AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Ven 13 Mar - 1:24




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
J'en avais littéralement marre de ce combat quotidien entre ma conscience et mon coeur qui ne me dictaient pas les mêmes choses. Je fus sortie de mes pensées par le bruit du briquet que Léo avait allumé afin de s'allumer une cigarette. J'avais pris l'habitude de le voir fumer et ça ne me dérangeait pas du tout à vrai dire. Même si personnellement je n'avais jamais essayé. Je ne pus m'empêcher de sourire en le regardant faire. Mon regard ne se détachait plus de lui et je n'essayais même plus de le détourner, j'en avais marre de faire semblant. Tant pis s'il comprenait, au moins je serais vite fixée s'il ne voulait pas de moi. Sans m'en rendre vraiment compte j'avais lâché un soupir et Léo me regarda pour me demander si j'avais une idée de l'endroit où je voudrais aller. Oui j'avais bien ma petite idée, une virée shopping même si j'en avais déjà fait une il n'y a pas si longtemps que ça. Il m'avait demandé mon avis, tant pis pour lui, il allait devoir assumer, que ça lui plaise ou non ! "Shopping !" Lui répondis-je avec beaucoup d'entrain.

Je croyais que Léo allait râler de mon choix mais pas du tout puisqu'il me répondit par un sourire. Comme d'habitude durant tout le trajet je m'étais occupée de mon joujou préféré et j'avais fait défiler les chansons qui me plaisaient à savoir celles du groupe The Rasmus, du groupe Placebo et d'autres encore. Finalement nous arrivâmes sur le parking du centre commercial où nous avons tourné un bon moment avant que je ne remarque une place libre et ne la désigne à Léo afin qu'il se gare. Nous sommes descendus de voiture, je pris soin de ne surtout pas oublier mon sac à mains et nous entrâmes ensuite dans les boutiques de vêtements où je fis quelques nouveaux achats de robes. Toutefois j'avais repéré deux trois petites choses qui auraient pu plaire à Léo mais comme je le connaissais je fis semblant de ne rien voir, mais j'avais déjà un plan en tête. Alors que j'allais entrer dans une boutique de lingerie, je pris pitié de Léo et le laissais à l'extérieur alors qu'il prétextait vouloir goûter. Seulement dès qu'il eut le dos tourné je m'étais vite faufilée sans qu'il ne me voie dans une autre boutique où je trouvais quelques vêtements qui seraient susceptibles de lui plaire et qu'il pourrait porter ce soir s'il le voulait évidemment. J'avais trouvé sa taille de vêtements sur le t-shirt tâché de sang qu'il avait laissé à la maison. Je m'empressais donc de les acheter et de les cacher dans mes sacs avant de retourner en vitesse vers le magasin de lingerie tant que Léo avait le dos tourné. Une fois à l'intérieur je m'achetais quelques ensembles avant de ressortir quelques minutes plus tard. Je retrouvais Léo dans le hall du centre commercial alors qu'il était adossé le long d'un mur en train de manger. J'arrivais près de lui et lui dis "Bon j'ai pitié de toi, on arrête les boutiques pour aujourd'hui." J'avais le sourire aux lèvres, fière de ce que j'avais acheté pour lui sans qu'il ne le sache. Après tout, je pouvais bien lui offrir des vêtements vu qu'il m'invitait tout le temps. Et puis je l'avais fait de bon coeur donc il ne pourrait pas refuser.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Ven 13 Mar - 9:25


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Je n'eus pas à attendre longtemps, elle sortait déjà de la boutique armé de ses nombreux sacs. Mon dieu, elle dilapidait son argent à une vitesse fulgurante que j'en restait ébahis. Il n'y avait pas un seul magasin où elle ne repérais pas quelques choses. Il fallait parfois passer par la cabine d'essayage, pour le plus grand plaisir de mes yeux. Je ne regrettais absolument pas cette sortie, j'avais même presque pris plaisir à faire les magasins. Quand Elena arriva à ma hauteur, elle m'aborda avec un grand sourire, me disant qu'elle m'en avait fait subir suffisamment, et que par pur pitié, elle était d'accord pour partir. Je suis lui fit mon plus beau sourire, ravi de pouvoir m'enfuir de cette galerie bourrée de monde. J'avalais mon dernier morceau de chocolatine et bus une nouvelle gorgée de jus d'orange, puis nous partîmes vers la sortie pour rejoindre le parking. Arrivés au niveau de la voiture j'ouvris le coffre pour qu'Elena puisse y mettre ses sacs, je n'avais pas assez de doigts pour les comptés. Je montais dans la voiture et bouclais ma ceinture, attendant qu'elle monte à son tour pour démarrer. Une fois sortis du parking, pour la troisième fois de la journée, elle se remis à zapper les musiques. Je riais intérieurement en la voyant faire, et ne pus m’empêcher de lui dire :

« Un jour, quand il sera foutu, tu seras obligée de m'en racheté un nouveau, parce que vu comment tu le martyrises à chaque fois que tu es dans ma voiture, t'auras largement contribuer à sa mort. »

Je retournais mon attention sur la route, tandis qu'elle repartais de plus belle dans sa recherche de musiques. Je trouvais moi même un nouveau jeu, qui était conçu rien que pour l'embêter, qui consistait à zapper à mont tour à chaque fois qu'elle en trouvait une. Le petit manège dura un moment puisque je déclarais forfait une fois arrivé chez elle. Je me garais, une fois descendu j'attendais qu'elle récupères ses paquets dans le coffre afin de fermer la voiture. Elle s'empressa vers la porte d'entrée visiblement ravie de ses achats et de son après midi. Je la rejoignis tandis qu'elle ouvrait déjà la porte, sans même m'attendre, elle largua ses sacs sur le canapé. Je récupérais les clés laissées sur la porte et la refermais derrière nous. Lorsque j'arrivais dans le salon pour la rejoindre, celle ci étais en train d'ouvrir le sac du magasin de lingerie avant de remarquer que je la regardais. Je commençais à rougir, mais la gêne partie en même temps qu'Elena sortit un deuxième sac de vêtements, qu'elle avait apparemment caché dans le sac de lingerie. Qu'est ce que c'était ?



Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Ven 13 Mar - 13:41




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
J'étais particulièrement contente de cette après-midi où j'avais trouvé tout plein de petites choses bien sympathiques. Mon compte en banque en avait pris un coup mais tant pis... Je m'étais fait plaisir mais j'avais également pensé à Léo puisque je lui avais déniché quelques vêtements lorsqu'il avait le dos tourné. J'avais également fait un sacré défilé sous les yeux de Léo, ben oui j'avais essayé mes vêtements dans les cabines et à chaque fois je prenais un malin plaisir à sortir pour montrer le résultat à Léo. J'adorais voir sa tête à chaque fois que je sortais avec une nouvelle tenue. Après avoir terminé ma séance de shopping, j'étais revenue vers mon ami qui était en train de goûter dans le hall du centre commercial. Alors que j'annonçais à Léo que je cessais de l'ennuyer avec le shopping, il me fit un grand sourire, visiblement ravi de quitter le centre commercial. Je l'ai laissé terminer son petit goûter avant que nous sortîmes pour rejoindre sa voiture sur le parking. Une fois à hauteur de celle-ci, il m'ouvrit le coffre pour que j'y dépose tous mes paquets. Après ça nous nous sommes installés dans sa voiture où une fois de plus je m'étais jeté sur son auto-radio. D'ailleurs mon ami me fit une remarque à ce sujet. Je lui répondis du tac au tac. "Promis s'il meurt je t'en paierai un autre avec grand plaisir." Dis-je en lui faisant mon plus beau sourire avant de retourner torturer son autoradio. Seulement Léo avait envie de jouer lui aussi puisqu'à chaque fois que je m'arrêtais sur une chanson qui me plaisait, il prenait un malin plaisir à la changer. Nous avons joué comme ça jusqu'à ce que nous arrivâmes devant chez moi où Léo se gara.

