléphone. « Léo appelle moi », « Léo réponds aux appels ! Besoin d'info. », « Je pense avoir trouvé quelque chose. »... Merde. Qu'est ce qu'il avait trouvé ? Pourquoi il n'avait pas chercher à appeler quelqu'un d'autre ? Je trouvais rapidement la réponse à ma deuxième question, il avait bu, sa manche était imprégnée d'alcool. Je commençais sérieusement à culpabiliser, si j'avais été là rien de tout ça ne serait arriver. Je m'empressais de passer son bras autour de mes épaules pour le lever. J'appelais Damian, et celui ci vint à ma rescousse, attrapant l'autre bras de mon père pour le soulevé. Mon père grogna pour qu'on le laisse marcher, mais ayant que trop l'habitude de ce genre de situation, que ni Damian, ni moi ne le lâchions.
On l'emmena ainsi jusqu'à la voiture, où Elena nous attendait. Ou du moins m'attendait moi, vu la façon dont elle ignorait Damian je crains qu'elle n'ait pris en grippe celui ci pour avoir demander ce qu'elle pouvait bien faire ici. Tant pis je lui expliquerais pus tard. J'installais mon père tant bien que mal à l'arrière, avant de remercier Damian. Cette scène s'était produite je ne sais combien de fois, mais je la détestais toujours autant. Celui ci m'attrapa et me serra dans ses bras en me faisant promettre de le rappeler s'il y avait quoi que ce soit. Je grimpais au volant de la voiture, et me tournait vers Elena.

« Pourquoi t'es pas venue avec moi ? »

Je ne le demandais pas comme un reproche, je lui avais déjà pratiquement forcé la main pour m'accompagné alors je ne pouvais pas lui en vouloir de ne pas vouloir assiste à ça. Même si finalement, mon père était tellement amorphe qu'il n'y avait rien eu de franchement spectaculaire contrairement à certaines autres fois. Mais j'étais curieux, curieux de savoir ce qui l'avait incité à ne pas m'accompagné. Surement à cause de Damian... Il fallait d'ailleurs que je lui explique sa réaction. Mais je préférais d'abord attendre la réponse d'Elena.





Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Dim 15 Mar - 21:18




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
J'étais restée un bon moment adossée le long de la voiture de Léo à regarder des photos sur mon téléphone en attendant qu'il arrive. La photo que j'ai eu le plaisir de revoir fut un portrait de moi. Une photo que ma mère avait prise juste avant que je ne sorte à une énième soirée. J'avais toujours trouvé ce cliché très beau. Elle ne l'avait pas raté. Après celle-ci j'étais retombée sur plusieurs photos de famille où il y avait ma tante Jenna avec mes parents. Tous les trois étaient décédés à présent. Je n'avais plus beaucoup de famille autour de moi pour m'épauler... A présent il ne me restait que mon petit frère. Petit frère qui était déjà mort et qui grâce à mon amie Bonnie avait pu revenir à la vie. D'ailleurs lorsque je l'avais perdu, j'ai totalement déraillé. J'ai fait taire mes émotions à cause de Damon qui m'y avait intimée. J'avais même fait brûler notre maison avec le corps de Jeremy à l'intérieur. Je l'avais amèrement regretté lorsque mes émotions avaient refait surface... C'est d'ailleurs pour cette raison que grâce à l'argent de notre héritage j'avais fait reconstruire notre maison familiale. Bon ok, je l'avais aussi fait reconstruire car après la rupture avec Damon, je n'avais pas souhaité rester vivre chez son frère et lui. D'ailleurs c'était la meilleure chose que j'avais faite, partir de chez eux...

Une fois que je vis Léo arriver, je rangeais mon téléphone et fis le tour de la voiture pendant qu'il parcourait les derniers mètres qui le séparaient de sa voiture. Il était accompagné de son ami et de son père qu'ils installèrent à l'arrière. Ils étaient à peine arrivés autour de la voiture que je pouvais sentir une odeur de sang séché. Encore une chance que je n'étais pas affamée et que je savais me contrôler un minimum sinon j'aurais pu faire un carnage. Je retournais m'asseoir à l'avant et alors que je m'attachais Léo me demandait pourquoi je n'étais pas venue avec lui. Je lui répondis du tac au tac "Parce qu'on ne voulait pas de moi ici, alors j'ai jugé préférable de rester dehors..." Et oui en effet je n'avais pas menti, d'un part parce que son ami n'avait pas l'air de vouloir me voir dans les parages. Cependant j'avais omis de dire que je ne pouvais pas rentrer chez des humains sans y avoir été invitée au préalable... Encore heureux que j'avais trouvée une excuse valable sinon j'aurais été dans de beaux draps. Je regardais Léo qui me regardait et ne pus m'empêcher de lui dire "Quoi ?" Je voyais bien sur son visage qu'il voulait me dire quelque chose mais quoi ? J'attendis donc qu'il me réponde en priant pour qu'il ne me mette pas dans une situation fâcheuse. Non je ne voulais pas lui avouer que je suis un vampire... Pas question ! Visiblement il voulait parler puisqu'il resta garé sans bouger la voiture d'un pouce. Je me sentis tout d'un coup mal à l'aise... Tout ce que je voulais là c'est qu'il démarre et qu'il ne me pose pas plus de questions sur le fait que j'étais restée dehors pour l'attendre.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Dim 15 Mar - 23:02


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


J'avais vu juste, c'était bien ce que je pensais. Elle avait entendu Damian et s'était vexée. Je la regardais, d'abord amusé, puis elle me demanda ce que j'avais. Ok, elle était fâchée, ça l'avait vraiment vexée. Je m'apprêtais à lui expliquer, avant de repenser à mon père et cette coïncidence avec les meurtres sur lesquelles il avait enquêté ces dernières années. Il fallait que je lui en parle, j'avais déjà pensé à lui en parler, mais maintenant j'avais vraiment besoin de lui en parler, j'étais peut être tout simplement parano. En dehors de mes entrevues avec Elena et les cours, j'étais principalement occupé à essayer de creuser un peu plus les dossiers de mon père. Ça m'avait peut être rendu dingue ? Mais j'étais persuadé qu'il y avait une réponse à tout ça, et cette impression d'avoir la réponse juste son mon nez m'agaçais. Je vis Elena gigoter sur son siège et me rendu compte que je n'avais toujours pas démarrer la voiture. Je m'empressais de le faire, et pris la parole tout en reprenant la route en direction de Mystic Fall's.


