AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Would you like to be mine ? [Léo & Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Jeu 5 Mar - 22:22


"Would you like to be mine ?"
Ft. Elena Gilbert


Affalé sur une banquette du Mystic Grill, je claquais violement mes doigts contre la table dans un signe d’impatience. Pour une fois que j’étais à l’heure, c’était lui qui était à la bourre. Je pianotais sur mon téléphone, harcelant mon père de messages, dans l’espoir qu’il m’explique son retard. Il se foutait de moi, ça faisait au moins la troisième fois que je rembarrais la pauvre serveuse. J’allais bientôt me faire foutre dehors avec un coup de pied au cul si je ne commandais pas la prochaine fois où elle retentera sa chance.  Mon portable se mit enfin à vibrer, je me redressais et décrochais sans prendre la peine de regarder ce que l’écran affichait :

« Mais bordel qu’est-ce que tu fous ?! Ca fait des heures que je… »

Je m’interrompis, réalisant que la petite voix qui me parlait au bout du fil était tout sauf celle de mon père. Le rouge me monta alors aux joues, jusqu’aux oreilles même, je pouvais sentir qu’elles me brulaient. Je clignais des yeux à plusieurs reprises, avant de revenir dans le monde réel. Je ne sais pas si ce qui m’a pris à ce moment-là, mais mon réflexe a été de raccroché en vitesse. Comme si ça allait changer quelque chose maintenant, si seulement ça pouvait m’arriver de réfléchir un peu plus souvent ! Je reçu un message d’Elena dans les dix secondes qui suivirent. Le texto demandait simplement si je revenais bientôt, en vérifiant l’heure, je me rendis compte que j’avais poireauté comme un abruti pour déjeuner avec mon idiot de père qui m’avait littéralement laissé en plan pour rien. J’allais donc retourner en cours, après deux heures à avoir le cul posé sur une banquette sans rien faire, le ventre vide. Génial. Je me relevais d’un geste rapide et sec, faisant, au passage, sursauté la pauvre serveuse qui était sur le point de revenir vers moi. Je marchais tout droit vers la sortie avant de monter dans ma voiture, ignorant mon portable qui avait maintenant décidé de se manifester. En arrivant, j’aperçus Elena qui m’attendaient devant le bâtiment, comment j’allais pouvoir encore lui expliquer ça ? Heureusement, elle commençait à me connaître maintenant, elle n’y prêtait plus attention, du moins, je l’espérais.

« Elena... Désolé… Vraiment, je… »

Je fus interrompus par un incroyable son provenant de mon estomac, parfait manquait plus que lui ! Je regardais Elena complètement dépité, voulant être enterré six pieds sous terre. Je passais machinalement une main dans mes cheveux et lui souris, préférant la laisser parler avant que je ne sorte encore une grosse connerie, ou qu’il ne m’arrive encore un malheur.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Ven 6 Mar - 3:16




   


Léo & Elena
Would you like to be mine ?
Lundi, début de la semaine et fin du week-end... J'étais revenue à l'université afin de reprendre les cours comme tous les lundis. Je n'étais pas spécialement d'une humeur joyeuse aujourd'hui. En effet depuis quelques temps j'hésitais à continuer mes cours ou à les arrêter. Pourquoi ? Parce que ça commençait à me lasser d'être ici en cours avec mes amis de Mystic Fall's eux avaient tous arrêtés et que lorsque je retournais dans ma ville natale, à présent je me sentais seule et exclue. Du coup je ne savais plus quoi faire car d'un autre côté j'aimerais continuer mes études pour devenir au moins médecin généraliste comme l'était mon père. Je ne savais pas si ma mère, ma tante et lui pouvaient me voir de là-haut mais s'ils le pouvaient, j'espérais qu'ils soient fiers de moi.

J'étais dans ma chambre sur le campus où j'avais déposées mes affaires. Je ne pus m'empêcher de fouiller dans mon portable et de regarder les photos qui y étaient. Mon visage se fit triste lorsque je m'arrêtais sur la photo de mes parents et moi le jour de leur mort. Mon Dieu ce qu'ils me manquaient ! Si seulement je pouvais les revoir... Ne me sentant pas super bien, je décidais de sécher les cours du matin pour rester seule dans ma chambre. Je me saisissais de mon journal intime afin d'y écrire mes états d'âme, ma tristesse et mon désespoir. Après ça je l'avais reposé puis m'étais allongée dans mon lit, où tout un tas de souvenirs vinrent pointer le bout de leur nez dans mon esprit.

Je soupirais et fouillais dans mon sac de cours afin de boire une poche de sang. Cette fois-ci elle ne se serait pas réchauffée au micro-ondes comme je le fais chez moi mais tant pis. Je l'ouvris et avalais son contenu assez rapidement puis rangeais la poche vide dans un sac hermétique pour le mettre après dans mon sac de cours. Je regardais l'heure il était environ midi.

Je m'en allais de ma chambre afin d'aller faire un tour. J'espérais croiser mon ami Léo sur le campus mais non il n'était pas là. Tant pis, je m'asseyais sur un banc et regardais les autres étudiants passer devant moi. Je soupirais d'ennui. Au bout d'un moment je m'inquiétais de ne pas voir Léo alors je me décidais à l'appeler. Je sortis mon téléphone de la poche de ma veste et composais son numéro. Je fus fort surprise aussitôt sauf que l'accueil à l'autre bout du fil n'était pas très sympathique. Je grimaçais donc avant de prendre enfin la parole.

- Léo c'est moi Elena, tu es où ? J'aurais aimé te...

Je n'avais même pas finie ma phrase qu'il venait de me raccrocher au nez. C'était bien ma veine tiens ! Même mon confident ne voulait plus me parler apparemment, super ! Cette fois je soufflais un grand coup de mécontentement. J'en avais vraiment marre. Qu'avais-je bien fait à tout le monde ? Je gardais mon téléphone dans mes mains et envoyais un texto à Léo pour savoir s'il allait bientôt arriver. Bien évidemment il ne me répondit pas. Après plusieurs minutes je lui envoyais un nouveau message pour savoir ce que je lui avais fait et pourquoi il m'avait raccroché au nez mais une nouvelle fois je n'eu pas de réponse. Tant pis, je rangeais mon portable cette fois et me levais du banc afin de me balader en attendant de reprendre les cours.

Je ne sais combien de temps après, Léo arriva enfin dans mon champ de vision. Je croisais les bras sur ma poitrine pour qu'il voit que je n'étais pas super contente de son attitude envers moi. Il s'approcha de moi et commença à s'excuser mais fut interrompu par un grondement de son estomac. Je ne pus m'empêcher de rire.

- On dirait que tu étais trop occupé pour daigner me répondre et manger. Tu devrais aller faire un tour au distributeur avant notre prochain cours...

Léo quant à lui était gêné et je le savais de par son tic capillaire. C'est fou ce qu'il pouvait vite se sentir gêné ou intimidé, j'adorais ce côté-là de chez lui, il était tellement mignon quand il était dans cet état. De plus il trouvait toujours le moyen de me faire rire ou de me rendre le sourire lorsque je n'allais pas très bien.  


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.


Dernière édition par Elena Gilbert le Ven 6 Mar - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Ven 6 Mar - 10:00


"Would you like to be mine ?"
Ft. Elena Gilbert


Je hais mon père… Il n’aurait pas été là, je n’aurais jamais eu à me retrouver dans cette situation toute pourrie avec Elena complètement énervée après moi. En tout cas les bruits de mon estomac vide semblaient l’amuser, c’était déjà ça de gagner.

Elle me fit réaliser que les sonneries de mon téléphone lorsque j’étais sur le départ n’était pas les messages de mon retardataire de père mais bien d’elle. Et merde, j’arrivais encore à en refoutre une couche sans m’en apercevoir, quel abruti !

Je lui jetais un coup d’œil pour vérifier son état d’énervement, c’était plus fort que moi, j’analyser les gens, comme un automatisme qui se déclenchait tout seul. Elle paraissait plus amusée qu’en colère, comme quoi ça peut servir d’être maladroit, parfois. Enfin si je ne l’avais pas été, elle n’aurait pas eu de raisons d’être en colère. Je me précipitais donc de me justifier :

« C’était toi ?! J’ai lu ton premier message et j’ai rappliqué de suite tu sais !
Pourquoi tu ne m’accompagnes pas au distributeur que je t’explique ? »

Elle acquiesça avant de m’accompagner, sur le court chemin vers le distributeur de choco-barres et boissons en tout genre. Je lui racontais ma matinée, du levé en passant par l’interminable attente au Mystic Grill et de ma course pour pouvoir être un minimum en avance pour la voir. Enfin je lui avais pas vraiment dis que c’était pour elle, mais plus pour les cours, je ne voulais pas prendre le risque qu’elle me prenne pour un fou furieux.

Pendant mon récit je la vis étouffer quelques rires. En fait, ce n’était pas mes histoires qui la faisait rire, mais bien mon talent pour faire n’importe quoi. Peu importe, du moment qu’elle souriait. Je la regardais du coin de l’œil pendant que je fouillais mes poches à la recherche d’une pièce à mettre dans ce foutu distributeur. La chance me souriait au moins un peu, plutôt qu’une pièce je sortis un billet. Je l’insérais dans la machine et appuyais sur les touches, avant de récupérer le tout. Chips, barre de céréales, cookies et soda. Je me retournais alors vers Elena en commençant déjà à ouvrir un paquet.

« Voilà ! Entrée puis plat principal, dessert, et une délicieuse boisson rafraîchissante pour faire passer le tout ! Alors tu me pardonnes ? »

Je préférais attendre sa réponse avant de me goinfrer, de peur qu’elle me dise non et que ça ne me coupe soudainement l’appétit.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Ven 6 Mar - 14:44




   


Léo & Elena
Would you like to be mine ?
Je me demandais bien ce que Léo avait pu faire pour ne pas prendre le temps de déjeuner ni même de répondre à mes textos. D'ailleurs je lui avais lancé une petite phrase assassine pour lui montrer mon mécontentement. Il avait l'air surpris que ce soit des textos de ma part. De qui attendait-il des nouvelles ? Il allait peut-être m'en parler après. D'ailleurs c'est ce qu'il confirma par la suite.

- Oui, oui c'était moi, je voulais savoir pourquoi tu m'avais raccroché au nez et ce que j'avais pu te faire pour que tu réagisses comme ça... Ok, je te suis.

Il me raconta donc sa matinée ainsi que son attente au Mystic Grill où il n'avait finalement pas vu son père. Durant son récit rocambolesque je n'avais pu m'empêcher d'étouffer quelques petits rires. Il racontait tellement bien les choses. Il pourrait être romancier s'il le voulait.

