AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Time to be with You my true friend.. my lovely friend ( feat. Leo )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Time to be with You my true friend.. my lovely friend ( feat. Leo ) Ven 14 Aoû - 15:38


Time to be with you
Ce qui était bien avec les soirées passés avec Léo c'est que Andréa ne s'ennuyait pas et surtout, elle arrivait à parfaitement se détendre et Monroe n'avait aucune chance de faire son apparition. De plus, elle n'avait pas oublié de prendre son traitement ce qui était un plus pour qu'elle garde son calme. La jeune femme était douce et gentille, d'un naturel très calme, ce qui était plutôt simple pour Léo de la faire rire sans problème.. Léo était son meilleur ami à qui elle disait tout... enfin, tout ce qu'elle était disposée à lui dire. Il ne connaissait ni l'existence de Monroe, ni le passé sombre et douloureux, ni même qu'elle était une sorcière... et encore moi que sa mère et son beau-père étaient des vampires. S'il le découvrait.. elle le perdrait à jamais et elle ne pourrait le supporter. Léo était la personne qui comptait le plus à ses yeux et son cœur et le perdre serait une blessure trop profonde à guérir. Ils se trouvaient tous deux dans la chambre d'Andréa et rigolaient comme deux adolescents innocents en regardant des vidéos sur l'ordinateur portable de Léo qu'il avait apporté. Les parents de la jeunes filles étaient de sortie, partis chassé afin d'assouvir leur soif. C'était devenu un rituel totalement banal pour la jeune femme qui avait toujours vécu au côté des vampires, cependant, elle n'avait jamais ressenti l'envie de devenir comme eux... être vivante était bien assez douloureux pour elle, et de toute façon devenir un vampire ferait sûrement surgir la part la plus sombre d'elle-même... Monroe, cette double personnalité qu'elle s'était créer étant enfant et qui aujourd'hui, par ses pouvoirs de sorcière était devenu un être à part entière qui avait prit possession d'elle sans qu'elle ne puisse toujours le contrôler et dont elle ne pouvait se défaire. Heureusement, elle avait des amis tel que Léo qui l'aidait à garder son innocence et sa bienveillance. Léo n'était pas seulement son meilleur ami en vérité, même si la jeune femme ne voulait pas vraiment se l'admettre, mais, ils étaient si proche qu'elle ne pouvait pas lui avouer avoir déjà rêvé de lui.. avoir déjà eu des images d'eux deux en train de s'embrasser.. elle en rougissait parfois en songeant à eux de cette façon.. Mais il avait eu cette Elena.. elle avait beau être un pimbêche, elle restait une fille absolument canon et Andréa ne pouvait rivaliser et de toute façon, ils étaient toujours ensemble aux dernières nouvelles. Andréa ne pourrait jamais lui dire à quelle point elle le trouvait craquant, même lorsqu'il se blottissait, la tête sur ses genoux lors de leur longue discutions.. encore moins lorsqu'il lui remettait une mèche de ses cheveux en place où qu'il l'a complimentait.. aucun garçon n'était jamais aussi gentil avec  elle ni aussi attentionné. Bon ok, Léo pouvait parfois être maladroit... Même tout le temps mais cela le rendait encore plus attachant. Il était vraiment adorable et c'était sans doute l'une des personnes que Andréa chérissait le plus.