« La dernière personne que j'ai emmené avec moi chercher mon père... Et bien elle... J'ai coupé les ponts avec elle, et quelques mois après elle à tout balancé pour mon père. C'est celui de Damian qu'a réussi à le couvrir, et ensuite on a du déménagé... »

J’omis de précisé que cette personne était en fait mon ex petite amie et que j'avais pas franchement couper les ponts avec puisque que je l'avais quitté. Mais j'étais rester en bon terme avec elle, du moins avant qu'elle ne traite mon père d'alcoolique publiquement. C'était pour cela que Damian était toujours rester méfiant envers les filles que je fréquentais, il me considérait un peu comme son petit frère qu'il se sentait obliger de protéger. Il m'avait aidé de nombreuses fois, et à cause de cette fille, j'avais dut déménager et entre mes cours et la tenue de son bar, on ne se voyait plus, contrairement à avant où je le voyais tout les jours. Notre amitié avait été tout simplement foutue en l'air. Je relançais l'autoradio puisqu'Elena n'y avait une fois de plus pas toucher, baissant le son pour nous permettre de parler sans hurler et laisser mon père qui ronflait déjà à l'arrière. Pitoyable.





Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Dim 15 Mar - 23:19




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
Si je l'avais pu, là tout de suite je me serais cachée dans un trou de souris. Ça avait l'air d'amuser Léo mais pas moi. En effet j'étais toujours un brin énervée par ce que j'avais vu et entendu plusieurs minutes plus tôt. Léo démarra la voiture et je fus en quelque sorte soulagée... Cela voulait-il dire qu'il allait me laisser tranquille à propos du fait que j'étais restée dehors ? Il se décida finalement à prendre la parole et vu que j'étais déjà passablement irritée, je ne pris pas de gants pour lui répondre "Je ne suis pas ELLE et jamais je ne te ferai ce qu'ELLE t'a fait !" Il n'avait nul besoin de me dire de qui il me parlait puisque je l'avais très bien compris toute seule à la façon dont il parlait d'elle. Je me tournais vers le carreau ne voulant plus discuter. J'en avais marre qu'on me compare sans cesse aux autres... Déjà qu'on me prenait pour une garce comme mon ancêtre Katherine. Alors si lui me comparait à son ex, là c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Je n'aurais pas du du réagir comme ça, mais ce soir j'étais à fleur de peau. Je me retenais de pleurer tellement j'étais à bout de nerfs. Je soufflais un bon coup pour tenter de retrouver mon calme mais ça ne changeait rien. J'en avais sérieusement marre qu'on me prenne pour une garce. Je n'étais pas ce genre de filles, mais quand est-ce-que les gens allaient le comprendre ? Si même lui s'y mettait alors... je ne pourrais plus compter sur personne.

Depuis plusieurs semaines je me sentais vraiment faible et surtout fragile psychologiquement. Ces dernières années j'avais connu tellement de drames, c'était comme si tout retombait d'un coup. Je me sentais seule, je n'avais plus aucun repère en dehors de mon frère, et encore lui aussi était rarement présent ces derniers temps... Et voilà que je ne pouvais m'empêcher de laisser couler quelques larmes sur mes joues. Je tâchais de ne pas faire de bruit pour ne pas que Léo m'entende. Je me sentais perdue, je n'avais plus aucun adulte sur qui compter. J'en avais marre d'être seule... Je n'avais que 21 ans et je devais déjà agir comme si j'étais parfaitement adulte alors que j'avais du mûrir plus vite que les jeunes de mon âge et que je n'avais pas pu totalement profiter de mes années de jeunesse. Je soufflais une nouvelle fois mais rien n'y faisait, un sentiment de tristesse était en train de m'envahir. Et puis j'en avais marre de devoir cacher plein de choses, je n'en pouvais plus.  