- Ce n'est pas cool ce que t'as fait ton père, il aurait au moins pu te prévenir, mon pauvre Léo.

Alors que je terminais ma phrase il me regardait tout en fouillant dans ses poches pour trouver de la monnaie afin qu'il puisse se prendre à manger dans le distributeur où nous venions d'arriver quelques secondes plus tôt. Je le regardais faire et comme d'habitude j'étais amusée. Il avait pour ainsi dire dévaliser le distributeur. Mon Dieu ce qu'il pouvait ingurgiter comme nourriture. Je me mis à rire sur sa remarque à propos de son repas. Puis repris plus ou moins mon sérieux lorsqu'il me demanda si je le pardonnais.

- Ça va tu peux te permettre d'ingurgiter tout ça. Dis-je en lui lançant un clin d'oeil et avant de reprendre la parole. Hum laisse-moi réfléchir.... NON !

Après quelques instants j'éclatais de rire avant de prendre de nouveau la parole.

- Mais bien sûr que je te pardonne Léo. Dis-je avec le sourire aux lèvres.

J'adorais taquiner Léo qui prenait souvent pour argent comptant les choses qu'on lui racontait. Fort heureusement il ne m'en voulait jamais ou alors pas longtemps en tout cas. Il était pour moi un très bon ami, je pouvais toujours compter sur lui et j'adorais passer du temps avec lui. Quand il n'était pas là, il me manquait je devais bien l'avouer. S'il n'était pas avec moi à l'université, je crois bien que je me sentirais franchement seule ici et je m'ennuierai. Si ça se trouve j'aurais même arrêtés les cours depuis longtemps. D'ailleurs je me demandais toujours si je devais les continuer ou non. Bien que je savais que si mon père était encore vivant, il me soutiendrait et me pousserait à continuer dans cette voie.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Ven 6 Mar - 18:42


"Would you like to be mine ?"
Ft. Elena Gilbert


Pratiquement convaincu qu’elle me pardonnerait, j’enfonçais déjà ma main dans le paquet de chips que je venais d’ouvrir. Je manquais de tomber dans les pommes quand elle m’annonça qu’elle ne me pardonnait pas, la regardant avec des yeux ronds, la bouche entrouverte, ma main toujours dans le paquet. Mon cerveau eu du mal à se relancer malgré le fait qu’Elena m’avait ris au nez, -en même temps vue ma tête d’ahuri elle ne pouvait surement que rire- et était revenu sur sa décision en acceptant de me pardonné.

Après mon léger moment d’absence, je me ressaisis et la regardais d’un air grave. Elle avait vraiment envie de se foutre de moi aujourd’hui ma parole ! Bon d’un côté elle avait de quoi. J’engloutis mon paquet de chips en un temps record, avant de m’adosser au mur et de la regarder de travers. Elle n’avait pas l’air dans son assiette. Je le sentais bien, je la connaissais à force !

« Bon et hormis le fais que tu aimes te foutre de moi, t’es sûre que ça va ? Tu tires une sale tête ! »

Elle détourna le regard avant d’accepter de se confier à moi, elle se confiait toujours à moi, et j’adorais ça. J’aimais le fait qu’elle me fasse suffisamment confiance pour tout me dire, j’aimais l’écouter parler. Et même si je n’étais pas vraiment très de très bon conseil, j’arrivais toujours à lui faire remonter la pente. Dieu, je suis dingue de cette fille. Je me redressais, me penchant vers elle et approchant mon visage du sien. J’aperçus ses larmes qui montaient dans ses yeux.

« Il est hors de question que tu pleurs, après y a tout tes fan-boys  qui vont rappliquer pour te sauver du grand méchant Léo. »

Je jetais un coup d’œil autour de moi, la cour se vidait, les cours n’allaient surement plus tarder à commencer. Je l’attrapais par les épaules et lui fit un grand sourire. De toute façons, il était hors de question qu’elle parte, je ne savais pas trop quoi dire pour la convaincre de rester. Essayant d’ignorer la petite voix qui me répétait en boucle de lui dire que je l’aimais, tout simplement. Erreur, ça pourrait tout aussi bien la faire fuir. Si elle pensait partir, ce n’était surement pas réciproque de toute façon. Je préférais me contenter de ce que j’avais, plutôt que de ne plus la voir du tout.

« De toute façon tu peux pas me laisser là tout seul ! T’es obligé de rester ! Sur qui je vais copier les cours quand je rattrape mes nuits ? »

C’était vrai, mais c’était également une excuse totalement à chier. Mais j’allais tout de même pas lui dire de rester parce que j’étais fou amoureux d’elle, si ?

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Ven 6 Mar - 19:29




   


Léo & Elena
Would you like to be mine ?
Je ne pus m'empêcher d'éclater de rire en voyant mon ami si surpris que je lui dise que je ne le pardonnais pas. Je vous jure c'était à mourir de rire. Léo la bouche grande ouverte, ayant les yeux écarquillés. Il mit un bon petit moment avant de réaliser que je lui avais fait une blague et que je lui pardonnais bien évidemment. Pourquoi ne l'aurais-je pas fait d'ailleurs ? Il était mon ami et ne m'avait pas fait grand mal à part me raccrocher au nez. Mais bon c'était Léo et il fallait l'accepter avec ses bons et ses mauvais côtés. De plus il s'était excusé et m'avait expliqué pourquoi il avait agit ainsi.

Je regardais à présent Léo qui mangeait comme un goinfre son paquet de chips. Il devait avoir drôlement faim vu la vitesse avec lequel il l'avait vidé. A présent je le voyais qu'il me regardait d'un air bizarre. J'avais un bouton sur le nez ou quoi ? C'est à sa remarque que je compris ce qu'il y avait. Je grimaçais avant de lui répondre.

- Mais je ne me fiche pas de toi Léo, tu sais bien que je t'adore ! En revanche pas sympa ce que tu me dis là. Je fis une petite moue triste tout en détournant le regard pour lui montrer que ça m'avait un minimum blessée venant de sa part. Finalement comme d'habitude je décidais de me confier à lui. Après tout j'avais confiance en lui et puis il était de loin ce qui ressemblait à un meilleur ami pour moi à présent, puisque j'avais l'impression que mes autres amis me laissaient tomber...

- J'ai pas le moral Léo, mes parents me manquent de plus en plus... Et puis j'ai l'impression que mes amis me laissent tous tomber un par un. Pourtant je ne leur ai rien fait de mal. En tout cas heureusement que tu es là toi. En plus je me demande si je vais continuer mes études ou non... Pfff j'en ai marre Léo. Si tu savais... De plus il y a une garce à Mystic Fall's qui a décidé de me faire vivre un véritable enfer. Je suis tellement mal que ce matin j'ai séché les cours et là je n'ai même pas envie d'y aller... Dis-je alors que les larmes commençaient à monter.

Durant le temps où j'avais pris la parole je m'étais rapprochée de lui afin qu'il me console comme il savait si bien le faire. Léo approcha son visage du mien et pus remarquer que j'avais les yeux remplis de larmes. D'ailleurs il me fit une remarque à ce sujet.  Je me retenais donc de pleurer pour lui faire plaisir.

- Ok mais c'est bien pour toi alors. Je fus intriguée par la dernière partie de sa phrase. Mais de quels fan-boys tu parles ? Qu'est-ce-que tu me racontes là Léo ?

Je ne comprenais vraiment pas de quoi il me parlait là. Après tout je ne devrais pas être étonnée avec lui. Il partait parfois dans ses délires... mais c'était aussi pour ça que je l'aimais. Léo était une vraie bouffée d'oxygène pour moi. Tellement différent de mes amis de Mystic Fall's. Il était unique et c'était ça qui me plaisait aussi. Léo tentait de me remonter le moral comme il le pouvait, le pauvre. C'est là qu'il en profita pour me dire que je devais rester car sinon il n'aurait personne sur qui copier les cours.

- Oh je ne me fais pas de souci pour toi Léo, avec ton charme légendaire tu arriveras bien à faire craquer une fille pour qu'elle te file ses cours...

*Oh mon Dieu qu'est-ce-que je viens de dire là ?* C'était sorti tout seul de ma bouche et tout naturellement en plus.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.


Dernière édition par Elena Gilbert le Sam 7 Mar - 0:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Ven 6 Mar - 22:28


"Would you like to be mine ?"
Ft. Elena Gilbert


Aouch. En quoi j’en voudrais une autre ? C’est elle que je voulais, pas une autre. Minute, elle venait de dire que j’avais un charme légendaire là ? Ca voulait dire quoi exactement ?  Elle ne me prenait pas juste pour un rigolo finalement. Je souris à cette idée.

Je remarquais qu’elle était aussi surprise que moi de ce qu’elle venait de dire. Ça voulait dire qu’elle pensait ce qu’elle disait ? Ou pas ? Et si elle avait dit ça c’était qu’elle s’en foutait de me laisser là, en fait… Elle pensait vraiment à partir, c’était tout juste si elle n’y réfléchissait plus. C’était plus sûr qu’en cours de réflexion.

Et quelle excuse j’aurais pour aller la voir, moi ? Et sans déconner j’allais être obligé de suivre en cours ! Rah, elle a vraiment foutu le bordel dans ma tête avec cette foutue phrase à la noix.

Je réfléchissais à toute allure, à la recherche d’une excuse valable, pouvant la convaincre de rester. C’était déjà dur à vivre de l’imaginer le soir avec un quelconque type ailleurs qu’avec moi. Mais alors là ça arriverait toute la journée… Léo arrête de faire ton gros jaloux, t’es juste un ami pour elle bordel. Mais oui !

Je ne relevais pas la tête qui était descendu progressivement, de l’extérieur, on aurait pu penser que j’admirais le sol. Surtout que mon visage avait dut bien afficher les multiples émotions par lesquelles j’étais passé pendant ma réflexion. Pas de commentaires.

J’ignorais ce qu’affichait le visage d’Elena à ce moment mais j’étais juste incapable de faire bonne figure à cette instant et préférais continuer à fixer le sol.  J’ignorais comment elle allait le prendre, mais je ne voulais pas qu’elle parte.

« Elena… Tu m’as dit que tu avais l’impression que tes amis te laissait tomber un par un, non ? Moi je ne le ferais pas. Alors ne le fait pas non plus, s’il te plaît. »


C’est à la fin de ma phrase que j’eus enfin le courage de la regarder en face. Mes yeux balayèrent son visage, pendant que je m’auto-insultais intérieurement de sale con égoïste. Je continuais de la dévisager essayant de savoir. Savoir ce qu'elle pensait de moi. Savoir ce qu'elle ressentait.

