AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

La méfiance est de mise // Ft Erika

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: La méfiance est de mise // Ft Erika Lun 1 Sep - 20:37

La méfiance est de mise



La vie pouvait être tellement compliqué. La vie. Pouvons nous vraiment appeler ça la vie lorsque nous étions mort depuis plus d'une centaine d'année ? Depuis plus de 165 ans exactement. Pouvons nous vraiment appeler ça la vie, lorsque à une période de sa vie, la seul raison qui vous a poussé à vous lever le lendemain matin était la mort ? La mort de tout ces gens que vous alliez tuer délibérément, par envie. Non, on ne pouvait pas appeler cela une vie. Du moins, Stefan ne le pouvait pas. Il n'aimait pas vivre avec l'idée d'avoir tuer tant de gens, il ne pouvait pas vivre avec la mort de sa meilleure amie sur la conscience. Il ne pouvait pas vivre avec tout cela. Et pourtant, il avait la chance de vivre, chaque jour un peu plus, avec des malheurs comme de la joie. Il fallait savoir vivre avec le bon coté des choses, avec les personnes, qui savait vous donner envie de vous battre chaque jour un peu plus, et affronter la vie, quoi qu'elle nous réserve. Et c'était peut dire, parce que la vie avait réservé bien des surprises à Stefan. Des surprises qu'il n'aurait pas cru possible, et pourtant, dans un monde peuplé de vampire, sorcière et loup garou, que nous pouvait-il pas être possible ?  A ces dépend, Stefan avait découvert, qu'Elena n'était pas la seul à avoir un double, mais que visiblement, Stefan aussi. Un double du nom de Silas, et qui avait bien fallu causer leur mort à tous. Un double qui était maintenant mort. Mais il y avait aussi Damon. Oui, il y a quelques jours, Stefan avait découvert que son frère aussi, avait un double, un double qu'il n'avait pas encore eu la chance de rencontrer, mais qui d'après ce qu'on lui avait révélé, n'était pas des plus fréquentable. C'était à croire, que chacun de nous possédions un double néfaste.

Les idées bien trop déprimantes qui lui trottait dans la tête, avait mené ces pas jusqu'au pont Wickery, qui surplombait la ville. Le pont ou il avait, pour la première fois, même si elle n'en avait pas conscience alors, rencontré Elena. Ce pont même qui l'avait poussé à revenir s'installer à Mystic Fall pour en apprendre un peu plus sur la charmante femme qu'il venait de sauver. Ce pont même ou elle était morte par la faute de Rebekah, ou était ce sa faute ? Car oui, d'un coté c'était aussi sa faute. Il était arrivé à temps pour la sauvé, il aurait pu le faire, mais encore consciente, elle lui avait demandé de sauvé Matt, et c'était ce qu'il avait fait. N'était-il pas responsable de sa mort ? Bien sur que si, s'il c'était écouté lui, il l'aurait sauvé, et détriment de la vie de Matt, et elle serait aujourd'hui, toujours humaine. Et peut être même serait-il toujours ensemble aujourd'hui si elle ne c'était pas transformé en vampire. Elle lui avait bien confié avoir fait demi tour pour le rejoindre lui après tout.

Agrippant la rambarde du pont, il sauta à pied joint dessus, avec une aisance parfaite, mettant en avant ses atouts de vampire pour garder l'équilibre, fermant les yeux pour ne pas voir l'eau en contrebas, cette eau qui lui donner tellement terreur depuis qu'il y était mort, une centaine de fois, enfermé dans ce caveau, il ouvrit les bras, et prit une grande inspiration, laissant le vent lui frôler le visage. L'air frais l'apaisa, et il eu l'impression que plus rien n'existait autour de lui. Le vent collant son t-shirt à son corps lui donnait l'impression de voler et d'être au dessus de tout. Que plus rien ne le retenait ici, d'être libre.

Mais bien vite, bien trop vite à son goût, un craquement de feuille, suivit de pas qui se rapprocher attirèrent son attention et le firent redescendre sur terre. Une redescente  sur terre très douloureuse puisque tout le poids des dernières heures lui revinrent à la mémoire. Sautant à pied joint sur le pont, lieu bien plus sur que la rambarde pour affronter un adversaire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: La méfiance est de mise // Ft Erika Mer 3 Sep - 0:12