Ils se trouvaient tous deux sur le lit de la jeune femme. Andréa était assise en tailleur contre son oreiller et souriait en regardant Léo faire le pitre. Elle portait son pantalon jogging de pyjama et un débardeur comme à chaque soirée avec Léo. Elle était à l'aise avec lui et n'avait pas peur d'être ridicule, de toute manière, il arrivait à l'être beaucoup plus qu'elle parfois. Mais le fait de la faire rire suffisait à la comblé et lui faire oublier l'université, la réalité.. Elle s'était attaché grossièrement les cheveux avec un crayon de bois qu'elle avait utilisé toute le soirée pour le mordiller en regardant Léo parler. Andréa n'était pas du genre très bavarde, elle était discrète et bonne vivant, disant rarement non.. Un peu près l'inverse de Léo en fin de compte ! Toujours assise sur son lit, elle était morte de rire en regardant Léo faire sa danse fétiche sur une musique complètement ridicule. Il l'a trouvait trop renfermé, trop sage et surtout, il avait l'impression que quelque chose n'allait... Bon, il n'avait pas tout à fait tord parce qu'elle se sentait de plus en plus perplexe en sa présence, le trouvant à chaque fois un peu plus mignon. Avant elle ne le voyait que comme une petite bouille adorable, un gamin.. Mais une fois, elle l'avait vu avec Elena et c'était peut-être à partir de ce jour là qu'une sorte de jalousie s'installa en elle. Elle riait à gorge déployer à la limite d'étouffée  jusqu'à ce que la musique s'arrête enfin. Andréa se releva sur ses genoux en tapant des mains de façon enfantine en continuant de rire : ''Mais comment fais-tu pour être toujours aussi énergique Léo ?!!'' Elle se remit en tailleur lorsqu'il revint s'asseoir et sourit en le regardant, la tête légèrement penchée sur le côté. Il était trop mignon. Puis comme toujours, Andréa tortilla ses doigts entre avant de parler du sujet qu'elle abordait tout le temps en essayant de prendre sa voix la plus détachée possible : ''Alors, comment ça va avec Elena ?'' elle se racla la gorge et passa sa main dans ses cheveux, détachant quelques mèche de cheveux roux au passage et se mordant la lèvre gardant son calme pour que son rythme cardiaque reste toujours calme. Elle n'aimait pas Elena, c'était une certitude.. Peut-être surtout parce qu'elle mentait à son protégée et qu'elle lui cachait sa vrai nature.. Puis c'était une croqueuse d'homme celle-là.. Tout le monde savait pour les frères Salvatore.. elles les avaient mené en bateau. Quelle salope cette fille.. De plus, les deux frères étaient de vrai bombes ! Elle avait tout ce qu'elle désirait, pourquoi s'était-elle entiché d'un garçon en or comme Léo.. le rose lui monta aux joues à cette pensée et releva ses yeux vers son meilleur ami. elle se racla la gorge et passa sa main dans ses cheveux, détachant quelques mèche de cheveux roux au passage et se mordant la lèvre gardant son calme pour que son rythme cardiaque reste toujours calme. Elle n'aimait pas Elena, c'était une certitude.. Peut-être surtout parce qu'elle mentait à son protégée et qu'elle lui cachait sa vrai nature.. Puis c'était une croqueuse d'homme celle-là.. Tout le monde savait pour les frères Salvatore.. elles les avaient mené en bateau. Quelle salope cette fille.. De plus, les deux frères étaient de vrai bombes ! Elle avait tout ce qu'elle désirait, pourquoi s'était-elle entiché d'un garçon en or comme Léo.. le rose lui monta aux joues à cette pensée et releva ses yeux vers son meilleur ami.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Time to be with You my true friend.. my lovely friend ( feat. Leo ) Sam 15 Aoû - 5:50


Time to be with you
Andrea était la meilleure amie qui m’ait été donné d’avoir. Ce genre de personne où il n’était jamais question de se prendre la tête. Bon certes quand il s’agissait de mettre un peu d’ambiance pour égayer la soirée je ne pouvais compter que sur ma personne puisque cette dernière était aussi calme que j’étais hyperactif. Comme ce soir par exemple, soirée improvisée par Andrea qui m’avait proposé de débarquer chez elle quelques heures plus tôt, ses parents s’étant absentés pour une raison que j’ignorais encore. Sans hésitation aucune je m’étais retrouvé devant chez elle, ordinateur sous le bras. Il fallait dire qu’après tout ce remue-ménage chez moi j’avais bien besoin d’une soirée tranquille loin de chez moi. Là où personne viendrait me chercher pour me poser milles et une questions au sujet d’Elena qui s’était évaporée suite à notre rupture, ce qui était loin de me déranger puisque moins je voyais cette dernière mieux je me portais. En effet, j’avais à peine eu le temps d’expliquer la situation à son petit frère que sa tante avait déjà débarqué au petit matin, du moins au saut du lit, pour me faire subir un interrogatoire dont seul elle avait le secret. Avec tout ça je n’avais même pas pris le temps d’en informer Andrea. Meilleur ami en carton.