C'était bien la première fois que je disais quelque chose qui ne la ferait surement pas sourire, ou rire. Pire, qui pourrait la blesser. Merde, je suis vraiment un abruti.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Sam 7 Mar - 0:47




   


Léo & Elena
Would you like to be mine ?
On aurait dit que mon ami n'avait rien entendu de tout ce que je venais de lui dire. Il ne répondit même pas à ma question sur les fan-boys, tant pis je ne saurais donc pas de qui et/ou de quoi il voulait me parler. Tant pis. Je n'allais pas insister là-dessus s'il ne voulait pas m'expliquer. La prochaine fois je serais moins idiote et peut-être que je comprendrai du premier coup, ou pas.

Finalement j'avais réussi à ne pas fondre en larmes et c'était tant mieux car comme ça je n'aurais pas tous les autres étudiants qui me regarderaient comme je ne sais quoi. D'ailleurs en parlant d'eux, plus le temps passait et plus la cour se vidait. Ça voulait dire qu'il serait certainement bientôt l'heure de retourner en cours, mais moi je n'avais pas envie là. Tout ce que je voulais c'était passer un bon moment avec mon ami afin de me changer les idées. Enfin s'il voulait bien sécher les cours avec moi...

Alors que je venais de faire un compliment Léo, il me fit un sourire sur le coup mais après je remarquais qu'en fin de compte ça n'avait pas vraiment l'air de lui faire plaisir. Décidément il était très bizarre aujourd'hui, comme si c'était quelqu'un d'autre qui était dans son corps. Ah non, il ne fallait pas que je pense à ça, ça allait me rappeler de mauvais souvenirs avec Katherine. Cette chère Katherine qui est revenue d'entre les morts en tant que fantôme pour me pourrir de nouveau la vie.

*Bon Elena reprend toi là sinon Léo va croire que tu te fiches de lui et puis il a l'air étrange là, alors occupe-toi de lui.* Oui voilà il fallait que je fasse ça plutôt que de penser à ma petite personne et à mes problèmes...

Alors que je le regardais et que j'allais essayer de savoir ce qu'il avait, il prononça mon prénom alors je l'écoutais attentivement. Et voilà il venait de me foutre le bourdon encore plus et de briser mon coeur en mille morceaux. Comment pouvait-il penser que je le laisserais tomber si je quittais l'université. Étais-je une amie si horrible que ça ? Il releva les yeux vers moi alors que j'avais limite envie de pleurer mais je ne le fis pas. Je pris mon courage à deux mains pour lui faire face. Je posais mes mains sur son visage et l'obligeais à me regarder droit dans les yeux.

- Léo même si je venais à quitter l'université, ce qui n'est peut-être pas le cas. J'y réfléchis mais ma décision n'est pas prise... Jamais je ne te laisserais tomber ok ? Tu peux venir me voir chez moi quand tu veux, la porte de ma maison t'est grande ouverte. Tu es mon meilleur ami et je ne compte pas te laisser sortir de ma vie, d'accord ?

Je ravalais ma salive avec difficulté car oui ses propos m'avaient blessée, déjà que j'avais l'impression que tout le monde me laissait tomber. Si en plus il remuait le couteau dans la plaie en me faisant plus ou moins comprendre que je n'étais pas forcément une bonne amie, c'était encore pire. Finalement je pris de nouveau la parole tout en continuant de le regarder.

- Allez fais-moi un sourire Léo t'es tellement plus beau quand tu souris.

Encore un compliment, mais que se passait-il aujourd'hui ? Non pas que je ne pensais pas tout ce que je lui disais loin de là mais est-ce mon cerveau et/ou mon coeur qui me faisaient des signaux d'alarme pour me faire comprendre qu'en réalité Léo était bien plus que mon meilleur ami à mes yeux ?

Tout en attendant sa réponse j'enlevais mes mains de ses joues et me reculais le long du mur tout en réfléchissant à ce que je pouvais bien ressentir à son sujet. J'étais perturbée et tout se chamboulait dans ma tête.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Sam 7 Mar - 14:41



"Would you like to be mine ?"
Ft. Elena Gilbert


La tristesse, accompagnée d’une once de déception, qu’affichait son visage me fit regretter de plus belle mes paroles. Je déglutis alors qu’elle posait ses mains sur mes joues, me faisant rougir jusqu’aux oreilles, pour la deuxième fois de la journée. Ses paroles me consolèrent et me rassurèrent à la fois. Et la douceur de ses mains sur mon visage m’apaisa encore plus. Il était si près du sien, je me surpris même à fixer ses lèvres avec une pointe d’envie d’y poser les miennes. Je me mordis le coin de la lèvre inférieur pour me forcer à m’abstenir. Essayant plutôt de me concentrer sur ses paroles.

Oui, j’étais son meilleur ami, mais pour moi elle était tellement plus… J’acquiesçais à ses paroles et fendit un sourire pour lui faire plaisir tout en plongeant mon regard dans le sien tandis qu’elle enlevait ses mains de mon visage. Je m’empressais de les saisir sans détacher mes yeux des siens. Mon cœur battait tellement fort que j’avais l’impression qu’il transperçait ma poitrine à chaque battement. Je voulais le dire… Lui dire… Mais quelque chose au fond de moi m’en empêcher. Toujours cette peur singulière de la perdre. Je m’apprêtais à lui dire mais ma bouche s’était simplement ouverte sans qu’aucun son ne sorte… Fais chier.

Je me contentais donc simplement de m’excuser. Sans vraiment savoir moi-même de quoi je m’excusais, de lui avoir saisi les mains de cette façon, de mes paroles qui l’avait, maintenant je le savais, blessée, ou tout simplement parce que je ne savais pas quoi lui dire d’autre. Qu’est ce qui m’avait pris de tomber amoureux de cette fille ? Elle méritait tellement mieux, un mec beau, grand, et athlétique… Genre Stefan, ou Matt. Ses ex quoi. Et encore si elle n’était plus avec eux c’était surement parce que la barre était tellement plus haute encore. Bref, cette barre moi je passais en dessous, facilement, sans même avoir besoin de me baisser en fait.

Il était trop tard maintenant, je pouvais plus me défaire de ça. Elle occupait la moitié de mon temps et de mes pensées, et si je n’avais ni mon père, ni tous ces cas de disparitions ou de morts étranges, ce serait la totalité de mes pensées qu’elle occuperait. Ça me rappelait qu’il y avait ce fameux cas dont mon père voulait me parler ce midi, pour que je lui donne mon avis. Je ne m’étais jamais confier à Elena au sujet de mes petites enquêtes personnelles, je devrais peut être lui en parler peut être qu’elle était au courant de quelque chose ?

Pas maintenant. Je devais d’abord faire en sorte qu’elle reste ici, au moins je pouvais veiller sur elle quand elle était dans les parages. Parce que tu comptes faire quoi si jamais un pervers, avec une carrure double de la tienne, lui saute dessus ? Ricana une petite voix dans le coin de ma tête. Je plissais des yeux pour chasser cette saloperie de mon esprit malgré qu’elle ait légèrement raison. Je ne sais pas vraiment ce que je ferais, mais il était hors de question qu’il ne lui arrive quelque chose, et ce n’était certainement pas sur ses « amis » que j’allais compter pour ça.

« Elena, croit moi il faut que tu restes. Si tu ne le fais pas pour moi, fais-le au moins pour toi, ton avenir, pour tes parents… Je suis sûre que tes parents seraient fiers de toi… »

J’avais enfoncé mes mains dans les poches de mon jean pour m’empêcher de lui caresser le visage, ce dont j’avais terriblement envie. Je penchais légèrement la tête dans l’attente d’une quelconque réaction ou réponse mais elle fut devancée par la sonnerie de reprise des cours, me faisant redresser la tête, et regarder autour de moi, la cour était déserte. On aurait très bien pu ne pas être là. Je n’avais déjà pas été là le matin parce que j’étais bien trop occupé par le dernier cadavre retrouvé par mon père. Qu’est ce qui m’obligeait d’être là l’après-midi ? Je retournais mon attention à Elena, elle ne m’avait toujours pas donné de réponse, et je ne savais pas non plus si elle avait l’intention de sécher elle aussi.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Sam 7 Mar - 15:11




   


Léo & Elena
Would you like to be mine ?
Je remarquais mon ami qui était en train de rougir alors que j'avais mes mains posées sur son visage et que je tentais de le rassurer du mieux que je le pouvais. Il était très gêné, comme d'habitude quoi. A croire que je l'intimidais fortement. Je ne voyais pas trop pour quelle raison, mais ce n'est pas grave. Finalement il me fit un faible sourire mais c'était déjà bien. En effet j'ai toujours eu horreur de le voir triste, lui qui est presque toujours gai. Ça me faisait drôle de le voir comme ça. Tout ça par ma faute en plus ! J'aimais mieux le voir avec le sourire aux lèvres, ça lui allait tellement mieux. Alors que je me détachais de lui pour aller m'appuyer contre le mur, cette fois c'est lui qui revint vers moi et qui attrapa mes mains. Je le regardais afin de savoir ce qu'il voulait me dire. Tout à coup ma super ouïe de vampire me fit entendre ses battements de coeur qui étaient beaucoup plus rapprochés et plus fort que d'habitude. Cela me fit arquer un sourcil alors que je continuais à le regarder. Il commençait à ouvrir la bouche mais rien ne sortit de sa bouche. C'est là que je commençais à suspecter quelque chose. Est-ce que Léo était amoureux de moi ? Si oui, depuis quand et pourquoi je ne m'en étais jamais rendue compte auparavant ?

Finalement au bout de quelques instants Léo s'excusa. Voilà qu'il s'excusait de m'avoir blessée de part ses paroles. Je gardais mes mains dans les siennes et lui répondis alors. "Tu n'as pas à t'excuser Léo." Je ne savais pas s'il pensait réellement que j'étais une mauvaise amie mais ce n'était pas bien grave après tout, il pouvait penser ce qu'il voulait de moi. Je n'étais pas non plus Sainte Elena, la fille et amie parfaite. Ça non ! Après tout j'avais failli tuer mon amie Bonnie à l'époque où j'avais fait taire mes émotions suite au décès de mon petit frère que j'avais très mal pris. Bien que le contact de nos mains me plaisait beaucoup, je décidais de le rompre en voyant Léo qui avait l'air perdu dans ses pensées lui aussi. On formait une belle paire tiens. Léo décida de briser le silence pour me demander une nouvelle fois de rester à l'université. Visiblement il y tenait vraiment beaucoup. Il profita même de ma corde sensible en me parlant de mes parents. Le pire c'est qu'il avait raison. Mes parents voudraient que je continue mes études de médecine afin d'avoir un bon travail à l'avenir. Mais était-ce vraiment primordial d'avoir un travail en tant que vampire ? Surtout que je vois mes amis qui n'en ont pas, en dehors de Caroline qui s'occupe des mariages à présent. Hum je ne le savais pas, mais au moins rester en cours m'occuperait peut-être et me permettrait peut-être d'oublier ma solitude d'en ce moment. Je fus sortis de mes pensées par la sonnerie de reprise des cours. Bien que j'avais mon sac sur l'épaule, je n'avais aucunement envie d'aller m'enfermer cet après-midi pour écouter les professeurs que je n'écouterai probablement pas tellement je n'avais pas la tête à ça aujourd'hui. Mon attention se reporta sur mon ami et je lui répondis enfin...