La méfiance est de mise
Stefan & Erika
« Mais bien sûr que tu ne me manques pas ! Allé j’ai un emploi du temps chargé moi ! » Répondis-je à mon frère, Max, qui m’appelait pour prendre de mes nouvelles comme il le faisait de plus en plus depuis que j’étais installé à Mystic Falls. Il avait beau faire genre il se moque de ce qui peut m’arriver ce qu’il faisait prouver tout le contraire. Je l’aime comme ça mon chasseur de frère ! Il avait déjà fait beaucoup pour moi et je lui en suis énormément redevable même si c’est normal. Bin oui, c’est son rôle d’adorable grand-frère après tout non ? Je rigole, bien sûr que je me rends compte de tout ce qu’il fait pour moi  et tout ce qu’il a mis en jeu. Mais lui comme moi on a dû mal à s’avouer notre amour fraternel alors on passe !
Il avait prévu de venir me rendre visite et ça me stressait, fallait que je me l’avoue… Je me sentais pas trop à l’aise qu’il soit prêt de moi maintenant que je peux me transformer en jolie louve au poil sombre et surtout qui a la fâcheuse manie de déchiqueter tout ce qui croise sa route… J’avais pas envie de me réveiller un lendemain de pleine lune avec de la chair de mon frérot pleins les doigts. *Ieurk…* Pensais-je avec une grimace à cette idée avant de secouer la tête pour chasser cette idée.

J’avançais dans ma randonnée, je cherchais des coins paumés pour mes futures pleines lunes. Déjà en tant que chasseuse j’avais dû mal à digérer quand je tuais des êtres alors il était hors de question que je me réveille le matin en ayant fait un massacre. Déjà que le nombre d’amis de la forêt avait dû considérablement baisser depuis mon arrivée… Il allait vraiment falloir que j’écoute plus Noa et Alex pour un peu mieux me contrôler, ou au moins me calmer…
J’avais mes écouteurs dans les oreilles et je dodelinais doucement de la tête au rythme de la musique qui s’en échappait. Je regardais tout autour de moi pour apprécier le paysage, à force de me balader de la sorte presque tous les jours je commençais à connaître plutôt bien la ville. Bon pas encore par cœur, mais je reconnaissais les endroits plus ou moins, ça allait m’être utile…
Mais voilà que j’arrivais à la fin de la forêt et que je ne tarderais pas à marcher sur le pont. Je regardais devant moi avant de froncer des sourcils. Quelqu’un était debout sur la rambarde. Je me précipitais pensant à un suicidaire qu’il me fallait à tout prix sauver, personne héroïque que je ne suis (pas). Mais je m’arrêtais nette après être sortie de la forêt. Un courant d’air parvint jusqu’à moi et une odeur familière me permis de ne plus du tout m’inquiéter pour le sort de l’être. Car oui ce n’était pas du tout un humain mais un vampire.

Je continuais donc mon avancée tranquillement, rangeant distraitement mes écouteurs dans mon sac en bandoulière, serrant instinctivement le pieu de bois caché dans la manche de ma veste. Et oui, lorsqu’on a été chasseuse tout sa vie et que ça ne fait qu’un an qu’on est en ‘retraite forcée’ (appelons ça comme ça) on ne perdait pas du tout les bons vieux réflexes…  Je serais d’autant plus le pieu lorsque le vampire descendit d’un bond de son support pour me faire face. En position attaque.
Bon des vampires j’en avais déjà vu donc bon j’ai pas pris mes jambes à mon cou mais c’est quand j’ai vu le visage de celui-là que j’ai hésité à détaler ou à lui balancer mon pieu en plein cœur (pour ensuite me mettre à courir au cas où je raterais ma cible ou qu’il stopperait le pieu). Lui n’a rien du vampire inoffenssif et adorable qu’on veut garder avec soi. Non, non, non, ce vampire n’était autre que Stefan Salvatore, le cadet des deux frères…
Je connais Damon, l’aîné, un gars insupportable et plus bête qu’un gamin de 12 ans. Manipulateur et profiteur, dangereux à sa manière même s’il semble avoir été apprivoisé par je ne sais qu’elle miss. Mais Stefan, j’en avais entendu parler quand j’étais jeune et que mes parents commençaient mon apprentissage… Le Ripper, le taré qui perd ses moyens, tue, déchiquète, joue et culpabilise à sa manière… Bon je pouvais toujours le mordre et il mourrait bien rapidement mais je n’en fis rien… Pas tout de suite.