Dès que nous fûmes garés devant chez moi, je descendis de voiture et récupérais mes paquets dans le coffre avant de filer en vitesse vers la porte d'entrée que j'ouvris puis de partir vers le canapé où je déposais tous mes achats. J'ouvris le paquet où se trouvait la lingerie que j'avais achetée, je fis un grand sourire, fière de ce que j'avais acheté. Toutefois je perdis mon sourire en voyant Léo débarquer. Je rangeais donc vite fait ce que j'avais sorti tout en disant à Léo "Excuse-moi, je n'avais pas fait attention que tu étais déjà là..." Au fond du sac de lingerie j'attrapais un autre paquet que je m'empressais de mettre dans les mains de Léo. "Cadeaux !" Lui dis-je en arborant un grand sourire sur mes lèvres. J'espérais qu'il ne le prendrait pas mal et qu'il serait content de ce que je lui avais trouvé. J'attendais avec impatience sa réaction.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Ven 13 Mar - 17:45


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Elle me tendit le sac, me disant que c'était un cadeau, je soupirais en attrapant le sac, elle ne pouvait pas s'en empêcher. Je jetais un coup d’œil et en sorti deux T-shirt et une chemise, et parfaitement à ma taille. Je la soupçonnais d’avoir prévu le coup. Mais comment elle avait bien pu obtenir ma taille ? Je pensais juste qu'elle avait très certainement un très bon jugement en matière de vêtements et qu'elle l'avait simplement deviné, avant de me rappeler que j'avais laisser un de mes t-shirt chez elle un soir... Une longue histoire. Elle avait surement été vérifier la taille, elle avait donc vraiment prévu son coup, cette cachottière ! J'adorais les hauts qu'elle venait de m'acheter et me senti un peu gêner de ne rien avoir à lui donner en retour. Je n'y avais franchement pas penser, d'autant plus que les magasins n'étant pas une partie de plaisir pour moi, j'avais eu du mal à suivre Elena qui se faufilait partout à travers la foule avec le même enthousiasme et habilité qu'elle. Et même si j'y avais pensé, j'aurais eu du mal à pouvoir lui acheter quelque chose puisqu'elle avait simplement pris tout ce dont elle avait envie, sans se priver. Dans tout les cas, elle, elle y avait penser, et elle avait parfaitement choisi, restant dans mon style de vêtements habituels. Je contemplais les T-shirts ne sachant pas quoi dire, la bouche entrouverte. Il ne fallait pas ? Elle risquais de le prendre mal, déjà qu'elle était gêner que je lui paye à déjeuner... Merci ? Oui c'était surement une bonne réponse, mais j'aurais surement l'air d'un gros débile profond à dire merci sans rien ajouter de plus... Réfléchis Léo...

« Je... M-merci Elena. »

Pathétique. Honteux, je repliais les affaires et les rangeais de nouveau dans le sac. Je l'avais vraiment pas vu venir et j'avais pas franchement l'habitude des cadeaux. Et encore moins des surprises, mes proches avait abandonné ce concept depuis très longtemps, ma curiosité gâchant toujours cet effet. C'était plus fort que moi, j'aimais savoir, même ce qui ne me regardait pas, j'étais simplement plus curieux que la moyenne, mais ça aide parfois.





Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Ven 13 Mar - 18:25




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
J'étais fière de moi, j'avais réussi mon coup et il ne l'avait pas vu venir. En revanche je fus moins heureuse lorsqu'il soupira en prenant le sac le sac que je lui tendais. Toutefois, je le regardais afin de voir si ce que je lui avais acheté lui plaisait ou non. Je pouvais voir sur son visage qu'il se posait un tas de questions, ça avait le don de m'amuser de le voir ainsi. J'avais passé une bonne après-midi à faire les boutiques avec Léo et j'espérais que la soirée serait aussi bonne voire plus. Finalement après je ne sais combien de temps il me remercia et je pouvais sentir dans sa voix qu'il était gêné. Je lui souriais avant de lui "De rien, mais ça te plait au moins ?" Oui je voulais au moins savoir si j'avais fait un bon choix ou pas du tout. Finalement je le vis ranger les hauts que je lui avais acheté. J'étais un peu déçue et je ne pus donc pas m'empêcher de lui dire "Tu ne les essaie pas pour voir s'ils te vont ?" Je lui fis mon air de chien battu afin d'essayer de lui faire dire oui.

En attendant qu'il daigne me répondre, j'attrapais tous mes paquets et commençais à me diriger vers l'étage. Je me tournais vers Léo et lui fis signe de me suivre. Nous sommes donc montés dans ma chambre afin que je puisse ranger tous mes achats de la journée plutôt que de les laisser traîner dans le salon. D'autant plus que je ne voulais pas que Jer' tombe dessus s'il rentrait à l'improviste. Quoi que ça m'étonnerait qu'il rentre mais bon, on ne sait jamais... Parce que s'il tombait sur ma lingerie il me charrierait pour savoir pourquoi j'avais acheté ça et surtout pour qui. Je ne tenais pas vraiment à avoir ce genre de discussion avec mon petit frère. Ça non ! A peine quelques secondes plus tard nous arrivions dans ma chambre et je lançais à Léo "Fais comme chez toi !" De toute façon je ne savais pas pourquoi je lui disais ça puisque depuis la fois dernière il ne se gênait pas lorsqu'il venait chez moi. Je commençais à ranger mes affaires sous les yeux de Léo qui n'en perdait pas une miette évidemment.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Ven 13 Mar - 19:27


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Elle me demanda s'ils me plaisaient, ce que j’acquiesçai, bien sûr qu'ils me plaisaient ! Elle avait tellement parfaitement choisit que je n'aurais pas fait mieux moi même. Et je ne pouvais qu'aimé, puisque ça venait d'elle, c'était amplement suffisant pour que ça me plaise. En me voyant ranger les affaires, elle afficha une mine déçue, me demandant de les essayer. Je me voyais mal lui dire non, je l'avais admiré dans tout ses essayages et durant toute l'après midi, j'aimais pas franchement joué les top model mais je pouvais bien lui faire cette fleur, et puis, comment résister à cette frimousse avec ces yeux de chien battu. Elle rassembla tout ses paquets afin de les monter là haut et me fis signe de la suivre, je m'exécutais et la rejoignis dans sa chambre tandis qu'elle me précisais de faire comme chez moi. Cela m'étonnais qu'elle me dise ça alors que j'étais déjà à mon aise chez elle. Je m'y sentais presque mieux que dans ma propre maison. A moins que ce n'était une réflexion ironique ? J'exclus rapidement cette possibilité, Elena n'ironisait pas grand chose. Du moins avec moi. Je m'installais donc sur son matelas, m’adossant à sa tête de lit, pour l'observer en train de ranger ses affaires. Je me servis un verre de soda, la bouteille étant restée là tout l'après midi. Quand elle eu finit je finis mon verre et descendis du lit, lui tournant le dos et retirais mon T-shirt. Je n'avais pas oublié ses yeux de petit chien battu.
Je récupérais un des t-shirts qu'elle m'avait offert. C'était celui que j'affectionnais le plus, le dessin représentant le logo de mon équipe de Baseball favorite. Quand je me retournais vers Elena elle avait un air ébahis. Je m'approchais d'elle, sans trop savoir pourquoi, mon cœur martelait ma poitrine. Il fallait que je lui dise, je ne tiendrais plus très longtemps à attendre ainsi, j'allais sûrement me retrouver dans un asile de fous. Je glissais mes mains dans les siennes, j'avais essayer, juste un je t'aime... Mais les mots ne venaient pas... Quand un son sortit enfin de ma bouche, ce n'était qu'un souffle, quelques centimètre séparaient nos deux visages et je continuais à me plonger dans son regard. Je m'y sentais si bien...

« Embrasse moi. »







Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Ven 13 Mar - 20:00




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
Je fus soulagée d'entendre Léo me dire que les vêtements que j'avais trouvé pour lui lui plaisaient. Bien que je me demandais s'il aurait osé me le dire si ça ne lui avait pas plu. Bon il y avait bien un des maillots dont j'étais sûre et certaine qu'il lui plairait puisque je savais qu'il était fan de cette équipe de baseball. Au moins j'étais sûre d'avoir marqué un point.

Nous sommes ensuite montés dans ma chambre où je rangeais mes affaires pendant que Léo lui buvait un verre de soda. Je le savais car j'avais entendu le bruit du pschit à l'ouverture de la bouteille. Bouteille qui ne devait plus être très fraîche puisque nous ne l'avions pas rangée au frigo avant de partir déjeuner au Mystic Grill. Je ne mis pas très longtemps à ranger ma lingerie mais également les belles robes et autres choses que j'avais dénichées aujourd'hui. Alors que j'étais partie vers mon lit, j'attrapais le plateau et les affaires de cours que nous avions laissées là et les posais sur mon bureau.

Je regardais Léo qui s'était levé de mon lit, je me demandais ce qu'il allait faire quand je le vis me tourner le dos et enlever son haut, c'est là que je compris qu'il acceptait finalement de me faire mon défilé privé que j'attendais depuis quelques minutes déjà. Voilà qu'il était pudique alors que j'avais déjà pu admirer son torse la fois dernière lorsqu'il avait enlevé son t-shirt tâché de sang. Finalement après avoir enfilé un t-shirt, sûrement son préféré je le vis se tourner vers moi. Il lui allait parfaitement bien, j'étais ravie et fière de mon choix.