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Lun 16 Mar - 0:08


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Je m'attendais franchement à tout, sauf à ce qu'elle me crie dessus. Elle ne m'avait jamais, oh grand jamais, crier dessus auparavant. Ça me fit comme l'effet d'un grand coup de marteau sur la tête. Je devinais qu'elle avait compris de qui je parlais, mais en quoi ça importait ? Je ne parlais plus à cette fille depuis plus de trois ans. Certes elle avait été, ce que les gens appelle couramment "mon premier amour", et aussi ma première fois. Il était aussi vrai que j'avais également eu beaucoup de mal à l'oublier, malgré tout ce qu'elle m'avait fait subir il y a trois ans. Je l'avais quitté plus à cause de mes problèmes d'argents, et avec mon père, car je l'avais toujours aimé, même après ses représailles et le déménagement j'avais ressenti ce manque. Et puis il y avait eu Elena. J'en suis littéralement tombé amoureux. Je regardais Elena tandis que je continuais à rouler. Elle était tournée vers la fenêtre de la voiture, je cru voir grâce à son reflet dans celle ci que quelques larmes avaient coulées sur son visage. Je me garais sur le coté de la route, à bout de nerfs. Je n'avais pas osé lui répondre. Mais après tout je n'y étais pour rien, mon passé était comme ça et de toute façon je ne pouvait pas le changer, moi même j'aurais aimé pouvoir le faire. Et elle n'avait pas à me faire payer pour les pensées des autres. Je n'aurait jamais emmené Elena avec moi si jamais j'avais pensé qu'elle agirait de la même manière que mon ex, si j'avais pensé qu'elle serait comme elle. La voiture arrêtée, je descendis de celle ci, non sans claquer la portière derrière moi. Il fallait que je prenne l'air avant de dire n'importe quoi, ou de faire n'importe quoi. J'aimais et connaissais suffisamment Elena pour ne pas lui en vouloir, mais j'avais les nerfs a vifs et la tête en vrac avec tout ce qui c'était passer en une seule soirée. Je marchais en rejoignant la lisière des arbres, ne sachant pas vraiment où j'allais. Suffisamment loin de la voiture, je me laissais glisser le long d'un tronc d'arbre et pris ma tête entre mes mains, essayant de respirer correctement. Je fermais les yeux luttant pour me calmer, avant de sortir une cigarette et de l'allumer. Je me relevais et retournais sur mes pas, terminant ma cigarette sur le retour, je n'eus pas de mal à retrouver mon chemin. Une fois dans la voiture je me focalisais sur mon pare brise devant moi, me contentant seulement de dire :

« Je n'ai jamais dit que tu étais elle. »

Je respirais fort, mais j'étais toujours plus calme qu'au moment où j'avais quitté la voiture, j’espérais simplement qu'elle ne crierait pas à nouveau, j'aimais pas qu'on me crie dessus.





Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Lun 16 Mar - 0:29




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
J'étais prise d'un seul coup par tout un tas d'émotions à la fois et je ne savais plus comment les contrôler. A tel point que j'en étais venue à hurler sur Léo parce qu'il avait réussi à me blesser tant par le fait que je pensais qu'il me comparait à son ex que par ma jalousie naissante. S'il me parlait d'elle, ça voulait dire qu'il pensait encore à elle ou qu'il l'aimait toujours non ? J'avais essayé de me calmer mais n'y étais pas parvenue. Finalement Léo arrêta la voiture et en descendit en claquant la porte. Je me suis mise à grimacer en plus de pleurer d'avantage. Et voilà j'avais réussi à l'énerver. Je m'en voulais et me sentais très très mal. J'aurais bien voulu le rejoindre mais je n'en avais pas le courage tellement je me sentais dévastée. Tout était en train de se mélanger dans ma tête et ça me faisait mal. Pourquoi fallait-il que tout remonte à la surface ce soir ? Cette fois c'était sûr, j'avais tout fichu en l'air... Après je ne sais combien de temps Léo remonta dans la voiture alors que moi j'étais toujours tournée vers mon carreau avec les larmes aux yeux. Je voulais m'excuser mais en même temps j'avais toujours mal. Je me posais tellement de questions. J'avais besoin d'y voir plus clair et de parler avec lui sans que l'on se crie dessus. Il fallait que je vide un peu mon sac. Je descendis alors de voiture et fis le tour pour ouvrir sa portière avec mon air penaud. "S'il te plait viens avec moi..." J'attendis qu'il descende de voiture avant de l’entraîner avec moi un peu plus loin. Je restais face à lui, toujours avec les larmes aux yeux. "Tout d'abord je suis désolée de m'être emportée, je suis à fleur de peau en ce moment... Je garde tout pour moi et au bout d'un moment ça sort..." Je cessais de parler pendant quelques secondes avant de rajouter. "Pourquoi j'ai cette impression persistance que tu ne me fais pas réellement confiance ? Pourquoi j'ai l'impression que tu l'aimes encore ?" Si tel était le cas, alors je ne me sentais pas de démarrer quelque chose s'il avait une autre fille en tête. Je ravalais ma salive avec difficulté, ne pouvant pas vraiment le regarder dans les yeux, honteuse de ce que j'avais fait... J'avais besoin qu'il me rassure mais je n'étais pas franchement sûre qu'il le fasse à présent. Il avait suffit qu'il me parle de son ex pour que je pète littéralement les plombs. J'étais à fleur de peau comme à l'époque où je venais tout juste de me transformer en vampire. Je n'aimais pas du tout cette sensation. J'avais besoin de stabilité si je voulais me sentir mieux. Il avait fallu que je craque ce soir... Comme si ça n'aurait pas pu attendre que je sois seule pour arriver. Non...


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Lun 16 Mar - 1:10


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Je restais un moment les mains crispées sur le volant de ma voiture au point que mes phalanges en blanchissaient. Elle avait fait le tour de la voiture après en être descendu et m'avait ouvert la portière pour m'inciter à la suivre. Je cédais, et descendis de la voiture pour la suivre un peu plus loin, les mains enfoncées dans les poches de mon jean. Elle se mit face à moi tandis que je me contentais de garder la tête baissée, fixant mes baskets, et m'efforçant de ne penser à rien d'autres qu'à ces foutus baskets, je me lançais donc dans une analyse poussée sur la confection de mes chaussures. C'était complètement débile, et ça n'avait ni queue ni tête, mais au moins c'était efficace, je ne pensais pas à autres choses. J'écoutais Elena en même temps, même en étant toujours aussi concentré sur mes baskets, je réussi à percevoir le léger tremblement dans sa voix lorsqu'elle s'excusa. Elle n'était pas franchement la seule à être à fleur de peau, je l'étais aussi. Je tiquais lorsqu'elle me dit qu'elle gardait tout pour elle, si c'était le cas c'était qu'elle ne me disait donc pas tout, et c'était son choix. Moi même je gardais mes problèmes pour moi, et encore, dernièrement je lui avais confié beaucoup de choses, mais j'assumais ce choix de garder les choses pour moi, je n'ai jamais aimé parler de moi, je n'ai moi même jamais trouvé ça intéressant, ou que ça valait la peine que je me plaigne, on avait tous suffisamment à faire pour s'occuper de moi. J'en avait pris l'habitude. J'avais toujours ainsi, m'occuper des problèmes des autres pour mieux oublier les miens. Ma colère resurgit avec ses deux dernières questions. Je relevais la tête vers elle, sentant mon visage blanchir, et se fermé. Alors elle pensait vraiment ça de moi ? Je parcourais son visage, ne sachant pas quoi lui répondre tellement ses questions étaient idiotes. Ma gorge me fis mal à chaque mots.