Sur mes gardes, fixant le moindre de ses faits et geste je brisais le silence qui pesait sur le pont : «  Je pense qu’il y a mieux comme manière de mettre fin à ses jours pour un vampire… Enfin je suppose que je t’apprends rien de nouveau… » Ajoutais-je avec un petit sourire qui n’en était pas vraiment un. J’avais pas envie de finir en charpie et en même temps j’arrivais pas à partir. C’est pas toujours qu’on a un éventreur face à soi !
Puis je jouis cartes sur table, pas envie de tourner autour du pot et de faire genre je te connais mais fais genre je te connais pas : « Et que peut bien faire le sanguinaire Stefan Salvatore par ici ? Tout seul en plus… Coup de blues ? » Ajoutais-je en levant un sourcil doutant que cela soit possible, après tout ce qu’il avait fait, toutes les vies qu’il avait détruite je doutais vraiment de son humanité…
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: La méfiance est de mise // Ft Erika Ven 5 Sep - 21:24

La méfiance est de mise



Maintenant qu'il était en sûreté sur le pont, il pouvait observer un peu mieux son adversaire, s'en crainte de ne pas être en mesure de riposter. Sur la rambarde il aurait pu très facilement perdre la facilité et l’habilité que lui procuré sa nature de Vampire, mais au sol, à par si l'on était plus fort que lui, il n'y avait que très peu de chance qu'on puisse le battre, surtout que Stefan n'était pas du tout comme son frère à attaquer bêtement, non, lui il réfléchissait, il se méfiait de tout, et attendait le meilleur moment pour attaquer. Mais il n'attaquerait pas avant d'être sur que son adversaire était une véritable menace, il n'était pas comme ça. Mais, il était très surprit. En aucun cas il ne connaissait la personne qui se trouvait en face de lui, mais toi, en revanche, tu avais l'air de le connaitre, même très bien, vue le qualificatif que tu venais de lui adresser. Une période sombre de sa vie, qu'il voulait surtout pas se rappeler, et qu'il ne désirait au contraire, qu'oublier, mais elle était décidé à toujours lui revenir en pleine face.  

-Qu'est ce qui te fait penser que je veux mettre fin à mes jours ?

Il préférait ne pas faire allusion au "Sanguinaire" pour le moment, il aurait bien assez tôt l'occasion d'évoquer ce qualificatif. Pour une fois il aurait aimé qu'on ne lui fasse pas remarquer qu'il avait été cette horrible personne, qui avait tuer des centaines de personne innocente, parce qu'il en avait tout simplement envie. Il aurait aimé pouvoir ce faire pardonner, mais c'était impossible malheureusement, et pourtant, il persévérait à s'améliorer au fils des ans. Mais ce n'était pas facile tout les jours lorsqu'une tel réputation nous suivait. Enfin il se décida à évoquer le sujet.

- Sanguinaire ? Voilà bien des années que je ne suis plus comme cela. Tu as l'air d'en savoir beaucoup sur moi, cela m'étonne que tu ne sois pas au courant

Il pencha la tête sur le coté, en examinant une nouvelle fois la jeune femme qui se trouvait en face de lui. Chaque mouvement qu'elle faisait, il le percevait, et il n'avait pas manqué de remarquer qu'elle n'arrêtait pas de triturer quelque chose qui était caché dans sa manche. Il ne savait pas de quoi il s'agissait, mais il ne fallait pas beaucoup d'imagination pour comprendre ce que c'était. Il y avait quelque chose de bizarre chez cette jeune femme qui intriguait le vampire

- Il faut croire que je ne le suis plus, bien que la solitude ne me dérange pas. D'ailleurs que fait une jeune femme dans un endroit pareil, et en plus seule ? Ce n'est pas très prudent avec tout ce qui traîne dans les coins

Dans tout cela, il en avait presque oublié qu'il ne savait toujours pas à qui, et à quoi il avait a faire ? Elle avait une odeur humaine, et un coeur qui battait, mais il y avait autre chose, mais il n'arrivait pas à mettre la main sur quoi. T'en qu'elle ne se décidait pas à attaquer, il s'en fichait.

-Et a qui ai-je l'honneur ? Tu sais qui je suis, la moindre des choses et de me dire qui tu es

Peut être allait-elle lui répondre, ou peut être avait-elle encore trop peur de lui pour le lui révélé, en tout cas, elle puait la peur de très loin
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: La méfiance est de mise // Ft Erika Dim 7 Sep - 23:04

La méfiance est de mise
Stefan & Erika
Après avoir malheureusement fait la rencontre de Damon Salvatore voilà que je rencontrais désormais le cadet des deux frères. Même en Australie leur histoire de triangle amoureux qui a mal tourné était enseignée aux chasseurs, si bien que mon frère et moi on y avait pas échappé et on s’était bien amusé à faire des commentaires, après tout, cette histoire j’en ai entendu parler quand j’étais gamine et ça remontait déjà à loin. D’ailleurs à fait bizarre de voir en chair et en os, des gars qui font partis du livre d’histoire de base de l’apprenti chasseur… Mais bon je n’allais pas lui demander un autographe et une photo pour autant. Vu ce que j’avais appris sur les frères Salvatore, vu ce que j’avais vu de Damon, le cadet ne me disait rien qui vaille non plus, pas plus que son penchant pour le découpage de victime. Beaucoup disait qu’il n’avait rien à voir avec son aîné, j’avais un doute. Il était plus malin apparemment c’était déjà pas mal mais ça pouvait aussi le rendre bien plus dangereux…. Si j’étais sur mes gardes ? Vous croyez quoi ?! J’ai beau être louve j’ai pas perdu mes instincts de survie de chasseuse, heureusement…

