AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Je savais que l'on se retrouverait - Rebekah & Caleb -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Je savais que l'on se retrouverait - Rebekah & Caleb - Mer 22 Oct - 21:16

Je savais que l'on se retrouverait

Rebekah, Caleb -
crazy little thing called love


Je venais tout juste de passer le panneau de la ville. Première fois que je passais les portes de Mystic Falls, première fois aussi que je quittais Chicago... Pas de remords, pas de regrets, loin de là, plutôt de l'impatience. Car oui, Mystic Falls, je ne connaissais pas, mais pas du tout, jusqu'à ce qu'elle m'en parle et surtout jusqu'à ce qu'elle décide de s'y éterniser...
Rebekah... C'était pour elle que je faisais le trajet aujourd'hui, je m'étais même loué un meublé pour montrer que je ne partirais pas, du moins pas sans elle. On était bien à Chicago, mais il a fallu qu'il se passe je ne sais quoi dans sa famille pour qu'elle file sans me donner de date de retour. Je lui fais confiance, bien sûr, et même si ce n'est pas trop son caractère, j'aurais aimé qu'elle compte un peu plus sur moi, d'où ma présence aujourd'hui. Lui montrer qu'elle comptait pour moi, qu'elle pouvait compter sur moi et surtout la retrouver, tout simplement.

J'arrivais dans ce qui avait l'air d'être un centre-ville. Je n'avais pas mes affaires avec moi, j'avais préféré me les faire livrer directement à ma location, je savais très bien qu'une fois arrivé j'aurais eu la flemme de perdre mon temps à m'installer plutôt qu'à la chercher. C'était déjà la fin d'après-midi et j'avais envie de ne pas mettre des heures à la rejoindre. Impatient de voir sa réaction lorsqu'elle me verrait au pas de sa porte...
Je passais en revu les sms et mails que l'on s'était échangé après son départ, essayant de me rappeler si elle m'avait laissé une adresse. Mais je ne vis rien. Je ne sais clairement pas grand chose de sa famille, si ce n'est qu'elle est la seule fille, c'était un sujet tabou alors je n'ai jamais vraiment cherché à la lancer dessus. Puis sa famille m'importe peu, faut dire les choses telles que je les pense. Bref, ça ne m'avançait pas à grand chose. Alors j'y allais franco et arrêtais un passant.
Il parut d'abord suspicieux et désagréable mais ça ne m'empêcha pas de lui demander s'il pouvait m'aider à trouver la maison de la famille Mikaelson. J'eus un petit doute à son rictus lorsque je dis maison puis écoutais ses indications. Le remerciant rapidement je le laissais poursuivre sa route pour remonter sur ma bécane et suivre la route qu'il m'avait indiqué.

Après plusieurs minutes voilà que j'étais un peu à l'écart de la ville, à remonter une allée qui menait à ma destination apparemment. C'est une fois que je vus la demeure que je compris le rictus du mec lorsque j'avais dit maison. C'était loin, très loin d'en être une. C'était carrément un manoir... Bon, une chose de plus que je peux rajouter aux peu de choses que je sais de la famille de Bekah, c'est des riches...
J'arrêtais ma moto en haut de l'allée, continuant de faire courir mon regard sur la devanture du manoir, bizarrement il n'était pas très chaleureux... en même temps c'est pas trop mon style donc ça expliquait peut-être cette impression. Je rabaissais rapidement mon regard sur la porte d'entrée pour y sonner. Ce n'est qu'une fois cela fait que je me mis à espérer ne pas tomber sur l'un des membres de la famille Mikaelson plutôt que Bekah... Non pas que je sois gêné ou quoi, mais plutôt parce que j'aurais clairement pas sut quoi leur dire, après tout, je sais même pas si elle leur a parlé de moi...
made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Je savais que l'on se retrouverait - Rebekah & Caleb - Mer 22 Oct - 22:51