Alors que je ne pouvais m'empêcher de le regarder, j'entendis le coeur de Léo battre à tout rompre. Je fus comme tétanisée lorsqu'il s'approcha de moi. Il attrapa mes mains qu'il glissa dans les siennes. Je le laissais faire, ne pouvant plus bouger. J'étais absorbée par son regard que je ne détachais plus. Plus les secondes passaient et plus je vis son visage se rapprocher du mien. Je ne bougeais pas, je me contentais de le regarder et tout se chamboulait dans ma tête. Étais-je en train de rêver une fois de plus ? C'est lorsque sa voix vint briser le silence pour me demander de l'embrasser que je repris mes esprits. Cette fois je n'écoutais plus ma raison, me contenant d'écouter mon coeur. Un large sourire vint se loger sur mon visage et sans me faire prier je parcourais les millimètres qui séparaient ses lèvres des miennes et me lançais dans un baiser rempli de passion. A ce moment-là j'étais vraiment la fille la plus heureuse du monde. J'avais tant de fois imaginé ce premier baiser, il était enfin arrivé et ce n'était qu'un pur bonheur. Au bout d'un moment je rompis tout de même ce moment magique afin de lui dire "Si tu savais combien de fois j'ai imaginé ce moment..." J'avais encore du mal à réaliser ce qu'il se passait, j'avais la tête totalement dans la lune, mes pieds ne touchaient même plus terre tellement j'étais euphorique. Je laissais mes mains dans les siennes, ne voulant plus les lâcher.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Ven 13 Mar - 21:10


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Tout se passa très vite ensuite, elle parcourut le restant de distance entre nos lèvres pour pouvoir enfin rejoindre les miennes. Je fus soudainement frapper par la grâce, mon cœur bondissait dans ma poitrine, le contact de ses lèvres m’électrisaient tout entier. Mes mains toujours dans les siennes, je l'attirais vers moi, ne sachant plus comment m'en séparer. C'est elle qui se retira, un frisson parcouru mon dos et monta jusque dans ma nuque. Regrettait-elle ? Elle me prouva le contraire en laissant ses mains dans les miennes et en m'avouant qu'elle avait rêver de ce moment plus d'une fois. Et merde, si j'avais su, Silver avait eu raison finalement. Ce baiser m'avais renforcer à deux-cents pour cent, et les mots finir enfin par venir.

« Je t'aime Elena... Depuis, ces dernières années, je... »

Je fus coupé quand elle m'embrassa de nouveau, j'avais l'impression d'être en plein rêve, je lui rendis son baiser, et je glissais mes mains le long de sa taille l'attirant sur le lit. Ce fus à mon tour de nous interrompre. Je la dévisageais un instant. Il y avait plusieurs possibilités à la suite, soit on restait ici, et je me permettais de penser qu'on aurait de quoi s'occuper, soit on faisait la sortie comme on l'avait prévue de faire avant que tout ça n'arrive, oh mon dieu, je ne comprenais toujours pas ce qu'il m'arrivait. J'avais tellement espéré que ça se produise un jour tout en rejetant l'idée à chaque fois qu'elle me venait à l'esprit, que ça me faisait une sensation étrange de l'avoir, tout d'un coup. Je n'aurais jamais cru plaire à Elena. Je me demandais depuis quand elle ressentait ça pour moi. Par ça je veux dire cette attirance.





Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Ven 13 Mar - 21:36




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
Mon corps était bel et bien là dans ma chambre, mais mon esprit lui était parti loin, tellement j'étais bien et heureuse. Enfin je pouvais laisser parler mes sentiments et mon attirance envers Léo. Enfin je savais que je lui plaisais et je n'avais plus aucun doute à avoir là-dessus puisqu'il m'avait demandé de l'embrasser. A présent je comprenais mieux toutes ces fois où j'avais entendu son coeur s'emballer en ma présence. Moi qui croyait que c'était seulement de la gêne, de la timidité, je m'étais trompée et en beauté ! La preuve était également arrivée lorsque nous avons échangé notre premier baiser. Dans ce baiser j'avais bien ressenti qu'on était sur la même longueur d'ondes lui et moi. Malgré tout je l'avais rompu afin de lui dire que j'avais rêvé de ce moment à plusieurs reprises. Mon sourire ne voulait plus quitter mon visage tellement j'étais heureuse. A un point que vous ne pouvez même pas imaginer. J'avais l'impression d'être revenue plusieurs années en arrière, d'être une gamine de 14-15 ans qui a son premier flirt. Jamais auparavant ça ne m'avait fait cet effet avec les autres. Même si j'avais arrêté notre premier baiser, il n'en restait pas moins que je restais tout contre Léo qui m'avait attirée tout contre lui et que je gardais mes mains dans les siennes afin de lui montrer que je ne comptais pas le lâcher de sitôt. Je regardais Léo, j'avais les yeux qui pétillaient et ce fut encore pire lorsqu'il m'avoua qu'il m'aimait. Ne pouvant plus réprouver ce que je ressentais pour lui, je le coupais dans ses paroles afin de l'embrasser de nouveau. J'étais comme obnubilée par ses lèvres, je ne voulais plus me détacher d'elles. Léo répondit à mon baiser et je pouvais sentir qu'il m'entraînait vers mon lit. Ce même lit où j'avais dormi dans ses bras quelques jours plus tôt sans qu'il ne s'en rende compte. Cette fois ce fut Léo qui arrêta de m'embrasser. Il me regardait et je faisais de même. Si je l'avais pu, j'aurais certainement rougit. Je décidais à mon tour de lui dévoiler mes sentiments. "Moi aussi je t'aime Léo..." Lui dis-je. Mon sourire ne me quittait toujours pas et je revoyais toutes ces dernières semaines et plus particulièrement la soirée où il m'avait emmenée dans sa ville natale. Je secouais la tête avant de lui dire. "Tu vas trouver ça probablement ridicule mais l'autre soir quand tu as dormi ici, j'ai attendu que tu sois endormi pour me blottir contre toi et m'endormir dans tes bras." Je baissais la tête, ne sachant ce qu'il allait me répondre, si ça se trouve il allait me trouver pitoyable d'avoir fait ça alors que nous n'étions même pas encore ensemble cette nuit-là. Moi qui pensait encore il y a quelques heures que j'allais devoir user de mes charmes durant la soirée pour le faire craquer, il m'avait devancé sur ce coup-là et ce n'était pas pour me déplaire, bien au contraire.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Ven 13 Mar - 23:57


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Je fondis quand elle me dis qu'elle m'aimait également, déposant délicatement un nouveau baiser sur ses lèvres. Elle m'avoua ensuite avoir attendu que je m'endorme pour pouvoir ensuite se blottir contre moi la dernière nuit qu'on avait passer ensemble. Je m'écartais d'elle m'asseyant sur le lit en riant. Alors, si on me l'avait dit avant aujourd'hui, je ne l'aurais pas cru. Elle avait vraiment fait ça ? J'étais d'une certaine façon déçu, déçu de ne pas avoir été éveillé à ce moment là pour avoir pu en profiter. Et en même temps surpris. J'avais tellement de question à lui posé d'un seul coup, depuis quand ? Et surtout pourquoi ? Et celle qui m'occupais l'esprit actuellement. Qu'est ce qu'il se passait ensuite ? C'était tellement beau pour être vrai. Sans vraiment vouloir je repensais à ma dernière histoire amoureuse, ça c'était pas franchement bien terminé... La blessure était encore présente. Je secouais la tête, ce serait différent cette fois, Elena n'était pas comme elle, elle ne m'avait jamais rien cacher. Je soupirais, j'avais réussi à me foutre le bourdon dans un moment pareil. Elena m'avait aider a tourner la page et avancer sans cette fille, mais mes souvenirs restaient encore douloureux à ce sujet. J'étais ce genre de personnes qui ont du mal à oublier, et laisser ces choses derrière elles. Mon estomac se fit entendre, signalant qu'il était bientôt l'heure de manger, il était programmé comme une montre, je le pris comme excuse, et fis comme si de rien était auprès d'Elena. Pourvu que si elle s'en était rendu compte, elle ne prenne pas pour elle. Je me tournais donc vers elle en affichant un sourire, l'air de rien.

« Tu devrais peut être te préparer si tu espères que je t’emmènes danser ! »

Je retirais moi même mon t-shirt, ma pudeur auprès d'Elena ayant complètement disparue. J'enfilais la chemise qu'elle m'avait acheté avec les deux autres t-shirts. Au moins, j'étais déjà un peu plus présentable.






Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Sam 14 Mar - 0:28




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
Léo rigola à ce que je venais de lui dire. Je ne voyais pas ce qu'il y avait de drôle mais bon... Alors que personnellement je me sentais très bien, comme soulagée depuis que nous nous étions embrassés et avoué nos sentiments, j'avais l'impression que quelque chose turlupinait mon Léo mais quoi ? Il était assis sur mon lit et avait l'air pensif. Je ne savais pas ce qu'il avait mais à ce moment-là j'aurais aimé avoir le don de pouvoir lire dans ses pensées pour savoir ce qui pouvait bien se passer dans sa tête. Je le voyais qui secouait sa tête puis l'entendis soupirer. Je le regardais en ayant presque de la peine de le voir comme ça. Alors que je me demandais ce qu'il se passait, Léo me souria mais je voyais bien que ça sonnait faux même s'il essayait de me cacher que quelque chose n'allait pas. J'avais fait quelque chose de mal ? Pourtant je ne voyais pas... Il me dit alors que je devrais peut-être me préparer si je voulais aller danser ce soir. Il était hors de question que je sorte sans savoir ce qui le tracassait avant. Je le laissais enlever son t-shirt pour enfiler sa chemise. Je me dirigeais alors vers lui, lui pris la main et le forçais à s'asseoir sur mon lit. Quant à moi je m'asseyais sur ses genoux, posant ma main sur sa joue et le regardant droit dans les yeux. "Ça ne va pas ? Qu'est-ce-qu'il y a ? Et ne me dis pas rien, je ne te croirai pas..." J'étais très sérieuse et sûre et certaine qu'il le remarquerait. A présent j'attendais simplement qu'il se confie à moi. Il n'avait plus à éviter de me dire certaines choses. Maintenant que nous étions ensemble il pouvait se confier à moi. En revanche pour ma part... Je ne pourrai pas tout lui dire. Pas pour le moment en tout cas... J'aimerais lui dire mais j'ai tellement peur qu'il ne me prenne pour un monstre... Même si j'en suis évidemment un en quelque sorte. Je déteste d'ailleurs cette partie de moi, mais je suis obligée de vivre avec... Si j'avais su à l'époque au lieu de fourrer cette fichue cure dans la bouche de Katherine, je l'aurais gardée pour moi... Et voilà si lui semblait turlupiné par quelque chose, voilà que moi aussi je m'y mettais. On peut vraiment dire qu'on forme la paire tous les deux. Rien que de penser que je pourrais le perdre à cause de mon vampirisme, mon coeur se serra. Je ne voulais pas le perdre, pas maintenant que nous avons passé une étape...  

A ce moment même je me détestais de penser à toutes ces choses alors que nous venions à peine de nous mettre ensemble, si je puis dire ça. Pourquoi fallait-il que je gâche cette journée en pensant à ça ? Je me forçais à ne plus y penser et à chasser ces pensées de mon esprit.  


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Sam 14 Mar - 16:02


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Elle m'avait attrapé par les mains après s'être dirigé vers moi et me força à m'asseoir sur le lit, ce que je fis, gardant la tête baissée. Elle posa une main sur ma joue, me poussant à relever la tête vers elle, elle me fixait d'un air inquiet. Elle m'intima de lui dire ce qui n'allait pas, m'interdisant de mentir. Mes pensées étaient mélangées à ce moment là. Un ensemble de choses, de questions, de souvenirs, de piqûres de rappel, me bombardait l'esprit. Je saisis ma main toujours posée sur ma joue et la serrais tout en la retirant de mon visage. Elle était tellement... Parfaite à mes yeux. Je ne pensais vraiment pas pouvoir mériter quelqu'un comme elle. Je me remémorais les paroles de Silver à notre première entrevue « Tu ne bougeras pas le petit doigt même si au fond tu dois sûrement te dire que tu es celui qu’il lui faut et qui saura être bon pour elle ? C’est ça ? » Elle s'était trompé à ce sujet. Ce jour là je n'étais sur que d'une chose, que je l'aimais. Mais je ne pensais pas être ce gars qui la rendrais heureuse, je pensais qu'Elena me rendrait heureux, absolument pas l'inverse. Et c'était toujours le cas. Mais c'est ce que Silver avait penser, et de la façons dont elle avait parlé des frères Salvatore ce jour là, j'avais l'air toujours mieux qu'eux. Je posais ma tête contre elle, et fermais les yeux, laissant m'échapper quelques mots dans un soupir.

« Je t'aime... »

C'était tout ce que j'avais à lui dire, je ne voulais rien gâcher, je ne serais pas celui qui la blessera, je ne serais pas comme ses ex. Je rouvris les yeux quelques secondes plus tard, m'enivrant de son parfum en glissant mon nez dans son cou avait d'y laisser un baiser. Je voulais profiter de chaque instants que je pouvais avoir avec elle, maintenant qu'elle était mienne j'avais cette peur au ventre de la perdre, comme j'avais perdu... Beaucoup de personnes. Léo ferme là. Je refermais mes yeux à nouveau, m'efforçant de ne pas penser, une tâche difficile avec un cerveau comme le mien.






Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Sam 14 Mar - 16:35




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
J'étais toujours assise sur les genoux de Léo à attendre qu'il daigne bien vouloir se confier. Je le regardais pour savoir ce qui n'allait pas mais visiblement il ne voulait pas en parler. Je soupirais intérieurement, il ne voulait toujours pas me parler. Comment allais-je m'y prendre pour qu'il daigne me dire ce qui le mettait dans cet état. Léo retira ma main de sa joue pour la serrer dans la sienne. Il posa ensuite sa tête contre la mienne en prononçant un je t'aime qui me fit sourire même si là j'avais du mal à supporter de voir Léo dans cet état. Il en profita ensuite pour m'embrasser dans le cou, ce qui me fit avoir un frisson instantanément. *Non, non Elena ne perd pas de vue ton objectif de départ !* Pensais-je. Je repris mon sérieux tout en lui disant "Pourquoi tu m'as l'air si anxieux, dis-moi s'il te plait sinon ça ne va pas cesser de me tracasser toute la soirée..." Au moins maintenant il savait que s'il ne me parlait pas, je ne pourrais m'empêcher de penser à ça toute la soirée et que je ne profiterais pas pleinement de mes moments avec lui. J'étais sûre et certaine qu'il ne voudrait pas que je sois inquiète, alors j'espérais vraiment qu'il allait le comprendre et me parler. De toute façon il n'avait pas le choix, je ne bougerai absolument pas de là tant qu'il ne m'aurait pas dit ce qui se passait dans sa tête. Il y aurait bien eu une solution de facilité mais je ne voulais pas l'utiliser sur lui. Déjà que je ne me servais de ce don d'hypnose que rarement alors ça n'allait certainement pas être sûr lui que je m'en servirai sauf si cas extrême mais je préférais ne pas penser à ça.

J'avais toujours ma main dans la sienne et m'amusais à la caresser avec mon pouce. Ce fut à mon tour de poser ma tête dans le creux de son cou tout en fermant les yeux afin de profiter du moment présent. Je ne voulais pas polluer mon esprit en pensant à des choses négatives et qui n'arriveraient peut-être pas bien que je pensais fortement le contraire. A présent il me faudrait encore plus veiller sur Léo et le protéger afin qu'il ne lui arrive rien de mal. Il n'est aucunement au courant de tout ce qui l'entoure ici à Mystic Fall's... Je ne voulais pas qu'il lui arrive quoi que ce soit par ma faute... Je me détestais déjà pour les possibles choses négatives qu'il pourrait rencontrer à l'avenir.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Sam 14 Mar - 18:51


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Ça ne suffisait pas. Elle insista de plus belle, je soupirais, essayant de me contenir. Qu'est ce que j'étais censé faire exactement ? Lui en parler et qu'elle s'inquiète doublement plus que maintenant ? Ou ne rien dire mais qu'elle continue tout de même à se morfondre ? Je la regardais, elle avait l'air décidé à me faire cracher le morceau, et je savais qu'elle pouvait être aussi bornée que moi, on se livrerait sûrement à un combat sans fin, et je n'avais vraiment pas envie que la suite de la journée se déroule comme ça. J'avais pas le droit de lui gâcher sa soirée, notre soirée. Je glissais ma main libre dans son dos tandis qu'elle me caressait l'autre du pouce. Elle posa sa tête dans le creux de mon cou, et je réfléchissais à toute vitesse, optant finalement pour lui parler.

