AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Who are you - Jarod & Stannis -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Who are you - Jarod & Stannis - Ven 24 Juil - 14:57

Who are you...

Jarod & Stannis


« You don't have to face everything alone. »
Je partais juste de chez Hank. Maintenant qu’Elsa et Vesper étaient de retour nous avions eu l’occasion d’organiser pas mal de repas afin de tous nous réunir. Comme lorsque nous étions au Canada… Mais c’était différent ces derniers-temps. Cette fois, nous étions réellement tous ensemble. Après tout, Ethan est lui aussi de retour, alors que l’on ne s’y attendait pas le moins du monde… Nous avons toujours été une famille plutôt tordue, tous adoptés, aucun lien de sang si ce n’est qu’entre nos deux cadets, les jumeaux. Nous le sommes d’autant plus désormais lorsqu’on voit qu’on compte deux chasseurs sur-expérimentés, une vampire végétarienne, un fantôme et un chasseur des cinq… Si Gloria et Esteban nous voyaient ils seraient d’autant plus exaspérés… ou fiers… on est plus liés que jamais désormais…

J’allais pas non plus m’éterniser, la nuit était déjà bien avancée, voire même presque terminée… Il faut dire qu’on avait de quoi parler avec le retour d’entre les morts d’Ethan. Bon j’aime bien squatter chez Hank mais faut pas non plus abusé, il a sa femme, son fils, il a besoin de passer du temps avec eux aussi, même s’il nous proposait de nous reposer chez eux une heure ou deux avant le p’tit dej. J’avais d’autres projets...
Je quittais donc sa demeure, laissant Vesper, Elsa et Ethan rentrer chez eux, les regardant filer, content de voir le visage rayonnant des deux jumeaux de nouveau réunis. Pour ma part, je prenais un chemin qui me mènerait à la lisière de la forêt, là où se trouvait mon semblant de maison, bien moins chaleureuse que celle de mon frère.
Je clopais tout en avançant silencieusement. J’aurais pu continuer et rester sur le chemin éclairé des halos des lampadaires pour être tranquille, mais je n’en fis rien. Un grognement avait attiré mon attention. C’est alors que je remarquais un loup, mal en point. Un loup d’une taille bien plus grande que la moyenne. Un loup-garou donc. A croire que j’aurais pas le droit à une fin de soirée posée…

Je me préparais à lui faire face, pestant de cette rencontre inopinée mais fus surpris de sa réaction. Au lieu de m’attaquer il fila et alla se terrer dans le cimetière à sa gauche. Beaucoup évitent les cimetières de nuit, faut avouer que c’est pas le lieu le plus sympathique au monde. Pas un bruit, aucune lumière, des tombes à perte de vue, des abandonnés qui peuvent donner des frissons, et il y a toujours une bestiole ou deux qui s’amusent à faire du boucan soudainement histoire de flanquer la frousse aux curieux. Et quand c’est pas des bestioles, c’est des êtres surnaturels… La dernière fois c’est un vampire en plein repas que j’ai croisé. J’ai cru que j’allais m’y coller jusqu’à ce que je remarque qu’il n’avait pas pris un humain en chasse mais un animal. Au final je l’avais laissé filé sans même lui adresser la parole, jamais un adepte des conversations…

Je passais donc l’entrée du cimetière et me fis rapidement à l’obscurité. Il n’y avait pas un bruit comme toujours. Juste le froissement des feuilles mortes soufflées par le vent. Je passais sans même prendre le temps de jeter des coups d’œil aux tombes. Je l’avais déjà fait à mon premier passage, alors que j’étais nouveau à Mystic Falls, maintenant, je n’en voyais plus l’utilité. Puis je recherchais le loup. Il m’avait intrigué avec sa réaction…
Je le trouvais étalé, essoufflé sur une tombe, en sang. Son sang ou celui d’une de ses victimes ? On ne sait jamais avec ce genre de bestiole…
Mais les premiers rayons du jour eurent raison sur ceux de la lune et bientôt le lycanthrope retrouva forme humaine. Un type complètement sonné et dans les vapes prit la place du loup et je le secouais tout en gardant mes distances. C’est pas parce qu’il a forme humaine qu’il va être moins menaçant et dangereux. Comme dit précédemment, on sait jamais avec ces bestioles…
« Hé ! Debout. » Le secouais-je jusqu’à ce qu’il revienne à la raison, mais complètement perdu et mal en point. Je lui jetais ma veste en fronçant les sourcils, son visage ne me disait rien, un nouveau loup à Mystic ? « T’es pas du coin toi non ? »


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Who are you - Jarod & Stannis - Ven 24 Juil - 20:23



Jarod & StannisWho are you.