- Tu as raison Léo, mes parents ne voudraient probablement pas que je gâche mon avenir et que j'arrête mes études...

Voyant que la cour était totalement vide à présent, je pris de nouveau la parole. "Je n'ai pas franchement envie d'aller en cours cet après-midi, que dirais-tu si je te proposais que l'on aille faire un tour en ville ?" J'espérais sincèrement qu'il allait répondre favorablement à ma requête et que l'on allait pouvoir passer un bon moment ensemble histoire que l'on se change les idées et que l'on oublie nos soucis. 


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Sam 7 Mar - 16:13


"Would you like to be mine ?"
Ft. Elena Gilbert


A sa réponse je ne pus que lui rire au nez. Soulagé d’une part d’avoir réussi à la faire pencher sur sa décision de rester mais aussi que les deux phrases à la suite était tellement contradictoire ! On était sérieusement en train de parler de continuer à étudier tout en pensant à sécher. On était définitivement sur la même longueur d’ondes.

Cependant je décelai quelque chose dans son regard. Je ne savais pas vraiment quoi, mais je le connaissais. Je lui souris, sans me forcer cette fois, avant d’accepter de la suivre. J’étais vraiment en train de sécher les cours pour sortir avec Elena Gilbert ? Oui, parce que tu es son meilleur ami, ce n’est pas un rencard. Glissa la même petite voix, c’était quoi ça un genre de conscience ? Ou juste cette raison qui me permettait de rester un minimum les pieds sur terre ? Je décidais en tout cas de la faire taire. Ce serais pour moi, ce que j’aurais envie que ça soit ! L’espoir fait vivre… Sérieusement, comment on fait pour qu’elle la ferme ?!

Nous marchâmes jusqu’à ma voiture et elle continuait à me regarder avec ce truc dans ses yeux encore. J’aurais pu faire comme si de rien n’étais mais au lieu de ça je me stoppais net, j’étais peut être maladroit, incapable d’être à l’heure, ou plein d’autre chose encore, mais j’avais également un sens de l’observation plutôt développé. Ca y est c’était le regard « tu me caches quelque chose ». Ca faisait longtemps que je l’avais pas vu celui-là !

Mais je devais me reprocher quoi cette fois ? Je ne lui cachais rien ! Enfin à part le fait que cette fille me faisait tourner la tête -et croyez-moi les montagnes russes c’est du pipi de chat à coté- mais ça ne datait pas d’aujourd’hui ! Elle me lança un regard interrogateur, surement parce que j’étais toujours arrêté et continuais de la fixer. Je pris la décision de ne pas lui demander, je verrais ça plus tard, cette journée était tellement bizarre que j’envisageais la possibilité que ce soit juste le fruit de mon imagination. J’allais passer ma journée à chercher des excuses crédibles pour justifier mes moments d’absences si ça continuait comme ça…

«  J’pensais… Tu veux aller quelque part en partic… ?  »

Je fus couper par les vibrations de mon téléphone, quoi encore ? Je le sortis de ma poche et vis un message de mon père, bref mais efficace : « Désolé pour ce midi, trop de boulot, à ce soir. ». Je lui répondis en vitesse que j’étais occupé et que je rentrerais tard, avant de relever la tête vers Elena et de ranger mon téléphone dans ma poche. Je saisis les clés de ma voiture dans mon blouson et nous rejoignîmes la voiture. Une fois installés, je démarrais le moteur avant de lui reposer la même question :

« Donc, où est ce que ça te ferait plaisir d’aller ? »



Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Sam 7 Mar - 17:00




   


Léo & Elena
Would you like to be mine ?
Je regardais Léo qui était en train de rire. Oui bon Ok on parlait du fait que je devais continuer mes études et deux secondes après je voulais déjà sécher. "Ben quoi on a le droit de souffler un peu de temps en temps ? Même si on revient tout juste du week-end." Dis-je en riant à mon tour. Après le week-end que je venais de passer, j'avais bien le droit de décompresser un peu non ? Et je fus super contente que Léo décide de venir faire un tour avec moi. On commençait donc à quitter la cour de l'université. Nous sommes donc partis ensemble vers le parking et j'ai suivi Léo jusqu'à sa voiture. Je ne savais pas pourquoi mais depuis plusieurs minutes, depuis que j'avais entendu le rythme anormal avec lequel battait son coeur, je ne cessais de le regarder comme pour trouver des réponses à mes questions dans son regard. On dirait que mon ami remarquait que je le "scannais" plus ou moins puisqu'il s'arrêta net devant moi et se mit à me fixer lui aussi. Je me doutais bien que si quelqu'un nous regardait, il devait nous prendre pour deux rigolos mais je m'en fichais.

Alors que Léo était en train de me demander où je voulais aller, il s'arrêta net et sortit son téléphone de la poche de son jean. Je le vis en train d'écrire un texto, du coup je m'appuyais le long de sa voiture et attendis patiemment qu'il finisse son message. Finalement il rangea son téléphone à sa place initiale puis sortis ses clés. Je me décalais de la voiture et montais dedans après lui. Je me suis assise sur le siège passager et me suis attachée. Léo mit en route le moteur et me demanda où je voulais aller. "Hum surprends-moi, emmène-moi dans un endroit fun." Lui dis-je en le regardant et en ayant le sourire aux lèvres. Après quelques secondes de silence je rajoutais. "Fais-moi la surprise." Je m'installais donc confortablement dans le fauteuil et fermais les yeux, pas pour dormir, seulement pour me décontracter au maximum. Léo commença à rouler dans la direction du lieu où il avait choisi de nous emmener. Je me demandais où il pensait m'emmener et j'avais hâte que l'on arrive à destination afin d'avoir enfin la réponse à ma question. Je faisais une question totale en mon ami et j'étais sûre à 99% qu'il n'allait pas me décevoir dans le choix du lieu de notre destination. Et puis du moment qu'il était là, moi j'étais heureuse, je ne demandais rien de plus. C'est là que je me dis que Léo était sûrement bien qu'un plus qu'un bon ami à mes yeux. Sinon pourquoi serais-je si heureuse d'être en sa compagnie et de ne vouloir rien de plus que lui ? Je rouvrais finalement les yeux et tournais ma tête pour le regarder conduire. Je ne pus m'empêcher de sourire en le regardant.  


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.


Dernière édition par Elena Gilbert le Sam 7 Mar - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Sam 7 Mar - 18:29


"Would you like to be mine ?"
Ft. Elena Gilbert




Regardant tantôt la route tantôt ma passagère, je réfléchissais en même temps à un lieu où aller, parce que je manquais terriblement d’inspiration pour le coup. Je vis qu’Elena s’était déjà installée à son aise et avait fermé les yeux.

Je soupirais tandis que je tournais la tête vers la route. Je n’arrivais plus à me défaire ce foutu sourire de mon visage. Mon portable se remis à vibrer dans ma poche, surement mon père qui m’avait répondu. Chiotte, j’espérais que je ne le croiserais pas, si jamais il s’aperçoit que je commence à ne plus aller en cours, il n’hésitera pas à me traiter comme le pire des sales gosses… En public.

Puis une idée me vint. Je jetais encore un coup d’œil dans la direction d’Elena qui avait toujours les yeux fermés. J’en profitais pour faire demi-tour, là-bas il n’y avait aucun risque que je croise mon père. Et puis ça faisait un moment que je projetais d’y aller, mais je n’avais jamais réellement pris le temps de le faire. Et puis ça changerait les idées à Elena, même si cela ne me rappellera pas forcément que des bons souvenirs à moi.

Je tournais à nouveau la tête vers Elena, la surprenant en train de m’observer. Je lui répondis par un sourire, j’espérais que ça lui plairait. Le trajet risquait d’être long, j’allumais donc l’auto radio, laissant à Elena le loisir de choisir la musique.

Après environ deux bonnes heures de trajet je voyais Elena jeté des coups d’œil par la fenêtre, dieu que c’était tentant de la faire paniquer un peu. Je rigolais à cette idée mais me ravisa, elle se tourna vers moi surement intrigué par le fait que je rigolais tout seul.

On passait enfin les frontières de Richmond. Mais on n’était pas encore arrivé à l’endroit exact où je voulais aller. Je traversais donc la ville et commença à lire de la curiosité sur son visage.

« Bienvenue chez moi ! »


Sans rien ajouter, je me concentrais sur la route essayant de ne pas rire, pour une fois que c’était elle qui découvrait quelque chose, et non l’inverse. Je me rappelais de ce fameux samedi où elle m’avait fait visiter la ville. J’étais passé pour un idiot complètement ignorant du début à la fin, mais on avait finalement passé de bons moments ; trois ans après, j’allais enfin lui faire connaître ma ville à moi.  L’endroit où j’ai grandi. Seulement je me promis une chose, de ne lui  parler que des bons souvenirs.

L’endroit n’avait rien avoir avec Mystic Fall’s c’était mille fois plus grand, mais heureusement pour moi, j’avais appris à conduire dans cette ville et je la connaissais comme ma poche. Je passais devant l'hôpital de la ville avec un léger pincement au cœur, luttant pour ne pas penser à ma mère morte dans ce bâtiment. Je vins enfin me garer près d'une maison. Ça me faisait une étrange sensation de la voir habitée par une autre famille que la mienne, une gamine s'amusant sur ce qui était autrefois ma balançoire.

J'ouvris la fenêtre de ma voiture et allumais une cigarette tout en racontant mes nombreuses anecdotes qui avait eu lieu dans cette maison, comme la fois où j'avais littéralement brûlé mes petites voitures pour que ça fasses plus vrai, ou encore ce moment où j'avais fait fondre la nappe de la cuisine en voulant la repasser parce qu'il y avait des plis. Je finis même par lui dire comment j'avais escalader le garage, pour monter sur le toit, et accéder à la fenêtre de ma chambre, car mon père m'avais renfermé dehors ce soir là.

Quelques souvenirs moins amusant remontèrent et, fronçant des yeux pour les chasser, je m'empressais de sourire à Elena. Je me doutais qu'elle avait remarqué ma nostalgie, et alors qu'elle s'apprêtait à dire quelque chose, ne voulant pas gâcher cette après midi, je lui fis signe de ne rien dire en postant un index devant mes lèvres. Je remontais ma fenêtre et redémarrais le moteur de la voiture pour déjà  repartir vers un autre lieu, direction mon bar favoris où j'ai vécu de nombreux déboires...  



Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Dim 8 Mar - 1:54




   


Léo & Elena
Would you like to be mine ?
Alors que je venais tout juste de fermer les yeux pour me détendre j'entendis Léo soupirer, j'entrouvris du coup mon oeil gauche pour voir ce qu'il avait. Il ne me regardait pas alors je restais muette et fermais de nouveau mes yeux et réfléchissait aux endroits où il pourrait m'emmener mais franchement je n'en avais aucune idée. De nouveau je fus sortie de mes pensées par le portable de Léo qui vibrait dans sa poche. Du coup à nouveau j'ouvris mes yeux pour le regarder, apparemment il ne prit même pas la peine de sortir son téléphone. Au moins c'était bien, nous n'aurions pas un accident parce qu'il est accroc à son téléphone, c'est déjà ça. Pour la troisième fois je fermais mes yeux mais là je sentis la voiture partir d'un seul coup, du coup je les rouvris aussitôt pour voir ce qu'il se passait, Léo changeait de direction. Je le regardais d'un air interrogateur, mais pourquoi décidait-il brusquement de changer de direction ? Je ne pris pas la peine de lui poser la question, il avait sûrement du vouloir changer de plan. Heureusement que je le connaissais bien parce que si ça avait été un autre que lui, j'aurais sûrement cru que j'avais à faire à un pervers qui ne me voulait pas du bien. Cette fois je décidais de ne plus fermer mes yeux afin de profiter du paysage et aussi du conducteur de la voiture. D'ailleurs je le regardais et je ne pouvais m'empêcher de sourire. Il était tellement sérieux au volant, ça changeait de d'habitude, lui qui faisait presque toujours le pitre ! Léo me grilla alors que j'étais en train de l'admirer, il me fit un sourire. Je détournais un peu la tête me sentant tout de même gênée.

Quelques instants plus tard la musique se fit entendre dans la voiture. Léo m'annonça que je pouvais mettre la musique que je voulais. Je lui fis mon plus beau sourire avant de changer de station de radio pour trouver quelque chose à mon goût. Ah ça tombait bien puisque j'arrivais sur une station où passait la chanson Supermassive Black Hole du groupe Muse. Cette chanson je l'ai connue en regardant le premier film de la saga Twilight. Saga que j'avais adorée au demeurant même si les vampires n'ont pas grand chose à voir avec celui que je suis. Dans un premier temps j'avais adoré Edward et Bella mais après avoir découvert les livres, j'ai ravisé mon jugement et ai préféré le caractère du diablement sexy Emmett Cullen. C'est ainsi que j'ai donc mieux découvert le groupe Muse et que j'ai téléchargé tous leurs albums. Ouais c'est pas bien je sais, mais je m'en fiche. Après ça j'eus une fois de plus de la chance parce que c'était la chanson Creep du groupe Radiohead qui passait, mon Dieu ce que j'adore cette chanson. Je l'ai connue lorsque j'étais petite et je ne m'en lasserais jamais. D'ailleurs je connaissais aussi la reprise que Muse en avait fait et qui était tout bonnement excellente elle aussi. Pourtant Dieu sait que je suis difficile lorsqu'il s'agit de reprises. Ok les paroles de cette chanson parlent d'un type qui ne se trouve pas assez bien pour la fille qu'il aime mais elle est tellement belle cette chanson. Après ça je changeais pas mal de fois de stations de radio car soit je tombais sur des chansons que je n'aimais pas, soit c'était l'heure de la publicité ou d'émissions débiles. Je soupirais jusqu'à ce que je tombe sur une chanson que je ne connaissais pas. Du coup je l'écoutais attentivement, elle était pas mal. Il s'agissait de I'm only human. Inutile de vous dire que je chantais sur chaque chanson que je connaissais et parfois je me trémoussais même. Mais ce fut encore pire lorsque passa la chanson New day du groupe Empyr. Un groupe Français d'après ce que j'avais appris sur eux. Mon Dieu que le chanteur était terriblement beau. D'ailleurs j'en aurais bien fait mon quatre heures ou mon futur mari. D'ailleurs rien qu'en y pensant je me mis à sourire bêtement. Sur cette chanson je chantais à tue-tête et dansais comme une folle. D'ailleurs Léo devait me prendre pour une folle à présent, c'était certain. Je changeais encore de station radio avant de tomber sur une des chansons du groupe 50 seconds to Mars intitulée Kill me (Bury me). Bref je vais arrêter là de vous citer toutes les chansons que nous avons entendues pendant deux heures. Deux heures de trajet qui étaient passées tellement vite que j'avais l'impression que nous n'avions roulé que pendant un quart d'heure et encore.  

Je regardais le paysage tout en écoutant la musique et en continuant à chanter. Alors que je regardais dehors, j'entendis Léo rire. Il se fichait de moi ? De ma voix ? Ou autre chose ? Du coup je me tournais vers lui avec un regard interrogateur. "Quoi je chante comme un canard c'est ça ?" C'est alors que je remarquais les panneaux qui indiquaient que nous venions d'arriver dans la ville de Richmond. Nous avons continué à rouler, nous étions passé par un pont d'où la vue était magnifique, je m'extasiais devant ce paysage. Alors que je me demandais toujours où il voulait m'emmener exactement, Léo me souhaita la bienvenue chez lui. Je tournais la tête vers lui, le sourire aux lèvres. "J'adore, c'est trop beau par chez toi !" Telle une gamine je m'extasiais à chaque fois que je découvrais de nouveaux coins et recoins de la ville. A un moment mon ami s'est arrêté devant une habitation. C'est là qu'il me raconta des souvenirs de son enfance. Souvenirs qui me faisaient tantôt rire, tantôt sourire. Je passais un très agréable moment en sa compagnie jusqu'à ce que je le vis avec un air triste sur son visage. Je voulais lui demander ce qu'il se passait mais il m'en empêcha en me faisant signe de me taire. Du coup je respectais son choix et ne demandais rien. Après ça Léo remit le moteur de sa voiture en route et nous voilà de nouveau partis vers un autre endroit. Il avait réussit à me changer les idées et j'avais le coeur léger en sa présence. Je me sentais cruellement bien. Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas sentie si bien.


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : istrawberryme.


Dernière édition par Elena Gilbert le Lun 9 Mar - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Dim 8 Mar - 3:59


"Would you like to be mine ?"
Ft. Elena Gilbert


La musique se relança au démarrage de la voiture, et Elena torturait  à nouveau mon autoradio afin de zapper les différentes musiques qui passaient. Je la regardais, non sans amusement, se trémousser sur le siège en chantonnant.  Je tentais de me concentrer sur la route, on n’était pas très loin de la suite, mais le jour tombait déjà. J’allumais mes phares, je n’avais pas conduit aussi bien depuis mon examen au permis. Je sentis que mon téléphone continuait à vibrer de nouveau, merde, qu’est-ce qu’il n’avait pas compris dans « je rentrerais tard » ?! Je jurais en silence pour ne pas gâcher la chorégraphie d’Elena ou l’interrompre dans sa chanson. Je coupais le contact et échappa un rire en voyant l’expression d’Elena interrompus au beau milieu de sa chanson.

En trois ans, absolument rien n’avait changé. Le barman ne mit qu’une seconde à me reconnaître, et je priais intérieurement pour qu’Elena ne me prenne pas pour un ivrogne, même s’il était vrai que je passais auparavant la quasi-totalité de mes soirées ici. Je m’étais pris un nombre de murges incalculables ici. Et j’étais vraiment content d’être revenu ici, même le vieux juke box était toujours là et, semble-t-il, marchait toujours. J’en connaissais une qui allait être contente.

«  Eh Léo ! C’est que maintenant que tu te pointes ?! »


Ca faisait trois ans que je n’avais pas revu cette abruti et c’est tout ce qu’il trouvait à dire ?! J’observais les lieux, tout était à sa place, comme si je n’étais parti que la veille.

« Damian ! Mais dis-moi, le bar changes pas, mais toi… C’est une ride que je vois là ? »


« Toujours aussi agréable ! Comme d’habitude je suppose. Et ton père comment il va ? »

Il s’empressait déjà derrière le bar, tandis que je lui faisais un court résumé de mon emménagement à Mystic Fall’s épargnant quelques détails puisque je n’oubliais pas la présence d’Elena. Damian était un très bon ami lorsque j’habitais encore ici, il est celui qui m’appelait quand mon père était trop ivre pour rentrer de lui-même, celui qui quand je n’avais pas encore de voiture le ramenait lui-même jusqu’à chez moi.  Il était celui qui m’avait hébergé quand mon père ne savait plus m’assumer, il avait toujours tout fais pour ma famille sans jamais rien demander en retour. Mais en vieillissant il était également devenu un grand pote de beuverie. Bref, il était surtout le fils du meilleur ami de ma mère et on se connaissait presque depuis toujours.
Je souris à Elena qui regardait autour d’elle, j’étais tellement à l’aise ici, que je pourrais l’embrasser sans même ressentir la moindre gêne, mais je me contentais seulement de lui tirer une chaise à coté de moi avant de m’affaler contre le dossier de la mienne. Lorsque mon portable se remis à vibrer. Je pris la peine de le sortir cette fois, jetant un regard remplit d’excuses à Elena avant de décrocher.

« EST-CE QUE JE PEUX SAVOIR OU EST-CE QUE TU ES EXACTEMENT ?! POURQUOI TU N’ETAIS PAS EN COURS AUJOURD’HUI ?! »

« Papa… J’peux tout t’expliquer… Tu… »

Et merde. Me voilà complétement grillé. Comment il avait fait pour savoir que je n’étais pas en cours d’abord ? J’allais vraiment le payer cher cette fois ci… Je grimaçais en pensant à quel point j’avais pu le décevoir, encore une fois.

« Je veux pas de tes explications ! Tu vas rentrer immédiatement à la maison et te reprendre en main sérieusement ou sinon tu risques de devoir te trouver un autre toit ! »

C’était des menaces en l’air je le savais, mais de quel droit il se permettait de dire ce genre de choses après tout ce qu’il m’a fait voir alors que je n’étais encore qu’un gamin ? Dans un accès de colère je lui répondis rapidement que dans ce cas il n’avait plus à attendre mon retour à la maison et raccrocha avant qu’il ne réplique.

Ce n’était pas la première fois que ce genre de dispute survenait depuis ces trois dernières années, mais elle avait le don de me fatigué, je posais mes mains sur mon visage pour me ressaisir, avant de retourner à l’intérieur. Lorsque je passais le seuil, Damian avait pris ma chaise pour s’installer près d’Elena, un verre à la main en lui racontant ce qui semblait bien être des choses à mon sujet.