« J-je... J'ai tellement perdu Elena. Et, en étant avec toi, là, je prends le risque de te perdre toi aussi. Et... J'ai peur de te perdre... Et en pensant à ça... J'ai pensé à ma mère, comment je l'ai perdue... Quand elle est partie et... »

Ma voix s'enrailla quand je mentionnais ma mère et j'eus du mal à contenir mes larmes. Je n'avais pas encore dis toute la vérité à Elena, qui avait maintenant relever la tête. Mais je ne pouvais pas parler plus, j'avais cette boule en travers de la gorge qui m'empêchais de dire ne serait-ce qu'un mot de plus. Je n'avais jamais réussi à faire le deuil de ma mère, je n'avais pas parler d'elle depuis des années maintenant, préférant garder les choses pour moi. J'avais jamais voulu qu'on m'aide, et toujours estimé que je savais me débrouillé seul. Ce n'était décidément pas le cas, parler de ma mère faisait toujours aussi mal qu'aux premiers jours de sa disparition. Ceux ci me revinrent en pleine figure, l'hôpital, les médecins qui ne cessait de s'excuser, mon père effondré et moi qui ne comprenait absolument rien, jusqu'à ce que je la vois. La bouche grande ouverte, comme dans un dernier souffle, les yeux tout aussi ouverts, les draps tirés la découvrant, le moniteur qui n'en finissait pas avec ce bruit infect. J'avais été là, toute la journée de la veille, jusqu'à ce qu'elle s'endorme. Elle avait l'air d'aller mieux, elle m'avait dit qu'elle souffrait moins ce jour là, elle avait dit qu'elle s'en sortirai. Elle s'était toujours battu. Damian ne faisait que de me répéter qu'elle était morte dans son sommeil, que c'était une belle mort. Mais comment la mort pouvait-elle être belle ? Et puis, l'enterrement, mon père m'avait poussé à faire une éloge, j'en ai plus jamais reparler à personne depuis, quelque mots par ci par là de temps en temps quand j'y étais franchement obligé, ou quand je cherchais à atteindre mon père...

Je regardais Elena, ma vision était troublée par les larmes qui envahissaient mes paupières mais que je refusais de laisser couler. J'étais un idiot, j'avais envie de lui dire, que j'étais désolé même, mais les mots ne sortaient définitivement pas, ce sanglot toujours coincé dans ma gorge. De quel droit je me plaignais, alors qu'elle avait perdu ses deux parents ?







Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Sam 14 Mar - 19:20




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
Alors que j'étais blottie contre Léo et que je caressais sa main, je l'entendis soupirer mais ne bougeais pas et ne disais rien. Finalement il se décida à me parler et en l'entendant me dire tout ça, mon coeur se brisa. Je n'aurais peut-être pas du insister pour qu'il se confie à moi. Ce qu'il me disait, j'avais l'impression qu'il l'avait lu dans mon esprit. Alors ainsi nous avions les mêmes peurs... Je décollais ma tête de son cou afin de lui faire face. Je pus remarquer les larmes dans ses yeux et je déglutissais difficilement face à ça. J'en avais presque les larmes aux yeux moi aussi, de le voir comme ça. "Je suis désolée je n'aurais pas du insister pour que tu me parles, pardonne-moi..." Je ne pus m'empêcher de me blottir contre lui, la tête sur son torse, lui faisant un câlin avant de lui dire. "Tu ne me perdras pas, jamais..." J'essayais de le rassurer du mieux que je le pouvais alors que j'avais exactement les mêmes craintes que lui. Je décidais de ne pas lui montrer pour ne pas qu'il soit d'avantage triste. Je me redressais et le regardais avant de lui dire. "Je sais ce que tu ressens, moi-même je n'ai jamais supportée la mort de mes parents. J'ai même plusieurs fois pensé que c'est moi qui aurait du mourir, c'était de ma faute s'ils avaient pris la voiture ce soir-là..." Si j'étais restée sagement à la maison alors que ma tante Jenna venait nous rendre visite, rien de tout ceci ne serait arrivé. Mais non il avait fallu que je sorte pour rejoindre Matt et mes autres amis à une fête. Fête à laquelle je ne m'étais même pas amusée en plus... Ce soir-là j'avais appelé mes parents pour qu'ils viennent me chercher et ils sont morts par ma faute parce qu'il y avait une grosse tempête. L'émotion était palpable aussi bien chez Léo que chez moi. Et encore je ne lui avais pas parlé de mes parents biologiques John et Isobel. Je n'aimais pas lui cacher des choses mais je ne me voyais pas tout lui déballer ce soir. Alors je gardais le silence tout en restant blottie contre lui. Là tout de suite j'avais envie de me mettre des baffes pour avoir insisté et n'avoir qu'écouté que ma curiosité. Et voilà comment j'avais réussi à gâcher notre première soirée en tant que couple. Je m'en voulais terriblement... Nous étions tous les deux dans le même état et tout ça par ma faute. J'aurais mieux fait de ne rien lui demander mais il m'avait tellement paru mal que je n'avais pas pu me résoudre et faire comme si de rien n'était. J'étais toujours assise sur ses genoux, les yeux plus ou moins baissés parce que je me sentais coupable de son état de tristesse et lui dis "Je ne sais pas si c'est une bonne idée de sortir ce soir... Si tu préfères on peut rester ici ou si tu préfères rentrer chez toi je le comprendrais parfaitement." Je ne voulais pas le forcer à sortir s'il n'avait pas le coeur à la fête. Moi-même je n'en avais plus tellement envie pour le coup. Je ne voulais pas non plus qu'il parte mais je ne voulais pas le retenir s'il voulait partir maintenant que j'avais tout gâché.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Sam 14 Mar - 21:33


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Bien joué Léo. Elle était à deux doigts de pleurer maintenant, tout ça par ma faute. Elle me demanda pardon, pardon d'avoir insisté pour savoir. Comment pouvais je lui en vouloir ? C'était moi qui avait commencé aussi à penser à ce qu'il ne fallait pas. Elle se resserra contre moi, la tête collée à ma poitrine, elle pouvait surement entendre mon cœur qui battait à tout rompre. J'étais mélangé entre tellement d'émotions à la fois que je me retrouvais complètement perdu dans mes propre pensées. Elle m'affirma que je ne la perdrais pas, "jamais", je grimaçais, on me l'avait dit souvent, trop souvent, et on m'avait montrer que le contraire pouvait toujours arriver, à chaque fois. Il ne faut jamais dire jamais étais également une mes devises, mais c'était souvent dans le cas où j'avais besoin de me donner un peu d'espoir, ou de m'aider dans mes réflexions, pour ne pas éliminée la moindre possibilité, même la moins probable. Il y avait toujours un risque. Il fallait seulement avoir le courage de prendre ce risque, et de faire avec. Elena se redressa, me dévisageant une fois de plus. Elle prétendit me comprendre, me disant qu'elle avait eut elle même du mal à supporter la mort de ses parents. Erreur, ce n'était pas la mort de ma mère que je ne supportais pas, c'était son absence, les circonstances de sa mort, et surtout les conséquences de sa mort sur ma vie, c'était égoïste, je lui en voulais de m'avoir fait croire qu'elle allait bien, je m'en voulais de l'avoir cru, d'avoir ignorer que ma mère était en train de mourir sans que je ne bouge le petit doigt. Elena ne savait pas ce que c'était que de voir sa mère couchée dans un lit d'hôpital tout les jours, maintenue en vie par des dizaines de tuyaux. J'avais finis par me faire une raison, me dire qu'un jour elle partirais. J'avais tout fait ce qu'il fallait, il avait fallu qu'elle me donne ce microscopique espoir, cette petite lueur, que ça allait s'arranger. Mais il fut piétiné, écrasé dès le lendemain, par cette image que je n'arriverais pas à sortir de ma tête, son visage tiré par la douleur de son dernier souffle. Je fus pris d'un bref tremblement. Je n'en voulait pas à Elena, bien sûr, je concevais que c'était dur également de perdre ses parents d'un seul coup. Je ne savais pas ce que ça faisait non plus. On n'avait pas eu la même expérience de la mort, puisque ma mère est partie d'une façon différente de celle de ses parents. Elle interrompit mes pensées en me proposant de rester ici, ou de rentrer chez moi, si c'est ce que je voulais, plutôt que de sortir. Je la dévisageai un moment, voilà, j'avais tout gâché, j'étais vraiment talentueux dans ce domaine, je suis sur que s'il existait un prix pour ça je l'aurais obtenu haut la main. Je me forçais à lui sourire, et ravalais mes larmes.

« Tu plaisantes ? Je t'ai promis que je t'emmènerais danser ! Et puis, J'AI UNE CHEMISE !! »

Espérant que ça la ferait au moins sourire, je le fis moi même, un sourire sincère cette fois. Il était vrai que c'était bête que pour une fois que j'enfilais une chemise, ce serais quand même dommage de l'avoir mise pour rien.





Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Sam 14 Mar - 22:22




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
Je fus fort surprise que Léo ne fasse aucun commentaire sur ce que je venais de lui confier à propos de mes parents. J'aurais pourtant cru qu'il allait m'enguirlander pour avoir osé penser à de nombreuses reprises que j'aurais du mourir à la place de mes parents le soir de cette fameuse tempête. Pourtant il ne le fit pas... Il ne me répondit rien du tout. Autant j'étais dans mes pensées autant lui était dans les siennes. Je ne supportais pas de le voir comme ça. Déjà que quand ce sont des amis ça me fait mal, alors là c'est mille fois pire. J'avais l'impression qu'il était comme dans un état de choc. Au bout d'un moment n'en pouvant plus de ce silence pesant je lui ai dis que s'il voulait rentrer chez lui il le pouvait et je lui ai également proposé de rester chez moi s'il ne souhaitait plus sortir. Bizarrement lorsque je lui avais dit ça, il était comme sorti de son état de choc et je fus de nouveau surprise lorsqu'il m'annonça que non on allait sortir. Je ne pus m'empêcher de laisser s'échapper un petit rire lorsqu'il me dit qu'il avait une chemise. Je secouais la tête en lui disant "Très bien Monsieur si vous voulez sortir, alors on va sortir." J'avais moi aussi le sourire aux lèvres à présent, heureuse de le voir de nouveau sourire. Je l'embrassais une nouvelle fois avant de descendre de ses genoux en lui disant. "Tu n'as plus qu'à attendre que je sois prête maintenant !" Je filais aussitôt chercher l'une de mes robes dans ma garde-robe, je restais un petit moment devant, ne sachant pas laquelle j'allais bien pouvoir mettre pour sortir. Finalement je jetais mon dévolu sur une robe bleue que j'avais achetée quelques heures plus tôt. Je m'en emparais et filais aussitôt avec ma robe sous le bras tout en jetant un dernier regard à Léo. "Promis je ne serai pas longue." Ensuite je m'en allais aussitôt dans la salle de bains où j'enlevais mes vêtements que je déposais dans un coin pour ensuite enfiler un soutien-gorge sans bretelle car je n'en avais pas mis ce matin et ma robe bleue par-dessus. Je fis également une petite retouche maquillage puis brossais de nouveau mes cheveux que je laissais de nouveau pendre. En effet il était rare que je les attache, les préférant nettement lorsqu'ils étaient lâchés. Je me suis également de nouveau brossées les dents et parfumée. Après ça je rangeais le petit bazar dans la salle de bains. A peine quelques minutes plus tard je sortis de la salle de bains en lançant "Et voilà je suis prête !" Alors que j'arrivais dans ma chambre je ne trouvais pas Léo. J'arquais un sourcil me demandant où il pouvait être. Je sortis alors de ma chambre et descendis au rez-de-chaussée où je le trouvais finalement installé dans le canapé. "J'ai été trop longue c'est ça ?" Dis-je en arrivant près de lui.   


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Dim 15 Mar - 0:01


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Ce fût encore mieux que je l'avait espéré, elle n'avait pas seulement sourit, mais elle avait aussi rit ! Elle accepta finalement de sortir, rendant mon sourire plus large encore, j'étais ravi de la faire cette sortir, c'était tout ce dont j'avais besoin, avancer, prendre le risque d'être avec Elena, et m'y tenir coûte que coûte. Peut importe ce que je devrais faire pour rester près d'elle, je la protégerais, et si jamais elle devait partir et me laisser derrière elle de son plein gré, je n'aurais aucun regret, j'aurais tout essayé. Je me sentis légèrement soulagé à cette idée, j'avais souvent pris des initiatives comme celle là pour aller de l'avant, mais le chapitre aucun regret n'arrivais jamais. Mais il fallait que je réessaye, encore et encore, pour y arriver un jour. Parce que la vie se résumait à ça. C'est ce que ma mère disait souvent... Je plissais des yeux pour me contraindre de ne pas penser à elle. Elena me prévins qu'elle partait se préparer, je retins un rire quand elle poireauta un moment devant son armoire, sûrement en se demandant quoi mettre. Elle partit enfin dans la salle de bain, en me promettant qu'elle ne serais pas longue, et je me laissais tomber sur le lit en soupirant, je demandais à voir. J'avais cependant oublié mon verre de cola encore rempli qui était posé sur le plateau et qui gicla... Sur ma chemise. Oh purée... Je jurais un moment avant de frotter la tâche, faisant pire que mieux vu qu'elle était devenue plus grande qu'avant. Je la retirais et descendis à la cuisine pour nettoyer la tâche sous l'eau, priant pour que celle ci disparaisse. Je soupirais en regardant ma chemise à présent trempée. La chemise n'était finalement plus au rendez vous pour ce soir. Je la posais sur le radiateur et parti m'installé sur le canapé complètement abattu et toujours torse nu. J'avais plus qu'a renfilé un T-shirt maintenant ! J'allais me lever pour aller en récupérer un, quand j'aperçus Elena qui venait de descendre. Je restais bouche bée un moment, cette robe lui allait sublimement bien. Elle me sortis de ma rêverie en me demandant d'un ton d'humour si elle avait été trop longue pour moi. Je la regardais de travers et mis deux bonnes secondes avant de comprendre.

« Oh ! Euh... Non. J'ai... Taché ma chemise. »

Je lui annonçais ça avec une grimace, elle m'offre quelque chose et la seule chose que je trouve à faire c'est tout bousillé. J'avais une sensation de déjà vu, me rappelant la fois ou j'avais complètement taché de sang une photo de nous deux qu'elle avait gardé. Cette fois ci elle allait certainement pas pouvoir me ré-imprimer ma chemise, mais elle réussirait peut-être à enlever la tâche ? Après tout, c'était une fille, elles sont toujours plus douées que les mecs pour ce genre de choses, et Elena avait toujours réussi à réparer mes conneries, du moins celles dont elle était au courant.






Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Dim 15 Mar - 0:33




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
Je ne pensais pas avoir passé bien longtemps dans la salle de bains pourtant en sortant de celle-ci je ne trouvais pas Léo dans la chambre. Instinctivement j'étais donc descendue au rez-de-chaussée où j'avais fini par le trouver dans le salon. Alors que je lui demandais si je n'avais pas été trop longue, je le vis me regarder bizarrement. D'ailleurs je remarquais également qu'il ne portait plus sa chemise. C'est là qu'il m'annonça qu'il l'avait tâchée. Mentalement je levais les yeux au ciel même si j'avais l'habitude avec lui. Maladroit qu'il est ! Je le regardais donc et lui dis "Si tu veux bien m'aider à fermer ma robe, j'essaierai de voir ce que je peux faire pour cette tâche..." Je me tournais pour lui montrer la fermeture de mon dos, tout en relevant mes cheveux pour ne pas que ça le gêne au moment de fermer la robe.

Une fois que ce fut fait, je me tournais de nouveau vers lui en lui disant "Alors où elle est ta chemise, donne-la moi que je voie ce qu'il est possible de faire." Je restais dans le salon jusqu'à ce qu'il me rapporte la chemise. Je grimaçais en voyant dans l'état qu'elle était. "Tu ne fais pas les choses à moitié..." J'attrapais la chemise et montais à l'étage pour me rendre dans la salle de bains. Je fouillais dans les armoires et trouvais finalement ce dont j'avais besoin, un détachant. Je croisais les doigts pour qu'il soit encore bon et efficace surtout. Je lisais scrupuleusement la notice tout en appliquant les conseils indiqués dessus. Après avoir bien suivie la notice, j'attrapais la chemise et la mis dans le sèche-linge puis partie m'allonger sur mon lit le temps que ça sèche. J'entendis du bruit dans les escaliers et ne bougeais pas, sachant pertinemment que c'était Léo qui venait me rejoindre. Je me redressais un peu pour le regarder et lui dire "Plus qu'à attendre que ça sèche, mais normalement ça devrait être bon." Je lui fis signe de venir se mettre près de moi en attendant que la chemise finisse de sécher. Lorsqu'il vint se mettre près de moi, aussitôt je me blottissais contre lui sans rien dire me contentant d'être dans ses bras et de profiter du moment. Je ne pouvais m'empêcher de penser au début de cette journée où j'étais dans l'optique de tout faire pour le faire craquer alors qu'en fin de compte je n'avais rien eu à faire pour qu'il finisse par me demander de l'embrasser. A moins que j'aie fait quelque chose sans m'en rendre compte, ce qui était fort possible. Je pourrais rester dans ses bras comme ça toute l'éternité sans bouger. Mon Dieu ce que j'aimerais que nous soyons que tous les deux, sans les problèmes à côté. Malheureusement je ne pourrais pas rester indéfiniment dans cette bulle qui me procurait beaucoup de bonheur.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Dim 15 Mar - 14:20


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Elle me demanda de l'aider à fermer sa robe, en désignant la fermeture dans son dos, et me promis d'essayer de faire quelque chose pour ma chemise ensuite. Elle releva ses cheveux tandis que j'arrivais derrière elle, pour remonter la fermeture. Une fois s'écarta de moi en me demandant de lui rapporter ma chemise, je lui ramenais donc ce qui ressemblait plus à un bout de tissu à moitié mouillé et froissé. J'étais une vraie calamité. Elle me reprocha de ne pas faire les choses à moitié et la regardais avec des yeux remplis d'excuses. Elle monta à l'étage et je l'entendais d'en bas en train de farfouiller les placards. J'avais vraiment une de ces poisse. Je me dis qu'il ne servait à rien de l'attendre en bas et que je devrais peut être la rejoindre en haut. Et puis il fallait peut-être aussi que j'enfile un T-shirt. Je grimpais donc les escaliers pour rejoindre Elena dans sa chambre, celle ci était allongée sur son lit et s'était redressée à mon arrivée. Elle m'indiqua qu'il n'y avait plus qu'a attendre que la chemise sèche et m'invita à la rejoindre sur le lit. Je m'installais donc près d'elle et la laissais se blottir contre moi en passant un bras autour d'elle.