Il me demanda pourquoi je faisais allusion au suicide et je lui répondis, gardant mon pied en main, on ne sait jamais avec ces êtres sournois. Je lui répondis en continuant de fixer le moindre de ses faits et gestes : « Debout sur la rambarde d’un pont, j’ai cru à un homme venu mettre fin à ses jours. Enfin j’y ai cru jusqu’à ce que je remarque qui tu es réellement. Donc c’était plus un sarcasme si tu veux… » Dis-je après un court instant de réflexion avant de finir ma phrase par un haussement d’épaules. Puis il releva autre chose dans ce que j’avais dit, un terme qui ne semblait pas lui faire très plaisir.
J’eus un haussement de sourcil face à ce qu’il dit. Bien des années qu’on ne l’avait pas nommé de la sorte ? Pourtant cela faisait un peu prés trois ans qu’il avait remis ça aux côtés de l’originel Niklaus. Je m’en souviens, un cousin nous avait rapporté qu’il avait été relevé de nouveau corps massacré à la Stef’ comme on disait… Trois ans, pour un vampire, pas si long que ça… J’eus un petit sourire, il n’avait pas idée combien d’heure mes parents m’avaient bassiné avec mon frère sur l’histoire des Salvatore et de cette chipie manipulatrice de Katherine, elle aussi c’était une sacrée légende… « Je ne pensais pas que trois ans faisait si longtemps pour un vampire… Puis tu t’y es déjà remis une fois alors qui sait quand sera la prochaine crise non ? »

Il entreprit alors de tourner l’interrogatoire à mon attention, je m’y prêtais, il l’avait fait même si j’étais super méfiante je pouvais quand même lui rendre la pareil. « Alors pour ce qui est de ce que je fais ici seule, disons que je fais une petite promenade de santé, puis que je visite un peu. »Ajoutais-je en haussant les épaules pour trouver justification à ce que je faisais sans dire la vérité. Ça le faisait pas trop de dire : Bin je cherche un coin pour me transformer sans trop faire de bobo aux humains parce que perso c’est pas trop mon délire de démembrer les gens… Ouais non ça risquait de lui en dire un peu trop sur ce que je suis et de l’énerver que je le taquine autant sur son côté Jack l’éventreur. Pour ce qui est de la prudence, je ne relevais pas, je ne l’avais jamais été, à mes risques et périls, mais au moins je m’amusais, puis si j’avais été prudente je ne serais pas là à taper la causette avec un vieux de deux siècles quand même !
Ah oui, je m’étais pas présenter, je fis un petit geste cérémonieux face à sa jolie manière de le dire : « Mais où sont donc mes manières ! Je m’appelle Erika Kavanagh, ça parle moins que Salvatore je suis sûre ! » Ajoutais-je avec un petit rire, d’autant plus que ce n’était pas mon vrai prénom, enfin ça l’ai que depuis un an donc bon… Mon vrai prénom ? Pas prononcé depuis un an, hors de question de le faire aujourd’hui, puis ça lui parlerait d’autant moins sauf s’il est familier avec les grandes familles de chasseurs et dans ce cas Shield le laisserait sur son joli fessiers, mais bon faut jamais s’attendre à grand-chose avec les croqueurs, ils sont trop fiers pour ça. Lui ne semblait pas déroger à la règle. « Alors comme ça les deux frères Salvatore sont de retour à Mystic ? Vous comptez faire baisser la population de combien cette fois ? » Je disais aussi cela sur un ton sarcastique mais pas tant. Après tout Noa m’avait raconté que beaucoup avaient perdu suite à l’arrivée des deux Salvatore il y a de ça quelques temps et de leur rencontre avec Elena. Ce n’était peut-être pas de leur faute mais Jules était morte, beaucoup n’étaient plus, ça avait touché Noa alors ça me touchait aussi.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: La méfiance est de mise // Ft Erika Mar 16 Sep - 18:20

La méfiance est de mise



Il ne savait pas d'ou, mais visiblement, cette femme avait l'air d'en savoir beaucoup plus sur lui qu'elle ne le laisser sous entendre, et il fallait croire qu'elle n'était pas qu'une simple humaine. Rien ne laisser transparaître qu'elle ne l'était pas, si ce n'est son trop plein de confiance en elle. Il semblait qu'elle connaissait très bien la réputation que Stefan c'était faite au fil des années, contre son gré d'ailleurs, et pourtant, elle était en train de lui taper la causette, comme s'il n'y avait rien d'anormal la dedans. Une simple humaine aurait déjà prit la fuite dans une situation comme celle ci. Mais rester encore à déterminer qui elle était

- Laisse moi deviner !! Et en parfaite gentillesse tu allais te jeter à son secours ?