A mon entrée ils levèrent la tête vers moi. Je feignis un sourire avant d’attraper ce qui devait être mon verre et de l’avaler cul sec. Je fis glisser le verre sur la table dans la direction de Damian qui le rattrapa dans la volée avant de me resservir et de me le tendre.

« Bon je crois qu’on a besoin d’un peu de musique, non ? »



Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Dim 8 Mar - 5:11




   


Léo & Elena
Would you like to be mine ?
Alors que nous reprenions la route je continuais de chercher des bonnes chansons selon mes goûts. D'ailleurs je ne savais même pas si mes goûts musicaux plaisaient à Léo mais comme il ne disait rien, je ne me privais pas de choisir les chansons que je voulais entendre. Telle que celle de Sia par exemple, intitulée Chandelier. Bon le clip je le trouve pas terrible, après chacun ses goûts mais en revanche la voix de la chanteuse, extra ! Au début lorsque j'ai connue cette chanson il y a plusieurs mois de ça et que j'entendais le commencement de la chanson je pensais que c'était Rihanna mais en fait non... Comme depuis le début de l'après-midi, je continuais mon karaoké sans me soucier de ce que pouvait penser le conducteur du véhicule. Si vraiment ça l'avait gêné, il m'aurait fait taire depuis longtemps. Après ça arriva une chanson issue de la bande originale du film Sexe intentions. C'était une chanson du groupe Placebo, intitulée Every you every me. Alors que j'étais en plein dans le refrain de la chanson, Léo coupa le contact et donc l'auto-radio en même temps. Je me tournais vers Léo et lui fit ma mine de chien battu. Il s'empêcha de rire mais moi je ne me retenais pas de rire en tout cas.  

Finalement je me décidais à me détacher et sortis de la voiture en même temps que lui. Je regardais tout autour de moi puis le suivis de près alors qu'il se dirigeait vers un bar. J'entrais juste après lui et regardais partout. A peine avions nous pénétrés à l'intérieur que le barman interpella Léo par son prénom. Visiblement ces deux-là se connaissaient bien. Il y avait pas mal de monde dans le bar, apparemment c'était l'endroit à la mode ici. Je ne pus m'empêcher de rire doucement lorsque Léo répondit au barman. C'était bien lui ça tiens ! Le barman ne lui en tenait pas rigueur visiblement. Il lui demanda comment allait son père. Alors qu'ils commencèrent une conversation, moi je restais debout non loin de mon ami et regardait un peu autour de moi, je me sentais perdue ici. Ça me rappelait d'ailleurs la fois où Damon m'avait emmenée dans un bar peu de temps après notre rencontre alors que j'étais en couple avec Stefan. Cette fois-là nous avions bien picolé d'ailleurs. Je ne prêtais pas tellement attention à la discussion que les deux près de moi avaient. Je commençais à ressentir la soif alors je m'esquivais après avoir demandé à un habitué des lieux où se trouvaient les toilettes. Je m'empressais donc de me diriger là-bas toujours avec mon fameux sac dans lequel étaient rangés quelques cours auxquels j'aurais du assister cet après-midi ainsi que deux ou trois poches de sang. Une fois enfermée dans un WC, j'ouvris mon sac et en sortis une poche de sang neuve que je perçais à l'aide de mes crocs qui s'étaient rallongés. A présent je buvais le liquide rouge qui coulait dans ma gorge et me faisait un bien fou. Après avoir finie la poche, je la rangeais comme celle du matin, dans la fameuse pochette hermétique que je rangeais tout au fond de mon sac. Après m'être assurée grâce à mon miroir de poche que je n'avais pas de sang sur le visage, je sortis des toilettes puis repartis auprès du barman et de mon ami qui tirait une chaise afin que je m'assois.

A peine étais-je installée que le portable de Léo vibra et qu'il me fit comprendre de part son regard qu'il s'excusais. Il s'éclipsa afin d'aller répondre à l'appel qu'il recevait. C'est alors que le barman en profita pour me demander si j'étais la petite-amie de Léo. Je déglutissais difficilement avant de lui répondre que non, nous étions juste de très bons amis, ce qui le fit rire. Je me demandais bien pourquoi d'ailleurs... Il me demanda ce que je voulais boire et je lui répondis du Bourbon. J'avais pris goût à cette boisson à cause des frères Salvatore mais surtout parce que l'alcool aide à diminuer également la soif de sang humain. Alors que je buvais tranquillement et que j'écoutais plus ou moins le barman, je me concentrais afin d'entendre la conversation de Léo au téléphone. Visiblement il était en train de s'engueuler avec quelqu'un. Je sais c'est pas beau d'espionner mais c'est plus fort moi et puis il me faisait tellement de mystères qu'il ne faisait qu'attiser d'autant plus ma curiosité. Alors que je l'entendais raccrocher, je fis semblant de m'intéresser à ce que racontait le barman puis reportait presque aussitôt mon attention sur Léo qui arrivait près de nous. Léo avait beau faire style que tout allait bien, je voyais bien de part son regard et son sourire forcé que ça n'était pas le cas. D'autant plus que j'avais tout entendu sa conversation téléphonique mais ça c'était mon petit secret. Il attrapa ensuite le verre du barman et l'avala cul sec. Je le regardais d'un air choqué. C'est qu'il avait une sacrée descente le petit. Surtout qu'en plus il redemandait un autre verre. S'il continuait comme ça il allait se prendre une bonne cuite et je serais obligée de le ramener chez lui. Léo estima que nous avions besoin de musique et je ne pus qu'approuver son choix. "Bonne idée."


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gif 1 : istrawberryme. Gif 2 : xhmygod


Dernière édition par Elena Gilbert le Lun 9 Mar - 21:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Dim 8 Mar - 13:24


"Would you like to be mine ?"
Ft. Elena Gilbert




Après m’avoir approuvé Elena se leva pour aller choisir une musique. Je sentis mon téléphone qui vibrait sans arrêt dans ma poche, mais j'étais bien décidé à l'ignorer même si il devait se manifester toute la soirée. Je souris en voyant Elena, arrivée devant la machine, qui cherchait quelle chanson elle pourrait bien mettre, tandis que Damian me donnait un léger coup de coude. Je le regardais et il désigna Elena d’un signe de la tête avant de quitter la table pour s’occuper des autres clients, car le bar se remplissait un peu plus au fur et mesure que le temps passait.

Je le regardais s’éloigner puis reportais mon attention sur elle, je finis mon verre pour ensuite la rejoindre. Elle était concentrée sur la liste de musique. Je pris les devants et en sélectionnais une et pointa son verre du doigt.

« C’est fait pour être bu tu sais ? »

Non je n’avais aucune intention de bourré la gueule d’Elena pour pouvoir profiter d’elle, je voulais juste qu’elle se détende un peu, il n’était pas difficile de remarquer son inquiétude à mon sujet. Sa façon de me couver du regard et de se poser sans cesse des questions sur le vrai du faux quand je lui parlais. Il est vrai que je ne me confiais pas beaucoup à elle, tandis qu’elle me disait presque tout. Presque, je savais bien qu’elle me cachait une partie de l’histoire, mais j’étais patient avec elle, contrairement à mon comportement avec les autres où la curiosité prenait toujours le dessus, elle me le dirait quand l’envie lui prendrait. Après tout c’était la personne en qui j’avais le plus confiance, qu’est-ce que j’avais à craindre de lui parler de moi-même si ce n’était pas toujours très beau à voir ou à entendre. J’avais choisi de laisser ce qui c’était passer ici derrière moi, mais je n’arrivais pas à franchir le cap et mon père non plus, c’était toujours mieux qu’avant mais toujours pas suffisant non plus. Et mon père n’avait pas tous les torts, je le concevais, je n’avais jamais su lui pardonner de nous avoir fait quitter la ville, de m’avoir séparé de toute la vie que j’avais construite tout en le soutenant chaque jour. Il m’avait promis un nouveau départ, mais rien n’avait vraiment changé, les choses s’étaient peut-être atténuées, mais elles étaient encore là.

Je pris une profonde inspiration avant de décider de lui parler de l’appel de mon père, et de ce qu’il en résultait. Mon téléphone vibra pour la énième fois dans ma poche, sans que je n'y prêtes toujours aucune attention. En voyant son regard inquiet je m’empressais d’essayer de la rassurer :

« Mais t’en fait pas, je vais me pointer quand même et tout sera finis ! »

J’ajoutais pour moi-même que de doute façon si ce n’était pas le cas, je dormirai dans ma voiture, ce ne serais pas la première fois que ça m’arriverait. Je sentis mon estomac se tordre, et regardais ma montre. Celle ci affichait déjà vingt heure trente. Je détachais les yeux de ma montre et les posais sur Elena, tout en glissant ma main dans ma poche pour y éteindre discrètement mon téléphone.

« Et sinon qu'est ce que je t'offres à manger ? »


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Dim 8 Mar - 16:11




   


Léo & Elena
Would you like to be mine ?
Après avoir approuvé le choix de mon ami, je me levais et me dirigeais vers le jukebox. Une fois devant je regardais un peu les titres de musique mais je ne trouvais pas grand chose qui m'inspirait particulièrement. C'était beaucoup de chansons des années 70 voire 50 même. Je soupirais tout en cherchant ce que je pourrais bien mettre. Au bout de quelques instants voyant que je ne savais pas quoi choisir, Léo vint me rejoindre et mit lui-même une chanson en route. Après ça il me parla de mon verre que j'avais oublié sur la table. "Oui, oui je sais mais je ne suis pas pressée, c'est tout." Du coup je repartais chercher mon verre puis revins près de Léo qui était toujours près du jukebox. C'est là que je bus ma première gorgée de Bourbon de la soirée tout en regardant Léo qui n'avait pas l'air dans son assiette.

Je soupirais intérieurement parce qu'il était très rare qu'il se confie à moi alors que moi je lui disais tout, enfin presque tout... Je me demandais même s'il avait vraiment confiance en moi pour me parler si peu. Après tout je n'étais peut-être pas vraiment sa meilleure amie... Si ça se trouve j'avais tout simplement imaginé qu'il me voyait comme sa meilleure amie alors que ce n'était pas le cas. J'avalais ma seconde gorgée de Bourbon tout en regardant les gens autour de nous. Alors que je réfléchissais à notre relation, finalement je fus agréablement surprise puisque Léo décida de se confier à moi. Il me parla de la dispute téléphonique qu'il avait eu avec son père. Je grimaçais en me rendant compte que s'ils s'étaient disputés c'était de ma faute, parce que je lui avais proposé de sécher les cours de l'après-midi. Je n'aurais peut-être pas du car à cause de moi il avait des problèmes avec son père du coup. Pour ma part je n'avais rien à craindre puisque mes parents n'étaient plus de ce monde depuis plusieurs années déjà. Mais il est vrai que s'ils étaient toujours vivants, je ne sais pas s'ils auraient bien pris le fait que je sèche les cours. Mais ils ne sont plus là, alors je peux bien faire ce que je veux dorénavant... Mon ami avait du voir que j'étais inquiète et que je me sentais un brin voire totalement coupable puisqu'il me dit que je n'avais pas à m'inquiéter. "Tu es sûr de toi Léo ? Je suis désolée de te causer ces problèmes. Je n'aurais pas du t'inciter à sécher. Si jamais ça ne va pas, tu peux venir dormir à la maison."