Je n’avais pas vraiment l’intention de lui en parler durant la soirée, faisant légèrement une saturation de mon ex-petite-amie. Le but de la manœuvre étant principalement de me changer les idées, Andrea se devrait donc d’attendre à ce que je me confie à elle, en espérant que le sujet ne viendrait pas sur le tapis puisque le sujet d’Elena arrivait toujours d’une manière ou d’une autre dans la conversation. Je connaissais tout de la rousse, difficile de ne rien me dire vu ma curiosité qui était en éveil en permanence, mais je lui rendais bien, cette dernière connaissant la quasi-totalité de mon passé. Aussi bien pour ma mère, les beuveries de mon père que pour Alyssa ou encore mon attirance indéniable pour Elena, les choses avaient pas mal bougées depuis ces derniers mois, plus que sur les trois dernières années que j’avais passées à Mystic Fall’s. Andrea avait assisté à ça tout ce temps sans jamais faillir à son rôle de meilleure amie, et c’était certainement pourquoi je me trouvais au milieu de sa chambre à faire l’andouille, comme souvent en sa compagnie. Et la voir rire aux éclats ainsi ne pouvait que me faire plaisir, son sourire la faisait rayonner de mille feux, ce qui me suffisait amplement, étant parfaitement capable de faire le pitre pour deux. Je lui avais souvent reproché son calme beaucoup trop présent la rendant que trop silencieuse à mon goût surtout pour une fille aussi intéressante qu’elle, je pouvais parfaitement lui faire la conversation pendant des heures sans jamais m’en lasser, trouvant toujours quelque chose à ajouter pour la pousser à briser son silence. Je la regardais rire tout en affichant un sourire sur les lèvres alors que je gigotais au son de la musique d’une des vidéos que je l’avais encore forcé à regarder, survolté, sur son lit, la faisant rebondir doucement sur le matelas. Alors qu’elle me demandait où je trouvais toute cette énergie alors que la musique s’était finalement coupée, me faisant afficher une mine boudeuse. « J’y peux rien, je prends qu’un café par jour pourtant, et même sans on peine à m’arrêter. » Lâchais-je dans un haussement d’épaule avant de me laisser m’écrouler sur son lit pour  m’asseoir près d’elle.  

Mais si mes espoirs qu’étaient d’oublier Elena semblaient possibles, ils furent réduit à néant lorsqu’Andrea finit par poser la question qui surgissait que trop souvent de sa bouche. Comment ça allait avec Elena ? Il y avait beaucoup à en dire et je ne savais même pas par quoi commencer. J’étais même tenté par l’idée d’esquiver le sujet, mais je ne pouvais pas lui mentir, c’était tout simplement inconcevable de cacher quelque chose à Andrea alors que moi-même j’étais le premier à me plaindre lorsque l’on me cachait quelque chose. Je la regardais d’un air affligé alors que je notais quelques détails qui me confortaient dans mes doutes sur le fait que quelque chose lui triturait l’esprit ces derniers temps. Restait à savoir quoi. Ces signes étaient d’autant plus présents lorsqu’Elena était mentionnée, mais je ne me rappelais pas qu’elles soient amis, ou même ennemis, en fait je ne savais même pas quel rapport elles entretenaient.  « Eh benh, je comptais t’en parler mais en fait les journées se sont enchaînées un peu trop rapidement cette semaine et du coup j’ai pas vraiment pu… Bref, je suis plus avec elle. » Je me laissais glisser contre l’oreiller pour m’étaler sur le lit, allongé sur le dos avant de poursuivre. « Mais en fait on m’en a cassé les oreilles toute la semaine alors je ne dirais pas non à ton indulgence et qu’on parle d’autre chose, comme par exemple de toi ? Qu’est-ce que t’as en ce moment t’es toute bizarre ? » Je me redressais sur mes coudes pour mieux l’observer et qu’elle voit bien  mon air décidé qui s’était emparé de mon visage comme pour lui prouver que je n’étais pas prêt de lâcher l’affaire tant que je n’aurais pas une explication convaincante. Mais c’était aussi, je me devais bien de l’avouer, une ouverture toute faite pour pouvoir esquiver le sujet post rupture qui avait été au centre des conversations autour de moi ces derniers jours. Acte complétement lâche de ma part et je pourrais même dire un énorme coup bas puisque je lui avais déjà demandé ce qui n’allait pas sans jamais avoir obtenu de réponse tangible. Cela pourrait entraîner une longue discussion à sens unique, aucun de nous deux ne serait du genre à céder sans avoir tenté quelques feintes, et l’un comme l’autre avait de la ressource, mais l’espoir fait vivre, il suffisait qu’Andrea soit dans son bon jour.  
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Time to be with You my true friend.. my lovely friend ( feat. Leo ) Sam 15 Aoû - 6:24