Il pencha la tête sur le coté, pour l'observer plus attentivement, et pour la défier de prétendre le contraire. Puis, il reprit presque immédiatement en voyant qu'elle était toujours en train de manipuler quelque chose dans sa main, mais qu'elle tenait à garder secret, même si Stefan avait d'office comprit ce que c'était

- Tu peux lâcher ce pieu, il ne te serra d'aucune utilité ! Je ne compte pas t'attaquer ou m'en prendre à toi

Il ne précisa pas, que bien sur, si c'était elle qui attaquer la première, il se défendrait, mais essayerait dans ce cas, de limitait au mieux les dégâts. C'était sans doute inutile de le préciser, puisqu'elle devait le savoir.

Bien qu'il s'y était en effet remis il y a trois ans, il ne considérait pas vraiment cette étape comme tel. En effet, il avait accepté de redevenir l'éventreur, plus par obligation que par choix. C'était sans doute un détail qu'elle n'avait pas confiance, et qu'il allait se faire un plaisir de lui révélé.

-Pour ma défense, je tiens à préciser que je n'étais pas réellement libre de mes choix. Si je voulais sauvé mon frère de la mort, je devais me joindre à Klaus et redevenir ce vampire "Sanguinaire", il appuya bien sur ce mot la, pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas vraiment apprécier qu'on le qualifie ainsi. Si j'avais pu choisir, je ne serais jamais retombé la dedans. Autre chose ?

Haussant les épaules, il se hissa sur la rambarde du pont pour s'y asseoir, se mettant ainsi en danger délibérément, pour lui montrer qu'elle n'avait rien à craindre. Il en avait mare qu'on voit toujours en lui ce vampire qui avait tué tant d'âme innocente. Lui même s'infligé assez de torture pour avoir fait cela, sans que les autres en rajoute en plus. Les gens lui laisserait-il un jour la chance de leur prouver le contraire ? Même si souvent, dans des épreuves très difficile, comme lors de son départ de Mystic Fall, ou Elena avait finis par choisir Damon, il n'avait pas succombé à la tentation, qui se faisait pourtant très forte. Il n'y avait pas succombé, parce qu'il ne voulait plus d'une vie comme celle la, parce qu'il en avait assez d'avoir autant de cadavres sur les épaules. Et par dessus tout, parce qu'il ne pouvait pas décevoir ces amies, qui avait confiance en lui. Sortant de ces pensées, il revient au moment présent, juste a temps pour t'entendre finir ta phrase qui lui expliquait ce que tu venais faire ici

-Ce n'est pas très sage de venir se promener seul dans une forêt, qui à l'aire peuplé de méchant vampire

N'étant pas ainsi habituellement, il prenait un malin plaisir à charrier son interlocuteur. Il n'aimait pas les gens qui jugeait sur les histoires passaient, et même s'il était bien décidé à lui faire comprendre qu'il n'était plus ainsi, il était aussi bien décidé à lui faire comprendre qu'il n'avait pas vraiment aimé être jugé ainsi

- En effet, cela parle beaucoup moins. Mais je ne connais pas les noms de la planète entière. Et si je ne m'abuse, je viens de passer deux ans, loin de tout, donc j'ai sans doute loupé quelque épisode.

Depuis qu'il était rentré à Mystic Fall's, il avait essayé de se mettre au courant du plus de chose possible, mais il lui manquait encore beaucoup de détail, que ces amis avait omis de lui donner, et puis, il ne savait encore moins si ces amis, eux, avaient entendu parlé de ce nom, dans le cas contraire, il n'aurait pas pu lui être d'une grande utilité. Il devrait sans doute s'adresser à Damon, qui c'était taper des meufs, ou dans le cas contraire, fait des ennemis dans tous les coins du pays. Cela lui dirait sans doute quelque chose

- Mais tu vas sans doute m'expliquer pourquoi les Kavanagh aurait le droit à une célébrité, digne de celle des Salvatore. Après tout il faut le mérité

Décidément le sarcasme lui venait plus facilement qu'il ne l'aurait cru. Dans ce moment la, il comprenait même Damon, qui ne parlait presque que de cette façon la. Mais lui, n'y prendrait certainement pas gout comme son frère, cela n'était qu'une passade d'eu à sa mauvaise humeur, et à sa déprime interrompus.

