AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Deux personnes discutent : c'est une rencontre (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Deux personnes discutent : c'est une rencontre (pv) Ven 5 Sep - 13:38

Je souris parce que je pense que si l'on cache sa souffrance elle disparaît. Et dans un sens, c'est vrai : elle est invisible donc elle n'existe pas, puisque nous vivons dans le monde du visible, du vérifiable, du matériel. Ma douleur n'est pas matérielle ; elle est occultée.
the devil on red dress. ♡
ariel avait encore travaillé tard cette nuit... Elle jeta un coup d'oeil à sa montre. Elle affichait quatre heures trente du matin. La sorcière novice en la matière commença à chercher son portable pour envoyer un sms à son amie de l'université. Erika devait flippée de ne pas l'avoir vu rentrée. Appuyant sur la touche appel, le numéro de son amie s'afficha et se composa automatiquement. Personne ne décrocha. Ariel soupira et laissa un message: « erika c'est moi y a un coup de feu important au grill et je viens seulement de sortir. ne flippe pas je rentre en bus. bisous.  ». Composant un message, par sécurité, elle se rendit compte que l'air était plus froid qu'elle ne s'attendait. Un petit soupçon de panique la saisi car elle n'aimait pas traînée dans les rues à cette heure là. Les sadiques et pervers pouvaient sortir à n'importe qu'elle heure et elle serait incapable de se défendre. Bref ce n'était pas vraiment le moment de penser à ce genre de chose. Resserant son gilet blanc autour de ces épaules, elle contourna son lieu de travail elle avança dans les ténébres de la nuit.





Dernière édition par Ariel D. Johnson le Dim 7 Sep - 12:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Deux personnes discutent : c'est une rencontre (pv) Ven 5 Sep - 17:57

Deux personnes discutent: c'est une rencontre▲ Ariel D. Johnson & Elijah Mikaelson ▲ Centre-ville ▲  
Two Strangers

Voilà quelques semaines que je m’étais absenté de Mystic Falls pour régler quelques affaires à l’extérieur de la ville. Plusieurs semaines et voilà que j’y remettais les pieds, n’ayant prévenu que Rebekah et Faith dont je suivais tout particulièrement l’évolution. Mais même si je ne m’étais absenté très longtemps j’imaginais que beaucoup avait dû se dérouler. Du moins c’est ce que je m’imaginais alors que je passais les limites de la ville. Il était tard, ou plutôt tôt qui sait… Il n’y avait personne dans les rues si ce n’est les traîneurs et ceux qui ont un peu trop poussé sur la bouteille. Mais mon allure froide les décourageait de venir m’importuner. Tant mieux je n’avais pas envie d’user de mon hypnose ce soir, je n’avais qu’un seul souhait rentrer et me délecter d’un verre de sang pour m’apaiser après ce voyage.
Je  desserrais mon nœud de cravate et remontait les manches de ma chemise en voyant l’heure. Quatre heures trente… J’imaginais que le manoir devait être calme, peut-être trouverais-je Kol et Klaus en plein débat, j’imaginais que Bekah devait être de sortie à moins qu’elle ne m’attende comme je l’avais prévenu de mon retour. Ces quelques semaines loin de la tourmente familiale avaient été étranges, presque trop calme dirais-je…

Je passais dans les rues, regardant distraitement les quelques traînards tardifs. Mais alors que je passais dans une rue perpendiculaire je vis sur le trottoir d’en face une jeune fille. Une étudiante à en juger par l’âge qu’elle semblait avoir, elle ne semblait peu rassurer d’être ainsi seule à se promener le soir. Ce n’était en effet pas une bonne idée et ce même si Mystic Falls est plus connue pour ses dangers surnaturels qu’humains…
C’est alors que j’aperçus un homme, un de ces alcooliques pervers, il l’a regarda passer devant lui avant d’entreprendre de la suivre en la hélant et sifflant. Je levais les yeux au ciel dans ce spectacle pitoyable auquel il s’offrait mais voyant l’inquiétude de la jeune fille je ne pouvais non plus rester de marbre et continuer mon chemin comme si rien de tout ça ne s’était déroulé. J’arrivais donc à leur hauteur et alors que l’homme allait poser l’une de ses mains sales et grasses sur l’épaule de la jeune fille pour l’arrêter je lui attrapais le poignet et le plaquer contre le mur de briques.