Time to be with you
Léo était le jeune homme le plus énergique qu'Andrea avait jamais pu rencontrée. Puis dieu sait que la jeune femme n'avait pas beaucoup d'ami.. Elle était toujours comblé de bonheur lorsque son meilleur était là. Pour plusieurs raisons en réalité.. la première étant qu'il était vraiment de bonne compagnie, toujours le sourire et toujours la parole pour faire fondre la jeune rousse. Mais surtout.. lorsqu'elle se retrouvait seule avec lui comme ça.. elle pouvait le regarder sous toute les formes, sans qu'il ne s'en rende compte, surtout lorsqu'il faisait l'imbécile. Mais de toute façon, et c'était une chose qui l'a rassurait, elle savait que Léo était aussi aveugle qu'une taupe ! Il serait même incapable de voir un pomme sous son nom même si on lui montrait du doigt ! C'était aussi ce côté enfantin qui plaisait à Andrea, elle se sentait en sécurité avec lui, comme avec personne d'autre. Et.. il était le seul qu'elle avait envie de prendre dans ses bras, sans aucune gêne ni aucun risque de confusion. Mais s'il apprenait ces pensées profondes.. elle ne pourrait s'empêcher de rougir, de se sentir gênée et serait surement morte de honte et partirait dans une contré très très lointaine pour se terrer jusqu'à la fin des temps. Lorsqu'elle aborda le sujet d'Elena, comme elle le faisait à chaque – ce qui ne l'a jamais intrigué d'ailleurs... aveugle vraiment aveugle – celui-ci se tendit et sembla plutôt blasé comme si on venait de lui mettre un coup de massut sur la tête. Andrea haussa un sourcil et enroula une mêche de ses cheveux entre ses doigts en mordillant sa lèvre. Lorsqu'il déclara soudainement qu'ils étaient séparer, la jeune femme se redressa en s'exclamant un peu trop enjoué : ''C'est vrai ?!!'' mais elle se replia aussitôt en rougissant un peu et ajouta aussitôt : ''Heu je veux dire...mince, comment cela se fait ?'' Léo ne semblait pas vouloir lui en parlé, ce qui était une première. Mais il était vrai également que la curiosité de la belle rousse était mise à dure épreuve. Elle voulait savoir !!! Qu'est-ce que cette garce avait bien pu faire à son amo... euh, à son Léo préféré !!? Elle le regarda avec insistance et l'écouta attentivement en hochant la tête à ses paroles avant de soudainement se raidir... Mince... parler d'elle. Un truc bizarre ? De quoi il parle..

Elle se sentit soudainement très mal à l'aise. La seule chose dont il pouvait parler était le fait qu'elle craque légèrement pour lui... ou peut-être parlait-il de Monroe... Cela se voyait-il autant qu'elle câchait quelque chose. D'ailleurs, peut-être serais-ce mieux de parler de Monroe plutôt que de parler de son béguin non ? NON mais ça va pas !!! La jeune femme était si désespérée qu'elle en était arrivée à préférer parler de son plus grand secret, le plus sombre d'entre tous plutôt que d'avoué à Léo, son meilleur ami depuis trois ans, ses sentiments pour lui ? Que faire que dire... La jeune femme ne s'en était pas rendu compte mais elle venait de virer au rouge et avait le regard vide tant elle réfléchissait. Il fallut un geste de Léo pour qu'elle réagisse et se mette à bégayer des phrases incompréhensibles avec de reprendre enfin son calme et de déclarer en rigolant nerveusement : ''Mais mais.. y a rien, je suis pas bizarre. Tu trouves que je suis bizarre ? Non pas du tout je suis pas bizarre haha...'' *Non mais tu es pitoyable là Andrea elle sont où tes couilles ? * Ho non pas elle, casse-toi je me démerde très bien sans toi et surtout pas pour des conseillères sentimentaux ! *ok ok, bonne nuit chérie hihihi * Et Monroe disparue aussi vite qu'elle était venue. Lorsqu'elle surgissait sans raison apparente parfois, c'était pour faire des remarques où pour essayer d'embobiner la jeune rousse. Mais cela ne prenait plus, Andrea était beaucoup plus mûre maintenant et savait l'envoyer ballader. Elle passa ses mains dans ses cheveux et baissa le regard nerveusement en évitant le regard de Léo : ''Je t'assue Léo, il n'y à rien, je... je vais bien. On va dire que...'' Bon, il n'allait pas lâcher donc il fallait trouver une idée et vite ! :''Il s'agit d'un garçon.. Il me plaît beaucoup mais il ne sait même pas que j'existe.. enfin, qu'il me plaît. Voilà pourquoi je suis bizarre ça me turlupine'' déclara-t-elle de sa voix douce et timide en se mordant la lèvre : ''Sat...satisfait?'' faites qu'il n'en demande pas plus par pitié.. où pire... s'il devinait.... ???? ce serait la fin des haricots !
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Time to be with You my true friend.. my lovely friend ( feat. Leo )

Revenir en haut Aller en bas

Time to be with You my true friend.. my lovely friend ( feat. Leo )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Time to be with You my true friend.. my lovely friend ( feat. Leo )
» Aiden B. Evans - a cousin, a friend... and an lover (feat: David Tennant)
» 'Cause you lost in front of me, It's true, I'm losing you || Feat Bird [END]
» It's been a long time without you my friend. [SHUNZEI]
» (M) BOB MORLEY ▬ Best friend and first time

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Falls Forever :: RP-