- Je te conseillerais de mieux t'informer sur ton prochain interlocuteur. Je n'ai jamais tué aucun être humain à Mystic Fall's sans y avoir été contrait. Alors je te dirais plutôt d'aller voir mon frère pour lui tenir des propos de ce genre, mais je ne suis pas certain qu'il soit aussi indulgent que moi

Même dans ces pires moments, lorsqu'il avait rechuté dans le sang humain, Elena, ou même Caroline, avait toujours été la pour l'arrêté à temps, de façon à ce qu'il avait sans doute fait du mal à des êtres humains, mais sans jamais les tuer. Après, il était vrai qu'il en avait tué ailleurs, mais en l'occurrence, on parlait de Mystic Fall's.

-En d'autres termes, je suis bien de retour à Mystic Fall's
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: La méfiance est de mise // Ft Erika Mer 1 Oct - 23:01

La méfiance est de mise
Stefan & Erika
J'eus un petit rire lorsqu'il demanda si en grande gentille j'allais le sauver de son suicide, j'haussais les épaules: "Bah si t'avais été humain oui, bien sûr, je vais pas laisser mourir quelqu'un sous mes yeux aussi facilement, mais maintenant que j'ai tilté sur ta nature je t'aurais laissé à ta baignade." J'allais pas me mouiller pour un être qui ne pouvait pas se suicider de cette manière, je n'étais pas débile non plus bien qu'il semble penser le contraire.
Il remarqua que je triturais mon pieu et m'affirma qu'il ne m'attaquera pas, je ne l'écoutais pas pour autant et je répondis avec un sourire: "Désolée si je ne te fais pas confiance hein, mais comme je sais que je ne fais pas le poids ça me rassure."
Je l'avouais clairement, du temps où j'étais chasseuse j'avais tué des vampires mais lui c'était le Ripper alors c'était tout autre chose. Même si je suis désormais louve, on sait jamais il peut avoir l'envie de m'arracher les membres juste par ennui donc bon. J'étais plus sûre de moi avec ce pieu en main, puis il n'avait pas à s'inquiéter, je ne l'attaquais pas non plus à ce que je sache, je restais juste sur mes gardes, on sait jamais avec ces vampires...

Il se justifia quant au fait qu'il avait ressombré il y a trois ans, j'écoutais mais n'ajoutais rien, ça l'avait mis clairement de mauvaise humeur, en même temps valait mieux assumer désormais. Je ne le connaissais pas, je sais juste les vampires menteurs, son frère parmi tant d'autres, alors pourquoi il serait différent? Ça ne me donnait pas plus confiance mais je le gardais pour moi. Je n'étais pas du genre à croire des paroles de personnes que je ne connaissais pas, j'admettais que peut-être je le jugeais trop vite voilà pourquoi je n'insistais pas sur son passé. Je ne le connais pas ce Stefan, je sais juste ce que les chasseurs savent de lui, de son passé qui n'est pas très joyeux et ma mise en garde se base là-dessus, il me faudra des preuves pour lui faire confiance, mais c'est sûr que si les journaux font part d'autres meurtres à la Stefan Salvatore alors ça serait fichu.

Il insista comme quoi ce n'était pas prudent de se promener dans la forêt alors qu'elle pullule de vampire. Je lui montrais alors mon pieu avec un petit sourire: "C'est pour ça que je sors toujours accompagnée, on ne sait jamais comme tu dis." Je n'avais pas besoin de protecteur, de sortir accompagner, je n'aimais pas ça, dépendre de quelqu'un, ce n'était pas du tout mon genre...
J'eus un petit rire lorsque je lui fis part de mon nom et qu'il affirma que cela ne lui disait rien. Il fallait dire que j'avais pris soin de lui donner mon faux nom, ce patronyme que je m'étais inventé il y a un an et pas mon véritable qui, si il connaissait les lignées de chasseur il aurait alors reconnu. Non j'avais décidé de rester prudente et de donner mon patronyme actuel, après tout on ne savait jamais, je ne voulais pas faire l'erreur d'attirer mon paternel ici et de devoir le fuir une nouvelle fois...
J'éclatais de rire lorsqu'il me demanda de dire en quoi je méritais d'être aussi célèbre que les Salvatore. Ce n'était pas du tout mon style, et encore moins ce que j'avais voulu dire, je n'étais pas du genre à chercher la célébrité ou je ne sais quoi il faisait allusion, j'étais plutôt à la recherche d'une petite vie tranquille sans que mon nom soit reconnu. Sinon pourquoi l'aurais-je changé? "Ah non tu ne m'as pas comprise, je disais que justement je n'ai rien de particulier pour m'élever au rang des grands noms de Mystic Falls, y'a rien qui fait que la miss Kavanagh que je suis puisse me rendre intéressante, non merci d'ailleurs..." Dis-je avec un haussement de sourcil. C'est vrai que ça ne me tentait pas cette célébrité malsaine qu'ont la plupart des personnes présentes à Mystic, ça n'a pas l'air facile à vivre, alors no thanks!