Rebekah Mikaelson & Caleb A. River
Je savais que l'on se retrouverait


Enfin un peu seule. Après toute les retrouvailles que je venais de vivre un peu de solitude ne fait pas de mal. Bien sur j'avais été heureuse de revoir Caroline, Elijah et Hayley. Un peu surprise de la visite tardive de Stefan. Mes retrouvailles avec Klaus ne s'était pas aussi mal passé que je l'aurais pensée et enfin j'avais rencontré la plus belle, la plus charmante et adorable : ma nièce Hope. Avec tout ça j'avais comme même eu un peu de temps à moi pour faire les boutique et prendre des nouvelles de Caleb. Il faudrait d'ailleurs que j'aborde le sujet avec mes frères. Je ne doutais pas de la réaction d'Elijah, il serait bien entendu ravi que je sois heureuse et amoureuse, néanmoins il plaindrait énormément le « pauvre homme » qui devra me supporter. J'étais par contre beaucoup moins sur de celle de Klaus, vu le nombre de fois ou à ses yeux un homme ne me méritait pas et que c'est par conséquent une excellente raison de lui arracher la tête, le cœur, les couilles … ou alors de me planter bien soigneusement une dague dans le cœur avant de me laisser pourrir des décennies dans un cercueil miteux ! En plus celui là j'y tiens vraiment ! Notre histoire avait beau être assez récente, il n'empêche qu'entre lui et moi régnait une confiance aveugle. Je savais qu'il avait vécu certaines chose, vu les cicatrices sur son corps, et qu'il lui faudrait du temps pour me raconter son passé tout comme il ne me parlais jamais ou rarement de ma famille, qui comme tout le monde le sais, est unique en son genre ! Mais quand Elijah m'avait appelé un soir pour me demandé de retourner à Mystic Falls, Caleb m'avait laissé partir sans me demandé plus d'explication.

La maison totalement vide, j'en profitais pour appeler Caleb afin d'avoir de ses nouvelles et aussi d'entendre sa voix ! J'avoue que si j'avais une vie et une famille « normale », je n'aurais pas hésité à le mettre dans ma valise. Mais voilà je fais partie de la famille originelle, un de mes frère est un hybride, ma nièce est née miraculeusement après qu'il est tiré vite fait son coup avec une louve et bien entendu qu'avec mes frère nous somme plus vieux que Jésus ! Enfin bref ! Je me jetais sur un canapé en composant son numéro. Pour une fois que je n'ai pas besoin de me cacher ou de partir de la maison avec ces oreilles de vampire qui traînent partout pour garder un minimum de vie privée, j'allais pas hésité à en profiter. Alors que j'attendais qu'il réponde, je tombais sur le répondeur. Étrange ! Lui qui ne rate jamais un de mes appels Bon je l'appellerais plus tard. A peine avais-je posé mon téléphone que j'entendis un moto prendre le chemin menant au manoir. N'attendant aucune visite, j'en déduisais qu'il devais s'agir d'une visite pour l'un de mes frères qui, bien entendu, se trouvait ailleurs. J'avais dans l'idée de faire ma garce et de laisser le pauvre homme sonner mais aller savoir pourquoi je me rendis à la porte bien avant qu'il ne gare sa moto.

Entendant enfin les pas du visiteur approcher de la porte, j'ouvris cette dernière en grand avant de lâcher avec mon plus grand mépris : «  Ni Elijah ni Klaus ne sont là alors qui que vous soyez passer votre chem... » Je m'arrêtais net en plein milieu de ma phrase en reconnaissant l'homme devant moi. Car contrairement à ce que je pensais, personne n'était là pour Elijah ni pour Klaus ! Non la personne devant la porte était là juste pour moi ! Je restait complètement étonné sur le pas de la porte. Je sautais dans les bras de Caleb, ayant soudainement retrouvé l'usage de mon corps, pour être sur qu'il n'était pas une illusion ou un mauvais tour de magie. Mais non il n'en était rien. J'avais vraiment devant moi l'homme que j'aimais !

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Je savais que l'on se retrouverait - Rebekah & Caleb - Mer 22 Oct - 23:25

Je savais que l'on se retrouverait

Rebekah, Caleb -
crazy little thing called love


J’étais enfin arrivé et il me tardait de retrouver Bekah. Franchement, je crois que de toutes mes années de vie j’ai jamais autant accroché à une fille comme c’est le cas actuellement avec Rebekah. Pourtant on sort ensemble depuis peu de temps, mais je ne sais pas, elle a quelque chose qui la différencie de toutes les autres. D’ordinaire je ne sors pas avec les filles, je n’ai pas de copines à proprement parlé, mais avec Bekah j’avais changé, clairement j’avais revu en totalité ma manière d’être en couple. Et ça m’avait fait du bien. Il faut dire qu’une fois que je l’ai rencontré, je savais qu’il était hors de question que je vois cette jolie demoiselle au caractère des plus plaisants au bras d’un autre que moi. Toujours empli d’assurance et pourtant avec elle, jusqu’à ce qu’on soit définitivement en couple, j’avais l’impression de perdre tous mes moyens…
Je donnerais la lune à Caroline pour la remercier de cette rencontre, parce qu’il faut le dire, je n’ai jamais été autant attaché à une femme auparavant, l’amour c’était plus un mythe qu’autre chose à mes yeux. Mais pas avec la jolie blonde. Je m’en étais d’autant plus rendu compte lorsqu’elle avait dû s’absentée, devenant addict de ses appels et nouvelles, mes potes se moquant de moi, ne m’ayant jamais vu comme ça avant. Bref, elle m’avait changé, c’était certain. Je tenais à elle, c’était encore plus certain. Je m’en rendis d’autant plus compte lorsqu’elle ouvrit d’un coup la porte alors que j’allais frapper.