« Tu crois que... »

J'eus du mal à aller plus loin, des larmes me montaient aux yeux. Je soufflais, et repris après une profonde inspiration.

« C'est toi que j'aime Elena. »

J'avais du mal à respirer et fermais les yeux pour me concentrer sur ma respiration, je sentis une larme qui s'était échappée et qui roulait à présent le long de ma joue.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Lun 16 Mar - 1:34




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
J'avais remarqué que Léo était tout aussi mal que moi, je l'avais fait descendre de sa voiture et l'avais entraîné un peu plus loin afin qu'on prenne un peu d'air frais pour que l'on puisse se calmer et discuter calmement. J'étais en face de Léo, j'avais du mal à le regarder et c'était encore pire lorsque je vis qu'il baissait la tête et qu'il avait enfoncé ses mains dans son jean. On pouvait aisément voir sur mon visage que j'avais pleuré. D'ailleurs je devais être affreuse, je devais avoir du maquillage partout... Tant bien que mal j'avais réussi à lui présenter mes excuses en expliquant vaguement les raisons de ma réaction disproportionnée. Il n'avait pas réagit en revanche lorsque je lui confiais mes doutes, là il releva la tête et je ne pus que me sentir encore plus mal. Je venais de lui faire mal, je le voyais. Décidément j'étais douée ce soir pour lui faire mal... Je m'en voulais déjà et ce fut encore plus le cas lorsque j'entendis le son de sa voix et que je le vis pleurer. Je ne pus m'empêcher d'en faire autant. De mes deux mains j'attrapais son visage et posais mes lèvres sur les siennes avant de les enlever pour lui dire "Excuse-moi, je ne voulais pas te blesser... C'est juste que ce que tu as dit tout à l'heure, m'a fait penser que j'étais mauvaise et que tu me comparais à ton ex... Ou tout du moins que ton ami me pensait mauvaise comme ton ex... Bref, je m'enfonce là... J'ai mal compris, pardonne-moi s'il te plait..." Après ça j'enlevais la larme qui roulait le long de sa joue à l'aide d'une de mes mains que j'avais enlevée de son visage. Je m'en voulais cruellement et je ne supportais pas de lui avoir fait du mal. Il était bien la première personne que je ne voulais pas voir souffrir et encore moins par ma faute. Je vins me caler contre lui afin de le prendre dans mes bras. J'avais besoin de sentir qu'il ne m'en voulait pas... Je ne voulais pas que l'on reparte en se faisant la tête... Je l'aimais trop pour pouvoir me coucher alors qu'on se faisait la tête. Toujours contre lui je murmurais près de son oreille "Je t'aime Léo Williams, plus que tu ne peux l'imaginer."


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Lun 16 Mar - 13:42


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


J'entendis un sanglot qui venait de s'échapper de sa gorge, je plissais des yeux à nouveau, culpabilisant de l'avoir fait pleurer. Elle posa ses deux mains sur mes joues m'obligeant à me pencher vers elle, et m'embrassa, je la laissais faire, gardant les yeux fermés. Je regrettais que celui ci n'ait pas duré plus longtemps. Quand elle détacha ses lèvres des miennes elle se mit à balbutier quelques excuses aussi maladroites qu'à son premier essai. Elle était vraiment trop bien pour moi, je me trouvais absolument nul. Je l'avais fait pleurer, blessée, et c'était elle qui s'excusait. Peut importe ce que j'endurais je n'avais pas à lui faire subir mes humeurs, elle n'y étais pour rien, et essayait déjà de faire avec. Je voulait lui répondre, mais la sensation que ma tête allait explosé m'empêchait d'avoir les idées claires, et après qu'elle m'ait embrassé je ne voulais pas à nouveau tout gâcher. Je la laissais donc se blottir contre mon torse, entourant ses bras autour de ma taille. J'eus un bref moment d'hésitation, ne sachant pas trop quoi faire des miens, mais ils vinrent très vite l'entourer et je posais ma tête contre la sienne, la délicieuse odeur de ses cheveux envahissant mes narines. Je la serrais un peu plus fort quand ajouta qu'elle m'aimait. Je me sentis un peu plus heureux, Elena m'aimait, elle m'aimait comme je l'aimais moi. Naviguant en plein rêve, je jurais intérieurement que rien ni personne me l'enlèvera. Je me détachais délicatement d'elle et la regardais dans les yeux avant de lui répondre avec un sourire en coin.

« Moi j't'aime encore plus ! »

J'échappais un petit rire à la fois nerveux et soulagé tandis que nous rejoignons la voiture. Une fois le moteur en route et la voiture lancée sur la route du retour, j'attrapais sa main que je n'avais pas l'intention de lâcher de toute la route du retour.






Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Lun 16 Mar - 14:09




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
Je savourais pleinement ce moment de tendresse qui me fit un bien fou. J'en profitais également pour dire à Léo que je l'aimais. A ce moment-là j'ai pu sentir les bras de mon amoureux me serrer un peu plus fort. Je lâchais un soupir de soulagement tout en restant dans ses bras. Finalement il se retira de mes bras et me regarda en me disant qu'il m'aimait encore plus que moi je l'aimais. Il me souriait et je fis de même. J'avais envie de lui dire que c'était impossible qu'il m'aime plus que moi je l'aime mais je m'étais abstenue de lui dire. Il en était même venu à rire, ce qui me fis plaisir. J'attrapais sa main pour retourner vers la voiture. Main que je lâchais au moment d'arriver devant sa voiture. Une fois assise à l'intérieur je m'asseyais sur mon siège et m'attachais. Aussitôt après j'allumais le plafonnier et me regardais dans le petit miroir. *Oh mon Dieu !* Pensais-je en voyant mon visage rempli de maquillage. Je fouillais aussitôt dans mon sac pour attraper des lingettes démaquillantes et nettoyais les traces de mascara qui avait coulé sur mes joues. En même temps que je faisais ça, Léo avait déjà mis le moteur en route et commencé à rouler. Il attrapa très vite ma main, je tournais ma tête vers lui pour lui sourire. Je rangeais les lingettes dans mon sac à mains tout en éteignant le plafonnier et en rabattant le pare-soleil. Je ne pus m'empêcher de me tourner vers l'arrière afin de voir comment allait le père de Léo qui n'avait rien dit depuis qu'on était parti et qui dormait toujours. Finalement je me retournais vers l'avant en disant "Ça va aller avec ton père ?" Je lui demandais ça surtout pour voir comment il allait lui même si j'avais bien compris d'après ses dires qu'il avait l'habitude de le voir comme ça. Malgré tout je me rappelais que quand il était arrivé dans la voiture j'avais senti une odeur de sang séchée sur lui. Je me demandais du coup ce qu'il lui était arrivé... On ne pouvait pas dire que notre première soirée avait été parfaite mais au moins nous avions réussi à nous réconcilier et je gardais toujours ma main dans la sienne. Apparemment il ne voulait plus la lâcher.  


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Lun 16 Mar - 16:13


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Tandis que j'avais démarré, Elena se regardait complètement horrifiée par son reflet dans le miroir du pare soleil. Je ne pus m’empêcher de pouffer en regardant la scène, et essayais de me concentrer un peu plus sur la route pendant qu'elle se nettoyait le visage avec des lingettes démaquillantes. Au fur et à mesure de mes sorties avec Elena, je commençais à comprendre le pourquoi les filles avait besoin de se trimbaler avec un sac a main énorme, alors que nous, mecs, on se contentait de nos poches. Sa main toujours dans la mienne je la sentis se retourner, surement pour jeter un œil à mon père. Celui ci dormait toujours, je le savais à ses légers ronflements, les mêmes qui m'avaient bercés, petit, quand je venais me coucher dans le lit de mes parents parce que j'avais peur des monstres soit disant cachés dans mon placard. Je me souvenais que ma mère avait, un soir, été forcée de vérifier une bonne dizaine de fois chaque recoins de ma chambre avec moi pour que j'arrive finalement à m'endormir. Mais c'était généralement peine perdue puisque je me retrouvait tout de même l'heure suivante dans leur lit à cause d'un pseudo-cauchemar. Je souris en me remémorant ces souvenirs, j'étais vraiment un sale gosse, pas besoin de chercher bien loin la raison pour laquelle je n'avais jamais eu de petit frère ou petite sœur. Elena me demanda si ça irait avec mon père, je ne savais pas vraiment pourquoi elle me posait la question, mais je me rappelais qu'il fallait que je lui parle de ce qui me trottait dans la tête avant que tout ne parte en cacahuète.

« Je sais pas... Je suis pas sûr qu'il n'y ait que l'alcool cette fois... »

Ma culpabilité remonta, si seulement j'avais lu ces foutus messages. Je me demandais encore qu'est ce qui avait bien pu lui arrivé, et pourquoi mon père ne se souvenait de rien. Je mettais ça sur le compte de l'alcool, et de son état de choc, mais quelque chose me disait qu'il y avait quelque chose d'autre. J'ignorais complètement ce que j'étais censé faire en rentrant, j'allais surement l'installer sur le canapé, le monter tout seul à l'étage serait trop compliqué. Mais il fallait d'abord que je dépose Elena... Je rassemblais mes idées avant de reprendre la parole.  

« Il est ouvert, c'est comme... Comme tout ses cas sur lesquelles il travaille. Ils sont tous morts vidés de leur sang. On avait réussi à trouver des similitudes dans les dossiers entre les différentes plaies qui sont en fait quasi-identiques si on y regarde de plus près... »

Je continuais ainsi mes explications, lui racontant comment, avec mon père, on avait finis par comprendre que ce n'était pas des attaques d'animaux, mais plus quelque chose comme un tueur en série... Je n'avais toujours pas compris pourquoi celui ci faisait tout ça puisque les victimes n'avait pas de profil type et il était donc impossible de prévoir qui serait la prochaine. Mais ce dont j'étais sûr c'était que mon père faisait maintenant partie de ces victimes. Je me demandais d'ailleurs comment mon père avait bien pu s'en sortir...




Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Lun 16 Mar - 16:38




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
Je lançais un regard noir à Léo qui était royalement en train de se fiche de moi parce que j'avais une sale tête après avoir pleuré. Après ça j'avais tranquillement finis de me démaquiller et lui avais posé une question à propos de son père. En effet je voulais en savoir plus et voir ce qu'il avait pu se passer pour lui parce que j'avais bien senti qu'il était blessé. Léo me répondit qu'il avait l'impression que son état n'était pas du qu'à l'époque. Sans rien dire je me tournais vers lui afin de le regarder. Il continua à me parler, se confiant à propos des enquêtes de son père. Je me sentais mal à l'aise mais ne le montrais pas.