Il me conseilla ensuite d'aller plutôt vers son frère pour faire ma désagréable, j'eus un petit soupir "Damon? Oh c'est déjà fait on s'est déjà dit nos quatre vérités mais tu vois je suis encore debout donc finalement il est assez indulgent." Étrangement d'ailleurs... Avec Damon on s'envoyait des crasses, il me taquine, il m'insupporte mais je ne le hais pas au point de vouloir mettre fin à ses jours. Après tout je ne suis plus chasseuse et je n'aime pas tuer comme certain donc quelqu'un d'autre le fera bien un jour à ma place qui sait.
Il finit par dire qu'il était réellement de retour à Mystic Falls et je le fixais un instant pour l'analyser, il semblait sincère, ça ne faisait aucun doute mais j'avais appris à rester sur mes gardes alors je n'arrivais pas à balayer mes doutes d'un battement de cils et le féliciter de ne plus être le tueur qu'il était auparavant. "Et bien bon retour à Mystic Falls dans ce cas, en espérant que ce que tu dis de toi est vraiment vrai." Dis-je simplement en rangeant cette fois mon pieu, lui accordant le bénéfice du doute, il ne semblait pas prêt à m'attaquer, alors je décidais de lui accorder une infime partie de ma confiance pour le moment.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: La méfiance est de mise // Ft Erika Lun 24 Nov - 19:36

Sorcière de passage!
Pas de réponses depuis plus d'un mois maintenant...
Est-ce que ce RP est toujours d'actualité ou pas?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: La méfiance est de mise // Ft Erika Lun 22 Déc - 18:31

La méfiance est de mise



Ce genre de méfiance avait le don de lui taper sur les nerfs Bien sur il pouvait comprendre qu'elle ne fasse pas confiance à n'importe qui, d'autant plus qu'il était un vampire et qu'il avait fait pas mal de mal autour de lui à plusieurs reprises, bien que ce temps la sois définitivement terminé Mais lorsque Stefan faisait une promesse, il n'était pas du genre à la rompre, et il n'était pas du genre à mentir à tout bout de chant non plus, bien sur, cela elle ne pouvait pas le savoir Mais le fait qu'elle ne le croit pas l’énerver quelque peu Bien sur qu'il avait autrefois était mauvais, cela remonté d'ailleurs à pas très longtemps pour la dernière fois, et cela pouvait s'avérer dissuasif, mais bon sang, puisqu'il disait n'avoir pas eu le choix, et qu'il était maintenant bien redevenu le gentil vampire qu'il ne ferait même pas de mal à une mouche pourquoi ne voulait-elle pas le croire. Ne lui était -il jamais arrivé de faire des erreurs ? Certainement n'avait-elle dut jamais du se sacrifier pour sa famille. « J’ignore tout de toi, mais certainement dois tu avoir un frère, une sœur, ou un parents en quelque part dans ce monde ? » C'était une question purement rhétorique. Bien sur qu'elle avait un parent quelques part, et la ou il voulait en venir, peut importe que cela soit un frère, un parent, ou un enfant. « S’il était en danger, et qu’il n’y avait aucun autre moyen, ne serais tu pas prête à te sacrifier pour eux ? » Il avait enchaîné sans attendre sa réponse, tant mieux si elle voulait lui en donner une, et si elle décidait de garder cette information pour elle, et bien tant pis, c'était dans ces droits, et il n'avait aucun pouvoir qui lui permettait de l'obliger à lui parler, et contrairement au vampire cruelle que pouvait être son frère, il n'allait pas lui faire cracher la vérité par la torture « Même si cela t’oblige à devenir un monstre ? » A vrai dire, Stefan ne la connaissait que depuis quelques minutes, et il ne connaissait donc pas grand chose d'elle, après tout, elle pouvait tout aussi bien faire diversion depuis tout à l'heure, et en réalité n'être qu'un monstre dépourvu d'âme, et même si Stefan n'avait aucun moyen de savoir si cela était vrai ou non, il avait le pré-sentiment qu'il ne se trompait pas sur elle « Je pense que tu accepterais, que pour ta famille, tu serais prête à te sacrifier » Maintenant, Stefan n'avait plus qu'à espérait que cela soit vrai, et que cela suffirait à le convaincre qu'il n'avait agit ainsi que parce qu'il n'avait pas d'autre choix. Pour sauver sa famille, on faisait parfois des choses insensé, et même s'il ne le méritait pas toujours. 