Lorsque je sais qu’une nuit de pleine lune approche, je donne la garde de mon fils à mes beaux-parents.
Cet instant me brise le cœur tout les mois, voir mon garçon être éloigné de moi parce que son père était un monstre.
Mais il allait falloir que je me fasse une raison, mon fils avait peut-être les gênes d’un loup-garou, alors j’allais devoir apprendre à vivre avec, mais je voyais bien que mes beaux-parents complotaient dans mon dos, on voulait me retirer la garde de mon fils et rien que cette pensée me donné des idées des meurtres.

En cette nuit de pleine lune, de nouveau j’avais ressenti cette souffrance dû à ma transformation d’homme en loup-garou.
Puis ce besoin de chair, seulement je ne pouvais laisser cette envie me dévorer, je devais la contrôler.
Alors je courrais, m’échappant de la ville pour me retrouver dans des liens abandonnés, mais je ne m’arrêtais pas pour autant, je continué de courir, la colère faisant rage en moi, je voulais fuir les problèmes, fuir la vie, m’échapper, je ressentais un immense besoin de liberté, alors je courrais et en tant que loup-garou, la fatigue était plus que longue à venir.
Je préférais m’épuiser ainsi, plutôt que tuer des innocents.
Parfois la bête voulait reprendre le contrôle sur moi, mais je me fixais sur mon fils, mon louveteau qui m’attendrait le matin venu, cette solution arrivait à m’apaiser.

Ayant déjà énormément parcourus de kilomètre, je fis une pause, n’ayant aucune idée du lieu ou je pouvais me trouver, en général j’y pensé le lendemain, on me prenait souvent pour un clochard, un alcoolique ou un fou …
Le but c’était que je ne me fasse pas arrêter par la police, car si c’était le cas, c’était sur qu’on allait me retirer la garde de mon fils.
Quand le soleil ne tardait pas à se lever, en général j’essayais de trouver des maisons abandonnées, mais cela n’avait rien de simple.
Ressentant de nouveau cette envie de chair humaine, je me relevais et me remis en marche, marchant d’un pas plus lent, jusqu’à ce que je ne recommence à courir, ne prenant pas le risque de laisser le loup prendre le dessus sur moi.

J’ai longuement courus, je n’ai pas calculé les heures, puis la fatigue a enfin commencé à se faire ressentir.
J’ai tenté de trouver un abris, mais des odeurs humaines me firent stopper dans ma quête.
Je devais m’éloigner d’eux, le soleil allait bientôt se lever, ce n’était pas le moment que je perde le contrôle, seulement, ces humains la étaient différents, car j’avais bien compris qu’ils me pistaient.
C’est lorsque j’entendis un craquement tout proche de moi, que je recula, me prenant les pattes dans un piège à ours.
Heureusement avec ma force je réussi à le retirer, avant de courir à travers la forêt pour fuir ces hommes.
Une balle, celle-ci n’était pas comme les autres, elle me brûlait comme de l’acide faisant monter ma colère, je me retournais vers l’homme faisant ressortir mes instincts de loup, lui sautant à la gorge, avant de sentir une nouvelle brûlure qui me fit gémir de douleur.
La fatigue se faisant déjà ressentir, le piège à ours et deux balles qui me brûlait comme un décapant.
Je repris une très longue course, fuyant cette forêt, utilisant mes dernières forces pour atteindre un autre lieu, un lieu qui serait bien loin de ces hommes.
Essoufflé et épuisé, je pensé à mon fils … Qu’allait-il devenir si je ne pouvais pas revenir ?
Un lieu que je ne connaissais que trop bien fit son apparition sous mes yeux, je rentrais dans le cimetière avant de m’écrouler sur une tombe, qu’allait devenir mon louveteau ?

Je fus réveillais par une sensation d’être secoué, j’ouvris les yeux, les refermant aussitôt devant les premiers rayons du soleil, me prenant la tête entre les mains, grognant avant de ressentir à nouveau mes meurtrissures.
Puis je sentis qu’on me lancé quelque chose dessus, ma première réaction fut de me retourner et de me reculer, les yeux bouffis, avant de remarquer une veste que j’enfilais rapidement, puis relevant la tête.
Un homme était juste en face de moi, un air sombre, ténébreux, le genre qui préfère la solitude, quelque part il me faisait même pensé à un loup.
Je penchais la tête sur le côté à sa question, avant de réagir avec peur.

-Ou suis-je ? Mon fils on va me le retirer

Et ma tête allait exploser.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Who are you - Jarod & Stannis -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Duel Cyanne/Stannis
» Le champ du bout du monde...~Jarod contre Hades
» Commentaires fiche Kenny Jarod Saint Hades
» La noblesse, le vivre noblement et la hérauderie - Stannis
» Game of Thrones Pro Tour (Milieu de la saison 3)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Falls Forever :: RP-