« Tu vas t’excuser d’avoir importuner cette jeune fille et aller traîner ailleurs d’accord ? »

Dis-je d’une voix froide. Je n’avais même pas besoin d’user d’hypnose, mon regard, la tonalité de ma voix et la force de ma poigne le faisaient déjà trembler sur ses pauvres jambes. Il s’excusa en bégayant avant de s’enfuir à toutes jambes lorsque je relâchai la pression sur son poignet. Je me tournais alors en direction de la jeune fille et lui adressais un sourire rassurant :

« Ce n’est pas très prudent de se promener aussi tard de nuit, vous n’avez rien ? »
 
© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Deux personnes discutent : c'est une rencontre (pv) Sam 6 Sep - 21:54

Je souris parce que je pense que si l'on cache sa souffrance elle disparaît. Et dans un sens, c'est vrai : elle est invisible donc elle n'existe pas, puisque nous vivons dans le monde du visible, du vérifiable, du matériel. Ma douleur n'est pas matérielle ; elle est occultée.
the devil on red dress. ♡
ariel continuait d'avancer dans les ténèbres de la nuit qui semblaient vouloir l'engloutir comme un met délicat.  Pourquoi être autant effrayé par une rue comme celle ci? Sûrement parce que depuis le coup de feu qu'il y avait eu au bar, elle n'était jamais rentrée seule.  Peut être avait elle tout simplement passer son temps à être ramener par quelqu'un.  Mais ce soir en l'occurrence cela n'allait pas être le cas. La rue était calme. Même le bruit du vent n'était pas assez fort pour être entendu. La sorcière novice entendait le bruit de sa respiration. Alors qu'elle débouchait sur une petite ruelle elle passa devant quelques hommes éméchés. Un semblait particulièrement attiré par elle et l'angoisse la saisi. Ariel était une femme peu sûre d'elle à la base. Elle ne faisais pas confiance et cherchait rarement  la bagarre. Tout du moins c'était ainsi que sa petite cousine la voyait.  Et Ariel n'avait jamais chercher à la contredire. L'homme titubant.  Son corps tout entier sentait l'immonde odeur de l'alcool datant d'aù moins deux jours.  Il vint à sa hauteur et la jeune femme essaya d'esquiver cela. Elle ne faisait pas attention à ce qu'il y avait à côté.  Son coeur bat tait fort. Ses mains tremblaient..elle cherchait un sortilège pour se protéger mais son esprit était comme mis en pause. Alors qu'elle allait ouvrir la bouche et qu'elle cherchait à se dégager de son étreinte, un homme tel batman à pied , sorti de l'ombre et vint à sa rencontre. Il la sauva de cet ignoble individu. Ariel n'en revenait pas quand type qu'elle ne connaissait pas qui ne la connaissais pas puisse être capable de venir la défendre.  Tremblante et frissonnant de peur; elle cherchair à reprendre sa respiration tant bien que mal. Une fois l'homme hors de son champ de vision elle se sentir mieux. L'inconnu ; le mystérieux inconnu lui fit remarquer qu'il n'était pas prudent de se promener seule dans les rues. .. Mu par un acte sans arrière pensée; elle se jeta dans ses bras et le remercia comme si sa vie était encore en danger.   « merci infiniment de ce que vous venez de faire pour moi! Je finissais de bosser et vous m'avez limite sauver la vie! Pardonner ma réaction   ». Bon Ariel était peut être pas une super sorcière ; normal elle débutait dans la magie mais grâce à ce genre de scène elle se promis de faire plus attention à l'avenir. Elle décida de se présenter à lui : 《 je m'appelle Ariel Johnson et vous êtes?》





Dernière édition par Ariel D. Johnson le Lun 8 Sep - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Deux personnes discutent : c'est une rencontre (pv) Dim 7 Sep - 17:42

Deux personnes discutent: c'est une rencontre▲ Ariel D. Johnson & Elijah Mikaelson ▲ Centre-ville ▲  
Two Strangers

Mystic Falls n’a jamais été un lieu de tout repos, ces quelques dernières années en sont la preuve parfaite. Le surnaturel y pimente de la vie de tout un chacun que l’on soit conscient ou non de la réalité de cette cité. Cela rendait la ville vivante d’un côté mais aussi lassante. La cité de mon enfance avait bien changée aujourd’hui. Les hommes avaient changés et j’étais bien loin de voir ça d’un bon œil ou avec respect. Ils étaient pathétiques, vulgaires, violents, manquant de bonnes mœurs, de galanteries et de savoir-vivre. Je ne regrettais en rien être né il y a de ça plus de mille années, temps où respect et honneur faisaient partie entière de nos êtres et non pas des termes complexes dont on se doit de chercher définition dans un dictionnaire…

Mais je n’étais en rien similaire à ces hommes, voilà pourquoi je ne laissais pas cette jeune fille seule face à l’alcoolique et pourquoi je décidais plutôt de lui venir en aide. Elle restait muette, affolée, apeurée.  Est-ce donc à ça que sont contraintes les femmes de nos jours ? A subit la rudesse des hommes ? Je trouvais ça bien triste et injuste, c’est pourquoi la vois ainsi bouleversée me plaisait d’autant moins. Si bien que lorsque dans un élan d’effroi et de soulagement certainement elle se jeta dans mes bras je ne la rejetais pas, n’en étais même pas surpris, après tout, cela devait la rassurer alors j’en faisais autant que je pouvais restant décent bien sûr.