En effet si je comprenais bien ce qu'il me disait, tout ceci était l'oeuvre d'un ou plusieurs vampires. Hypothèse dont je ne lui parlais pas évidemment. Je soupirais intérieurement... Si un ou plusieurs vampires s'amusaient à faire ça, ils risquaient de dévoiler notre communauté à tous les humains et c'était risqué. D'autant plus que des chasseurs débarqueraient en nombre afin de faire éradiquer notre race. Un frisson se mit à me parcourir la nuque rien qu'à cette idée. Est-ce que c'était un ou des nouveaux venus en ville qui tuaient toutes ces pauvres personnes innocentes ? Je n'en savais rien mais je ne voulais absolument pas aller voir les Salvatore pour en parler avec peu. Je me portais nettement mieux depuis que je ne les voyais plus. Je n'avais certainement pas envie de passer du temps avec eux pour enquêter là-dessus. Ils n'auraient qu'à se débrouiller sans moi... Après tout ils avaient encore Caroline et Bonnie pour leur venir en aide.

Je m'étais moi-même exclue du groupe pour ne plus avoir à les côtoyer trop souvent. C'était peut-être d'ailleurs pour cette raison que je ne voyais plus mes amies et que je n'avais presque plus de nouvelles d'elles. Tant pis si elles ne comprenaient pas mes choix, je m'en fichais... En pensant à tous ces meurtres, je me demandais également si ça n'était pas l'oeuvre de Damon. En effet ce dernier a toujours été assez lunatique et peut dérailler à n'importe quel moment s'il n'obtient pas ce qu'il veut. D'ailleurs en pensant à ça, ça me fit penser que s'il apprenait que j'étais en couple avec un autre que lui il pourrait bien vouloir lui faire du mal pour que je souffre dans l'espoir de me voir revenir vers lui. Je savais qu'il voulait qu'on se remette ensemble mais j'en avais terminé avec lui et ce depuis plus de deux ans... Je ne voulais pas qu'il fasse du mal à Léo et priais intérieurement pour qu'il ne l'apprenne pas. J'espérais que s'il venait à le savoir il se contrôlerait et ne viendrait pas faire du mal à Léo. *Pense pas à ça Elena !* Je n'avais donc prononcé aucun mot depuis que Léo m'avait parlé des enquêtes de son père.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Lun 16 Mar - 17:36


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Plus j'avançais dans mon récit plus je m'apercevais qu'Elena était plongée dans ses pensées. Ah un point que j'eus l'impression de parler à un mur. Je ne savais pas vraiment si elle réfléchissait ou bien si elle en avait totalement rien foutre de ce que je lui racontais. Encore un peu énervé j'optais pour la seconde option avant de remettre mes idées en place, Elena qui ne m'écoutait pas n'était tout simplement pas normal, mais qu'elle en ait rien à foutre m'étonnais franchement. Mais après tout, pourquoi je lui racontais tout ça ? Elle en savait surement autant que moi, ou même moins puisque j'avais l'avantage d'avoir chaque points précis et les détails des avancées d'enquêtes. J'avais juste peur de devenir fou à force de ne pas mettre le doigt sur ce détail qui me permettrais de résoudre l'affaire. Je n'avais jamais mis autant de temps à trouver une solution. J'étais vraiment un as pour ce qui était de trouver des solutions, résoudre des problèmes. Mais il me manquait un détail cette fois, il était là, c'était sur, sauf que je n'arrivais juste pas à le voir, comme un minuscule caillou au milieu de centaines d'hectares de prairies. Insaisissable mais bien présent. Je me promis de ratisser à nouveau les dossiers de mon père pour le restant de ma nuit. Oui je devenais vraiment dingue...

« Tu crois que je suis fou ? »

Cette question m'obsédait autant que le reste. Je n'aimais pas rester sans réponses. Je n'aimais pas non plus qu'il n'y ait plus de questions à poser, mais j'aimais pouvoir trouver des réponses à ces questions aux risques d'être obsédé par celle ci tant que je ne l'aurais pas résolue. Ma question semblait surement bizarre aux yeux d'Elena puisque je l'avais sortie comme ça, tirée de son contexte, sans vraiment dire pourquoi je pensais ça. Je savais aussi qu'elle me connaissais bien et qu'elle pourrait bien deviner le pourquoi de cette question. Je caressais sa main du pouce, toujours déterminé à la garder dans ma main jusqu'à notre arrivée.




Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Lun 16 Mar - 17:55




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
Je soupirais mentalement de devoir penser à ces meurtres. Je ne voulais pas penser à ça moi. Pourquoi il me parlait de ça ? De plus ça me faisait toujours revenir à cette fichue question. Devais-je lui parler du surnaturel ? Et ensuite devais-je lui dire que moi-même je faisais partie de ce monde depuis quelques années ? Pauvre Léo j'étais tellement perdue à me battre contre mon propre cerveau qu'il devait penser que je ne l'écoutais pas du tout alors qu'en fait si je l'avais bien écouté... Sa voix me sortit enfin de mon combat mental et je me tournais vers lui pour lui dire "Ne dis pas n'importe quoi, tu es loin d'être fou ! Seulement je ne sais pas quoi te dire à ce sujet..." Si je savais quoi lui dire mais je ne voulais pas le lui dire, ce n'était pas la même chose. Après quelques secondes je rajoutais "Désolée de ne pas pouvoir t'aider..." J'aurais aimé lui dire mais je ne pouvais pas m'y résoudre, je ne voulais pas le perdre à cause de tout ce fichu bordel qui faisait ma vie. En même temps avais-je le droit de lui cacher tout ce que je savais ? Je ne savais plus... J'étais perdue, me détestant de devoir lui mentir alors qu'au fond je ne voulais qu'une chose, tout lui avouer. Seulement j'avais peur, peur de sa réaction... Je soupirais cette fois ne pouvant m'en empêcher et tant pis s'il s'en rendait compte. Du moment qu'il ne prenait pas ça pour lui, ça me gênait pas. J'avais comme l'impression d'être coincée dans une spirale infernale et ça ne me plaisait pas du tout. En même temps si je ne lui parlais pas de tout ce que je savais, il pourrait bien risquer sa vie et ça je ne le voulais absolument pas... Si je le perdais, je ne m'en remettrais jamais, ça j'en étais certaine. J'avais besoin de lui dans ma vie, c'était la seule chose dont j'étais certaine actuellement. Même le fait de sentir sa main sur la mienne n'arrivait pas à me calmer...  


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Lun 16 Mar - 19:02


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Elle me contredit dans la seconde qui suivie, elle m'écoutait donc bel et bien, son silence s'expliquait simplement par le fait qu'elle n'en savait pas plus que moi... Je ne pus m'empêcher d'afficher une mine déçue, j'avais espéré un instant qu'elle repère cette chose qui me manquait pour résoudre l'équation. Elle dût certainement remarquer ma déception puisqu'elle s'excusa à nouveau. Je me tournais vers elle en lui affichant un grand sourire, j’espérais qu'elle ne m'en voudrais pas trop si je m'endormais quelques heures en cours lundi matin. Si je devais à nouveau éplucher chaque dossier j'y passerais surement le restant de mon week end, les nuits comprises. Je l'entendis soupirer alors que j'allais moi même le faire. Je la regardais surpris avant de remarquer que l'on serait bientôt arrivé. Je n'avais pas la moindre envie de la laisser repartir chez elle et de partir de mon coté. Ma curiosité prit une fois de plus le dessus.

« Qu'est ce qu'il y a ? »

Je ne savais pas ce qui l'avait fait soupirer mais j’espérais que ce n'était pas à cause de moi. On passait déjà la frontière de la ville et je commençais à ralentir, restant largement au dessous de la vitesse réglementée, j'avais lâché la main d'Elena, mais la repris presqu'immédiatement après avoir changer de vitesse. Je n'avais vraiment pas envie de me séparer d'elle. Je serais, inconsciemment, un peu plus fort sa main.




Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Lun 16 Mar - 19:22




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
Je ne cessais de me battre contre ma conscience et pesais le pour et le contre de lui dévoiler toute la vérité. Il avait le droit de savoir... Mais non je ne pouvais pas, pas maintenant... Il m'avait entendu soupirer et me demandait ce qu'il y avait. Je secouais la tête tout en lui disant "Rien, rien... Ne t'inquiètes pas." Dis-je en souriant même si au fond je n'en avais pas tellement envie. Ce fut encore pire lorsque je remarquais que nous ne tardions pas à arriver à Mystic Fall's. Une nouvelle fois j'eus envie de soupirer mais me retins. Je pouvais sentir la main de Léo qui se resserrait sur la mienne. J'en déduisis donc qu'il ne voulait pas me laisser lui non plus. Mais je n'allais certainement pas lui forcer la main pour que l'on passe la nuit ensemble alors qu'il devait veiller sur son père. Il allait cruellement me manquer mais je ne lui en tiendrais pas rigueur. J'étais déçue de voir que nous allions déjà devoir nous quitter pour rentrer respectivement chez nous. Je ne voulais pas mais pourtant il allait le falloir... Le pire c'était que maintenant que j'avais compris ce qu'avait eu son père, je ne pourrais plus m'empêcher de m'inquiéter chaque fois qu'il ne serait pas près de moi. Au moins s'il était avec moi, je pourrais toujours le protéger quitte à devoir dévoiler ma véritable nature sous ses yeux... Tant de choses se bousculaient dans ma tête ce soir... J'avais l'impression de devenir folle... A peine quelques minutes plus tard nous arrivions déjà dans ma rue et ma tristesse montait de plus en plus. Je ne voulais pas le laisser partir et pourtant... Pourtant j'allais devoir m'y résoudre... Je fermais les yeux pour essayer de ne pas y penser pour ne pas montrer que j'étais triste et déçue de devoir rester seule cette nuit. Moi qui aurais tant aimé m'endormir de nouveau dans ses bras, à la différence près que cette fois il aurait été conscient que j'étais dans ses bras.  


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Lun 16 Mar - 21:02


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Sa réponse eu le don de m'inquiéter encore plus, et son sourire forcé encore plus. Je lui serrais toujours la main jusqu'à ce que j'arrive devant chez elle. Je coupais le moteur et descendis de la voiture pour l'accompagné jusqu'à la porte de chez elle. Je n'avais vraiment pas envie de me séparé d'elle, mais je n'avais pas franchement le choix. Je ne trouvais rien d'autres à dire à part des excuses pour n'avoir finalement pas pu l'emmener danser, non, je n'avais pas oublié. Mais je me rattraperais. C'était certain, elle m'aimait, et ça suffisait à me faire croire que je n'allais pas la perdre, on avait encore tout le temps devant nous. Elle avait ouvert la porte et s'apprêtait à passer le perron. A quoi est ce qu'elle pensait ? Pourquoi était elle soudainement si préoccupée ? Est ce qu'en lui parlant de mes occupations en dehors des cours, elle avait trouvé quelque chose dont elle ne voulait pas me parler ? Je chassais ces pensées de ma tête et l'attrapais par le bras pour la tirer vers moi et l'embrasser, prolongeant le baiser aussi longtemps que je le pouvais. Une fois mes lèvres détachées des siennes, je me précipitais de tourner les talons avant que je ne change d'avis. Je ne pouvais pas laisser mon père dormir dans la voiture et passer la nuit chez Elena, même si j'en crevais d'envie, et puis je devais m'occuper de cette histoire, fallait que je retrouve celui qu'avait fait ça. Il reviendrais surement finir le travail qu'il avait commencé et je ne pouvais pas le perdre lui aussi, c'était mal seule famille.