Stefan regarda la forêt qui s'étendait derrière la jeune femme, c'était un endroit qui n'inspirait vraiment aucune confiance au vampire, mais lui pouvait se défendre, mais ce n'était pas forcément le cas de la jeune femme qui se trouvait en face de lui, elle lui avait prouvé qu'elle n'était pas totalement ignorante de ce qu'il se passait autour d'elle comme le prouvait son pieu caché dans sa manche, mais de la à faire le poids si jamais elle se retrouvait en face d'un vampire qui voudrait sa peau, elle n'avait aucune chance, ça meilleure chance serait de l'amadouer, et cela ne marchait pas à tout les coup, alors même armé d'un pieu, il était très dangereux de se balader dans la forêt « Je ne me baladerais pas dans cette forêt si j’étais vous, mais à vos risques et périls »

Son nom n'avait peut être rien de célèbres, mais comme elle le disait, cela était sans doute mieux pour elle. Stefan se demandait souvent si sa vie aurait été la même s'il n'avait pas abordait un nom aussi célèbre que celui des Slavatores. Si c'était le plus grand plaisir de Damon que tout le monde le reconnaisse à chaque coin de rue, ce n'était pas le cas de Stefan, qui n'appréciait définitivement pas cela « Parfois j’aimerais avoir le luxe de me balader dans les rues sans être reconnu » Il ne c'était même pas rendu compte d'avoir dit cela à voix haute, mais c'était ce qu'il ressentait vraiment. C'était en parti pour cela qu'il avait fuit la ville, pour réfléchir, mais aussi parce que la ou il avait passé les deux années sans donner de nouvelle à personne, personne ne le connaissait, il était complètement anonyme, et il n'avait pas eu le moindre soucis pendant ces deux ans

Cela ne l'étonnait pas vraiment qu'elle soit toujours en vie, après tout son frère ne tuer pas toutes les femmes qu'il rencontrait, dans le cas contraire il n'en aurait plus à entraîner dans son lit, il ne résistait seulement pas à la tentation de tuer une personne lorsque celle ci s'amusait à le provoquer de trop « Sans doute parce que tu ne l’as pas provoquer ! Quand ce jour viendra, j’espère pour toi que tu sais courir très vite » Lorsque Damon voulait la peau de quelqu'un, il n'était pas du genre à faire dans la demi mesure, alors valait mieux déguerpir, et au plus vite si l'on voulait avoir une chance de rester en vie assez longtemps pour pouvoir dire Ouf.

A son plus grand étonnement, la jeune femme finit par ranger son pieu, finalement elle n'était peu être pas aussi borné que cela, et il lui arrivait peut être d'écouter ce que les gens lui disait, ou alors peut être Stefan c'était-il montré assez convainquant pour qu'elle finisse par le croire, quoi qu'il en soit, elle finit par ranger son pieu, et cela suffit à convaincre Stefan qu'elle n'était pas aussi borné qu'elle en avait l'air. Il lui adressa d'ailleurs un sourire pour lui montrer que son geste n'était pas passé inaperçu, et qu'il la remerciait de lui attribuer le bénéfice du doute.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: La méfiance est de mise // Ft Erika Dim 11 Jan - 17:48

Pas de réponses depuis plus de deux semaines. Que devient le RP?
Revenir en haut Aller en bas

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 19/12/2013
▲ Messages : 1427
▲ Humeur : Marchande et critique
MessageSujet: Re: La méfiance est de mise // Ft Erika Mar 27 Jan - 18:57

Suite à la suppression de Erika à sa demande, je me vois dans l'obligation d'archiver ce rp. J'en suis désolé.
De nombreux changement et une restructuration du forum est à venir.

_________________
    The Raven

    I'm The Master Of The Game.
    Hate Me. Love Me. Listen To Me. Ignore Me. Do As You Want.
    But Trust Me, You'll Fear Me.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystic-falls-forever.forumactif.org



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La méfiance est de mise // Ft Erika

Revenir en haut Aller en bas

La méfiance est de mise // Ft Erika

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La decentralisation, mise ne oeuvre difficile
» mise a jour de la beta test
» Prochaine etape dans la mise sous tutelle d'Haiti ?
» Recensement : Mise à jour des membres L.S.D
» Répétition et Mise en scène - Morgan Ciallmhar (Rp)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Falls Forever :: RP-