« C’est fini, il n’est plus là et ne vous importunera plus… »

Puis elle releva la tête pour me remercier. Je fronçais les sourcils à ce qu’elle ajouta à la suite. On laissait donc les jeunes filles travailler si tard ? Ce n’était vraiment pas responsable… Pas avec la dégradation de ce monde social. Je rétorquais pour lui assurer que c’était normal et qu’elle n’avait ni à me remercier ou se faire pardonner :

« Vous n’avez pas à me remercier, je ne pouvais pas continuer ma route et laisser passer cela. Et vous n’avez pas à vous excuser non plus, rassurez-vous. »

Ajoutais-je avec un sourire sincère et réconfortant pour qu’elle retrouve son calme et ne tremble plus comme elle le faisait actuellement, répercussion du choc et de la peur sur ses nerfs. Elle se présenta alors et je ne tardais pas à en faire de même :

« Elijah Mikaelson, ravi de faire votre connaissance Ariel. »

Puis je regardais la rue sombre, l’oreille tendu  pour entendre que malheureusement l’homme qui avait voulu s’en prendre à elle n’était pas le seul à traîner dans les rues le soir. Alors je fixais de nouveau la demoiselle :

« Il serait peut-être plus sage que je vous raccompagne ? On ne sait jamais, vous pourriez rencontrer d’autres hommes mal intentionnés… »
© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Deux personnes discutent : c'est une rencontre (pv) Lun 8 Sep - 19:17

Je souris parce que je pense que si l'on cache sa souffrance elle disparaît. Et dans un sens, c'est vrai : elle est invisible donc elle n'existe pas, puisque nous vivons dans le monde du visible, du vérifiable, du matériel. Ma douleur n'est pas matérielle ; elle est occultée.
the devil on red dress. ♡
Ariel était encore en train de trembler comme une feuille face à ce qu’il venait de se passer. Elle se sentait tellement ridicule d’avoir été défendu par un parfait inconnu ! Comme si elle n’en était pas capable. Pourtant oui c’est vrai, elle n’en aurait pas été capable. La peur l’avait complètement paralysé. D’habitude, elle réussissait à gérer ce genre de situation sans le moindre problème ! Enfin d’habitude, elle ne se faisait pas accoster de cette manière et savait les remettre gentiment à leur place. Mais pour le coup, elle n’avait pas réussi… L’inconnu avait fait preuve d’un tel acte de bravoure et d’audace qu’elle avait eu besoin de se serrer contre lui pour être sûre qu’il était bien réel et qu’il n’allait pas la laisser planter ici. Mais à vrai une autre idée la traverser. Et si lui aussi était comme cet odieux personnage ? Un bref coup d’œil à sa personne, suffit à dire à la jeune femme qu’elle se plantait lourdement. Il avait l’air de tout sauf d’un pervers. Il dégageait une telle force et une telle aura, qu’elle se sentit à l’aise et en sécurité avec lui. « Combien d’autre aurait agi comme vous l’avez fait ? Certes il est parti parce que vous vous êtes interposez mais si vous ne l’aviez pas fait je ne sais pas où je serais maintenant. » Serrant encore plus son gilet blanc à la base mais qui était aussi sale que les mains du pervers qui l’avait importuné, elle sentit une terrible nausée l’envahir… L’odeur de la saleté et du tabac froid mélangé semblait être incrusté dans les moindres recoins de sa peau. « Peu de monde aurait agi ainsi ! Maintenant quand ce genre d’évènement arrive les gens détournent le regard… Comment puis-je vous remerciez ? » lui demanda –t-elle désireuse de le remercier. Il ne lui répondit pas tout de suite, et se présenta « Enchantée de faire votre connaissance Elijah. Votre prénom est peu courant. vous n’êtes pas du coin! » Non pas que cela était un interrogatoire. Ariel était plutôt du genre inverse mais ce prénom et la manière dont l’homme le prononça avait quelque chose de mystérieux. Quand il lui proposa de la raccompagner chez elle, se sentit comme si elle avait encore quinze ans et qu’elle devait attendre son père pour aller en boite « Je suis une grande fille vous savez je pense pouvoir gérer maintenant. Mais ne prenez pas cela comme de l’ingratitude bien au contraire ! Seulement j’estime que vous en avez déjà fait beaucoup» Elle eut une idée et lui proposa rapidement « Et si je vous invitais à boire un café? C'est vrai qu'il est tard mais il doit bien rester un petit café dans le coin qui est ouvert! Ah moins que vous n’alliez quelque part. » La rouquine avait perdu la notion du temps et ne se doutait qu’Elijah devait être attendu quelque part.



Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Deux personnes discutent : c'est une rencontre (pv)

Revenir en haut Aller en bas

Deux personnes discutent : c'est une rencontre (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pique nique entre deux chemins...
» Une pizza pour deux ? [Mickaël]
» Condamnation de meurtriers de Jacques Roche
» [ Mini-Scénario] Balai Furtif
» Libérés !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Falls Forever :: RP-