Je montais donc dans ma voiture luttant pour ne pas regarder dans la direction d'Elena, j'appuyais sur l'accélérateur quittant la rue à pleine vitesse. J'aurais pu facilement auditionné pour Top Gear à ce moment là. J'arrivais rapidement à la maison, et sortis mon père de la voiture, celui ci somnolait encore mais tenait mieux debout, il me marmonnait des excuses et je ne savais trop quoi d'autres. Je n'arrivais pas à me focaliser dessus, mon esprit étant trop occupé à passer toute les expression possible et inimaginable qu'Elena avait bien pu faire au moment où je l'avais quittée sur le pas de sa porte. En rentrant j'aidais mon père à s'installer sur le canapé et il ne mit pas de temps à se rendormir aussi vite qu'il s'était réveillé. Je le recouvrais d'un plaid, montais dans la salle de bain, redescendis avec des cotons et du désinfectant pour nettoyer sa plaie. Je l'observais un moment, c'était profond, on aurait dit des crocs, comme un énorme chien qui l'aurait mordu. Merde, qu'est ce que c'était que ce foutu truc ? Je soupirais et partis prendre la pile de dossiers dans le bureau de mon père installé derrière le salon. Une fois fait, je fermais la porte d'entrée de la maison à clés, montais le niveau de chauffage de la maison et récupérais un sachet de chips dans un placard de la cuisine avant d'éteindre toutes les lumières du bas et de monter à l'étage pour rejoindre ma chambre. Je m'installais sur mon lit, posant la pile de dossiers à coté de moi, et c'est au moment d'ouvrir le premier dossier que je remarquais que j'avais oublié quelque chose. Merde, mon sac ! Tant pis, j'avais déjà suffisamment à faire et je connaissais déjà mes cours de toute façons. Je fouillais ma chambre à la recherche d'un crayon et d'un bloc note, une fois trouvé je me réinstallais sur le lit. Je regardais le premier dossier ouvert en face de moi.


« A nous deux... »






Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Lun 16 Mar - 21:38




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
Et voilà que nous étions garés devant chez moi. J'ouvris les yeux même si je ne voulais pas. Je me détachais et attrapais mon sac qui était posé à mes pieds, je descendis de voiture, suivie de près par Léo qui m'avait raccompagnée jusqu'à la porte de chez moi. Une fois devant la porte, il me fit ses excuses pour le fait que nous ne soyons pas aller danser. Certes j'étais un peu déçue mais je ne pouvais pas lui en vouloir, la famille avant tout... Bien que moi je n'aie plus vraiment de famille en dehors de mon frère qui est rarement là ces derniers temps. J'haussais les épaules en disant "Ne t'excuse pas pour ça, on se fera ça une autre fois." J'attrapais mes clés qui étaient dans mon sac et glissais celle de la porte d'entrée dans la serrure avant de pousser la porte pour entrer chez moi. Alors que je pendais déjà mon sac sur le porte-manteaux près de l'entrée, je sentis Léo qui m'attrapait et m'attirait vers lui. Il se pencha vers moi afin de m'embrasser. Nous sommes restés comme ça un bon moment à nous embrasser avant qu'il ne parte sans dire un mot... Ni même se retourner... Je restais un moment dehors devant la porte, à le regarder repartir jusqu'à sa voiture et monter dedans puis partir sans me jeter un oeil. J'entrais finalement à l'intérieur de la maison en soupirant. Je refermais la porte à clés derrière moi et me dirigeais directement vers le sous-sol où j'allais chercher deux poches de sang. J'en avais bien besoin après toutes les différentes émotions qui m'avaient traversées aujourd'hui. Je remontais jusqu'à la cuisine tout en prenant soin de fermer la porte du sous-sol. Toutefois je ne la fermais pas à clés puisque j'étais seule à la maison. Une fois dans la cuisine je fis mon rituel habituel pour boire le sang chaud comme je l'aimais. Je le buvais sans vraiment le savourer car j'avais la tête ailleurs. Toutefois j'avalais tout de même mes deux doses de sang avant de monter à l'étage jusqu'à ma chambre. Une fois dans celle-ci j'enlevais ma robe et enfilais un pyjama avant d'aller dans mon lit. En m'installant sur le lit je remarquais le sac de cours et les affaires de Léo près de mon bureau. Il les avait oubliés là... J'éteignis la lampe de ma chambre tout en gardant mon téléphone en vibreur près de moi au cas où il viendrait à m'écrire pendant que je dormais... Je me couchais le coeur lourd parce que j'aurais voulu être avec Léo... Toutefois je fus un peu soulagée parce que j'avais réussi à ne pas lui montrer que j'étais déçue de le voir partir. Pourtant mon coeur me disait de le retenir mais je n'avais pas voulu le faire parce qu'il devait s'occuper de son père, ce que je comprenais totalement... Je n'ai d'ailleurs pas réussi à dormir de la nuit tellement j'avais de choses en tête...   


SUJET TERMINE

   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena]

Revenir en haut Aller en bas

Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Juste pour rire
» photos du chariot de guerre ( juste monté )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Falls Forever :: RP :: RP Terminés-