Une fois ma phrase terminée j'avalais le restant de mon verre. A peine quelques instants plus tard mon ami me demanda ce qu'il pouvait m'offrir à manger. Je n'avais pas vraiment faim mais il fallait que je mange tout de même quelque chose si je ne voulais pas éveiller les soupçons chez lui. Je lui répondis alors. "Je ne sais pas, qu'est-ce-qu'ils font à manger ici ? Tu connais l'endroit contrairement à moi. Et tu n'es pas obligé de payer mon repas, j'ai de l'argent tu sais." Dis-je en riant. Je ne savais pas si j'avais bien fait de prononcer cette dernière phrase, si ça se trouve il allait être vexé que je n'accepte pas son invitation à "dîner".


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : foxyfox75.


Dernière édition par Elena Gilbert le Lun 9 Mar - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Dim 8 Mar - 17:55


"Would you like to be mine ?"
Ft. Elena Gilbert


Je souris d’un air amusé quand elle me proposa de venir dormir chez elle, l’idée ne me déplaisais pas vraiment… Elle et moi dans un lit, ou elle dans son lit et moi par terre dans un sac de couchage. La deuxième option me parait plus probable. Ce n’était pas possible, elle ne pouvait pas s’empêcher de se la ramener… Elle finit son verre avant de décliné mon offre. Je souris à nouveau et lui prit son verre vide des mains puis l’entraina avec moi jusqu’au comptoir en la prenant par les épaules.

« Ça te sers à rien de dire ça, t’as pas le choix de toute façon »

Ma famille n’avait jamais été d’une grande richesse, surtout parce que mon père s’était endetter jusqu’au coup pour pouvoir payer les soins très couteux de ma mère, puis sa sépulture. Mais la mutation de mon père lui permis une augmentation de salaire suffisamment conséquente pour ne plus avoir à manquer de quoi que ce soit. Les prêts étaient enfin remboursés depuis quelques mois et mon père me laissait largement de quoi faire en matière d’argent. Je sortis donc mon portefeuille de la poche arrière de mon jeans après avoir déposé les verres sur le comptoir. Je sortis une liasse, je gardais quelques billets pour l’essence et j’envoyais le reste à Damian. En lui demandant de me mettre un peu de tout il acquiesça, ravi, et ne prenant même pas la peine de recompter commença à alignés les plats, tortillas, guacamole, salade, bœuf haché... Affamé je commençais déjà à me servir tandis que Damian remplissait les deux verres, laissant la bouteille à coté, affirmant qu’il nous l’offrait. Il repartit en direction d’un autre gars la quarantaine d’années, ivre mort sur le comptoir, commençant à lui demander ses clés de voiture. Je préférais regarder ailleurs, me reconcentrant sur mon tacos. En prenant croquant dedans, je regardais Elena qui ne s’était toujours pas servit, j’avalais vite ma bouchée.

« T’aimes pas mexicain ou tu m’en veux juste de t’avoir forcé à ne pas payer ? »

Manquerait plus que ça. J’avalais une gorgée de whisky, puis une autre, jusqu’à le rendre à nouveau vide. Mes derniers verres d’alcool avant aujourd’hui dataient d’il y a longtemps. Je plissais des yeux, m’accoudant sur le comptoir, me massant la tête d’une main. Regardant l’heure à nouveau. Si je voulais conduire, il valait mieux que j’arrête tout de suite...



Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Dim 8 Mar - 18:31




   


Léo & Elena
Would you like to be mine ?
J'ai pu voir un joli sourire sur le visage de mon ami lorsque je lui proposais de venir à la maison. Ce qui me fit sourire aussi, parce qu'évidemment il était et serait toujours le bienvenu chez moi. D'autant qu'il ne dérangerait pas Jeremy qui n'était pas souvent à la maison ces temps-ci. D'ailleurs je ne le voyais quasiment plus et ça me peinait beaucoup... Lorsque mon verre fut terminé, Léo l'attrapa et me prit par les épaules. Ce geste il avait souvent l'habitude de le faire mais je ne sais pas, là j'avais l'impression que ça me plaisait énormément. Non pas que d'habitude ça me déplaisait, mais ce n'était pas pareil, c'était différent là. Nous nous dirigions tous les deux vers le comptoir où il m'avait entraînée. Alors que j'avais plus ou moins fait comprendre à Léo qu'il n'était pas obligé de payer mon repas, il me fit bien comprendre que je n'avais pas le choix. "Ok je me rends alors." Dis-je en levant les mains en l'air comme si un flic me pointait avec son arme. Vraiment cette fin de journée était excellente, j'étais ravie d'être là avec Léo, loin de Mystic Fall's, loin de tous mes problèmes. Il m'avait rendu le sourire en un rien de temps depuis le début de l'après-midi. C'était ça le pouvoir magique de Léo. Il était capable dans toutes les situations de me rendre le moral et me faire à nouveau sourire voire même rire. Ce que personne dans mon entourage ne savait faire... J'étais vraiment chanceuse de l'avoir rencontré le jour de la rentrée à l'université. Sans lui ma vie ne serait pas pareille et surtout moins belle.

Je fus assez surprise de voir que Léo avait pas mal d'argent sur lui. Il avait fait un casse ou quoi ? Qu'importe je ne cherchais pas plus loin... Il donna son argent au barman qui nous apporta plusieurs plats à grignoter. J'étais tout de même gênée que mon ami dépense son argent pour m'offrir à manger alors que je pourrais très bien m'en passer. Surtout que la nourriture humaine n'a pas la même saveur pour les vampires. Sans attendre Léo se jeta presque sur la nourriture. Ce qui me fit sourire. La nourriture et lui, une grande histoire d'amour. Quant au barman il remplissait nos verres. J'attrapais le mien tout en le remerciant alors qu'il nous disait que c'était la maison qui offrait la boisson. Je bus une gorgée de mon verre alors que Léo me demandait si je n'aimais pas la cuisine mexicaine ou si je lui en voulais pour le fait qu'il ait payé. Je lui fis signe que non de la tête et reposais mon verre puis lui dis "Minute papillon, je ne suis pas aussi affamée que toi. Et non je ne t'en veux absolument pas. D'ailleurs merci." Lui dis-je en lui lançant mon plus beau sourire. Pour ne pas qu'il se pose plus de question j'attrapais une feuille de salade que je commençais à manger doucement puis pris un peu de viande. Je remarquais ensuite que Léo enchaînait drôlement vite les verres, contrairement à moi qui prenais le temps de savourer. Je pouvais remarquer qu'il commençait à se sentir mal et je ne pus m'empêcher de m'inquiéter. Je me penchais alors sur lui et posais ma main sur son épaule. "Léo ça va ? Tu te sens bien ?"


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : foxyfox75.


Dernière édition par Elena Gilbert le Lun 9 Mar - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Dim 8 Mar - 19:32


"Would you like to be mine ?"
Ft. Elena Gilbert


Un foutue migraine me martelait le crâne, quand j'entendis la voix d'Elena qui me parut comme... Lointaine. Je tournais la tête vers elle, clignant des yeux comme pour essayer de mieux la voir, sans succès. Impossible que l'alcool me fasses autant d'effets d'un seul coup, je n'en étais qu'à mon troisième verre. J'avais toujours bien tenu l'alcool et était rarement saoul, je n'était ivre seulement dans les cas où je voulais l'être. J'essayais de me convaincre que ce n'était que l'alcool, ma migraine soudainement survenue m’empêchant de réfléchir correctement. Je me vengeais donc sur mon tacos, lançant un faible sourire à Elena pour qu'elle arrête de s'inquiéter. Voyant que ça ne suffisait apparemment pas, je tentais donc de la rassurer en finissant mon sandwich, et ajoutais :

« C'est rien... Juste un peu trop d'alcool. J'ai perdu l'habitude dernièrement. Et je manque de sommeil. Ça t’embêterais de conduire ? »

Je ne me resservit pas à manger, me contentant de regarder Elena ne manger que quelques ingrédients par ci par là. Cette fille avait vraiment un appétit d'oiseau, je feint de grignoter moi aussi, maîtrisant mon mal de tête, pour ne pas trop inquiéter Elena. Mon appétit m'avais complètement quitter, n'arrivant plus à me forcer, je proposait à Elena de venir avec moi le temps de fumer une cigarette, peut-être que ça me ferait du bien. J'en allumais une, et avalais la fumée, adossé au mur du bar, je me surpris à me laissé glisser contre celui ci, me retrouvant finalement assis par terre. Je levais la tête vers Elena tout en crachant une deuxième bouffée de nicotine.
Je plissais des yeux avant de d’attraper sa main pour l'inciter à s'accroupir devant moi. Mes mains étaient froides et peu assurées dans leurs gestes, j’espérais quel mettrais ça sur le compte du fait qu'il faisait froid dehors. Je cherchais dans mes poches mes clés de voiture, une fois attrapées, je les déposais dans la main d'Elena dans un geste maladroit tout en marmonnant un désolé, et ajoutais :

« Tu étais vraiment sérieuse quand tu me disais que je pouvais dormir chez toi ? »





Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Dim 8 Mar - 20:43




   


Léo & Elena
Would you like to be mine ?
J'arrêtais instantanément de manger lorsque je remarquais que Léo ne se sentait pas bien. Il avait du boire trop vite ses verres ou alors il n'encaissait pas bien l'alcool, je ne voyais que ça comme explication plausible à son mal-être soudain. Il n'avait même plus l'air de voir bien clair, il n'arrêtait pas de cesser de cligner des yeux en regardant dans ma direction. Léo continuait de manger et essayait de me faire croire que ça allait mais je voyais bien que non. Je n'étais pas aveugle tout de même, surtout qu'en plus j'étais étudiante en médecine tout comme lui. Alors il ne fallait pas me la faire à moi. C'est alors que Léo me demanda si ça me gênait de conduire. Je lui fis un signe négatif de la tête pour lui faire comprendre que ça ne me gênait pas le moins du monde. Même si j'allais grandement galérer pour retrouver le chemin de la maison puisque sur tout le trajet je n'avais pas du tout fait attention à la route tellement j'étais en train de chanter et danser sur la musique qui passait à la radio.