« Tu sais, sinon je peu mettre un T-shirt et on pourrait partir maintenant ? »

Mon estomac confirma mes dires. J'ignorais complètement l'heure qu'il était mais mon estomac lui était régler comme une montre. L'appel de la nourriture avait encore frappé. Je dégageais mon bras pour attraper mon portable et jeté un coup d’œil à mon téléphone, neuf heure et demi, et quatre nouveaux messages. Je soupirais en lisant du coin de l’œil les messages de mon père, mais le dernier n'était pas de lui. Je fronçais des sourcils en lisant le message de Damian, « J'ai vu ton père, t'es où ? ». Je ne pris pas la peine de répondre à sa question lui demandant seulement s'il y avait urgence. Ou il avait croisé mon père et se demandait pourquoi je n'étais pas avec lui sans autres raisons particulières, ou mon idiot de père avait encore fait des siennes, j'avais de qui tenir mon idiotie récurrente. La réponse ne tarda pas à arriver : « Oui ». ET MERDE !

Je jurais en me redressant légèrement pour répondre, mais m'arrêtais en plein milieu de mon message. Elena... J'envoyais le SMS, avant de me retourner vers elle tout en enfilant mon T-shirt. Je ne pouvais tout simplement pas la laisser planter là.

« Ça te dis que je te présentes mon père ? Genre.. Maintenant ? »





Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Dim 15 Mar - 14:42




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
Alors que j'étais bien blottie contre mon nouvel amoureux, il prit la parole pour me dire qu'il pouvait aussi enfiler un t-shirt à la place de sa chemise qui était en train de sécher. "Comme tu veux." Lui répondis-je sans bouger de là où j'étais. Je ne pus m'empêcher de rire en entendant l'estomac de Léo se manifester. Décidément je l'entendais presque à chaque fois que j'étais avec lui. Léo enleva son bras qui était autour de moi et attrapa son téléphone. J'en déduisais qu'il regardait l'heure mais fut intriguée en l'entendant soupirer. Je relevais alors la tête pour le regarder. Je me demandais ce qu'il avait pour soupirer de la sorte. Je fus encore plus intriguée en entendant Léo s'énerver. Je me relevais donc, me décollant de lui, je le regardais pour essayer de comprendre ce qu'il se passait. Il enfilait déjà son t-shirt, visiblement il devait s'en aller et d'un seul coup je fus pris de tristesse. Ça voulait donc dire que notre soirée était annulée et qu'il allait me laisser là tout seule. Du moins c'est ce que j'ai pensé jusqu'à ce qu'il me demande si je voulais voir son père maintenant. Je ravalais ma salive avec du mal. Quoi ? Maintenant ? Je n'étais pas prête moi... Je n'avais pas l'habitude de rencontrer les parents de mes petits-amis. A part ceux de Matt que je connaissais car nous nous connaissions depuis la petite enfance lui et moi. Et encore ils n'étaient pour ainsi dire jamais chez eux, Vicki et Matt la plupart du temps se débrouillaient seuls... J'étais prise de court là pour le coup. Finalement je me décidais à répondre non sans une gêne. "Je euh... je sais pas... Si tu veux..." Voilà, c'était dit... J'allais finalement rencontrer le père de Léo ce soir. Mais pourquoi ce soir ? Que se passait-il pour qu'il veuille me le présenter si vite ? Je ne me risquais pas à lui demander, s'il voulait m'en parler, il le ferait de lui-même. Je ne voulais plus le forcer à me parler si c'était pour le voir de nouveau avec les larmes aux yeux. D'ailleurs je me sentais toujours coupable pour ce qu'il s'était passé plus tôt dans la soirée. Si je n'avais pas insisté, il ne se serait pas mis dans cet état.

Je me levais de mon lit et me tournais vers Léo. "On y va ?" Nous descendîmes ensemble et sortîmes de la maison que je fermais à clés derrière nous. Nous nous sommes ensuite dirigés jusqu'à la voiture de Léo, où je montais à l'avant et m'attachais. Cette fois je ne me jetais pas sur l'autoradio car j'avais l'impression que quelque chose était en train de préoccuper Léo sans savoir quoi. Du coup je ne voulais pas mettre de musique afin de ne pas le déranger. Léo démarra la voiture et voilà que nous partions de ma rue.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Dim 15 Mar - 15:40


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Je remarquais qu'elle étais gênée par ma question, mais elle accepta tout de même, non sans bégayer. un sourire s'afficha un bref instant sur mon visage, pour une fois que ce n'étais pas moi qui était pris au dépourvu et qui répondais de cette manière. En même temps on venait tout juste de se mettre ensemble, enfin si je pouvais dire ça, que je lui parlais déjà de lui présenter mon père, y avait de quoi être effrayé. Je fus ravi qu'elle accepte de m'accompagner, après toute ces pensées qui m'avait tourné dans la tête tout à l'heure, je ne savais pas si je m'en serais sorti tout seul. Et puis, je n'avais aucunement envie d'abandonné Elena ici, même si ça risquait d'être légèrement humiliant pour moi. J'avais rangé mon téléphone dans ma poche, et Elena s'était tournée vers moi, me demandant si on y allait maintenant. J’acquiesçais d'un signe de tête avant de me dépêcher de descendre les escaliers, elle fermait à clés derrière nous alors que j'ouvrais la voiture, je bouclais ma ceinture, attendant qu'Elena ferme sa portière pour démarrer. Alors que je quittais la rue, je remarquais qu'Elena n'avait pas touché à la radio. Je lui devais certainement des explications.

« Mon père... »

Je ne savais pas l'expliquer, j'avais absolument pas envie d'incriminer mon père. Je pris une profonde inspiration avant d’attraper mon paquet de cigarettes, et d'en allumer une. Tant pis pour l'exemple du bon conducteur. Mon téléphone sonna à nouveau dans ma poche mais l'ignorais, je préférais réfléchir à comment présenter la situation à Elena, sans faire passer mon père pour un parent indigne, il était loin d'en être un, même si je me fâchais souvent contre lui et inversement. On était tout les deux dans la même galère et on se soutenait l'un et l'autre comme on pouvait. Je lui résumais donc brièvement la situation, comment après le décès de ma mère il était tombé petit à petit dans l'alcool, comment les problèmes d'argent l'ont entraînés encore plus dans sa chute, et toutes les fois où je l'avais ramené ivre à la maison avec l'aide de Damian. J'omettais quelques passages pas très évident à raconter tirés hors de leurs contexte et me contentais d'ajouter :

« Promets-moi de garder ça pour toi, s'il te plaît. Il pourrait avoir des problèmes avec son boulot. »

J'appréhendais la réaction d'Elena au fur et à mesure que j'avançais sur la route. J'allumais la radio en tirant une dernière fois sur ma cigarette avant de la jeté par la fenêtre et de saisir sa main dans la mienne. J'accélérais en percevant la sonnerie de mon téléphone malgré la musique.




Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Dim 15 Mar - 16:12




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
Nous étions dans la voiture de Léo où régnait un silence magistral. Finalement il se décida à parler et me raconta en gros ce qu'il se passait avec son père. Je l'écoutais en silence, pour ne pas l'interrompre dans son récit. Jamais je n'aurais imaginé tout ça. Le pauvre, il n'avait pas une vie une facile lui non plus. Je fus fort surprise qu'il me demande de garder le secret. Il me faisait si peu confiance ? Pourtant je n'étais pas du genre à jouer les commères et raconter des tas de choses dans Mystic Fall's. Sa remarque m'avait quelque peu blessée mais je tâchais de ne pas lui montrer, il n'avait pas besoin de ça en ce moment... "Tu peux me faire confiance, je n'en parlerai à personne, c'est promis." Dis-je en le regardant alors qu'il se saisissait déjà de ma main après avoir allumé l'autoradio. Autoradio auquel je ne touchais toujours pas. Je n'avais pas envie de m'amuser avec cette fois. Je laissais ma main à sa place tout en regardant le paysage et en commençant à stresser parce que j'allais finalement rencontrer son père qui visiblement était dans un piteux état. J'espérais tout de même que ça allait bien se passer, bien que je ne m'en formaliserais absolument pas si ce n'était pas le cas. Je gardais toujours le silence car je ne voyais rien à dire et puis je ne voulais pas embêter Léo en parlant inutilement et surtout je n'avais pas le coeur à parler pour le moment. D'avoir parlé de son père avec lui, me fit penser à mes parents qui me manquaient cruellement. Jamais ils ne verraient la fille que je suis devenue, en même temps c'était peut-être mieux ainsi vu que ma famille n'était pas réputée pour aimer les vampires... Ils ne verraient pas non plus que j'étais étudiante en médecine et que j'envisageais d'embrasser la même carrière que mon père. En clair ils ne verraient plus jamais rien de moi... Mon regard restait fixé sur l'extérieur bien que je ne regardais pas vraiment ce qu'il se passait dehors. J'essayais de chasser toutes ces mauvaises pensées de mon esprit et essayais de ne rien montrer à propos de la nostalgie qui m'envahissait. Ces dernières années n'avaient pas été de tout repos pour moi. J'avais vu d'abord partir mes parents adoptifs que je pensais être mes parents biologiques jusqu'à ce que j'apprenne que finalement mon oncle John était mon véritable père et que ma mère biologique était une vampire prénommée Isobel. Eux aussi je les avais vu partir... Tout comme ma tante Jenna et finalement Alaric... Ainsi que mon frère, mais lui était revenu à la vie heureusement. J'avais grandi trop vite par rapport aux autres jeunes de mon âge et à présent c'était moi qui avait le rôle de tuteur sur mon petit frère Jeremy. J'avais de la chance qu'il se soit calmé sur l'alcool et la drogue... Mon Dieu ce qu'il avait pu en faire baver à ma tante Jenna avec tout ça... La pauvre, ça n'avait pas été de tout repos pour elle non plus. Eh bien non je n'arrivais pas à m'empêcher de penser à toutes ces vilaines choses. Pourquoi je n'avais pas le droit d'avoir une vie normale comme tous les jeunes de mon âge ? Pourquoi le sort s'acharnait sur moi ? Pourquoi fallait-il que les gens que j'aime finisse tous par mourir bien plus vite que la normale ?


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Dim 15 Mar - 18:21


Bosser sur un lit c'est juste... pas compatible.
Feat Elena Gilbert


Elle finit par me promettre qu'elle n'en parlerait à personne, je remarquais un ton légèrement amer. Je jetais un coup d’œil vers elle pour l'observer et allumais l'autoradio avant de saisir sa main que je posais sur sa cuisse. A plusieurs reprises je lui jetais des coup d’œil mais elle était plongée dans ses pensées. Elle n'avait pas touché à la radio, contrairement à son habitude, je commençais à m'inquiéter, dans quoi je l'avais embarqué ? Je priais intérieurement que mon père soit encore présentable, et augmentais le son de la musique après un long moment où Elena n'avait pas décroché un seul mot. Je ne pouvais m’empêcher de penser qu'elle était en colère contre moi. Je commençais à me sentir mal à l'aise, resserrant sa main dans la mienne et développais un débat intérieur pour savoir si j'avais bien fait de l'emmener. Ce n'était pas dans mes habitudes d'exposer mes problèmes ainsi... Je m'étais lancé, je lui avais demandé de m'embrasser, elle l'avait fait. Maintenant il fallait que j'assume. Je brisais donc le silence.

« Je... Désolé. De t'embarquer dans mes problèmes... Et... Merci. Je suis content que tu sois là. »

Je lui souris en espérant qu'elle me pardonnerait, au moins un tout petit peu. Je lâchais sa main pour rétrograder, et me garer devant chez Damian, celui ci fumait dehors, surement en m'attendant sachant que je n'allais pas tarder à arriver. Je descendis de la voiture, laissant la clé sur le contact, et jetant un dernier coup d’œil à Elena, je ne lui en voudrais certainement pas si elle décidait de rester dans la voiture. Damian la désigna d'ailleurs d'un coup de tête, me demandant "ce qu'elle foutait là". Je lui jetais un regard agacé, avant de lui demander où étais mon père, ne prenant même pas la peine de répondre à sa question.

« A l'étage, c'est mon père qui l'a trouvé à la lisière de la forêt, je sais pas ce qu'il foutait là bas ni ce qui s'est passé, il n'avait rien sur lui, mon père voulait pas prendre le risque que ses collègues le trouve comme ça. Mais il ne pourra pas le couvrir éternellement. »

Oui le père de Damian était également flic, et celui ci avait suffisamment de grade pour sauver le job de mon père, à plusieurs reprises, mais Damian avait raison, mon père ne pouvait pas repartir à nouveau comme ça. Mais il y avait un point que je trouvais étrange, pourquoi dans la forêt ? C'était plus généralement accroché au comptoir qu'on le récupérait, après sa visite hebdomadaire sur la tombe de ma mère. Mais ça avait cessé, ça s'était vraiment calmé. Je le prenais moins à boire, et il le faisait avec un peu plus de modération. Alors pourquoi ? Mes yeux me brûlaient quand je sentis une main me caresser la nuque. Heureusement qu'elle était là... J'attrapais la main d'Elena tandis qu'elle rangeait de l'autre mes clés de voiture dans ma poche de veste. Je lui lâchais la main, qu'elle laissa glisser le long de mon dos, après lui avoir lancé un sourire, comme pour la remercier de sa présence. Une fois fait mon visage se referma, devenant de marbre et je me dirigeais vers l'entrée de la maison, je ne pouvais pas me permettre d'être tendre avec mon père, sinon, ça risquait d'être mille fois pire.




Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena] Dim 15 Mar - 18:58




   


Léo & Elena
Bosser sur un lit c'est juste pas compatible.  
Après un bon gros moment où ni Léo ni moi n'avions parlé, il se décida à me parler pour s'excuser. Je ne voyais pas pourquoi il s'excusait. Il n'avait pas à le faire. Il termina en me disant qu'il était content que je sois là. Je tournais alors mon regard vers lui en souriant et en lui disant "Tu n'as pas à t'excuser..." A son tour il me souria en lâchant ma main et se garait devant une maison que je ne connaissais pas à Richmond. Léo s'emprassa de descendre de la voiture. Quant à moi je ne savais pas si je devais descendre ou rester là. Dans un premier temps j'ai jugé bon de ne pas bouger de ma place, tout en regardant ce qui se passait à l'extérieur. Mais ce que je vis ne fis que me mettre en boule. En effet je remarquais le barman de la dernière fois qui me désignait et demandait ce que je faisais là. Evidemment je l'avais entendu grâce à mon ouïe sur-développée. *Mais qu'est-ce-que ça peut bien lui faire que je sois là ?* Alors que j'étais en train de bouillir intérieurement je ne pouvais m'empêcher d'écouter leur conversation qui me fit tiquer quelque peu. Finalement après un moment je décidais de descendre de la voiture même si ma présence gênait certains. J'éteignis le poste radio et enlevais les clés du contact puis descendis de la voiture que je verrouillais grâce au bouton de verrouillage automatique. Je filais aussitôt rejoindre Léo et passais ma main dans sa nuque. De mon autre main je rangeais les clés de la voiture dans la veste de mon petit-ami. Celui-ci attrapa ma main et l'enleva de sa nuque, je la fis donc glisser dans son dos, sentant qu'il était nerveux. Après ça il me souria et je fis de même. Alors qu'il était dans la maison, moi je restais à l'extérieur car je n'étais pas invitée et de toute façon je ne voulais pas m'imposer non plus. Je décidais de repartir aussitôt m'adosser le long de la voiture de Léo. Non je ne voulais pas faire la conversation à son ami qui ne voulait pas me voir ici. Je restais donc là, le long de la voiture sans bouger, les bras croisés sur ma poitrine en attendant que Léo sorte de cette maison et me rejoigne. Après quelques instants je décroisais mes bras puis attrapais mon téléphone et fis défiler toutes les photos qu'il contenait. En passant par des photos de ma famille, de mes amis, de Léo, de moi... Tantôt je souriais, tantôt ma mine devenait triste suivant la photo sur laquelle se posait mon regard. Je restais un long moment rivée sur une photo de mes parents et moi, la même qui ornait le fond d'écran de mon téléphone. C'était la dernière photo où j'avais posée près d'eux, peu de temps avant leur mort. Je ne pus m'empêcher de soupirer en la regardant et en repensant à ce dernier jour de leur vie. Je continuais à faire défiler les photos jusqu'à tomber sur une photo de mes parents où ils étaient un peu plus jeunes. Cette photo avait été prise à la maison du lac où nous allions régulièrement en famille. Cette photo était magnifique et me rappelait plein de bons souvenirs en leur compagnie. Elle me remettait du baume au coeur et je ne pus m'empêcher de sourire en la voyant.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena]

Revenir en haut Aller en bas

Bosser sur un lit, c'est juste... pas compatible. [Léo & Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Juste pour rire
» photos du chariot de guerre ( juste monté )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Falls Forever :: RP :: RP Terminés-