J’eus un petit moment de surprise où il me fallut quelques secondes pour réagir. Apparemment elle aussi, du moins lorsqu’elle se rendit compte que c’était moi qui étais en face d’elle. J’eus un sourire, à la fois amusé par cet élan de mépris qui s’était transformé en un quart de seconde en surprise. Prenant le premier la parole je ne quittais pas mon sourire, la contemplant et appréciant le voir de nouveau en chair et en os devant moi, m’avançant un peu plus vers elle en disant :
«  Elijah et Klaus… Pas communs comme prénoms... Deux de tes frères je présume ? A peine arrivé et j’ai déjà le droit à des infos ! » Ajoutais-je en ponctuant ma remarque d’un clin d’œil. La surprise passée laissa place à la joie dans son regard, joie qui ne pouvait faire autre chose que me contaminer lorsqu’elle sauta à mon cou. Je l’enlaçais, appréciant d’autant plus de la sentir contre moi après tant de temps à ne pas pouvoir le faire. Enfouissant ma tête dans le creux de son cou pour apprécier son odeur enivrante, une de mes mains se perdant à caresser ses cheveux, la seconde la maintenant contre moi. J’avais bien fait d’entreprendre ce petit voyage à Mystic Falls finalement…

Je la gardais serrée contre moi quelques instants, rattrapant toutes ces étreintes qu’on n’avait pas pu se faire pendant son absence. Puis je relevais la tête, la reculant légèrement sans pour autant ôter ma main de ses hanches, je contemplais son visage quelques secondes et il suffit que mes yeux tombent sur ses lèvres pour automatiquement venir l’embrasser. Caressant sa joue de mon pouce tout en continuant de prolonger notre baiser. Comment y résister ? Comment lui résister ? Personnellement je n’y parvenais pas, surtout après tant de temps d’abstinence ! Presque à contrecœur je parvins finalement à détacher mes lèvres des siennes. Valait mieux que je me calme on ne sait jamais si l’un de ses mystérieux frères débarquaient ça risquait de ne pas le faire… Je me mis à la fixer de nouveau avant de briser le silence qu’avait engendré notre élan de tendresse :
« Tu l’auras deviné j’imagine, tu m’as un petit peu manqué… » Dis-je sur une tonalité taquine. La vérité ? Elle m’avait beaucoup manqué, certes, mais elle le devinera toute seule, je n’en doute pas. Puis je fis un léger signe de tête en montrant l’intérieur de ce manoir qui ressemblait plus à un musée à mes yeux. « Je ne dérange pas j’espère ? J’ai un peu décidé de débarqué sur un coup de tête… » Ajoutais-je sans trop la fixer sachant qu’elle lirait dans mon regard que c’est simplement parce qu’elle me manquait, que je ne supportais pas de la savoir si loin que j’avais décidé de la rejoindre ici.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Je savais que l'on se retrouverait - Rebekah & Caleb - Sam 13 Déc - 17:13




Je savais que l'on se retrouverait
Rebekah & Caleb
 
Mon dieu, me retrouver dans ses bras après tout se temps sans le voir, c'était juste waouh ! Quand il posa ses lèvres sur les miennes pour un baisé passionné, ma peau me picotait de partout et un chaleur se répandais dans mon corps à chaque endroit ou il me touchait, de ses lèvre sur les miennes, sa main sur ma joue, son autre main sur ma hanche. Cet homme était pire qu'une drogue pour moi, je n'avais jamais ressenti un tel besoin en 2000 ans, malgré toutes les histoire que j'avais connue. J'avais décidé de ne pas partir avec lui ayant peur de la réaction de mes frères enfin plutôt de celle de Klaus, mais une chose était sur maintenant que j'étais contre lui, je ne pourrais le laisser partir loin de moi. Alors qu'il s'écartait de moi alors que j'en aurais voulu encore plus il laissa comme même sa main sur ma hanche ! Ouf !