Je me décidais en fin de compte à manger un peu de tout pour ne pas passer pour le genre de filles qui étaient anorexiques ou autre et qui ne voulaient surtout pas prendre un gramme. Au bout de quelques minutes Léo me demanda de l'accompagner dehors, le temps qu'il fume une cigarette. J'acceptais bien évidemment, ne voulant pas le laisser seul dans cet état. Je terminais mon second verre de Bourbon avant de sortir. Je n'aurais pas de mal à conduire puisque je n'étais pas ivre. Je fis un signe au barman qui nous regardait pour lui faire comprendre que je m'occupais de son ami. Il me fit un signe de remerciement alors que nous partions vers la sortie.

Une fois dehors Léo alluma sa clope et s'adossa au mur mais se retrouva vite fait assis au sol. Visiblement il avait bien du mal à tenir debout. Alors que je le regardais, Léo attrapa ma main et me fit comprendre que je devais me baisser à sa hauteur. C'est donc ce que je fis aussitôt. Il chercha quelque chose dans ses poches qui s'avéraient être ses clés de voiture. Il me les confia tout en s'excusant puis termina en me demandant si j'étais sérieuse lorsque je lui avais proposé de venir dormir à la maison. Je lui fis un sourire avant de lui dire. "Ce n'est pas la peine de t'excuser, ça arrive à tout le monde. Et oui j'étais très sérieuse, tu peux venir quand tu veux à la maison. Si tu veux rester cette nuit, il n'y a aucun souci." *Et au moins ça me permettra de garder un oeil sur toi au cas où...* Après quelques instants de silence je rajoutais "De toute façon mon petit frère ne sera sûrement pas encore à la maison, donc je serai seule..." Oui mon frère me manquait beaucoup, nous ne nous voyions plus aussi souvent qu'avant et la solitude me pesait énormément ces derniers temps. Je laissais mon ami terminer sa clope tranquillement. "Tu veux dire au revoir à ton ami avant qu'on parte ?" En attendant sa réponse je me surpris à repenser à quelques heures auparavant au moment où nous étions devant son ancienne maison et où il me racontait ses souvenirs. A ce moment là je l'avais trouvé terriblement sexy et j'avais eu envie de l'embrasser mais je m'étais retenue car j'étais perdue dans mes sentiments...


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : foxyfox75.


Dernière édition par Elena Gilbert le Lun 9 Mar - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Dim 8 Mar - 22:39


"Would you like to be mine ?"
Ft. Elena Gilbert


Elle avait l'air vraiment soucieuse, mes pensées étaient complètement brouillées et je me sentais vaseux. Je n'avais vraiment pas le courage de retourner à l'intérieur, j'étais comme... Exténué. Je me relevais en titubant légèrement, ma tête continuait de me faire mal, et des vertiges vinrent s'additionner à mes maux. Je n’arrêtais pas de me demander ce qui m'arrivais sans jamais trouver de réponse.

Je secouais la tête de gauche à droite en guise de réponse à sa question. Damian ne m'en tiendrais certainement pas rigueur si je ne lui disais pas au revoir, il avait très certainement du remarqué mon état. Nous rejoignîmes la voiture et elle m'aida à grimper à l'intérieur, je m'écorchais la main au passage mais préféra me taire et ne pas me plaindre, j'étais suffisamment un poids mort comme ça. J'attachais avec maladresse ma ceinture de sécurité, cherchant l'embout à plusieurs reprises. Quand elle entra à son tour dans la voiture, elle démarra presque aussitôt. La musique reprit, et j'avais la sensation que le son avait triplé de volume, me donnant la sensation que mon crâne se fendait en deux, je baissais le son, laissant un léger son de fond avant d'ouvrir ma fenêtre pour que le vent froid me garde éveillé. J'indiquais la route à Elena pour l'aider à sortir de la ville et atteindre l'autoroute. Je refermais ensuite ma fenêtre et posais ma tête contre la vitre glacée. Je dus m'endormir un moment puisque lorsque je me réveillais on arrivait déjà à Mystic Fall's.
Je me frottais le visage, me sentant encore faible mais également complètement perdu.

«  Elena ? »

J'émergeai complètement à sa vue, et me redressais sur mon siège tout en me maintenant ma tête encore douloureuse. On arrivait chez elle, ce qui voulait dire que j'avais dormi la quasi totalité du trajet, je me fendis à nouveau en excuses, et la remercia également, pour tout ce qu'elle faisait, j'étais décidément un boulet fini aujourd'hui.

Je descendis de la voiture après qu'elle se soit garer dans l'allée du garage de sa maison. Pourquoi fallait il que je soit dans cet état le soir où elle me permettait de dormir chez elle ?



Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Dim 8 Mar - 23:17




   


Léo & Elena
Would you like to be mine ?
Léo avait l'air d'aller de plus en plus mal et je me sentais vraiment mal pour lui. Il se releva avec bien du mal et ne marchait pas très bien. Il me répondit par un signe de tête qu'il ne voulait pas retourner à l'intérieur. Je m'empressais de me mettre debout à mon tour et d'aller l'aider à marcher jusqu'à sa voiture. Arrivée devant celle-ci je l'ouvris et fis monter mon ami sur le siège passager. Je fis le tour du véhicule afin de prendre le volant de celui-ci. Je montais et m'attachais seulement mes sens de vampire s'étaient réveillés parce que mon ami avait du se blesser en montant. Je me concentrais sur autre chose pour essayer de ne pas penser à l'odeur de sang qui envahissait l'habitacle. Afin de me distraire je mis directement le moteur en route ainsi que l'auto-radio et me concentrais sur les indications que me donnaient mon ami afin de rejoindre l'autoroute qui nous mènerait jusqu'à Mystic. Léo avait très vite baisser le son de la radio mais ça ne me gênait aucunement car grâce à mes sens sur-développés j'entendais très bien la musique, aucunement besoin d'appareils auditifs pour moi. Le vent s'engouffrant dans la voiture m'aida aussi à moins penser à l'appel du sang. De toute façon il était hors de question que je fasse du mal à Léo... Lorsque nous fûmes arrivés à l'entrée de l'autoroute Léo referma sa vitre et ne parla plus. Je jetais un coup d'oeil dans sa direction et remarquais qu'il était endormi. Je souriais puis reportais mon attention sur les panneaux autoroutiers.

Les deux heures de route me parurent beaucoup plus longues que lors du trajet aller. En même temps c'était normal, en partant je n'avais pas vu le temps passer alors que là je me devais de garder l'oeil sur la route et puis je ne pouvais pas faire la conversation au passager pour me passer le temps puisqu'il dormait à poings fermés. Bon au moins pendant ce temps-là il se sentait bien, c'était déjà ça de pris. Alors que je venais de franchir le panneau d'entrée de Mystic Fall's, j'entendis Léo qui se réveillait. Je ne fus donc pas surprise lorsqu'il prononça mon prénom. "Oui Léo ?" M'empressais-je de demander afin de savoir ce qu'il voulait. Je tournais la tête vers lui et visiblement il n'allait pas mieux. Je grimaçais tout en continuant de rouler jusqu'à chez moi. Quelques instants plus tard je me garais dans l'allée devant chez moi et coupais le moteur ainsi que l'auto-radio. Je me détachais et regardais Léo qui s'excusait. "Cesses de t'excuser Léo". Lui répondis-je en descendant de voiture et en attrapant mon sac que j'avais posé sur le siège arrière. Une fois que nous fûmes tous deux descendus je verrouillais la voiture puis fis le tour de la voiture pour attraper Léo par le bras et l'entraîner jusqu'à chez moi. Devant la porte d'entrée, je cherchais mes clés dans ma veste et les glissais dans le verrou puis ouvris la porte. Je fis entrer Léo et refermais derrière nous. Je posais ses clés de voiture sur le petit meuble à côté de la porte d'entrée. Je posais d'ailleurs juste à côté les clés de la maison après avoir pris soin de fermer la porte à clés. J'enlevais ma veste et l'accrochais sur le porte-manteaux. "Passe-moi ta veste je vais l'accrocher."  


   
(c) fiche:WILD BIRD. Gifs : foxyfox75.


Dernière édition par Elena Gilbert le Lun 9 Mar - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena] Lun 9 Mar - 0:38


"Would you like to be mine ?"
Ft. Elena Gilbert



Je me fis littéralement traîner par le bras jusqu'à sa porte d'entrée où elle me lâcha enfin pour chercher ses clés. J'entrais avec elle et observait les lieux pendant qu'Elena refermait la porte derrière elle. Je n'avais jamais eu l'occasion de rentrer chez elle, les rares fois où j'étais venu je n'avais pas passer le seuil de la porte, non pas qu'elle me l'interdisais mais plutôt parce que je la récupérais généralement en voiture et l'attendait donc à l'intérieur. Et je n'avais jamais osé m'inviter non plus.

Elle me demanda de me débarrasser de ma veste, et je m'empressais d'obéir, et la devança en accrochant moi même ma veste, me retrouvant donc tout près d'elle, ce qui fit battre mon cœur à tout rompre. Dieu que je mourrais d'envie de la prendre dans mes bras... Et de l'embrasser aussi. Je m'abstenu, comme à mon habitude, et me contenta de lui remettre une mèche de cheveux qui lui barrait le visage, en place et lui sourit.

Elle m’entraîna à sa suite dans sa chambre, un grand lit trônait au centre de la chambre, une coiffeuse lui faisait face, sur celle ci se trouvait tout un tas de photos accrochés dans l'encadrement du miroir. Dans un mélange de curiosité je me demandais si j'y trouverais mon visage. Je profitais du fait qu'elle soit partie dans la salle de bain pour y jeté un coup d’œil. Je fus ravie de découvrir qu'il y en avait plus d'une. Je me fis surprendre puisqu'elle venait de sortir de la salle de bain, vêtue de son pyjama, qui me fis rougir pour la je ne sais plus combientième fois. Je levais les mains en l'air comme pour me rendre en riant :

«  Je te jures que je farfouillais pas dans tes culottes ! »


Je me laissais tomber sur son lit, commençant à me demander où est ce qu'elle allait vouloir que je dormes. Ma tête me faisait moins mal, peut-être que j'avais juste besoin de repos finalement.



Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Would you like to be mine ? [Léo & Elena]

Revenir en haut Aller en bas

Would you like to be mine ? [Léo & Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» La mine de Poitiers : Toujours fermé !
» [ALERTE] Mine d'or de Péronne assiégée
» exploration (pv Mine de charbon)
» Crise de la mine
» 03. [Immeuble Hemmens/Catalano] The girl is mine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Falls Forever :: RP :: RP Terminés-