Me souvenant de sa remarque avant qu'il ne me fasse perdre mes moyens, je ne trouvai rien d'autre à lui dire «  Mes parents aimaient beaucoup les prénoms viking. D'où ces noms assez étranges. » En soit ce n'est pas un mensonge, il n'est pas non plus obligé de savoir que mes frères et moi sommes nés à la période viking. J’eus un petit sourire quand il me dit que je lui avait manqué ! Si seulement il savait à quel point lui aussi ! Le voyant regarder l'intérieur de la maison qui n'avait absolument rien a voir avec son petit appartement à Chicago, je lui proposais d'entrer, lui attrapant la main qu'il gardait sur moi pour le conduire dans le salon.

Heureusement qu'Hayley et Hope n'étaient pas vampire, ça nous permettait d'avoir un frigo bien remplit par autre chose que des poches de sang. Alors qu'il semblait regarder de partout les œuvres d'art qui ornaient le sol, les murs et le plafond, je me mis à chercher une bonne excuse pour avoir autant d'antiquités ici. Klaus revendeur d'œuvres d'art .. Non ! Elijah oui lui avec ses costumes et ses petites manies marcherait ! Ça m’embêtais de devoir trouver des histoires mais je ne voulais pas qu'un homme comme Caleb soit entaché par cette vie remplie de meurtres, de sang et créatures surnaturelles. Si je pouvais lui éviter de tomber là dedans. Malheureusement à Mystic Falls, refuge de dents pointu, meutes de chiens et sorcières bien aimées ça n'allait pas être facile.

Bien sur que je suis heureuse de te voir ! Mais tu aurais du me prévenir que tu venais ! Non pas que la surprise ne me plais pas ! Tu as un endroit ou dormir ?

Oulaaaaaaaaaaaa Bekah on se calme si il ne pensait pas qu'il se passe quelque chose d'étrange, cette avalanche de phrases inutiles allait le mettre sur la voie. Bien entendu il faudrait absolument qu'il parte avant le retour de Klaus, je ne tiens pas à ce que cet hybride colérique repeigne le mur avec le sang de Caleb, car cette fois ci c'est sur j'enfoncerais moi même un pieu en cène blanc dans son cœur de pierre !

Désolé je suis un peu sous le choc, je m'attendais vraiment pas à te voir ! C'est pour ça que tu n'as pas répondu à ton téléphone … En même temps sur ta moto ça doit pas être facile. Tu veux quelque chose à boire ?

Et voilà que je recommence … Bon sang, j'espère qu'il prendrait se malaise comme la surprise et le bonheur de le voir ici ! J'espère qu'il le prendra comme ça !

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Je savais que l'on se retrouverait - Rebekah & Caleb - Sam 13 Déc - 18:58

Je savais que l'on se retrouverait

Rebekah, Caleb -
crazy little thing called love


Je ne m’étais pas fait prier et l’avais embrassé dès que mon regard entra en contact avec ses lèvres. Elle m’avait manqué et je savais que c’était réciproque, ou plutôt je le sentais. Elle aussi était avide de baisers et d’étreintes, j’avais craint être le seul autant en manque d’elle, de nous mais j’étais rassuré en découvrant que mes craintes étaient loin d’être fondées, elle était dans le même état d’esprit que moi. Moi qui avais quelque peu redouté sa réaction en me voyant débarquer à l’improviste j’étais désormais carrément rassuré et fier d’avoir eu cette idée, de ne pas l’avoir laissée plus longtemps, d’avoir quitté Chicago sur un coup de tête et de venir crécher ici quelques temps, aussi longtemps qu’elle le désirerait. Je n’ai jamais été très sérieux avec les femmes, à vrai dire, Bekah est la première à laquelle je donne autant, je fais autant, je ressens autant. Je n’avais jamais été romantique mais je ne pouvais me passer de voir son regard pétiller toujours sous l’effet du choc de ces retrouvailles aménagées.
Je mis fin à notre baiser, nos souffles chauds et saccadés toujours entremêlés alors que je prenais la parole, essayant de garder au mieux mon sang-froid pour ne pas l’embrasser de nouveau et m’enivrer d’autant plus d’elle, de réellement rattraper toute cette affection qui m’avait manqué lors de son absence, et ce même si je ne l’avais jamais avoué à voix haute.

J’écoutais l’explication qu’elle me fournit sur l’origine des prénoms de ses frères, enfin je ne l’écoutais que d’une oreille, le son de sa voix suffit de nouveau à me faire perdre ma concentration et me focaliser de nouveau sur ses lèvres pulpeuses qui ne demandaient qu’à être embrassées un peu plus. Je lui montrais alors l’intérieur de la maison, préférant occuper ailleurs mon regard pour ne pas l’embrasser de nouveau sachant que si je continuais à la fixer ainsi alors je ne saurais m’arrêter. Elle attrapa ma main pour me mener à l’intérieur de ce qui ressemblait d’autant plus à un château une fois qu’on passa la porte. J’entremêlais automatiquement mes doigts aux siens, affirmant cette étreinte, pas décidé à la lâcher ne serait-ce qu’une minute maintenant que je l’avais retrouvée.
On arriva dans une très grande pièce, pièce que je devinais être le salon vu l’aménagement, pièce qui faisait plus de trois fois mon appart minable de Chicago, à voir ça je commençais vraiment à me demander comment elle faisait pour être avec moi qui malgré la tune que me rapporte ma boîte préfère dépenser pour les autres plutôt que pour moi et donc vis comme si j’étais encore dans une situation précaire… Mon regard courait sur les murs en me demandant bien ce que pouvaient faire les Mikaelson pour avoir amassé autant d’argent… Peut-être des riches héritiers, qui sait. N’empêche que je laissais échapper un sifflement impressionné devant l’ampleur de la pièce.
« Et bien… moi qui voyait mon appart comme un palace… » Murmurais-je en me sentant déjà un peu perdu même si je n’avais vu qu’une seule pièce du manoir. J’arrêtais mon exploration visuelle lorsque Rebekah se remit à parler, reportant de suite toute mon attention sur elle. Elle me reprocha de ne pas l’avoir prévenu, j’allais rétorquer mais elle ne me laissa pas le temps, enchaînant les remarques et finissant par une question qui me fit froncer les sourcils, sans même prendre le temps de reprendre son souffle. Bien sûr j’avais prévu, je n’allais pas m’inviter chez elle et surtout chez sa famille mais il n’empêche que je m’étais attendu à autre chose… Je laissais ça de côté, sachant qu’avec Bekah il valait mieux que je ne m’attende à rien, elle cessa de parler un court instant avant de reprendre en s’excusant. Je n’aimais pas la voir s’excuser, je ne sais pas je n’aimais juste pas ça.

J’encadrais alors son visage fin et pâle de mes mains alors qu’elle repartait dans un monologue déchaîné. « Hey, hey, hey, ne t’en fais pas j’ai prévu un endroit pour dormir, je n’allais pas m’imposer chez ta famille sans même les connaître. » Je fronçais les sourcils, prenant un léger air suspicieux avant d’ajouter : « C’est vraiment la surprise ou tu as un amant qui est caché dans ta chambre… » Bien sûr je la taquinais, mais elle avait l’air si tendue, voire inquiète sans que je ne comprenne vraiment pourquoi que je préférais la détendre plutôt que de l’accabler de questions qui ne la mettraient pas plus à l’aise. Caressant automatiquement sa joue je rajoutais une dernière phrase espérant qu’elle s’apaiserait un peu plus : « Je n’étais pas sûr que tu me laisse venir si je te prévenais à l’avance, alors j’ai préféré ne pas te laisser le choix… » Ajoutais-je avec un sourire en coin avant de déposer un nouveau baiser sur la commissure de ses lèvres. Elle me demanda si j’avais envie de boire et j’opinais : « Je prendrais la même chose que toi, j’imagine que vu ton château tu dois avoir de l’alcool que je ne connais même pas… »

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je savais que l'on se retrouverait - Rebekah & Caleb -

Revenir en haut Aller en bas

Je savais que l'on se retrouverait - Rebekah & Caleb -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» VOLDEMORT SI TU SAVAIS TES HORCRUXES TES HORCRUXES VOLDEMORT SI TU SAVAIS TES HORCRUXES OU ON SE LES METS !!!!
» Je savais que tu allais aimer! Feat Xia Min ♥
» Tu savais que les dauphins sont en fait des requins gay ? - Gabriel N. Owlens
» Je savais bien que tu finirais par me trouver. {PV les élus}
» Rebekah Mikaelson ▲ I`ve spend my whole life hating and loving my brother with equal measure.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Falls Forever :: RP-